L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 et pour finir l'entrée 152 ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: et pour finir l'entrée 152 ...   Mer 5 Fév - 14:25

Entrée 152 celle ou il parle des traditions

la Parole au-dessus des traditions http://freesoulblog.net/jOB/jOBtv.html

Cette derniére entrée, peut-être la derniére que je vais commenter  Very Happy 
n'apporte rien de nouveau ..
Il a  sorti des entrées intéressantes, qui peuvent faire avancer, mais là il retombe dans le bla-bla
c'est une tradition chez les pèlerins d'Arès




 

________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 10 Fév - 10:50

C'est peut-être la derniére entrée que je commente  Very Happy 
Tout d'abord, la Parole, quelle parole ? il faut préciser. Je pense que c'est une grave erreur de croire que la foi est basée sur la Parole de Dieu au sens de théophanies. Je dis bien au sens de théophanies.
Le frere  Michel a laissé entendre l'autre fois que Moïse lui-même pourrait bien ne pas avoir existé, être un mythe (d'après lui la plus grande partie de la fameuse "loi de Moïse" n'est que livre d'homme (Rév d'Arès 16/12; 35/12), une loi d'invention humaine.)
donc si je comprends bien seule la Révelation d'Arès vient de Dieu d'une manière certaine  ...pour les autres on sait pas.  Very Happy 
Cela est impossible .
Donc cette idée de "Parole de Dieu" avec un grand D majuscule opposée à parole d'homme est vraiment une idiotie.
Il faut voir Parole de Dieu au sens general et non au sens de théophanies car les théophanies
n'ont été données que devant un seul témoin.
cette entrée n'apporte rien de nouveau.
Mais il faut distinguer des traditions genre "traditions républicaines" d'autres traditions comme les traditions ésotériques présentes aussi bien dans le Judaïsme, l'Islam, ou les différentes religions chrétiennes. Je pense aussi aux francs maçons, les templiers etc ... 

 

________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
unpelerin-masqué



Messages : 64
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Mar 18 Fév - 14:20

 18fev14 152C66

 [Nom de site facebook] ne vous a pas retiré de sa liste pour vous virer. Voilà plus bas ce qu'ils disent :
Vous êtes de très mauvaise foi et ne vous remettez pas en question.
Étant trop borné et voulant toujours avoir raison, cela explique toutes vos erreurs d'incompréhension, d'appréciation des gens, vos méconnaissances du genre humain, et votre mépris d'une certaines catégories de gens.
Vous avez raté beaucoup de choses en 40 ans à cause de votre caractère et votre orgueil. Et j'espère que vous n'agirez pas en roi qui fera (ou fait) croire que toutes idées spirituelles viennent que de vous les pèlerins d'arès, alors que beaucoup de gens réfléchissent, s'instruisent, agissent, de façon très belle envers les hommes tout en se changeant.
Sans oublier que vous mettez de côté sciemment pas mal de ce que dit Dieu notamment qu'Il souffle dans la poitrine des gens [Rév d'Arès 28/6] (même les athées), qu'il leur montre le délire des puissants [28/20], qu'il met la honte sur la place publique de ceux qui agissent contrairement à la Parole — cf DSK que vous avez plaint mais vous êtes malin ! vous avez retiré toute votre petitesse qui était prouvable.
Vous essayez de donner le change dans vos dernières entrées, mais les gens ne sont pas dupes. Vous avez trop sali, dénigré, rabaissé, calomnié même, et fait poursuivre sur le web ceux qui vous critiquaient.
Vous êtes qu'un intellectuel qui ne sait que commander, et qui n'a aucune création en lui.
La preuve, vous avez fait votre entrée 150 en lançant un sujet (la non-politique) et pour avoir des idées vous avez fait une entrée, ainsi 300 personnes vous répondraient et vous pourrez ainsi faire un mailting polt [sans doute melting pot] et bêatement tous diront, émerveillés de votre idée propre que vous tirerez de cela, volée aux idées des autres: "Dieu parle par sa bouche.C'est le bon prophète".
Vous êtes malin mais pas fûté.
Les gens veulent aujourd'hui savoir, comprendre, et surtout ont le devoir de ne plus obéir comme des ânes. Vous avez entretenu l'âne en ces gens, idest [?] la bêtise soumise, sournoise, mesquine et petite. Ce qui explique leur inertie et par là même la vôtre.
Vous voulez relancer le mouvement, mais vous ne le pourrez pas tant que vous ne saurez pas apprécier vos prorpes erreurs et surtout lorsque vous arrêterez d'interpréter la Parole à l'envers.
Vous essayez de relancer la machine, mais vous avez mis trop de temps, maintenant l'église vous rattrape et se coiffe de La Révélation d'Arès. Dieu mettait en garde contre cela ainsi que des gens parmi vous, mais cela vous les avez fait taire jusqu'à les faire renvoyer, par ceux-là même qui vous lèchent les bottes pour être bien vus par tous et donner le (mauvais) exemple. J'arrête là il y aurait tant à dire. Voilà ce qu'à dit Observatoire, qui n'est pas du tout votre petite jérémiade, pour toujours, comme d'hab, vous victimisez. Salut !
Homme des Steppes.
----------------------------------------
Réponse de (Nom de site facebook) (lisez, osez regarder votre petitesse en face et vous évoluerez).
"Je ne savais pas que le retirer de la liste d'ami(e)s de l'Observatoire empêcherait en fait qu'il vienne s'y exprimer. Je pensais que tout le monde pouvait le faire, puisque cette page est publique.
Toujours est-il qu'il ne pouvait donc plus répondre ici, alors il a répondu ce jour sur son propre mur au texte ci-dessous intitulé "Premier bilan d'un "échange" avec Michel Potay", en soulignant dans son style habituel que "seul, (je me) parle à (moi)-même", comme si tel avait été mon but, comme s'il n'avait pas reçu mon message.
La suite de sa réponse, au ton cependant plus courtois, consiste à affirmer que je poursuis "quelques idées fixes et fausses", là où je pense avoir démontré clairement qu'il a sur certains points considérablement dévié du message de l'EA [?]."
John Steppes
----------------------------------------
Vos mimiques de mépris en parlant de Jésus...
Je ne sais si vos soumis l'ont remarqué.
Que de temps perdu en faisant vos vidéos, avec votre manque de confiance et vouloir tout gérer tout seul pour ne pas que les gens voient qui vous êtes vraiment... En faisant croire que vous aimez les femmes mais plaignant ceux qui vous disent qu'ils se sentent castrés (on voit bien votre mentalité manipulatrice).
Aujourd'hui il y a beaucoup de spirituels mais il n'y aura plus un seul menant par le bout du nez les gens comme vous espérez faire... C'est fini ce temps... Dieu appelle à Arès à tous les spirituels, [mais] pas à devenir pèlerins d'arès...
 John steppes

 
Réponse :
Si comme tout pécheur j'avais besoin d'une leçon d'humilité, en voici une qui me fouette particulièrement.
Je reçois régulièrement un certain nombre de reproches, critiques et désapprobations, la plupart masqués derrière des pseudonymes comme vous, mais si je publie la vôtre aujourd'hui, John Steppes, c'est parce qu'elle rassemble à peu près tout ce que contiennent ces (selon les cas) admonestations, objurgations, remontrances et semonces.
Je ne sais qui m'envoie ce commentaire. Est-ce vous ? Est-ce quelqu'un d'autre qui l'a extrait de (Nom de site facebook) ?
J'ai déjà rencontré votre pseudonyme, John Steppes, sur mon blog.
Je ne vous ai jamais répondu sur (Nom de site facebook) contrairement à ce qui semble affirmé ici (partie centrale de votre commentaire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Mar 18 Fév - 14:40

Citation :
Vos mimiques de mépris en parlant de Jésus...
Je ne sais si vos soumis l'ont remarqué.
 Question  Question 
Citation :
La suite de sa réponse, au ton cependant plus courtois, consiste à affirmer que je poursuis "quelques idées fixes et fausses", là où je pense avoir démontré clairement qu'il a sur certains points considérablement dévié du message de l'EA [?]."
Sur quels points vous pensez que FM a dévié ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Steppes
Invité



MessageSujet: AUCUN HUMAIN NE DOIT PENSER A NOTRE PLACE    Mar 18 Fév - 14:51

AUCUN HUMAIN NE DOIT PENSER A NOTRE PLACE

18 février 2014, 14:30
 
18fev14 152C66

FREESOULBLOG


Citation :
"La Révélation d'Arès n'est pas déchiffrée parce qu'on la lit. Le déchiffrement se fait par l'enseignement du prophète, comme vous le dites dans votre commentaire — merci pour lui, ma sœur Madeleine —. John Steppes et tous les John Steppes de la terre ne voient pas ça comme ça, même si c'est la simple évidence qui ressort d'une lecture attentive totale de La Révélation d'Arès elle-même.
 

John Steppes et tous les John Steppes de la terre tombent concernant La Révélation d'Arès dans une similitude de ce que Nietzsche appelait "la honteuse effémination" de l'Évangile, qui vient de ce que la religion en avait retenu, et même y avait ajouté, ce qui lui avait convenu pour forger ses dogmes.
Si on lit relit sans cesse La Révélation d'Arès avec plus de rigueur afin de tout considérer, on voit les choses autrement.
Mais, de toute façon, nous devons convenir que La Révélation d'Arès comme mon enseignement sont faits de mots, lesquels peuvent être escamotés par la pensée, souvent inconsciemment si elle est brouillonne et passe comme le pigeon qui ne peut ralentir son vol. De plus, les mots sont inévitablement en-deçà de ce qu'il veulent dire, c'est le sort de tous les langages humains.
Si John Steppes devient bon, il sera plus justifié que vous et moi qui ne sommes que pécheurs, car il n'y a qu'un problème sur terre, c'est que le comportement humains soit contraire à l'amour. Pour le reste, que John Steppes me désapprouve n'est pas un problème. Il suivra sa voie de l'amour et nous suivrons la nôtre en nous efforçons de nous tenir plus près de l'idée qu'a Dieu de l'amour... plus près, plus près seulement, assez près cependant pour former un exemple non de perfection mais de possibilité. C'est le rôle du petit reste.

La Révélation d'Arès n'est pas déchiffrée parce qu'on la lit. Le déchiffrement se fait par l'enseignement du prophète

Rien que ce début de phrase contredit ABSOLUMENT, TOTALEMENT ce que dit Dieu à Arès (et par là même contredit tout le reste) :
EVANGILE CHP03 VERSET 07-09
Ma Parole, ils Laproclament à Mon Peuple, mais ils ne La lui abandonnent pas. Leur main gaucheL’offre-t-elle ? Leur main droite aussitôt arrête le lecteur dans son zèle pourMoi, comme le magicien met en garde l’insensé qui boit ses philtres sans savoir ; car ils excellent à faireun secret, un lieu sombre, d’euxseuls connu, de Ce Que J’ai livré au monde dans la Lumière.
L’un d’eux La proclame-t-il ? Un autre aussitôt enseigne au peuple ce qu’il doit comprendre,non pas Ce Qu’il a entendu, car ils excellent à faire un murmure étrange, un langage inconnu, de Ce Que J’ai livré au mondedans l’éclat des Cors Célestes, dansles accents harmonieux de Mes Messagers.
Homme Michel, dépose ta couronne, descends de ce trône ; ce sont les Miens, Que J’ai donné en héritageà tout Mon Peuple ; tous sont princes, tous règnent sur la mort et sur l’enferquand ils vivent selon Ma Parole. J’ai couronné tous Mes Fidèles.
Comment peut-on être aveuglé à ce point ????

Plus loin Michel Potay affirme :

Citation :
"John Steppes et tous les John Steppes de la terre tombent concernant La Révélation d'Arès dans une similitude de ce que Nietzsche appelait "la honteuse effémination" de l'Évangile, qui vient de ce que la religion en avait retenu, et même y avait ajouté, ce qui lui avait convenu pour forger ses dogmes."



"la honteuse effémination" de l'Évangile ???
Pourquoi le mot effémination ??? Pourquoi le fait même de penser par soi-même efféminiserait ce qui est dit dans la RA ?? N'y a-t-il pas là une image inconsciente négative et inférieure en lui qu'il se fait du féminin (quelque soit le féminin physique, moral, spirituel...?)? Cela ne dénote-t-il pas sa vision supérieure, dominatrice, voire machiste que lui donnerait la Parole et/ou le fait d'avoir vu Jésus et Dieu ; vision autoritariste (du mâle dominateur), de ce qu'il en comprend vraiment... Et aussi ce mot ne dénote-t-il pas une forme de jouissance que peut amener la domination sur les esprits, et leur soumission abjecte... ???? Va savoir.....



John Steppes
Revenir en haut Aller en bas
John Steppes
Invité



MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Jeu 20 Fév - 8:55

La multiplication non plus du pain, mais du prophétisme.


Citation :
La femme ou l'homme spirituels d'aujourd'hui ont-t-ils la potentialité d'éveiller suffisamment leur conscience pour comprendre et mettre en oeuvre librement et souverainement ce que Dieu espère de l'humanité ?
Peuvent-ils dorénavant accéder à un degré suffisant de responsabilité pour se tenir en face de l'espérance divine sans la trahir, la déformer, la détourner ? 
 
Si l'évolution humaine recèle actuellement cette possibilité, le prophétisme devient le fait non d'un seul, mais de tous ceux qui vivent à l'écoute de la Parole et du Souffle divin : alors la Parole doit être abandonnée au Peuple de Dieu, dans l'espérance qu'en germera et grandira le meilleur, en ayant foi dans le Soutien céleste.
 
De même, la Parole ne doit plus être clouée à une interprétation quelle qu'elle soit, mais confiée au Souffle de Dieu, en ayant confiance dans la Clarté même de cette Parole pour s'imposer progressivement d'elle-même.
 
Le prophétisme consiste alors non plus à parler de plus haut que ses soeurs et ses frères, mais à établir avec et entre eux la concertation, le conseil ; et enfin, non pas à dire ce qu'il faut comprendre de la Parole, mais à La rappeler fraternellement et Y renvoyer humblement.
Revenir en haut Aller en bas
v-ictor



Messages : 80
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Jeu 20 Fév - 13:21

John Steppes qui êtes vous ? vous m'intriguez
vous semblez avoir une grande connaissance de la R.A.
êtes vous un ancien pelerin d'Arès ?

Et surtout quel est votre parcours ? c'est important ça permettrez de mieux vous comprendre.

En tout cas à mon avis la FOI ne saurait etre basé sur la seule "parole de Dieu" (théophanies)
puisqu'une théophanie n'a qu'un seul témoin.

V-ictor

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Steppes
Invité



MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Jeu 20 Fév - 13:55

15) Charisme sur commande ?


Citation :
Un commentateur pro-arésien déclare : «Je n’ai jamais compris que l’on puisse accueillir La Révélation d’Arès sans accueillir le prophète qui lui est corrélatif et dont la charisme est confirmé à moult reprises par le Père Lui-même. »
Nous pensons que les éléments critiques que nous avons soumis jusqu’ici à la libre réflexion suffisent à faire comprendre ce décalage que de nombreuses personnes ressentent, même animées des meilleures intentions.

Comment suivre sans difficulté un « prophète » qui s’éloigne voire contredit le message qu’il dit avoir reçu ? Les plus gênés s’en sont allés, les plus choqués sont devenus des détracteurs, les plus peureux ont étouffé leur conscience, les plus dévoués ont appris à « relativiser ».

Mais l’argument que propose le commentateur ne s’intéresse pas aux éventuelles contradictions ou déviations entre le message arésien et Michel Potay ; il se réfère seulement au fait que le deuxième message arésien (1977) affirme le « charisme » de Michel Potay.

C’est un argument étrange : par définition un charisme n’a pas besoin de confirmation !

Mais allons plus loin. Il est exact que le message de 77 donne ou semble donner – selon l’interprétation que l’on en fait – une importance majeure au témoin d’Arès.

Mais qu’est-ce à dire ? Est-il infaillible ? Il est absolument certain que non, il a modifié considérablement certaines de ses positions au fil des années, bref il évolue. Détient-il la bonne compréhension du message ? C’est vraisemblablement ce que l’on peut significativement comprendre du message de 77.

Mais deux points doivent alors être rationnellement soulevés : d’une part cette bonne compréhension n’est pas exclusive à Michel Potay, rien dans le message ne permet d’affirmer cela, et c’est même un gage de succès du mouvement que le fait que d’autres puissent « connaître Dieu » ou « libérer la Vérité » par leur propre avancement existentiel et spirituel ou par inspiration divine.

C’est pourquoi l’EA demande à Michel Potay de prendre conseils et insiste sur la liberté et la souveraineté des assemblées arésiennes. Mais force est de constater que ces libertés et souverainetés ne sont pas apparues à ce jour, pas plus que cette « conscience collective » dans laquelle Michel Potay aurait pu trouver la force du bon conseil.

Le témoin est resté isolé et peu ouvert à la critique, fut-elle bienveillante et constructive. Et les arésiens sont restés des suiveurs, répétant souvent mécaniquement leur leçon arésienne, sans éveiller autre chose qu’ennui, réserve, ou suspicion.

Mais revenons sur le message de 77. Celui-ci manifeste un décalage étonnant avec celui de 74.

D’abord au niveau du style, nous l’avons déjà évoqué.

Aux tournures impeccables de l’EA a succédé un hachis langagier. Dieu répugnerait à parler en langue humaine.

Admettons.  Very Happy 

Passons au contenu. L’EA insistait de toutes les manières possibles sur l’absence de chef au sein du mouvement arésien ; plus encore, il affirme que tout ce qu’il contient vaut pour tout croyant recevant ce message et le mettant en œuvre. Michel Potay n’est que le premier frère dans l’ordre chronologique, rien de plus, rien d’autre. Pas un mot sur sa dimension « prophétique » personnelle. Pas un mot sur son « charisme » : certains même ne l’aimeront pas mais prendront quand même la bonne orientation, prévient le texte.

Le message de 77 est tout différent. Michel Potay joue à présent un rôle de « père », ce qu’il dit de faire doit être fait, son prophétisme est « juste », sa parole est… celle de Dieu.

Ces prérogatives sont-elles données en gage, sont-elles avant tout une démonstration de confiance de l’Auteur présumé du message envers le témoin, ou bien sont-elles à prendre à la lettre, définissant une infaillibilité prophétique ?

Mais quel prophète a-t-il reçu de Dieu l’Affirmation de son infaillibilité ?

Et en quoi cette infaillibilité s’est-elle manifestée, par son « charisme », par sa puissance ou par son évidence ?

Si toutefois le message de 77 est authentique, et acceptons en l’hypothèse, on ne peut le comprendre que comme le Viatique de Dieu envers son témoin, non comme un brevet d’excellence par avance acquise.

Mais un autre argument milite en faveur de cette compréhension : l’humanité a bon an mal an évolué, et au moins depuis le Coran, Dieu en Appelle avant tout à sa capacité de méditation et de réflexion.

Or comment pourraient-elles s’exercer librement, confrontées à ce qui s’apparente à un argument d’autorité, que l’on peut traduire : Michel Potay a raison non pas selon la raison, mais par Décret.

Comment suivre l’incitation à penser que lance Michel Potay lui-même, si l’on doit arrêter sa pensée devant la sienne ?

On en vient alors a nier la pensée de ceux qui ne pensent pas comme lui, ce qu’il a effectivement lui-même la fâcheuse tendance à faire, nous l’avons déjà vu…

Mais pour nous, Dieu nous a dotés de bon sens et par-dessus tout de conscience, et taire sa conscience, c’est éteindre l’Esprit.

C’est tout le contraire de ce que Dieu Veut ; chaque homme parle à la place de Dieu, tant que Dieu demeure Silencieux ; il appartient à chaque homme d’être fidèle à sa meilleure inspiration.

Nous en concluons que la parole de Michel Potay n’est pas Parole de Dieu par Définition, mais en tant que responsabilité qui lui incombe tout particulièrement.

Commentaire de Michel Potay

Encore n'importe quoi! Je ne me suis jamais "éloigné" de la Révélation dont je fus le témoin en 1974 et 1977 à Arès et je ne l'ai jamais "contredite." Une preuve de plus de l'hostilité systématique de "L'Observatoire d'Arès" dont le propos est ici un sophisme total.

Réponse de OA:

Vous ne cessez de lancez des "faux", des "n'importe quoi" et de voir partout vos préjugés confirmés.

En vérité vous n'arrivez plus à lire autre chose que ce que vous avez déjà prévu de lire.

Vous n'avez répondu à rien.
 

---------------------

L'Observatoire d'Arès est essentiellement un examen sceptique raisonné composé actuellement de 16 articles logiques et précis sur le "fait d'Arès", augmentés régulièrement de diverses annotations ponctuelles.

Ils sont suivis de quelques commentaires, dont certains de Michel Potay.

Le tout vise à former un document de recherche et un outil de réflexion pour tout chercheur présent ou à venir.

Je reproduis ici les réflexion de L'Observatoire d'Arès
Revenir en haut Aller en bas
v-ictor



Messages : 80
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Sam 22 Fév - 10:34

John Steppes vous avez raison

Il y a une contradiction entre "tu ne sera le chef de personne" de L'EA et "Parole de Dieu, parole de Mikhal" du livre et aussi et surtout  le comportement du frere Michel....

Mr Michel potay voit les choses en termes de rivalité et de concurrence, Et c'est d'ailleurs pour cela que j'imagine que les "pélerins d'Arès" ça ne va pas marcher, le FM est dans une logique de rivalité .... c'est encore l'esprit de clocher même si il prétend le contraire .

La rivalité est toute proche de la jalousie. C'est un sentiment destructeur. Il ne peut pas en sortir une Assemblée de fraternité.
 

Victor


Dernière édition par v-ictor le Sam 22 Fév - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Steppes
Invité



MessageSujet: et pour finir l'entrée 152 ...   Sam 22 Fév - 10:50

15) Charisme sur commande ?


Citation :
Un commentateur pro-arésien déclare : «Je n’ai jamais compris que l’on puisse accueillir La Révélation d’Arès sans accueillir le prophète qui lui est corrélatif et dont la charisme est confirmé à moult reprises par le Père Lui-même. »
Nous pensons que les éléments critiques que nous avons soumis jusqu’ici à la libre réflexion suffisent à faire comprendre ce décalage que de nombreuses personnes ressentent, même animées des meilleures intentions.




Comment suivre sans difficulté un « prophète » qui s’éloigne voire contredit le message qu’il dit avoir reçu ? Les plus gênés s’en sont allés, les plus choqués sont devenus des détracteurs, les plus peureux ont étouffé leur conscience, les plus dévoués ont appris à « relativiser ».

Mais l’argument que propose le commentateur ne s’intéresse pas aux éventuelles contradictions ou déviations entre le message arésien et Michel Potay ; il se réfère seulement au fait que le deuxième message arésien (1977) affirme le « charisme » de Michel Potay.

C’est un argument étrange : par définition un charisme n’a pas besoin de confirmation !

Mais allons plus loin. Il est exact que le message de 77 donne ou semble donner – selon l’interprétation que l’on en fait – une importance majeure au témoin d’Arès.

Mais qu’est-ce à dire ? Est-il infaillible ? Il est absolument certain que non, il a modifié considérablement certaines de ses positions au fil des années, bref il évolue. Détient-il la bonne compréhension du message ? C’est vraisemblablement ce que l’on peut significativement comprendre du message de 77.

Mais deux points doivent alors être rationnellement soulevés : d’une part cette bonne compréhension n’est pas exclusive à Michel Potay, rien dans le message ne permet d’affirmer cela, et c’est même un gage de succès du mouvement que le fait que d’autres puissent « connaître Dieu » ou « libérer la Vérité » par leur propre avancement existentiel et spirituel ou par inspiration divine.

C’est pourquoi l’EA demande à Michel Potay de prendre conseils et insiste sur la liberté et la souveraineté des assemblées arésiennes. Mais force est de constater que ces libertés et souverainetés ne sont pas apparues à ce jour, pas plus que cette « conscience collective » dans laquelle Michel Potay aurait pu trouver la force du bon conseil.

Le témoin est resté isolé et peu ouvert à la critique, fut-elle bienveillante et constructive. Et les arésiens sont restés des suiveurs, répétant souvent mécaniquement leur leçon arésienne, sans éveiller autre chose qu’ennui, réserve, ou suspicion.

Mais revenons sur le message de 77. Celui-ci manifeste un décalage étonnant avec celui de 74.

D’abord au niveau du style, nous l’avons déjà évoqué.

Aux tournures impeccables de l’EA a succédé un hachis langagier. Dieu répugnerait à parler en langue humaine.

Admettons.  Very Happy 

Passons au contenu. L’EA insistait de toutes les manières possibles sur l’absence de chef au sein du mouvement arésien ; plus encore, il affirme que tout ce qu’il contient vaut pour tout croyant recevant ce message et le mettant en œuvre. Michel Potay n’est que le premier frère dans l’ordre chronologique, rien de plus, rien d’autre. Pas un mot sur sa dimension « prophétique » personnelle. Pas un mot sur son « charisme » : certains même ne l’aimeront pas mais prendront quand même la bonne orientation, prévient le texte.

Le message de 77 est tout différent. Michel Potay joue à présent un rôle de « père », ce qu’il dit de faire doit être fait, son prophétisme est « juste », sa parole est… celle de Dieu.

Ces prérogatives sont-elles données en gage, sont-elles avant tout une démonstration de confiance de l’Auteur présumé du message envers le témoin, ou bien sont-elles à prendre à la lettre, définissant une infaillibilité prophétique ?

Mais quel prophète a-t-il reçu de Dieu l’Affirmation de son infaillibilité ?

Et en quoi cette infaillibilité s’est-elle manifestée, par son « charisme », par sa puissance ou par son évidence ?

Si toutefois le message de 77 est authentique, et acceptons en l’hypothèse, on ne peut le comprendre que comme le Viatique de Dieu envers son témoin, non comme un brevet d’excellence par avance acquise.

Mais un autre argument milite en faveur de cette compréhension : l’humanité a bon an mal an évolué, et au moins depuis le Coran, Dieu en Appelle avant tout à sa capacité de méditation et de réflexion.

Or comment pourraient-elles s’exercer librement, confrontées à ce qui s’apparente à un argument d’autorité, que l’on peut traduire : Michel Potay a raison non pas selon la raison, mais par Décret.

Comment suivre l’incitation à penser que lance Michel Potay lui-même, si l’on doit arrêter sa pensée devant la sienne ?

On en vient alors a nier la pensée de ceux qui ne pensent pas comme lui, ce qu’il a effectivement lui-même la fâcheuse tendance à faire, nous l’avons déjà vu…

Mais pour nous, Dieu nous a dotés de bon sens et par-dessus tout de conscience, et taire sa conscience, c’est éteindre l’Esprit.

C’est tout le contraire de ce que Dieu Veut ; chaque homme parle à la place de Dieu, tant que Dieu demeure Silencieux ; il appartient à chaque homme d’être fidèle à sa meilleure inspiration.

Nous en concluons que la parole de Michel Potay n’est pas Parole de Dieu par Définition, mais en tant que responsabilité qui lui incombe tout particulièrement.

Commentaire de Michel Potay

Encore n'importe quoi! Je ne me suis jamais "éloigné" de la Révélation dont je fus le témoin en 1974 et 1977 à Arès et je ne l'ai jamais "contredite." Une preuve de plus de l'hostilité systématique de "L'Observatoire d'Arès" dont le propos est ici un sophisme total.

Réponse de OA:

Vous ne cessez de lancez des "faux", des "n'importe quoi" et de voir partout vos préjugés confirmés.

En vérité vous n'arrivez plus à lire autre chose que ce que vous avez déjà prévu de lire.

Vous n'avez répondu à rien.


---------------------

* L'Observatoire d'Arès est essentiellement un examen sceptique raisonné composé actuellement de 16 articles logiques et précis sur le "fait d'Arès", augmentés régulièrement de diverses annotations ponctuelles.

Ils sont suivis de quelques commentaires, dont certains de Michel Potay.

Le tout vise à former un document de recherche et un outil de réflexion pour tout chercheur présent ou à venir.

Je reproduis ici les réflexion de L'Observatoire d'Arès
Revenir en haut Aller en bas
John Steppes
Invité



MessageSujet: UN NOM TIRE AU SORT DANS UN CHAPEAU ???   Lun 24 Fév - 10:50

UN NOM TIRE AU SORT DANS UN CHAPEAU ???

Voilà comment définit Michel Potay le choix qu'a fait Dieu de sa personne :

Citation :
Blog Freesoulblog- 19fev14 152C72
Serai-je jamais à la hauteur de ce que Dieu attend du pauvre témoin que je suis. Malgré tous mes efforts, je ne me suis jamais senti, depuis 1974, au niveau de ce que me demande La Révélation d'Arès.C'est pourquoi je dis: "Dieu, pour désigner celui à qui Il allait envoyer Jésus puis apparaître Lui-Même, mit dans un chapeau les noms des hommes sur des petits papiers et Il tira mon nom par hasard. Il aurait dû ne mettre dans ce chapeau que les noms des hommes capables."
 
Est-ce un manque d'humilité, un excès d'orgueil ou effectivement parce qu'il n'est pas à la hauteur de sa mission ??
 
De plus, Dieu est-il aussi bête, stupide ou imprudent pour mettre des noms dans un chapeau et tirer au hasard la personne censée retransmettre le Rappel d'Arès ???
 
Dieu fait-Il les choses au hasard, au petit bonheur la chance ??

Citation :
Etrait du livret de Jean-François Mayer : "MICHEL POTAY ET LA REVELATION D'ARES"
En 1973, en dépit de ses opinions politiques de gauche dont il n'a jamais fait mystère et de son idéal de socialisme chrétien, Mgr Potay aurait éprouvé des réticences croissantes devant la "soviétisation" exigée de lui par les autorités de l'Église vivante. Il donne sa démission d'exarque, tout en obtenant de demeurer évêque au sein de l'Église vivante.
 
C'est à la même époque qu'il décide d'aller résider à Arès, où il fait l'acquisition d'une ancienne hôtellerie en vue d'y installer une communauté de prière. L'achat est conclu en juin 1973 et Mgr Potay vient s'installer à Arès avec sa famille le 3 janvier 1974. Moins de deux semaines plus tard survient l'événement qui va marquer le début d'une nouvelle révélation.......
 
.... Cependant, divers indices permettent d'affirmer que Mgr Potay se trouvait déjà dans une période de transition.
 
En effet, en même temps qu'il prenait ses distances à l'égard de l'Église vivante, au lieu de chercher à se rattacher à une nouvelle juridiction, il lançait l'idée d'une "Communion chrétienne orthodoxe essentielle" :"Il garantit à ses fidèles le droit de se dire Membres de l'Église Orthodoxe Essentielle qui n'a pas besoin d'être fondée, puisqu'elle est invisiblement, potentiellement contenue dans toutes les Églises Orthodoxes existant dans l'agitation du siècle."
 
Mgr Michel exhorte ses fidèles à se débarrasser de toutes notions préconçues, discutables ou non essentielles qui encombrent de nos jours la vie religieuse orthodoxe, même dans l'Église Vivante. Il incite ses fidèles à se sentir en communion avec l'essentiel qui unit invisiblement les innombrables Églises Orthodoxes par dessus leurs structures individuelles (...)."
 
"Les Membres de cette Communion (mot plus large et plus propre qu'Église et Communauté, qui présupposent certaines limites) proclameront comme essentiel de trouver le Salut dans l'Écriture et dans les points de la Doctrine des Pères qui se vérifient dansl'Écriture." Ils déclarent secondaire, même si elle parait vénérable, (...) toute chose ne se vérifiant pas sans discussion dans l'Écriture." (12)
 
En reconnaissant n'avoir trouvé aucune Église orthodoxe correspondant aux critères de cette"orthodoxie essentielle" pour s'y intégrer (13), Mgr Potay amorçait nettement une rupture avec les cadres ecclésiastiques traditionnels et une aspiration réformatrice dépassant même celle de l'Église vivante. La Révélation d'Arès allait à la fois consacrer et radicaliser cette impulsion.
 
12) Lettre pastorale de l'Évêque Michel aux orthodoxes vivants d'Occident (Bourges, 1973), p. 5. Ce document se terminait par l'exhortation suivante : "Restons groupés autour de notre Évêque, qui nous a prouvé une fois de plus son souci de nous conduire vers un christianisme orthodoxe de plus en plus pur et essentiel !" (p. 8)Un ancien fidèle de Mgr Potay nous a affirmé que ce dernier commençait déjà, en privé, à émettre quelques réserves sur des dogmes comme celui de la Trinité. 
 13) Ibid., p. 13.
 
Une recherche de la vérité vivante s'ancrait chez Michel Potay. Il commençait à douter, il était devenu sceptique !
 
Donc à partir de là, il est CLAIR et NET qu'il était prêt à recevoir Le Rappel que Dieu allait révéler à Arès.
Il était prêt, même si la Parole lui demande de façon claire et nette, notamment de couper tout lien, moral (découverte que Jésus n'est pas Dieu, etc...) mais aussi physique (ne plus mettre ses habits d'ecclésiastique, etc...), avec tout ce qu'il a connu et de remettre profondément en question ses croyances.
 
Dans l'Evangile donné à Arès, Jésus très explicitement explique à Michel Potay que Dieu l'avait choisi lui, Michel Potay, et pas quelqu'un d'autre :
Citation :
Evangile d'Arès chapitre 04 verset 03
Avant que tu n’entres dans le ventre maternel Je t’avais élu* ; dès ce moment toutes les voies que tu as prises, sauf le péché, un Guide t’y a conduit, dans le lacis des vanités, pour que tu connaisses l’habileté, les ruses de ceux que Je t’envoie affronter.
 
Dieu ne l'a pas choisi bêtement, en se disant "tiens lui pourquoi pas ???" NON !!!
 
Pourquoi l'a-t-il choisi ??? Michel Potay est choisi par Dieu pour l'unique raison  (et pas d'autres raisons) qu'il connaît l'habileté, les ruses de ceux que Dieu l'envoie l'affronter. Qui peut donc mieux connaître les ruses des religieux que Potay ???
 
*Elire (élu)= choisir, nommer, plébisciter
Revenir en haut Aller en bas
Etudiante



Messages : 19
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 24 Fév - 14:19

Voilà comment définit Michel Potay le choix qu'a fait Dieu de sa personne :


Citation :
Blog Freesoulblog- 19fev14 152C72
Serai-je jamais à la hauteur de ce que Dieu attend du pauvre témoin que je suis. Malgré tous mes efforts, je ne me suis jamais senti, depuis 1974, au niveau de ce que me demande La Révélation d'Arès.C'est pourquoi je dis: "Dieu, pour désigner celui à qui Il allait envoyer Jésus puis apparaître Lui-Même, mit dans un chapeau les noms des hommes sur des petits papiers et Il tira mon nom par hasard. Il aurait dû ne mettre dans ce chapeau que les noms des hommes capables."
 
Est-ce un manque d'humilité, un excès d'orgueil ou effectivement parce qu'il n'est pas à la hauteur de sa mission ??


"du pauvre témoin que je suis "Non c'est probalement modestie mal placée.
C'est sur que Michel Potay était déjà dans une période de transition, de doute par rapport à la religion et non pas comme il aime à le dire quela R.A. lui est tombée sur la tête subitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pat



Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 24 Fév - 18:25

Un prophète est un Homme « pressenti » par Dieu. Le prophète, investi de sa mission sera amené à parler au nom de Dieu. C'est une grande responsabilité, car sa parole accompagne la Parole divine. Il est véritablement le Messager de Dieu. Mais, pour autant, sa parole n'est jamais Parole de Dieu sauf quand il la clame littéralement.

Ses interprétations sont celles d'un Homme et à ce titre on ne le confondra jamais avec Dieu. Il est un guide, un ainé mais il n'occupe jamais la place de Dieu. Il n'est pas Dieu, sa parole n'est qu'un commentaire subjectif de ce qu'il a reçu. Et rien ne garantit qu'il sera toujours dans la voie juste.
Il peut se tromper mais on constate que Dieu ne lui retire pratiquement jamais la confiance donnée. C'est ainsi que les choses me semblent avoir existé dans l'ensemble de l'histoire du prophétisme, si mouvementée pourtant..
Un prophète ne représente pas une voie unique mais une voie possible. L'accès à Dieu est personnel, le prophète aide à cette rencontre, la facilite, mais ne la remplace pas. Avant tout c'est à chacun de retrouver le Souffle en soi afin de fortifier une conscience qui ne demande qu'à être libre

Le prophète peut prétendre à juste titre être mieux placé que tout autre pour expliquer la Parole, il n'est pas pour autant devenu complètement clairvoyant et infaillible. Les prophètes ont parfois des fulgurances étonnantes et des intuitions remarquables, ils n'en sont pas moins soumis à la même finitude et à la même contingence que leurs contemporains. Pour eux comme pour tout Homme, rien n'est accompli avant qu'ils n'accomplissent eux-même. Leur mission est à réaliser. Ils sont chargés de répandre la Parole de Dieu et d'initier une nouvelle ère dans les rapport de Dieu avec ses créatures.

Cependant la Parole de Dieu reste inaccessible dans l'étendue entière de sa Puissance et de sa Sainteté.
Notre compréhension est marquée par notre culture et nos mentalités du moment.
Et ce que disent les prophètes de la Parole de Dieu est parole d'Homme et est exprimé « en bruit ». Jésus parlait aussi en bruit. Le « bruit » ne cesse que dans la psalmodie de la Parole Elle-même

Chacun est appelé à assumer la complexité et l'évolution de cette Parole et s'il y  une chose dont nous sommes certains c'est que la compréhension d'aujourd'hui est différente de celle de demain par le fait même de notre changement.
Cette évolution qui suit les évolutions des mentalités va bien au delà de la vie d'un prophète et des commentaires qu'il a donnés pendant le cours de cette vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Steppes
Invité



MessageSujet: LA MULTIPLICATION NON PLUS DU PAIN, MAIS DU PROPHETISME   Mar 25 Fév - 9:24

La multiplication non plus du pain, mais du prophétisme. (Observatoire d'Arès)


Citation :
La femme ou l'homme spirituels d'aujourd'hui ont-t-ils la potentialité d'éveiller suffisamment leur conscience pour comprendre et mettre en oeuvre librement et souverainement ce que Dieu espère de l'humanité ?
Peuvent-ils dorénavant accéder à un degré suffisant de responsabilité pour se tenir en face de l'espérance divine sans la trahir, la déformer, la détourner ? 
 
Si l'évolution humaine recèle actuellement cette possibilité, le prophétisme devient le fait non d'un seul, mais de tous ceux qui vivent à l'écoute de la Parole et du Souffle divin : alors la Parole doit être abandonnée au Peuple de Dieu, dans l'espérance qu'en germera et grandira le meilleur, en ayant foi dans le Soutien céleste.
 
De même, la Parole ne doit plus être clouée à une interprétation quelle qu'elle soit, mais confiée au Souffle de Dieu, en ayant confiance dans la Clarté même de cette Parole pour s'imposer progressivement d'elle-même.
 
Le prophétisme consiste alors non plus à parler de plus haut que ses soeurs et ses frères, mais à établir avec et entre eux la concertation, le conseil ; et enfin, non pas à dire ce qu'il faut comprendre de la Parole, mais à La rappeler fraternellement et Y renvoyer humblement.

-----------------------

Tous, dans la Révélation d'Arès, sommes appelés à devenir des prophètes. Michel Potay est seulement le 1er de la longue liste...
Revenir en haut Aller en bas
ANNONCE
Invité



MessageSujet: ANNONCE   Ven 28 Fév - 7:37

@ John Steppes

Je suis heureux de votre participation sur ce forum, mais je vous demande de vous inscrire et de nous faire un petit texte de présentation.
Vous utilisez ce forum c'est quand même la moindre des "corrections" de vous inscrire. 
Ce forum est en fait pratiquement fermé, abandonné par son administrateur, mais je ne veux pas empêcher des gens de passage ou des anciens de placer des textes.


L'ADMINISTRATEUR

  
Revenir en haut Aller en bas
John Steppes
Invité



MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 3 Mar - 15:23

Je m'intéresse à la spiritualité et notamment à la Révélation d'Arès.
Importance :
Echanger sur la compréhension des Textes Révélés.
Garder son autonomie intellectuelle et spirituelle.
Respect des idées différentes.
Revenir en haut Aller en bas
John Steppes
Invité



MessageSujet: Marie existe-t-elle ?   Lun 3 Mar - 15:27

Marie existe-t-elle ?
(de Observatoire d'Arès)
Citation :
La dernière édition de l’Evangile d'Arès (2009) nous réservait une énorme surprise. Mais malheur à ceux qui s’en étonnèrent.
Voici qu’en dépit de ce qui est écrit en toutes lettres et de façon parfaitement limpide dans le texte, Michel Potay s’est mis en tête que Marie n’était pas Marie.
 
Mais de qui parle donc l’Evangile d'Arès sous ce nom ? Il ne s’agirait que d’une image ou plus exactement d’une métonymie, pour désigner toute femme exemplaire, voire même le côté féminin de Dieu.
Le texte parle pourtant bien de la mère de Jésus, celle qui l’a « porté, mis au monde, allaité, vêtu », mais Michel Potay n’en a pas démordu, et a même très mal pris que certains le renvoient au texte, qui non seulement évoque sans équivoque possible la mère de Jésus, mais l’évoque à l’exclusion de toute autre créature ; elle seule pouvant - exceptionnellement et limitativement - être priée.
Revenir en haut Aller en bas
John Steppes
Invité



MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 3 Mar - 15:37

Pa/pa
 
Citation :
A priori le mouvement arésien regroupe ceux qui adhèrent au message. Ils se nomment « pèlerins d’Arès ».
Le texte n’établit pas de distinction  entre eux, ni n’appelle à en faire, la renommée de bonté et de piété agissant naturellement d’elle-même.
Michel Potay va cependant introduire une distinction entre deux sortes de « pèlerins d’Arès » : certains avec majuscule, les autres avec un petit « p ».
 
Pour faire partie des majuscules, il faut suivre Michel Potay en tous points.
Michel Potay se réserve en outre le droit de nier la qualité de « pèlerins d’Arès » à sa guise. C’est ainsi que des personnes qui ont pourtant toujours participé au mouvement en « missionnant » et en versant la « demi-dîme » se sont vues publiquement niées leur qualité de « pèlerins d’Arès », parce que tendant à développer une approche différente de Michel Potay sur certains points de compréhension.
Ce point pourrait être nié, parce que nous ne citerons personne, mais c’est un fait qu’il nous a été donné d’observer en nous intéressant de suffisamment près au mouvement et aux témoignages qui en sont sortis, et tout en excluant les « témoignages » des détracteurs, discrédités  par leur teneur calomnieuse.
Il est de toute façon facile de concevoir toutes les injustices mais aussi toutes les hypocrisies que ce genre de distinction peut engendrer.
Pour Michel Potay, il s’agirait ainsi de savoir sur qui il peut compter. Mais quelle appellation a-t-elle jamais offert la moindre garantie ?
Le PA est peut-être un pA - et vice versa. Parce qu’à moins d’une fréquentation assidue d’une personne, et encore, nul ne peut savoir ce qu’il en est d’un engagement et encore moins ce qu’il en adviendra, bref Michel Potay, qui ne fréquente assidûment personne, n’est pas plus avancé. Mais surtout, chargé de « rassembler » les arésiens, il a plutôt semé ici un germe de divisions internes.

----------------

Commentaire de Michel Potay
I
l tombe sous le sens que le "petit reste" que La Révélation d'Arès (24/1) m'envoie "rassembler" est fait de frères et sœurs qui me suivent de près. Ils n'assument cependant qu'une vocation singulière dans le vaste concert des hommes de bonne volonté qui changeront le monde (28/7). Dans "Nous Croyons, Nous Ne Croyons Pas" (Révélation d'Arès éd.1995, appendices) je parle d'eux comme le "reste" des croyants, incroyants et tous hommes de bien dont la contribution est aussi importante que celle du "petit reste".
J'ai besoin de repérage entre les possibilités des uns et des autres. C'est seulement dans ce but pratique, non pour faire une hiérarchie ou une échelle d'élites, que je distingue entre Pèlerins d'Arès, pèlerins d'Arès (petit p) et les autres.
Vous déformez tout.
Revenir en haut Aller en bas
John Steppes
Invité



MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 3 Mar - 15:54

« Pénitence » ?
Citation :
La pénitence perd dans l’EA toute connotation morbide : elle est le repentir qui devient source permanente de bonté et de vérité, comme le Coran y incite.
Michel Potay en donne cependant une définition bien différente, dont il fait un véritable leitmotiv : la pénitence, c’est le pardon, l’absence de préjugés, l’intelligence du cœur,  la pacification et l’amour du prochain.
On retrouve là à grands traits les valeurs évangéliques prônées par Jésus il y a 2000 ans. Mais s’agit-il précisément de pénitence ? A complètement disparu la dimension du repentir, dimension qui est pourtant consubstantielle à toute notion de pénitence.
On fait pénitence de ses fautes, des torts commis.
Qu’en déduisons-nous ? Que les valeurs énoncées ci-dessus peuvent être répétées sans être appliquées, comme elles l’ont été siècles après siècles, ou déformées ou détournées, ou vécues superficiellement, parce que non portées par le repentir, qui seul donne à la piété son centre de gravité.
Chacune de ces valeurs est tournée vers autrui, tandis que le repentir ramène l’individu à sa propre connaissance intime.

------------------------------


A noter qu'en outre, la perspective de changement du monde que dessine l'EA ne le fait pas tenir uniquement dans la "pénitence" d'un "petit reste".
Voir sur ce point :
La perspective arésienne comme mesure de sa traduction pratique
"La Vérité, c'est que le monde doit changer."
Tel est l'axiome central et permanent de Dieu selon l'EA.
De là ne peut que découler une condamnation radicale de tous les systèmes et de toutes les façons de vivre reposant sur la domination, qui est pourrait-on dire le cadenas qui interdit d’ouvrir et d’offrir la Terre au Ciel et le Ciel à la Terre.
Cette domination est celle des systèmes sur les hommes, des chefs sur la masse, des hommes sur les femmes.
Systèmes religieux, qui s’interposent entre les hommes et Dieu, voire s’associent à Dieu, systèmes politiques, qui s’accaparent la gouvernance, systèmes culturels et éducatifs qui légitiment l’oppression.
 
A cet état de fait, l’EA oppose la Volonté de Dieu, Volonté d’amour, de fraternité et de liberté entendues dans leurs significations les plus profondes.
 
Cette Volonté n’a pas été accomplie mais seulement détournée en fausses œuvres ou en vaines œuvres pieuses.
La question qui se pose découle d’elle-même de ce constat : comment en revenir à ce que Dieu Veut ?
 
La perspective que trace l’EA prend en compte la complexité du monde dans une vision réaliste :
- Il sera très difficile et long de retrouver le lien actif et créateur avec le Ciel et seule une minorité éveillée et endurante y parviendra. Elle acquerra ainsi une force de dénonciation basée avant tout sur son exemplarité.
- Mais cela ne saurait suffire. Cette minorité devra nouer des relations d’équité avec tous ceux qui luttent dans le Sens de la Vérité (telle qu’énoncée ci-dessus) ainsi que des relations de fraternité avec tous les croyants. Elle ne devra pas travailler pour son propre compte ni se croire élevée au-dessus des autres mais tout au contraire apprendre à chercher et à reconnaître l’Œuvre conjointe des hommes (même athées allant dans le sens de Dieu) et de Dieu partout où elle existe.
- Elle ne participera pas à la domination dans quelques formes que celle-ci prenne.
- Elle devra être du côté des spoliés et des opprimés.

- Cela même ne saurait suffire à changer le monde.
- L’EA annonce des bouleversements que l’on peut apparenter à des révolutions ; des basculements, des renversements et des proclamations inspirées par Dieu Lui-même, qui les Purifiera de leur part de violence et d’excès.
- Voici tracée en résumé la perspective que donne l’EA pour les générations à venir.
Tous les points ici évoqués sont vérifiables dans le texte.
Nous en fournirons les références dans le cours de nos développements et en cas de contestation (se connecter à facebook et envoyer un message à Observatoire d'Arès).

C’est par rapport à ces données que nous allons précisément et progressivement évaluer la traduction pratique actuelle qu’en font les arésiens…
Revenir en haut Aller en bas
John Steppes
Invité



MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 3 Mar - 16:01

(Observatoire d'Arès)
La "révélation d'Arès" en 1974 : "Descends de ce trône."
La suite de la "révélation d'Arès" en 1977 : "Assieds(-toi à) Ma Place."
Dieu demanderait à un homme de descendre d'un trône usurpé...
pour le mettre sur le plus Haut trône ?

Ceci pose la question du texte même du livre de 1977, qui mêlerait la Parole de Dieu à la parole d'un homme en les rendant indissociables.
Ici, contrairement au texte de 1974 dont le contenu peut être librement réfléchi sans adhérer aux interprétations de Michel Potay (qui ont d'ailleurs varié avec le temps, cf. par exemple sur Marie), ici donc, le lecteur est obligé de croire à l'infaillibilité interprétative du "témoin" (que ses propres variations sur l'EA contredisent pourtant déjà), qui devient même co-créateur de la Parole de Dieu.
J'ai franchement du mal à croire que Dieu n'avait pas d'autre moyen pour S'exprimer que d'utiliser les béquilles sémantiques d'un homme...
Revenir en haut Aller en bas
pat



Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 3 Mar - 19:42

La Parole de Dieu est :"Assieds Ma Place"
Ce qui veut dire en bon français : donne une assise à Ma Parole.
Ce qui est déjà une belle mission prophétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Steppes
Invité



MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Lun 3 Mar - 21:41

Bonjour Pat.
Non la Parole de Dieu n'est pas comme vous dites "Assieds Ma Place".
 
La Parole est celle-ci :
Livre Chapitre 08 verset 04 - (Mais) Mikal (est) la figue (qui se) fend sous le soleil, le suc coule (de lui), le frère de l’oreille (le) boit.
Livre Chapitre 08 verset 05 - Elle est bénie. Assieds(-toi à) Ma Place !
 
Annotation de ce verset : Assieds-toi à Ma Place : Dieu confirme la place exceptionnelle qu'il donne au prophète d'Arès pour parler en son Nom — Parole de Mikal Ma Parole (I/12).
--------------------------
Assieds(-toi à) Ma Place !
Cette phrase veut bien dire ce qu'elle dit :  "Etre assis à la place de Dieu" idest "Assieds toi Michel à Ma Place". Beaucoup de Pèlerins d'Arès pensent ainsi que Dieu permet à Michel Potay qu'il s'assied à Sa Place, et cela fait commettre pas mal d'erreur de jugement et d'interprétation.
Sans parler de cette Phrase de Dieu "Parole de Mkal Ma Parole" qui alors lui donne si j'ose dire carte blanche, même lorsque Michel Potay n'est plus dans la droite ligne de la Parole. Cette phrase tout le monde la sort ainsi que Michel Potay pour justifier même ses erreurs.

Dieu donne-t-Il préséance à l'homme pour que celui-ci s'assied à Sa Place ??
Alors que 3 ans auparavant, non seulement Dieu lui demande de descendre de Son Trône.
Cette phrase : Assieds(-toi à) Ma Place ! est clairement contredit dans l'Evangile :


Eva chap21 verset 05 - "Je ne partage pas Ma Puissance avec Pierre, ni avec aucun de Mes Témoins, ni avec aucun homme ;"
 
Assieds(-toi à) Ma Place ! = tu t'assieds à Ma Place. 
 
Très différent alors de "Assieds Ma Place" qui alors prendrait un tout autre sens et une autre dimension. Michel Potay ne serait plus écouté comme un dieu mais serait à sa juste place, la première seulement d'une longue liste de prophètes reconnus comme tels. 


 "Assieds Ma Place" prendrait alors un tout autre sens et une autre dimension, et effectivement, établirait solidement la place de Dieu, qui, rappelons-le, désire que le monde sache où Il est. Dieu nous demande (à tous ceux et celles qui croient en cet évenement) de rappeler où Il est. Il le dit Clairement dans l'Evangile :


EA chapitre 28 verset 02
Je t’envoie montrer à Mon Peuple ses erreurs, pour qu’il discerne où Je suis, où Je ne suis pas.
EA chapitre 28 verset 03
Voilà où Je suis : Ma Parole comme un fleuve s’écoule à nouveau sur les steppes, Elle trace son cours dans les terres glacées où J’ai suscité des hommes rudes, des hommes qui ne Me connaissaient plus dans les masques qu’on M’avait façonnés, des hommes scandalisés par les puissants et les marchands, les princes et les prêtres.
EA chapitre 28 verset 04
Je les ai suscités. Ils ne prononcent pourtant pas Mon Nom, ils n’écoutent pas Ma Parole ; beaucoup Me haïssent, mais cela ne leur sera pas reproché parce qu’ils ont été scandalisés.
EA chapitre 28 verset 05
L’abusé devient prudent ; pourquoi enverrais-Je des prophètes à ceux qui furent visités par les faux prophètes ? C’est deux-mêmes que Je fais des prophètes.
EA chapitre 28 verset 06
C’est pourquoi Je n’ai pas envoyé à ces hommes Ma Parole dans les Livres, mais en secret J’ai conduit leurs pas vers la Vérité qui gisait comme un aigle blessé dans les cœurs de leurs pères et de leurs frères ployés sous les puissants et les riches, et ils ont libéré la Vérité, et ils ont libéré leurs pères et leurs frères ; et Je Me cache encore d’eux parce qu’on les avait fatigués de Moi, Je souffle en silence dans leur poitrine.
EA chapitre 28 verset 07
Car la Vérité, c’est que le monde doit changer, Je n’ai rien dit d’autre à Mes Témoins. Ma Parole est la Loi Qui vient ; les nations s’Y sont-elles encore jamais soumises ? Même Pierre ne L’a pas accomplie.
EA chapitre 28 verset 08
Pour cela on tirera de leurs palais et de leurs temples les hypocrites qui ont fait faussement de Ma Parole la loi qui est. Elle est la Loi Qui sera. Encore quelques princes à Rome, ailleurs aussi, et le dernier sera tiré de son lit à l’aube.
EA chapitre 28 verset 09
Ne pleure pas sur les malheurs qu’on verra ce jour-là, car J’ai laissé aux princes le temps d’écouter Ma Parole, et même plus que le temps du repentir !
EA chapitre 28 verset 10
Parce qu’ils ne l’ont pas fait, s’attribuant Ma Force et détournant la piété vers leurs œuvres fausses, tu établiras la vraie piété de Mon Peuple, tu enseigneras la Vérité, tu aimeras Mon Peuple, tu aideras l’opprimé contre l’oppresseur, le spolié contre le spoliateur ; avec tes frères des steppes, ceux qui ne prononcent pas Mon Nom, tu établiras l’équité.
EA chapitre 28 verset 11
Mieux vaut qu’elle s’établisse sans Mon Nom plutôt qu’en Mon Nom règne ce que J’ai en horreur. Cela, Je l’ai crié sur les hauteurs, sous Mon Cri les eaux se sont soulevées devant Génésareth, mais la multitude qui M’écoutait est demeurée assise.
EA chapitre 28 verset 16
Tu aimeras particulièrement Mes Heureux, parce qu’ils accomplissent Ma Parole, parce que Je ne Me souviendrai pas de leur haine, mais Je Me souviendrai des fautes des princes qui ont terrifié leurs pères en Mon Nom. <........................ etc...

Dieu dit clairement où IL est.
Ce qui démontre que Dieu donne PRIORITE aux spoliés, aux faibles, aux laisser pour compte, aux sans voix... etc... et qu'Il compte sur les forts spirituels pour les aider à lutter contre toute injustice, pour les défendre et leur faire retrouver dignité et grandeur. Car tout humain est créé pour vivre bien et bien vivre, en rayonnant sa divinité. Laisser son frère très bas ou le faire tomber, l'humilier, l'exploiter, etc.... tout cela est bien contraire à la Loi de Dieu.

Dieu n'est pas contre les biens matériels, la richesse, non pas du tout !!

Il est contre l'exploitation de l'homme par l'homme qui détourne tout ce qu'il a donné pour tous. L'argent qui domine tout actuellement, est détourné et à une valeur autre que celle qu'il devrait avoir. L'argent est détourné pour dominer, il est devenu un but en soi alors qu'il ne devrait être qu'un moyen honnête de bien vivre, de partager, d'offrir, de secourir !!!


Savoir où est Dieu est savoir se positionner avec justesse et amour pour accomplir Sa Parole !!!!

Mais personne ne peut ni n'a le droit de s'asseoir à la Place de Dieu !!! Car aucun humain n'étant encore assez parfait, tout risque de dérapage est alors immense !!!

 
Ce qui est dit et demandé dans la Révélation d'Arès (Evangile et Livre) vaut pour tous ceux qui y adhèrent. Sauf les commandements pour Mikal concernant son ancien état d'ecclésiastique (qui sont dû au fait de quitter toute croyance ancienne : dogmes, etc...), tout le reste concerne ceux qui croient en la Révélation d'Arès. 
 
Tous sommes prophètes dès que l'on met en pratique la Parole. 
Le prophétisme consiste alors non plus à parler de plus haut que ses soeurs et ses frères, mais à établir avec et entre eux la concertation, le conseil ; et enfin, non pas à dire ce qu'il faut comprendre de la Parole, mais à La rappeler fraternellement et Y renvoyer humblement.
 
Tous sommes prophètes, l'Evangile est clair là-dessus :

Citation :
EA chapitre 03 verset 07
Ma Parole, ils La proclament à Mon Peuple, mais ils ne La lui abandonnent pas. Leur main gauche L’offre-t-elle ? Leur main droite aussitôt arrête le lecteur dans son zèle pour Moi, comme le magicien met en garde l’insensé qui boit ses philtres sans savoir ; car ils excellent à faire un secret, un lieu sombre, d’eux seuls connu, de Ce Que J’ai livré au monde dans la Lumière.
 
EA chapitre 03 verset 08
L’un d’eux La proclame-t-il ? Un autre aussitôt enseigne au peuple ce qu’il doit comprendre, non pas Ce Qu’il a entendu, car ils excellent à faire un murmure étrange, un langage inconnu, de Ce Que J’ai livré au monde dans l’éclat des Cors Célestes, dans les accents harmonieux de Mes Messagers.
 
EA chapitre 03 verset 09
Homme Michel, dépose ta couronne, descends de ce trône ; ce sont les Miens, Que J’ai donné en héritage à tout Mon Peuple ; tous sont princestous règnent sur la mort et sur l’enfer quand ils vivent selon Ma ParoleJ’ai couronné tous Mes Fidèles.
 
Vivre selon la Parole de Dieu est possible pour celui qui ne croit pas en Dieu, c'est Dieu est Clair là-dessus car c'est Lui-même qui l'affirme. Aucun mépris à leur égard n'est acceptable... 


Une partie des commandements de Dieu dans la Révélation d'Arès concerne Michel Potay, à cause de son état ecclesiastique, qu'il doit quitter ABSOLUMENT. Dieu est très clair aussi pour expliquer le choix de Michel Potay :


Pourquoi Dieu l'a-t-il choisi ??? Michel Potay est choisi par Dieu pour l'unique raison  (et pas d'autres raisons) qu'il connaît l'habileté, les ruses de ceux que Dieu l'envoie l'affronter. Qui peut donc mieux connaître les ruses des religieux que Potay ???
*Elire (élu)= choisir, nommer, plébisciter 
 
Oui notre mission, tout comme celle de Michel Potay, est d'asseoir La Place de Dieu, et non pas se mettre à Sa Place. C'est tellement évident et clairement exprimé !!!
"Qui a des oreilles (et des yeux) entendent"!!!




Bonne Soirée
Revenir en haut Aller en bas
unpelerin-masqué



Messages : 64
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Mer 5 Mar - 7:15

J'ai franchement du mal à croire que Dieu n'avait pas d'autre moyen pour S'exprimer que d'utiliser les béquilles sémantiques d'un homme...

Citation :
que d'utiliser les béquilles sémantiques d'un homme...

c'est bien dit  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A-N-N-O-N-C-E
Invité



MessageSujet: ANNONCE   Jeu 6 Mar - 11:18

Bonjour à tous,

Je reviens vers vous un instant.
Je n'ai pas lu les interventions de John Steppes et de Pat, car j'ai décidé d'arreter et si je les lisais, un post en entrainant un autre je n'en aurais jamais fini.  Very Happy 

Mais concernant le sujet "La Parole au dessus de la tradition"
Il ne faut rien supprimer, ni La Tradition, ni la Religion, ni la Politique, ni surtout la Loi.
On doit seulement les réformer.
Il faut seulement comprendre que le Monde ne changera pas par la loi, la religion ect ...
Vous allez me dire certes Michel Potay n'a jamais dit qu'il fallait supprimer quoi que soit.
mais c'est pourtant l'impression qu'on a quand on le lit. 
Michel Potay a passé son temps à se battre contre les détracteurs ou opposants, si vraiment cette Révélation venait de Dieu aurait -il agit comme ça ? 
J'aime bien l'idée de "béquilles sémantiques" utilisées par FM.


Au revoir


L'ADMINISTRATEUR

  
Revenir en haut Aller en bas
John Steppes
Invité



MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Jeu 6 Mar - 14:01

Citation :
J'aime bien l'idée de "béquilles sémantiques" utilisées par FM.
Non ce n'est pas Michel Potay, c'est Observatoire d'Arès qui a dit cela.




Citation :
(Observatoire d'Arès)
La "révélation d'Arès" en 1974 : "Descends de ce trône."
La suite de la "révélation d'Arès" en 1977 : "Assieds(-toi à) Ma Place."
Dieu demanderait à un homme de descendre d'un trône usurpé...
pour le mettre sur le plus Haut trône ?

Ceci pose la question du texte même du livre de 1977, qui mêlerait la Parole de Dieu à la parole d'un homme en les rendant indissociables.
Ici, contrairement au texte de 1974 dont le contenu peut être librement réfléchi sans adhérer aux interprétations de Michel Potay (qui ont d'ailleurs varié avec le temps, cf. par exemple sur Marie), ici donc, le lecteur est obligé de croire à l'infaillibilité interprétative du "témoin" (que ses propres variations sur l'EA contredisent pourtant déjà), qui devient même co-créateur de la Parole de Dieu.
J'ai franchement du mal à croire que Dieu n'avait pas d'autre moyen pour S'exprimer que d'utiliser les béquilles sémantiques d'un homme...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et pour finir l'entrée 152 ...   Aujourd'hui à 9:47

Revenir en haut Aller en bas
 
et pour finir l'entrée 152 ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seconde : idées pour finir l'année?
» Idée d'activité pour finir l'année en mathématiques avec des 5e
» Mes élèves ont vu en sport le film que j'ai prévu pour finir mon chapitre sur les contes
» Payer pour finir son assiette !!
» [C2i2e] TICE : pour en finir avec l'Ecole de la République ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Paroles de Dieu : La Révélation d'Arès-
Sauter vers: