L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Texte du commentaire 19avr13 142C71

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Texte du commentaire 19avr13 142C71   Ven 19 Avr - 11:24

19avr13 142C71 (entrée 142)
Souffrant d'une gastro qui m'a mise complètement à plat, j'ai passé ma journée d'hier à lire cette page de commentaires 142 et ce matin, réveillée très tôt après avoir pensé, pensé, beaucoup pensé à tout ça, je vous fais part de mon ébahissement.
Fonctionnaire à la Défense je n'ai jamais entendu parler de vous en bien.
Oui, on parle de vous, plus que vous ne croyez, parce que votre manière de vous exprimer fait bien voir votre isolement à peu près total et votre ignorance du qu'en-dira-t-on. Vous ignorez visiblement que vous êtes plus connu, mais malheureusement plus repoussé, que même vos frères et sœurs eux-mêmes semblent savoir.
Vous êtes une sorte d'innocent — je n'ose pas dire inconscient — mais votre service d'information, si vous en avez un (j'en doute) est déficient. Aujourd'hui c'est sur l'Internet que tout se joue. Si vous avez contre vous des ennemis ou des dénigreurs forts dans le domaine de la calomnie, du dénigremen, de la péjoration et aussi forts dans celui du référencement, des mots-clés, de la désinformation, du profit à faire des moteurs de recherche et que de votre côté vous êtes déficient ou même inexistant pour les contrer, vous êtes noyé sous le tort que vous font des détracteurs qui pourraient être finalement beaucoup moins nombreux que vos propres partisans.
Si vous laissez faire, vous êtes foutu, frère Michel. Je comprends que vous-même ne puissiez pas assurer la tâche de vigilance, prévention et fending-off, mais n'avez-vous pas des compagnons capables de concevoir et de faire fonctionner une structure informatique défensive et laudative ?
À mon avis c'est autour de Michel Potay plus qu'autour de La Révélation d'Arès qu'il faudrait concentrer votre vigilance.
Quand on lit les commentaires, sauf quelques rares d'entre eux, on voit bien que vous formez une communauté de foi et de mission entassée dans une cloche à plongeur au fond de l'océan.Vous ne voyez que ce qui passe à proximité de hublots épais. Le monde ne se doute pas de ce qui se prépare sous cette cloche, mais en même temps vous risquez d'y mourir étouffés.
Il existe des sociétés d'informatique capables de vous assurer une présence bénéfique sur l'Internet mais elles sont chères et je me doute que vous manquez des moyens de louer leurs services.
Je reviens à mon ébahissement qui est, je le reconnais, de l'admiration.
Dans cette page 142 vous faites des longues réponses d'apparence verbeuse quand on les survole, mais qui, quand on les lit attentivement, sont d'une richesse incroyable et... je le proclame.. d'un générosité et d'une intelligence inconnues à notre époque. Ce compliment vous fait une belle jambe, je sais, puisqu'il ne reste qu'un compliment.
Vous gagneriez à être connu et c'est parce que vous y gagneriez que les penseurs du monde que sont les têtes politiques, religieuses, mais aussi maçonniques, etc., font ce qu'il faut pour que vous restiez inconnu et que reste inconnu ce que vous appelez le Fond spirituel de votre foi — votre foi est sincère, en douter n'est qu'ignorance — est le plus fraternel, magnanime et intelligent que j'ai rencontré.
Il est impossible de vous traiter honnêtement de "manipulateur, pervers et mythomane" [142C46] quand on vous lit attentivement. Vous lire est vous connaître. Vous ne donnez pas de recette de salut bêbête ou à l'emporte-pièce comme les religions, grandes ou petites, mais vous révélez l'homme à lui-même, dans toute sa profondeur complexe et nuancée, vous faites comprendre à l'homme qu'il a tout pour être fait un Dieu [Rév d'Arès 2/13], comme vous dites mais que se discerner comme tel n'est pas chose facile. C'est passionnant mais en même temps très problématique.
Vous êtes évidemment aussi peu compris sur le moment que le fut Jésus en son temps.
Je n'aimerais pas que vous finissiez crucifié d'une façon moderne.
Je me dis: "Quoi faire pour aider cet homme-là, ce prophète, à percer ?" Parce que même très controversé (tout le monde l'est à notre époque) il faut percer. Mais je suis impuissante, peut-être lâche, comme tous les hommes d'aujourd'hui, et je n'ai même pas le courage de signer de mon nom ce message. Franchement, je ne sais pas quoi faire pour vous aider à percer, si votre entourage fraternel ne le sait pas lui-même.
Mon ébahissement est de l'admiration, mais aussi une sorte d'enragement. Que faire ?
La Fée Morgane en Ile de France



La Réponse de Michel Potay :
Fée Morgane ? Un personnage de la forêt de Brocéliande. Êtes-vous bretonne ?
Je vous ai lue avec beaucoup d'attention. Je vous avoue mon émotion après lecture.
Vous avez compris beaucoup de choses me concernant et cela uniquement en lisant cette page de commentaires 142 ?
Si vous le dites...
Les questions que vous évoquez concernant la calomnie sur l'Internet sont connues de mes frères et sœurs. J'imagine que s'ils ne font rien pour la contrer de façon concertée et efficace, c'est soit que cela n'est pas aussi facile que vous semblez le dire, soit qu'ils ne savent pas comment faire, soit qu'ils pensent qu'un peu de martyre fait bien dans le tableau, soit qu'ils s'en désintéressent. Je ne sais pas.
J'en ai parfois parlé avec eux, mais devant l'absence de résultat, j'ai cessé d'évoquer ce problème. Ils attendent peut-être que je donne des ordres, mais comme je ne suis le chef de personne (Rév d'Arès 16/1) et que je ne commande à personne (36/19), je ne donne jamais d'ordres, je ne fais que des suggestions et le mot "suggestion" à notre époque signifie "sans grande importance" ou "relatif" ou "pas urgent".
Je ne demande jamais aux moteurs de recherche de me dire ce qu'on dit sur l'Internet de La Révélation d'Arès et de Michel Potay. Il ne me sert à rien de constater les dommages dont l'une et l'autre sont victimes, puisque je ne sais pas comment m'y opposer.
Je suis l'auteur de mes sites: michelpotay.info et freesoulblog.net, que j'ai bricolés seul dans mon coin, en apprenant l'html dans les livres, et je n'ignore pas qu'ils sont mal faits sous l'angle du référencement. Mes frères auraient sans doute pu bâtir autour de ces deux sites un réseau d'informations web cohérent, bien référencé, à la fois "défensif et laudatif," dites-vous, pour les porter et fortifier. Je ne suis pas sûr qu'ils y aient jamais réfléchi en profondeur. Je ne suis même pas sûr que leurs propres sites web soient coordonnés.
J'avoue que me sentant moi-même dépassé par le problème, je préfère n'y pas trop penser. Est-ce de la lâcheté ? Non. Je me sens dépassé. Je suis un vieil homme de bientôt 84 ans, pour qui l'informatique est une technique survenue quand il était déjà vieux (j'ai eu mon premier abonnement à l'Internet en 1999, j'avais déjà 70 ans) et j'ai vraiment, malgré mes efforts, de grandes difficultés à m'y mettre. Et puis j'ai tellement d'autres choses importantes à faire...
Mais l'Internet n'est pas seul à incriminer. Lisez ou relisez mon entrée "inégalité d'énoncé" 141.
Vous ne savez pas quoi faire pour m'aider ? S'ils vous plaît, restez au moins en contact avec moi. Faites un petit tour du côté du 32 rue Raymond Losserand à Paris (14).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Texte du commentaire 19avr13 142C71
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Longueur maximale d'un texte en commentaire littéraire
» Texte critique religieuse 18ème
» Des volontaires pour lire mon commentaire niveau lycée sur l'extrait tombé au brevet 2013 : Le Soleil des Scorta ?
» Textes et commentaires de la Parole en ce 10 Mars 2012
» Nostra Aetate pose toujours problème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: L'ABEILLE un des mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Sauter vers: