L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Mer 24 Fév - 2:45

LA SEULE VRAIE CRISE la  crise de l'homme ...
 
Texte important du frére Michel
 
 
Quiconque ayant tant soit peu observé le monde depuis 1975 s'attendait à ce qu'une économie fondée sur l'endettement - et, ce qui est pire, l'endettement en chaîne: la re-re-créance des re-créances des créances - ne se change en commerce de vent. Il faut ou il faudrait tôt ou tard redonner à toute chose son vrai prix, différent de celui écrit dans les comptes et sur les étiquettes, et rendre les emprunts (1.200 milliards d'euros pour le seul gouvernement français). Cette nécessaire rationalisation ne pourra ou ne pourrait que coûter très cher à tout le monde, mais la situation n'est pas si grave, puisqu'on a trouvé dans le monde, en l'espace d'un mois, 4.000 milliards d'euros pour sauver les banques alors qu'on n'en a à peine trouvé, en dix ans, 20 milliards pour sauver les affamés.
De toute façon, nul n'a plus d'intérêt au désastre des banques qu'il n'a intérêt à la disparition du boulanger et du garagiste du quartier qui tomberaient en faillite par mauvaise gestion. Nous avons besoin de ces professions même fautives, comme elles ont besoin de nous pour survivre. Chaque fois que l'un de nous a acheté une machine à laver, une voiture, un appartement à crédit, il s'est fait complice du système bancaire autant que s'en est fait complice l'état en empruntant 1.200 milliards d'euros. La question, on le voit, est existentielle et énorme, mais la vraie crise existentielle est humaine.
 
Économiquement le pire est à venir, mais nous n'en mourrons pas.
La vraie crise économique viendra, incroyablement cruelle et aberrante, quand l'écorce mangera son propre arbre, quand les coqs tueront les poules pour leur prendre la pauvre mousse qui leur restera et quand, de ce fait, l'homme regardera en face la vérité, que symbolise le faucon (Rév d'Arès xvi/15)*. Non seulement la parole du Créateur l'annonce, mais ça tombe sous le sens.
Soyons donc sereins et forts dans la vie spirituelle, parce que la vie matérielle nous réserve d'amères surprises, comme déjà nous y préparait Jésus voilà 2.000 ans: La vie (La Révélation d'Arès dit l'ha, xxxix/5-11)* d'un homme n'est jamais assurée par ses biens matériels (Luc 12/15).
 
Mais l'homme peut mourir de la crise spirituelle.
Avant que Jésus ne m'apparaisse et ne me parle, en 1974, je croyais que l'homme était irrémédiablement mauvais, voué à la damnation éternelle et ne pouvait être sauvé que par la sainte miséricorde que la religion prétend lui assurer en échange de sa fidélité aux credos, aux lois religieuses et, dans certaines églises, aux sacrements.
Depuis 1974, chaque jour, La Révélation d'Arès me crie tout le contraire, et j'enseigne à des hommes tout le contraire, à savoir que l'humain, croyant ou non, peut se sauver, vaincre le mal, retrouver le bonheur, mais seulement par lui-même et en pratiquant en toute circonstance l'amour, le pardon, la paix, la liberté et l'intelligence spirituelles, que La Révélation d'Arès englobe sous le terme actif de pénitence. La pénitence qui n'est ni tristesse ni austérité, mais joie et fête (Rév d'Arès 30/11). Malheureusement l'humanité n'évolue pas dans ce sens. D'où la nécessité de notre mission.
 
C'est cela que j'enseigne depuis 1974 (dit michel potay)
 
L'action de la pénitence et de la moisson des pénitents a commencé il y a vingt-cinq ans, c'est très bien, mais il faut aussi développer les actions publiques incitatrices concrètes.
 
Il y a des raisons, La Révélation d'Arès le démontre, d'être pessimiste sur l'avenir, mais il y a des limites au pessimisme.
Ce monde majoritairement rationaliste, qui de ce fait devrait être "réaliste", je m'étonne de le voir plus pessimiste que nous. Regardez les écologistes! Ne voient-ils pas que, déjà au temps où les dinosaures régnaient en maîtres, il y avait des raisons d'être écologiste et pessimiste pour l'avenir de la planète? Pourtant la planète, home de l'homme, créature privilégiée du Créateur, est toujours là et demeurera malgré les nouveaux dinosaures que sont le dioxyde de carbone, les insecticides et le réchauffement climatique. L'absence de foi et d'espérance rétrécit la raison. La Révélation d'Arès ne s'inquiète ni de la disparition des éléphants et des gorilles ni du manque de pommes de terre écologiques, mais elle s'inquiète de la disparition de la bonté et de l'amour. C'est l'amour qu'il faut sauver!
 
Il nous faut innover en action.
Nous devons inspirer à l'homme des actions, qu'il ait envie d'essayer, de reproduire à notre suite, et qui puissent, ce faisant, le convaincre que l'avenir et même le bonheur et la réussite terrestres sont dans le bien. Nous devons démontrer à l'homme que la foi et l'espérance donnent force et lucidité, que l'amour, le pardon, la paix, la liberté et l'intelligence spirituelles sont les composants de la vertu, seule dynamique lucide d'une vie réussie... et d'un monde changé (Rév d'Arès 28/7).
 
Le monde reçoit mal le message de La Révélation d'Arès, quand il n'est fait que de mots. C'est parce que, comme disait le savant Jean Rostand, "la vérité a forcément un goût de vengeance." Les mots crus de la vérité font reculer beaucoup, sauf quelques hommes d'exception, les rares qui voient au-delà des mots. Or, le petit reste que le Père nous envoie rassembler (Rév d'Arès 24/1) n'est pas fait d'hommes d'exception, mais de pauvres types comme vous et moi. C'est si le mot "vengeance" qu'utilisait Rostand perd le sens de représailles - de vengeance sans fin (27/9) - et prend le sens de démenti démontré, prouvé, bref, d'action et de fait conduisant au bien et au bonheur, que notre message passe.
Être compris du monde devrait être de plus en plus facile, parce qu'il y a de moins en moins de blocs opposés. La société devient un patchwork. C'est une grande espérance.
 
 
 
--------------------
 
NOTA: Ce texte est de la main du frére Michel, j'ai conservé toutes les références à la révélation d'Arès, mais ce texte peut être lu en faisant abstraction de révélation d'Arès. Il garde tout son intérêt  Idea
 
Autre texte sur l'économie > Quand l'incroyable devient le necessaire
 
yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandore



Messages : 50
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Mer 24 Fév - 9:39

Je comprends le fond du message ,il est vrai que le fanatisme ,ne c'est pas crée tout seul.

Maintenant plusieurs sciècles d'écrit sur la religion et plusieurs interprétations ont fini pas effacé le message initial.

Un nettoyage ne ferait pas de mal.
L'homme à assujetti l'homme.

Il a du oublier en cours de route que c'est lui le maître du jeu.

Qu'est-ce que la liberté individuelle si elle devient subversive?

N'y a t'il pas risque de répression démagogique?

IL semblerait selon ce que j'ai lu sur le net ;que son livre s'inspire de la bible et ses évangiles ainsi que du coran.

Enfin un nouveau gourou est parmi nous.



Pandore


-----------------------

" Le monde est une comédie pour ceux qui pensent, une tragédie pour ceux qui sentent. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Lun 1 Mar - 23:08

Citation :
et rendre les emprunts (1.200 milliards d'euros pour le seul gouvernement français).
...
Chaque fois que l'un de nous a acheté une machine à laver, une voiture, un appartement à crédit, il s'est fait complice du système bancaire autant que s'en est fait complice l'état en empruntant 1.200 milliards d'euros.

Visiblement le frère Michel (qui a plein de talents par ailleurs) n'a rien compris à l'économie ! Rolling Eyes


Dans son essence, la création de monnaie ex nihilo actuelle par le système bancaire est identique à la création de monnaie par des faux-monnayeurs. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.
Maurice Allais, prix Nobel d’économie



Le 7 février 1992, les Européens ont abandonné le droit "régalien" de l'État de création monétaire. Durant la campagne ayant précédé le référendum sur le traité de Maastricht, les débats s'étaient surtout focalisés sur le passage à une monnaie commune, l'euro, et dans une moindre mesure, sur l'indépendance de la Banque centrale. Mais une "réforme" bien plus profonde était en jeu. L'article 104 du Traité de Maastricht, transposé dans la loi française du 4 août 1993, interdit aux Banques centrales d'autoriser des découverts, d'accorder tout type de crédit au Trésor public et à tout autre organisme ou entreprise publique.

Au plan national, les avances au Trésor avaient déjà été supprimées lors de la réforme des statuts de la Banque de France, qui fit l'objet de la loi du 3 janvier 1973. (Bravo Monsieur Valéry Giscard d'Estaing * !!!!!!!!!!)

* ministre de l'économie et des finances sous la présidence de Georges Pompidou, lui-même ancien directeur général de la banque Rothschild avant sa carrière politique

[...]
Comme les « taux directeurs » de la BCE pilotent les taux d'intérêts du crédit bancaire, ces derniers donnent le "La" de cascades d'intérêts financiers. Or, ces intérêts pèsent de tout leur poids sur notre vie au quotidien :

- En tant que consommateurs : répercutés dans tous les prix, à tous les niveaux de l'équipement, du développement et de la production, ils sont toujours répercutés sur les prix et réduisent de plus de 30% notre pouvoir d'achat.

- En tant que travailleurs : sans minimiser les multiples facteurs nouveaux de la mondialisation sauvage, il faut rappeler qu'il n'y a de domination du capital sur une entreprise que si celle-ci est contrainte de rechercher des capitaux… réclamant de l'intérêt.

- Enfin, en tant que citoyens participants par l'impôt direct ou indirect au fonctionnement des services publics: Ainsi, entre 1980 et 2006, la dette a augmenté de 913 milliards d'euros, alors que nous avons payé 1176 milliards d'euros d'intérêts (...) Si nous n'avions pas eu à emprunter ces 913 milliards d'euros sur les marchés monétaires, c'est-à-dire si nous avions pu créer notre monnaie, faire exactement ce qu'ont le droit de faire les banques privées, la dette qui était de 229 milliards d'euros début 1980 serait totalement remboursée en 2006 grâce aux 263 milliards d'euros économisés et nous disposerions en plus d'un solde de trésorerie positif de 263 - 229 = 34 milliards d'euros. ( voir justificatif et précisions ) . Un calcul récent nous montre que nous avons payé plus de 1310 milliards d'euros d'intérêts depuis 1973... et nous continuons à raison de 120 millions par jour!

http://www.fauxmonnayeurs.org/

Cherchez l'erreur bounce

Non, non chers concitoyens, ne culpabilisez pas, vous n'étiez pas complices du système bancaire, on s'est tous faits rouler dans la farine !

Comme celui qui a l'argent est toujours le maître de l'autre, le traitant se rend des­po­tique sur le prince même : il n'est pas législateur, mais il le force à donner des lois.
Montesquieu, « L’esprit des lois. »

PETITION
Je soussigné(e), appelle les Etats à porter plainte contre les banques pour prise illégitime d’intérêts sur la monnaie. Une loi doit garantir le contrôle public des banques pour une monnaie sans intérêts, une monnaie d’intérêt général.

http://liberonslamonnaie.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Mer 3 Mar - 11:04

Citation :
Économiquement le pire est à venir, mais nous n'en mourrons pas.
La vraie crise économique viendra, incroyablement cruelle et aberrante, quand l'écorce mangera son propre arbre, quand les coqs tueront les poules pour leur prendre la pauvre mousse qui leur restera et quand, de ce fait, l'homme regardera en face la vérité, que symbolise le faucon (Rév d'Arès xvi/15)*

Michel Potay

"Un jour l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible" (parole d'indien)

Toute théorie économique est de nature idéologique

Comment faire quand le roi n'a plus d'argent ?

Réponse:
http://www.dailymotion.com/video/x4w5c1_francois1er_fun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Mar 9 Mar - 7:35

Suite



donc si vous avez bien suivi cette petite leçon de finances d'Honorin des Meldeuses, et que vous souhaitez commencer un peu à changer la face du monde,


> Si l'État (ou les banques) cherche(nt) à emprunter votre argent, ne leur prêtez pas. De vos économies (si vous en avez, car c'est loin d'être le cas de tout le monde) trouvez un autre usage ...

> ne jouez pas (ou plus) aux jeux d'argent, loterie et Cie

Le Coran est très clair sur ce point:

Citation :
« Ils t’interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis: "Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens; mais dans les deux, le péché est plus grand que l’utilité". Et ils t’interrogent: "Que doit- on dépenser (en charité)?" Dis: "L’excédent de vos biens." Ainsi, Allah vous explique Ses versets afin que vous méditiez » ( Coran , 2 : 219 ).


«ô les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du Diable. écartez- vous en, afin que vous réussissiez. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l’inimitié et la haine, et vous détourner d’invoquer Allah et de la Salâ. Allez- vous donc y mettre fin? » (Coran, 5 : 90-91)

Par contre la Bible beaucoup moins, quoique qu'elle parle du hasard.

Seule allusion, celle d'Esaïe:
Citation :
65:11 « Mais vous autres, vous m’abandonnez, vous oubliez ma montagne sainte, vous offrez de la nourriture à Gad, le dieu de la chance, vous offrez des vins mélangés à Méni, le dieu du destin.
Les religions anciennes servaient des dieux dont la spécialité était de favoriser la chance et le destin. Ils investissaient, ou misaient, en offrande, pour recevoir davantage (?)

Ne vous emmêlez pas les pinceaux entre le "Oh my Gad !" et le "Oh my God !" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Mar 9 Mar - 10:58

Bravo pour ton dernier message Njama !

(les smyleys ne marchent pas aujourd'hui )


Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Lun 15 Mar - 21:27

Citation :
Ce monde majoritairement rationaliste, qui de ce fait devrait être "réaliste", je m'étonne de le voir plus pessimiste que nous. Regardez les écologistes! Ne voient-ils pas que, déjà au temps où les dinosaures régnaient en maîtres, il y avait des raisons d'être écologiste et pessimiste pour l'avenir de la planète? Pourtant la planète, home de l'homme, créature privilégiée du Créateur, est toujours là et demeurera malgré les nouveaux dinosaures que sont le dioxyde de carbone, les insecticides et le réchauffement climatique. L'absence de foi et d'espérance rétrécit la raison. La Révélation d'Arès ne s'inquiète ni de la disparition des éléphants et des gorilles ni du manque de pommes de terre écologiques, mais elle s'inquiète de la disparition de la bonté et de l'amour. C'est l'amour qu'il faut sauver!

Il nous faut innover en action.

Nous devons inspirer à l'homme des actions, qu'il ait envie d'essayer, de reproduire à notre suite, et qui puissent, ce faisant, le convaincre que l'avenir et même le bonheur et la réussite terrestres sont dans le bien.
Michel Potay


Nous existons aussi de chair, et il nous faut nous sustenter un peu, un minimum au moins.
Maintenant ce ne sont pas trois bols de prières qui nourrissent seulement son homme, qui ne se nourrira pas que de pain, je suis d'accord, qui feront d'un Big Mac un truc moins dégueulasse ... avec bientôt vraisemblablement des frites Mac Cain OGM


Je ne suis pas bien certain qu'il faille innover en action.
L'homme n'invente rien, il copie la nature, sa créativité n'est jamais qu'une re-création. Au mieux il est architecte, ingénieur, concepteur voire artiste, mais il se sert toujours des matériaux du monde. Il n'invente pas, il ré-invente, comme une mode en chasse une autre, comme une technologie en remplace une autre.
L'homme moderne est déjà un hyper-actif maladif, un compulsif de l'action, un constructeur délinquant qui ne voit bien souvent d'abord que son propre intérêt ou son intérêt immédiat. Il agit pour agir, un peu comme on dit, qu'importe la bouteille, pourvu qu'on ait l'ivresse. Il roule son caillou comme un Sisyphe, il prend à peine le temps de vivre, de regarder les astres, de se questionner sur lui-même, sur le monde dans lequel il vit, .
D'ailleurs, quand on lui demande qu'il est, il répond bien souvent par ce qu'il fait dans la vie, par automatismes, par éducation ou conditionnement ce qui revient à peu près au-même ... l'action est devenue son ontologie.

Il me semblerait que ce soit plutôt le contraire dont nous ayons besoin, que l'homme devienne un peu plus contemplatif, qu'il prenne soin de ses actes "jusqu'au bout des ongles". Il nous faut soigner nos actions, y mettre du cœur, sans quoi il n'y a pas de saveur, car "bien_faire est aussi faire bien, et arrêter d'être des quantitatifs, pour devenir et être des "qualitatifs".

Le Livre V /07
Appelle : « (L’)homme (est) fou(! Il) compte l’or. (L’)homme (est) fou(! Il) compte deux chaises (pour) une jambe, deux lits (pour) une nuit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Lun 15 Mar - 23:16

Vers la sobriété heureuse
http://www.dailymotion.com/video/xa0elk_vers-la-sobriete-heureuse_news

En quelques points, le sens du sacré c’est :

* se sentir relié aux autres et à la nature dans la solidarité et la complémentarité ;
* porter les valeurs de la tolérance, de l’entraide, et de la coopération ;
* être pleinement présent à chaque instant que nous vivons ;
* responsabiliser notre existence avec honnêteté, sincérité et douceur ;
* incarner nos engagements et nos valeurs dans les actes simples et quotidiens ;
* garder confiance quels que soient les évènements que nous traversons, tirer les éléments positifs des épreuves et les leçons qui nous seront utiles pour avancer ;
* nous laisser surprendre par les cadeaux de la vie ;

Quelques éléments sur cette page,
http://www.colibris-lemouvement.org/index.php/TH/Comprendre/node_1698

la petite vidéo drunken drunken drunken drunken drunken

"Au-delà de la crise écologique, il y a la crise de la relation humaine ... le crise est vraiment dans nos cœurs ... "
Pierre Rabhi

Être ou avoir
Agir pour le bien commun
Se connaître et s’aimer soi-même
Le sentiment d’être relié
Être pleinement présent
Comment faire ?

Voir aussi les propositions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme   Aujourd'hui à 19:46

Revenir en haut Aller en bas
 
LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise : l'augmentation de chômage touche tout le monde
» « Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde »
» EL RISSALA LE FILM ARABE LA SEULE VRAIE VERSION
» Pourquoi peut on dire qu'il n'y a qu'une seule vraie religion ?
» La Seule Vraie Foi

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: