L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 A PROPOS DES ELECTIONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
navy



Messages : 121
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: A PROPOS DES ELECTIONS   Ven 28 Avr - 23:58

27avr17 184C27

Cher frère Michel,
Votre décision probable de ne pas aller voter lors du deuxième tour des présidentielles françaises, témoigne, il me semble, d’un séisme marquant la rupture entre une société et son personnel politique.
En effet, vous avez toujours jusqu’à présent demandé aux précédentes élections, même à ceux qui prônaient l’abstention, d’aller voter, ne serait-ce que contre le pire candidat, parce que le Pèlerin d’Arès est un homme dans sa société, etc. Vous-même avez indiqué avoir voté à chaque fois – sauf erreur de ma part –, pour Cheminade une fois (parce que c’était le seul à l’époque, aviez-vous dit, à avoir parlé de la dette colossale de la France), une autre fois Dominique Voynet, etc. Bref, le Pèlerin d’Arès est un homme dans sa société ; mais la société actuelle s’éloigne de plus en plus de la politique… Donc vous aussi sans doute, c’est comme cela que j’analyse votre position actuelle.
Cela dit, il est quand même difficile de renvoyer dos à dos Emmanuel Macron et Marine Le Pen, même du point de vue des arguments les plus importants que vous aviez développés avant le premier tour :
Macron — le seul candidat sur les 11 d’ailleurs à ce niveau — vante encore les mérites de l’Europe ; Marine Le Pen veut en sortir. Or il s’agit pour vous d’un marqueur fondamental, pour ne pas revoir les atrocités du milieu du XXe siècle.
"Du point de vue des religions, Macron s’est par exemple déclaré contre l’interdiction du voile à l’université, là où Marine Le Pen n’a jamais de mots assez durs pour stigmatiser les musulmans. Dans une longue interview à Marianne en octobre dernier, Emmanuel Macron déclarait : "Je dénonce les considérations qui demandent à des citoyens d'être “discrets”, parce que les précédents historiques où l'on a demandé la discrétion en matière de religion ne sont pas à l'honneur de la République" (Marianne.net, 1er octobre 2016) ; ou encore (même interview) : "Le rapport religieux renvoie à la transcendance et, dans ce rapport-là, je ne demande pas aux gens d'être modérés, ce n'est pas mon affaire. Dans sa conscience profonde, je pense qu'un catholique pratiquant peut considérer que les lois de la religion dépassent les lois de la République. Simplement, à chaque instant où il est dans le champ public, les lois de la République prévalent sur les lois religieuses."
Vous semblez ne pas sentir favorablement l’homme, et je ne peux qu’inscrire cela dans mon esprit, tant je vous sais perspicace — dame ! Dieu ne vous a pas choisi pour rien, et vous a même doté d’un charisme supplémentaire —. Mais, d’un certain côté (peut-être pas pour longtemps, je vous l’accorde), Macron a un peu "sauvé" cette élection, en ce sens que sa candidature est venue à point nommé répondre au besoin manifeste des français de chercher une autre voie que celle des partis traditionnels. Or, s’il ne s’était pas présenté, n’aurait-on pas vu, en conséquence, un duel final Le Pen-Mélenchon ? Là, pour le coup, c’était tout de même le danger assuré.
Je ne roule pas du tout pour Macron (j’ai voté Fillon, suivant votre argumentaire), mais je me dis tout de même qu’avec lui, nous conserverons une certaine liberté, là où Marine Le Pen représente le repli sur soi, l’égoïsme, le rejet de l’autre, l’état qui surveille toujours plus ses citoyens. Difficile, en ce cas, de laisser les autres choisir à notre place.
Denis H. du Maine et Loire

Réponse de Michel Potay:
Merci, mon frère Denis, pour ce commentaire et pour tous les rappels que vous me faites à travers lui.
Vous ne "roulez pas pour Macron, mais vous vous dites tout de même qu’avec lui, nous conserverons une certaine liberté, là où Marine Le Pen représente le repli sur soi, l’égoïsme, le rejet de l’autre, l’état qui surveille toujours plus ses citoyens. Difficile, en ce cas, de laisser les autres choisir à notre place." Ceci pourrait signifier qu'au fond, vous souhaiteriez me voir voter pour Emmanuel Macron.
Je ne vous le reproche pas. J'ai grand respect pour les idées des hommes libres. Mais je vais vous dire mon sentiment :
Aristote au commencement de sa "Métaphysique" a écrit il y a deux mille trois cents ans : "Tous les humains désirent naturellement savoir." Là est tout le problème, il est en beaucoup de situations des cas nombreux où nous ne pouvons pas savoir, au sens absolu du verbe, et où nous ne pouvons que présumer, augurer, conjecturer, présager, pressentir. C'est pourquoi j'ai toujours pensé que le calcul des probabilités était celui qui avait le plus grand avenir.
Tout ce que vous me rappelez quant aux propos d'Emmanuel Macron est juste. Trop juste ! Trop juste comme ce qui est soigneusement préparé pour être très juste. Oh ! je peux me tromper et il ne me viendrait pas à l'idée de reprocher à mes frères de voter pour M. Macron. Mais je me dispenserai de voter pour lui, parce que je ne sais pas (au sens aristotélicien de savoir), je ne sais pas du tout le fond de cet homme-là et, cela étant, je ne suis pas sûr qu'il y ait un fond. S'il n'a pas de fond propre, il est l'instrument d'autre chose. Quel autre chose ? Comme je le suppose sans le savoir absolument, je me dis que tout peut ensuite arriver : le bon comme le mauvais. Je ne voterai pas pour Marine Le Pen, mais voter pour Macron me paraît hasardeux.
Je crois voir derrière Macron s'agiter les ombres des puissances d'argent. J'ai bien peur que Macron forme la manipulation qu'Hollande s'est préparée pour faire ce qu'il ne peut plus faire lui-même, parce qu'ancien secrétaire général des Socialistes et ayant déclaré que l'argent était son ennemi n°1, il ne le peut pas sans avoir l'air d'être un marionnettiste qui tire trop évidemment, scandaleusement, les ficelles de sa poupée en sens inverse. Alors, il pourrait avoir embauché un autre marionnettiste : Macron — N'oublions surtout pas que nous avons affaire à des politiciens, donc des gens très troubles —. Hollande aurait, selon moi... mais je peux me tromper... Hollande donc aurait compris que la situation en France était fichue — voyez la dette qui augmente ! — si l'on ne rappelait pas au premier plan les puissances d'argent (financiers, banquiers, boursiers, affairistes, industriels, etc.), c.-à-d. ceux qui prêtent leur argent à l'État, car enfin qui d'autre pourrait lui prêter de l'argent ?! Macron a paru à Hollande être tout à la fois assez souple et neutre, voire creux, intérieurement et assez brillant extérieurement pour faire ce passage magique de "l'argent c'est sale !" à "l'argent c'est beau !"
Je crois que l'argumentation de Macron est très juste, comme vous le rappelez, mon frère Denis, parce que les gens réunis et payés (qu'on appelle "l'équipe de campagne" et payés par qui, sinon par ceux qui ont l'argent ?) pour la lui préparer me semblent avoir fait un admirable travail de rassemblement de tout ce qu'il faut dire et ne pas dire pour être élu. Je n'ai rien contre Emmanuel Macron en personne ; c'est un frère humain auquel je dois l'amour évangélique, mais le Sermon sur la Montagne ne me dit pas que je doive suivre cet homme qui me paraît assez creux, qui me rappelle beaucoup Reagan.
L'argent, évidemment, nous en avons tous besoin, j'en ai besoin pour ma mission et pour le Pèlerinage, et l'État en a besoin pour l'éducation, la sécurité publique, la médecine pour tous, les routes, les ports, des salaires décents, etc., mais il y a deux façons de voir l'argent : L'argent comme moyen ou l'argent comme finalité. L'argent comme moyen, c'est nécessaire, l'argent comme finalité, c'est un terrible retour en arrière.
J'ai des doutes, des doutes solides. Je crois aussi que c'est probablement le moment pour nous Pèlerins d'Arès de commencer à lancer les concepts que la politique ne lancera décidément jamais, parce qu'elle ne voit décidément pas l'homme comme nous le voyons, même partiellement. Je vous renvoie, dans ce domaine, à ma réponse à Jean-Jacques N. 184C21.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 956
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: A PROPOS DES ELECTIONS   Mar 2 Mai - 9:08

Michel Potay a écrit:
Autrement dit, nous nous efforçons de casser le mécanisme laborieusement mis en place en nous par l'école républicaine et aussi la religion quand nous naissons dans des familles de croyants. Qu'entends-je par le mot mécanisme ? Ce qui s'impose à nous par les réflexes que l'éducation nous a fabriqués.

C'est un peu excessif. Il ne faut pas tout mélanger l'école républicaine et la religion c'est une chose, la politique actuelle de la France c'est une autre chose. C'est pas au même niveau.
A propos de ces élections un nouveau clivage apparait. Comme vs le dites vous même il arrive des moments où les mécanismes deviennent si usés qu'ils se brisent d'eux-mêmes. On change de clivage. Ce n'est plus la gauche et la droite traditionnelle, mais au delà du débat européen il est le clivage sur l'identité nationale, nous entrons ds une nouvelle ère.
Cela dit il y aura toujours la gauche et la droite Arrow  je comprend pas tout dans ces elections je comprend pas pourquoi on dit que macron est la continuation de hollande il me semble au contraire que macron apporte qu chose de different.
Macron est un mondialiste. La mondialisation et la totale perte d'indépendance de la France, déjà bien soumise à l'UE est son programme !
Macron a dit "il n'y a pas de culture francaise" " la colonisation en algerie est un crime contre l'humanité".
Macron est pro-immigration. ( même si je suppose il va dire qu'il est pour une immigration choisie) Si les nations occidentales continuent à permettre l'immigration massive des pauvres du monde ...
L'Afrique aura quatre milliards de personnes en quelques décennies, comme un exemple d'une croissance démographique rapide et insoutenable des pauvres du monde.
Comment une nation occidentale peut-elle préserver son héritage ethnique, son héritage culturel, sa société civile pacifique et sa prospérité économique si des centaines de millions, voire un milliard ou plus de pauvres musulmans, chinois, bangladais, africains, etc tentent de briser les portes?
Une telle MIGRATION continue de la MASSE des pauvres du tiers-monde est tout simplement impossible et conduira à la destruction des héritages ethniques, des héritages culturels, des sociétés civiles pacifiques.

Cela dit son programme économique n'est pas obligatoirement mauvais. C'est du capitalisme pragmatique Very Happy
J'ai voté Dupont-Aignan finalement. il n'est pas passé mais voilà qu'il se rallie à Le pen il sera le garant d'une pluralité politique et empêchera le Pen d'abuser.
 



________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
navy



Messages : 121
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: A PROPOS DES ELECTIONS   Ven 5 Mai - 12:15

Nicolas Dupont-Aignan c'est le seul à peu prés correct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pontoise95



Messages : 21
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: A PROPOS DES ELECTIONS   Sam 6 Mai - 14:16

France.  
Jean-Frédéric Poisson , président du Parti Chrétien démocrate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
navy



Messages : 121
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: A PROPOS DES ELECTIONS   Dim 7 Mai - 16:03

Il y a des immigrés qui votent le Pen. Même des fils d'immigrés  comprennent de plus en plus que le vote FN est le seul qui peut sauver ce pays, mais des petits blancs (plus anti coloniaux que les descendants de colonisés, plus islamistes que les musulmans et plus pro-étrangers que les étrangers) s'entêtent encore et ne veulent pas le comprendre, surtout que Dupont-Aignan sera premier ministre et dans ce cas il sera le garant d'une certaine pluralité politique et empêchera le Pen d'abuser.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
navy



Messages : 121
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: A PROPOS DES ELECTIONS   Lun 8 Mai - 14:05

Les gens ont voté Macron pour échapper à le Pen  Shocked
Une grande victoire pour l'oligarchie financiére et industriellle.



* oligarchie :Une oligarchie  est une forme de gouvernement où le pouvoir est réservé à un petit groupe de personnes qui forment une classe dominante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A PROPOS DES ELECTIONS   

Revenir en haut Aller en bas
 
A PROPOS DES ELECTIONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» Elections délégués préparation!
» A propos du rêve
» Questions à propos du bouddhisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Paroles de Dieu : La Révélation d'Arès-
Sauter vers: