L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La foi sans idéologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: La foi sans idéologie   Ven 11 Oct - 9:04

La foi sans idéologie

la nouvelle entrée (149) de Michel Potay

Les deux semaines passées, j’ai visité trois missions à Paris,Tours et Lorient. J’ai en projet de visiter celles de Lille, Lyon et Marseille. Si je résous certains problèmes de santé, je reprendrai ma mission à Nice, interrompue en juin.
J’ai 84 ans, ma vigueur a fléchi, mais je resterai le Témoin du Père jusqu’à mon dernier souffle.
Vers le début des années 90 les missions oublièrent qu’elles me devaient de connaître La Révélation d’Arès, puisqu’au sortir de l’événement surnaturel qui avait bouleversé ma vie en 1974 j’en avais été le premier et seul apôtre. À peu près vingt ans durant, les missions ne firent plus appel à mes conseils (Rév d’Arès 16/2) et enseignements (39/1). N’étant le chef de personne (16/1) et les assemblées étant souveraines d’elles-mêmes (8/1), je ne pouvais pas intervenir d’autorité sans contrevenir à la Parole. Alors apparut puis sévit la malheureuse "mission sociale," qui déspiritualisa notre témoignage et faussa notre image. Au Pèlerinage de 2005 je lançai une vive supplique pour une mission totalement respiritualisée, mais c’est seulement en 2010 que, certaines missions disparaissant ou se trouvant en difficultés, on commença vraiment à m’écouter. J’aidai ainsi la mission de Nice, puis celle de Paris, à retrouver le Souffle et la Vie, la pénitence et la vraie piété, leur rappelant tout ce qui donne aux Pèlerins d’Arès une dynamique spirituelle unique, absolument spécifique.

Il s’avère que toutes les missions que je m’efforce d’aider se sont empêtrées dans le même filet. Le filet de l’idéologie. Elles s’en extirpent difficilement, réalisant que ce qu’elles représentent n’est pas une idéologie, mais bien au contraire l’absence d’idéologie, la fin de l’idéologie.
La Gauche politique, la Droite politique, le Judaïsme, le Christianisme d’église, l’Organisation de Jéhovah (les Témoins de Jéhovah), bref, tous les mouvements politiques, religieux, philosophiques professent des idéologies, des dogmes, des doctrines. Nous, Pèlerins d’Arès, nous répandons seulement le Bien, qui conduit à la Vie (Rév d’Arès 24/5).
Ce distinguo capital doit changer le monde (Rév d’Arès 28/7), mais c’est là quelque chose difficile à faire passer dans les esprits.


Dans La Révélation d’Arès on trouve les versets 25/5-6, que j’ai introduits dans ma piété (35/6) et que je récite quatre fois par jour. Ils disent on ne peut plus clairement que les multiples façons dont les croyants expriment leur foi et prient ou expriment leur incroyance sont sans importance, parce que le Père connaît les noms de tous les hommes qui recèlent le Bien au fond d’eux. C’est eux tous sans distinction qu’il nous faut aimer déjà (25/7), c.-à-d. avant même qu’ils changent leurs vies (30/11) en bien.

Changer en Bien, il n’y a rien de plus à faire ! Non ce que tu crois, mais ce que tu fais te sauve. Ce que tu fais pour aimer tous les hommes, pardonner toutes les offenses, faire la paix avec tous, user d’intelligence du cœur et contrebalancer l’intelligence intellectuelle, enfin te rendre libre de tous préjugés et toutes peurs. En bref, sois pénitent pour créer ton âme (Rév d’Arès V.17), te sauver et contribuer à changer le monde !

Nous étions tous autre chose avant de devenir Pèlerins d’Arès, ce qui prit du temps, car si renoncer à ses anciennes idées et adhérer à des idées nouvelles peut être relativement rapide, changer sa vie en Bien, c’est-à-dire changer de comportement est lent.
Une idéologie, quelle qu’elle soit, contient en puissance une condamnation, un anathème, une menace, un reproche envers ceux qui ne la suivent pas. La foi arésienne ne suit pas du tout ce schéma. Elle dit : Voilà le sentier qui mène l’individu au salut et le monde au bonheur, mais nous respectons la liberté de tous et ne condamnons personne, car qui peut savoir qui est sauvé et qui n’est pas sauvé (Rév d’Arès 11/3) ?


"Mais alors," nous disent les personnes de rencontre, "être Pèlerin d’Arès ne sert à rien, puisque je peux rester Catholique, Athée, Musulman, Bouddhiste, etc., et être sauvé, pourvu que je pratique l’amour, le pardon, la paix, l’intelligence du cœur et que je sois libre de tous préjugés ?"
Nous répondons : "Si vous devenez cet homme de Bien actif, un pénitent, vous quitterez insensiblement la planète des idées pour la planète de la Vie (Rév d’Arès 24/5), vous sentirez un autre monde sous vos pieds, Tôt ou tard, vous comprendrez pourquoi Dieu recrute un petit reste d’apôtres, des moissonneurs de pénitents pour appeler le monde au Bien actif. Les Pèlerins d’Arès sont ces apôtres. Le plus bel idéal qui soit. Dieu chantera de joie quand vous gagnerez leurs rangs !"

Michel Potay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La foi sans idéologie   Dim 13 Oct - 10:54

C'est quand même de l'idéologie. ?
C'est de l'idéologie anti-cléricale (à tort ou à raison ce n'est pas le probléme )mais c'est de l'idéologie !
De plus vous en voulez spécialement au "christianisme d'église" mais je vous sais trés indulgent avec l'Islam qui pourtant est la religion qui cause le plus de problèmes dans le monde , Al Queïda, terrorisme ... etc


Une définition de l'idéologie est celle d'une doctrine politique, philosophique, ou autre .... qui fournit un principe unique à l'explication du réel.


Je comprends pas bien quand vous dites:
frere Michel a écrit:
"Mais alors," nous disent les personnes de rencontre, "être Pèlerin d’Arès ne sert à rien, puisque je peux rester Catholique, Athée, Musulman, Bouddhiste, etc., et être sauvé, pourvu que je pratique l’amour, le pardon, la paix, l’intelligence du cœur et que je sois libre de tous préjugés ?"
Nous répondons : "Si vous devenez cet homme de Bien actif, un pénitent, vous quitterez insensiblement la planète des idées pour la planète de la Vie (Rév d’Arès 24/5), vous sentirez un autre monde sous vos pieds, Tôt ou tard, vous comprendrez pourquoi Dieu recrute un petit reste d’apôtres, des moissonneurs de pénitents pour appeler le monde au Bien actif. Les Pèlerins d’Arès sont ces apôtres. Le plus bel idéal qui soit. Dieu chantera de joie quand vous gagnerez leurs rangs !"
C'est pas tres clair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WILLKOMM
Invité



MessageSujet: la foi   Dim 13 Oct - 11:41

J'ai accepté de croire et accepté Dieu sans rien attendre en retour, sans renier une religion au détriment d'une autre, surtout que nous avons tous les mêmes ancêtres, Adam et Eve d'abords puis Noé et ces fils et femmes dernièrement. et que les 3 parlent du même Dieu, Dieu d'Abraham qui lui n'était ni juif, ni chrétien, ni musulman en son temps, il était simplement ce que Dieu lui demandait d'être, un homme digne, juste et humble, voila le chemin mes frères .

Je suis un croyant en Dieu, mais conscient depuis + de 30 ans et je n'ai choisi ni renié aucune religion.
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La foi sans idéologie   Mar 15 Oct - 12:28

Michel potay a écrit:
Il s’avère que toutes les missions que je m’efforce d’aider se sont empêtrées dans le même filet. Le filet de l’idéologie.
Le filet de l'idéologie oui mais quelle ideologie ? vous voulez dire libertaire ? ou alors anti-clericale forcenée ? L'anti-clericale est celle que vous professez depuis depuis 38 ans alors vous êtes vous même idéologique Smile
cela dit sans ironie.
Mais cela n'a pas d'importance c'est juste une question de mots Smile 


Une définition de l'idéologie est celle d'une doctrine politique, philosophique, ou autre .... qui fournit un principe unique à l'explication du réel.


Michel Potay a écrit:
Nous vivons des temps où l'humanité est en grand danger à cause de son péché. Aucune idéologie, religieuse ou autre, ne l'en sortira.
Oui tout cela nous le savons, vous le repetez depuis depuis des années, mais encore ?



Michel potay a écrit:
Ainsi sommes-nous pénitents soumis à la double idéologie de la République et d'un gouvernement socialiste, idéologie contre laquelle nous ne pouvons rien politiquement parlant.
nous ne pouvons rien politiquement parlant.... Non pas tout à fait (là encore une question de mots) il suffit de voter pour un candidat "neutre" et sans idéologie (et là on peut parler d'idéologie) c'est à dire ni à gauche, ni à droite, ni nationaliste, ni mondialiste. Il en existe ou il peut en exister.
mais vous allez me dire le Pouvoir, le goût du Pouvoir confused C'est etonnant comme les peuples votent toujours justement pour les plus mauvais, les candidats les plus connus, c'est à dire les plus médiatiques, c'est à dire pour ceux qui ont le plus lutté pour ... le pouvoir
Cela n'empêche en rien votre theorie de la pénitence, mais c'est pour repondre à votre phrase "nous ne pouvons rien politiquement parlant". Si vous pouvons.Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La foi sans idéologie   Mar 15 Oct - 12:28

Merçi WILLKOMM

14oct13 149C6

Je pense que vous avez maintenant passé une étape qui vous propulse dans le monde des grands ambitieux, qui sont aussi souvent des grands fous.

Depuis quelques mois vous êtes en inflation de votre idéologe. Je dis "idéologie" parce que vous prétendez avoir une "foi sans idéologie" alors que c'est tout le contraire.

Vous vous gonflez comme la grenouille de La Fontaine. Le bœuf, avouez, vous fait envie: l'église catholique et son énorme train de dogmes, quoique du point de vue de l'idéologie, les autres églises n'aient rien à lui envier.
Alors, vous avez trouvé le truc: "Moi je n'ai pas d'idéologie, c'est mon idéologie..." Ah, ah, ah !
Mais vous n'êtes pas malhabile, parce que vous savez vous gonfler sans que ça se voit.

Dans certains pays le nom de Napoléon est celui d'un tyran. En France c'est le révolutionnaire absolu qui est allé jusqu'à se faire empereur pour sauvegarder les acquis de la République. Pour vos Pèlerins d'Arès vous êtes le puriste absolu, le puriste égal au puriste Jésus qui s'attaquait au judaïsme dogmatique par les mêmes moyens: En promulguant le dogme de la fin des dogmes ! Ah ah ah ! Vous n'êtes que le Jésus-Napoléon boursouflé de rêves de grandeur de Tolstoï dans "Guerre et Paix", le "Napoléon aux mains blanches", disait-il, pour indiquer que cet homme-là ne fichait rien, avait des mains de princesse qui donne des ordres mais ne touche jamais à la lessive et au balai.
Comme Napoléon vous savez vous tenir à l'écart des courants généraux et vous singulariser complètement. D'ailleurs, ça le poursuit encore. Il passe pour un homme unique en son genre. C'est votre ambition.
Vous avez compris qu'un changement massif dans le monde ne peut se réduire à une multitude de petites causes, qui sont la spécialité des politiques, des minables que vous avez raison de rejeter comme la lie de l'humanité, et vous vous attaquez un énorme problème: Changer le monde ! C'est votre fond de commerce et vous avez trouvé un truc à la fois très simple et génial: Changer le monde en demandant à chaque individude changer sa vie sans s'ocuper des idées, juste en coulant un regard de tendresse vers les hommes.

C'était évidemment l'idée de Jésus (j'ai lu le sermon sur la montagne récemment). Vous savez, parce que vous êtes intelligent, que toute dissidence se répand dans un pays bien avant que le gouvernement envoie sa police et ses autos-mitrailleuses contre... et toujours trop tard. Vous savez (vous avez de la culture) que personne ne prévoit une révolution avant qu'elle n'éclate; tous les pouvoirs haussent les épaules quand on leur dit qu'une révolution (vous, vous dites une insurgeance) couve. Or, vous êtes une révolution en marche — et pas n'importe laquelle; le genre de révolution qui eut raison de l'empire romain du 1er au 4e siècle — et l'inconscience qu'en ont les pouvoirs est d'autant plus flagrante qu'elle a installé la conspiration du silence contre vous au lieu de parler de vous haut et fort pour vous dénoncer.

Je voudrais avoir les moyens d'avertir les hommes de prêter beaucoup plus d'attention à la force que vous représentez, que vous appelez force spirituelle, mais le spirituel n'existe pas. Dieu n'existe pas. L'âme n'existe pas. Nous ne sommes, humains, que les sept milliards de fourmis de la fourmilière Terre, mais vous vous ambitionnez de devenir la reine-mère pondeuse toute fraîche pour remplacer la vieille reine mère de la politique et de la religion, ratannées par l'âge, qui n'en peuvent plus. Qui ne voit que nous sommes à la fin d'un monde ?
Vous avez toutes les facilités de déclarer "le monde doit changer", arce qu'il va de toute façon changer.
Mais j'espère bien que la rationalisme, que vous combattez pernicieusement, sera le règne de demain.
Agathe d'Ile de France (enfin, pas trop loin de là)

Le Frere Michel vous a répondu, je ne vais pas le reproduire ici mais je vais me permettre quelques obsevations :
Je vois que vous êtes une personne très cultivée et d'un certain niveau intellectuel, ce qui ne veux pas dire que j'approuve tout ce que vous dites Very Happy .De plus plus vous écrivez très vite vu les fautes de frappe que vous faites et cela prouve que vous n'attachez pas grande importance à tout ça mais que quand même vous avez voulu repondre au frere Michel, en vitesse.
Je constate que depuis quelque temps des gens d'un certain niveau écrivent sur son blog et donc s'interressent sinon à la Révelation d'arès du moins au FM. Le frere doit être content.
cela dit sans ironie. Voilà c'est tout ce que je voulais dire.




Citation :
Or, vous êtes une révolution en marche — et pas n'importe laquelle; le genre de révolution qui eut raison de l'empire romain du 1er au 4e siècle — et l'inconscience qu'en ont les pouvoirs est d'autant plus flagrante qu'elle a installé la conspiration du silence contre vous au lieu de parler de vous haut et fort pour vous dénoncer.
le genre de révolution qui eut raison de l'empire romain du 1er au 4e siècle ... Very Happy comme vous y allez; il y aura peut-être une revolution mais elle ne passera pas obligatoirement par la Révelation d'Arès et le mouvement construit par le frére michel, et surement pas par le mouvement actuel. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
navy



Messages : 74
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La foi sans idéologie   Mer 16 Oct - 14:11

Bonjour à tous, ceux qui connaissent le forum " Spiritualités" me connaissent Smile


Michel Potay a écrit:
 "Mais alors," nous disent les personnes de rencontre, "être Pèlerin d’Arès ne sert à rien, puisque je peux rester Catholique, Athée, Musulman, Bouddhiste, etc., et être sauvé, pourvu que je pratique l’amour, le pardon, la paix, l’intelligence du cœur et que je sois libre de tous préjugés ?"
Nous répondons : "Si vous devenez cet homme de Bien actif, un pénitent, vous quitterez insensiblement la planète des idées pour la planète de la Vie (Rév d’Arès 24/5), vous sentirez un autre monde sous vos pieds, Tôt ou tard, vous comprendrez pourquoi Dieu recrute un petit reste d’apôtres, des moissonneurs de pénitents pour appeler le monde au Bien actif. Les Pèlerins d’Arès sont ces apôtres. "

 Je ne comprends pas très bien frere Michel le sens de cette phrase.
 Je ne comprends pas, d'un coté vous dites qu'il n'est pas necessaire d'être pélerin d'Arès pour être sauvé ... etc, là encore je ne vous parle pas d'être sauvé (encore un probléme de mots) mais aussi et surtout de "Changer le monde" bref. Vous dites Dieu recrute un petit reste d’apôtres je veux bien, je comprends qu'un petit reste d'apôtres est necessaire. Mais je ne vois pas ce qui empêcherait les comme vous dites, juifs, catholiques, musulmans qui pratiquent l’amour, le pardon, la paix, l’intelligence du cœur etc ...de devenir tout comme les Pélerins d'Arès d'ardents propagandistes, des militants actifs si vous preferez de leur idéal, même s'ils ne croient pas à la Revelation d'Arès. Je ne vois pas une difference essentielle avec les pélerins d'Arès Smile
Cette question me parait importante car elle est au cœur même de certaines dissentions avec vos détracteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WILLKOMM
Invité



MessageSujet: LA FOI SANS IDEOLOGIE   Ven 25 Oct - 10:59

23oct13 149C37

Pardonnez moi d'intervenir encore. Je suis lecteur de votre blog depuis plusieurs mois certes je n'ai pas tout lu, j'ai pas tout compris mais je crois m'être fait une idée de la revelation d'Arès. Je ne sais pas comment dire ce que je veux dire, je vous ai dit que je n'ai choisi mais aussi que je n'ai renié aucune religion. Vous vous semblez être acharné contre les religions. Vous vous exprimez toujours en termes GENERIQUES. Vous dites par exemple "les religions", mais "les religions ça n'existe pas, il y a 3 religions (monotheistes) le Judaïsme, les religions Chrétiennes, et l'Islam et chacune a une vision differente et occupe une place differente dans cet ensemble. Les Chrétiens croient que le sauvetage de l'humanité ne peut venir que du ciel et uniquement du Ciel. L'homme est un pécheur que seuls les sacrements, pourvoyeurs de Grâce, sauvent: Baptême, confession, communion, etc. (je vous cite), les Juifs attendent de pied ferme le Messie, pour les Musulmans je ne sais pas .

Pour la politique c'est pareil, vous faites dans le génerique ! En mettant tout toujours dans le même sac vous risquez de ne pas avancer... En fait si nous ne voulons pas, à juste titre, voter pour Le Pen ni pour le UMP-PS (je les mets ensemble), il n'y a plus qu'un homme pour lequel nous pouvons voter et encore A LA RIGUEUR c'est Dupont-Aignan. Qu'en pensez vous ?
 
Je me demande aussi pourquoi Dieu est intervenu justement en FRANCE à Arès, alors qu'il y a justement 2 pays plus religieux que la France , c'est l'Italie et l'Espagne. Moi à sa place je serai intervenu à Rome, voir même carrément au Vatican.Very Happy 
.... Mais Dieu a ses raisons...
J'espére que vous me pardonnerez mes remarques faussement naïves.

Philippe W.
voir la réponde de michel Potay  http://freesoulblog.net/jNI/jNItv.html
Revenir en haut Aller en bas
navy



Messages : 74
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La foi sans idéologie   Lun 4 Nov - 0:54

 02nov13  149C55  
Dans l’histoire, après les dictatures d’un seul (le chef, le roi, l’empereur) sont venues les idéologies ou systèmes d’idées de quelques-uns, afin d’organiser au mieux une société d’hommes aux mentalités et intérêts différents.
Les idéologies se sont toujours désignées comme bonnes et les plus adaptées à la situation du moment et du plus grand nombre, elles ont été ou voulues, soutenues ou imposées.
Elles ne se préoccupent pas des dégâts qu’elles provoquent. Elles luttent pour se maintenir contre d’autres qui veulent les remplacer, elles sont entre les mains d’hommes à la volonté de pouvoir, de domination, d’autorité. D’ailleurs les idéologies excluent, repoussent, chassent ou rejettent les imprudents, les insatisfaits qui osent les contester.
Les idéologies politiques de tous bords pratiquent cette mise au ban, d’une façon plus ou moins discrète.
Les idéologies autres que celles qui soutiennent le matérialisme et le rationalisme, ne sont pas moins dangereuses. Au nom de la doctrine religieuse que n’a-t-on pas fait dans le passé ? La décadence des religions et l’évolution de la pensée font contrepoids aujourd’hui. Il n’en reste pas moins que toute idéologie religieuse rejette qui ne se plie pas au credo de l’institutionnalisé, du certifié conforme, ou bien elle le remet au pas.
Pas d’idéologie dans La Révélation d’Arès. Pas un listing d’idées sur lesquelles se conformer et rien d’autre. C’est tout le contraire : pas de doctrines mais un appel à se changer pour que le monde change.
Dit autrement, renoncer au mal et agir dans le bien. Est-ce de l’idéologie que d’appeler à la pénitence et à la moisson, les deux fondamentaux de La Révélation d’Arès ?
C’est du bon sens pour le dire simplement, parce que le mal est inséparable de l’humain (regardez l’histoire de l’humanité ou votre propre histoire). Alors en-deçà des idées de chacun, (parce que "pas d’idéologie" ne veut pas dire ne pas avoir d’idées), commence une lutte qui ne s’arrête jamais. Il y a un effort à faire pour installer le Bien en soi, la patience, la constance, l’humilité, la bienveillance, la paix, la réflexion profonde, il y a un effort à faire pour discerner et lutter contre tout ce qui produit le mal collectif, celui qui sépare et divise les humains en les poussant au conflit, celui qui déshumanise (cynisme, violence, hypocrisie, matérialisme à toute fin), celui qui maintient dans l’indifférence, l’immobilisme et l’impuissance.
La Révélation d’Arès
appelle à une maturité spirituelle : Vivre de façon spirituelle, c’est-à-dire aimer, pardonner, faire la paix, se libérer des préjugés, des peurs, retrouver l’intelligence du cœur qu’on soit croyant ou incroyant... Mais aussi se libérer des systèmes qui enlèvent l’humanité dans le cœur de chacun, qui détournent les intelligences humaines, qui écrasent les faibles, systèmes qui font croire à leur indispensable nécessité, mais qui en réalité empêchent une évolution individuelle et aboutissent à la violence.
Vivre spirituellement c’est aussi se libérer des idéologies qui sous-tendent ces systèmes.
Donc non seulement pas d’idéologie dans la foi arésienne mais il faut, en plus, se libérer de toutes les idoles de l’esprit existantes (Rév d’Arès 23/Cool.
Mon Peuple ne sait plus où Je suis, où Je ne suis pas. Abats les idoles de l'esprit comme furent abattues les idoles de bois ! Va, Je suis ton Appui ! (Rév d’Arès 23/9)
Charlie du Nord


Excuses moi mon frere, peu importe le mot idéologie, le frere Michel s'empare d'un mot et s'en gargarise pendant des dizaines de page.
Le frere Michel aurait pu aussi bien intituler cette entrée "La foi sans la religion".
d'ailleurs c'aurait été plus juste.
Je dirais que le changement du Monde c'est la Foi sans religion et la politique sans idéologie. Bonne formule. Les 2 sont liés car la politique (qui est necessaire) c'est le bras qui va realiser concrètement le changement. 
peu importe si des gens vont dire que la RA. c'est une idéologie ce n'est pas bien grave. C'est une ideologie en un sens ou plutôt c'est une doctrine, on y echappe pas, dès que des idées sont exprimées c'est une doctrine ....    mais enfin peu importe. Vous etes incapables de penser par vous mêmes et vous idolâtrez le moindre propos du frere Michel .
SEULS LES ACTES SONT DÉTERMINANTS. 




  


Dernière édition par navy le Lun 4 Nov - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
navy



Messages : 74
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La foi sans idéologie   Mer 6 Nov - 6:11

05nov13  149C66  
Un immense merci pour cette nouvelle entrée qui, comme les précédentes, éclaire le long et fastidieux sentier de notre libération par la pénitence, notre recréation qui mène vers le Tout-Autre, l'Ile bleue au loin (Rév d’Arès XIV/13).
Vous expliquez et reformulez encore et sans cesse (Rév d’Arès 26/15). Ce faisant, vous faites découvrir des nuances et une profondeur qui apaisent et rendent plus forts ceux et celles qui ont soif (Rév. d’Arès 23/5).
En vous lisant, je discerne mieux pourquoi l'idéologie est si intrinsèquement antinomique du Bien. D'autant, il me semble, qu'elle enfante, entre autres funestes rejetons, la culture.
Il ne s’agit pas du savoir, mais de cet esprit qui "contient en puissance une condamnation, un anathème, une menace, un reproche envers ceux qui ne le suivent pas", comme vous l'écrivez dans cette entrée à propos de l'idéologie.
La culture est certes moins tonitruante mais tellement pernicieuse. On comprend d'autant mieux pourquoi vous avez tant appelé à la "déculturation" sans laquelle la pénitence ne peut que piétiner et s'engluer dans un autre mal typique dans nos générations : le conformisme. La peur d'être différent — si difficile à surmonter — et le désir de plaire au monde étriquent le cerveau et à son insu, l'assoiffent de la médiocrité ambiante, voulue, encouragée, organisée.
Des commentateurs de votre blogs, souvent anonymes, considèrent que vous ne pouvez être suivi que par des "esprits faibles". Oui c'est vrai, nous n'avons pas encore été bien loin, mais ce peu est déjà immense; ce peu immense, c'est à vous Mikal qu'on le doit car sans lui, La Révélation d'Arès demeure impuissante, vaine.
Le petit reste est indiscutablement en marche et rien ne pourra plus l'arrêter aujourd'hui.
Patrick B. d'Île de France

Je crois savoir qui est Patrick B. Smile
Citation :
Des commentateurs de votre blogs, souvent anonymes, considèrent que vous ne pouvez être suivi que par des "esprits faibles". Oui c'est vrai, nous n'avons pas encore été bien loin, mais ce peu est déjà immense; ce peu immense, c'est à vous Mikal qu'on le doit car sans lui, La Révélation d'Arès demeure impuissante, vaine. Le petit reste est indiscutablement en marche et rien ne pourra plus l'arrêter aujourd'hui.
Je crois que Patrick B. n'a pas compris ce que ce commentateur (René G. d’Ile de France voir 29oct13 149C47 ) entends par "esprits faibles" puisqu'il dit nous n'avons pas encore été bien loin ! Par "esprits faibles" ce commentateur entends : personnes influençables, peu cultivées, un peu narcissiques ...etc  donc rien à voir avec le fait d'aller loin ou pas.
J'ajoute que peu importe que les PA soient des esprits faibles, d'ailleurs D' réunit les plus humbles c'est bien connu, mais le probléme c'est que ces personnes, idolâtrant FM suivent ce prophéte à la lettre, repetant en boucle le moindre de ces propos, çela les empêchent de penser par eux-même, en somme ça les empêchent d'evoluer. 



29oct13  149C48  
L'homme pense et il aboutit forcément à des idéologies.
Vous ne pouvez pas repousser la notion d'idéologie. C'est idiot. Chacun de nous a son idéologie.
Vous parlez, je l'ai bien compris, d'idéologies sociale, non d'idéologie personnelle, mais l'idéologie sociale n'est que le fait d'une idéologie personnelle qui a réussi. Paul l'apôtre avec ses épîtres ou Karl Marx avec son "Das Kapital" ignorait que son idéologie deviendrait une idéologie sociale à grande échelle, d'église pour le premier et de parti politique pour l'autre ; ce n'était eu départ qu'une idée personnelle. Je dirais qu'une idéologie est une pensée sauvage bien ordonnée.
Vous touchez ici au sommet utopique de votre mission, Michel Potay. Mais là on sent la goutte qui fait déborder le vase. Vous commencez à déraisonner.
Vous seriez mieux dans la position de Socrate qui déclarait ne rien savoir que dans celle d'un chef spirituel qui dirige la fraternité à laquelle il a donné naissance sous l'apparence d'une "foi du charbonnier" mais qui an fait a des notions très précises sur tous les sujets, et qui a donc une idéologie. Il lui suffirait de tout ordonner et une doctrine sûrement nouvelle, mais tout à fait solide, viendrait au jour, parce que cette doctrine existe dans votre tête.

Élisabeth J.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La foi sans idéologie   Aujourd'hui à 11:32

Revenir en haut Aller en bas
 
La foi sans idéologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mystères de l'archéologie, où l'histoire officielle reste sans explication
» Théologie: réalité d'Adam et eve ?
» Furet : L'idéologie égalitaire et la Terreur
» Listes des aliments sans gluten.
» Il pleut, plusieurs jours sans sortir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Paroles de Dieu : La Révélation d'Arès-
Sauter vers: