L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 DROIT DE REPONSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 1 Déc - 13:29

Je suis, au contraire de vous, assez optimiste pour l’avenir. D’autant – preuve de votre méconnaissance total du mouvement arésien – qu’il n’y a pas UN mais DES groupes, dont les activités principales avec le prophète (au contraire encore de ce que vous dites) ne sont pas de « se défendre contre leurs détracteurs ou opposants », dont vous êtes vous-même. Si cela était le cas, vous n’auriez pas à faire qu’à moi. Vous racontez n’importe quoi Yve, c’est votre habitude.

Dans vos lignes, je devine que votre frustration principale est de ne pas obtenir l’assentiment du prophète pour la prospective qui est la votre, que personne ne comprend vraiment d’ailleurs. Pourtant, le fait de ne pas avoir l’assentiment du prophète, ni celui de la plupart qui le suive (dont vous n’êtes pas je précise encore) est la résultante logique d’avoir opté pour la dissidence. Vous et les autres, Pat & Cie, vous oeuvrez sur le web et dissertez au sujet de la Révélation d’Arès en affirmant bien des cautions concernant les enseignements dispensés par le prophète. Pour certain d’entre vous, que ce soit sur votre forum Yve, ou sur celui de Pat (où vous avez fait un copié coller de votre même texte ci-dessus), vous allez jusqu’à l’hostilité clairement affichée. Il suffit de vous relire, je n’ai pas besoin de lister ici d’innombrables exemples.

Dès lors, il est bien normal que, rompant de fait avec la « plateforme de pensée » entre le prophète et celles et ceux qui y adhère et œuvre, vous vous déterminez comme ne faisant pas partie du petit reste – degré qui n’est pas plus honorifique qu’élitiste je m’empresse de préciser. Et c’est justement là la source de votre déchirement. Et je dis bien : de votre déchirement à vous, à vous seul. Vous faites route vers une autre prospective de la Révélation d’Arès, que ni le prophète, ni moi et d’autres, ne partageons pas. Vous faites cette route sans aller à la Moisson (priez-vous d’ailleurs ?), sans participer à la vie d’un groupe local (de votre sueur et de votre obole), sans verser la demie dîme au prophète, et plein d'autres termes de foi que vous rejetez. C’est votre choix à vous autres. Personne de la fraternité arésienne n’a formulé un irrespect de votre liberté de choix et d’action (quoique votre action dans la dissidence n’a rien démontré depuis plus de six ans d’existence, si vous me permettez).

Et on dirait que vous n’assumez pas ce choix. Vous ne cessez d’en faire grief publiquement sur le web en affirmant que vous êtes "rejetés", que "quelque chose se radicalise chez les pèlerins d’Arès" et que vous êtes à ce titre "pessimiste pour l’avenir". Vous dites (et là je suis entièrement d’accord avec vous) : « Laissons les hommes et ces femmes se déterminer eux-mêmes face au Créateur ». C’est exactement ce qu’il se passe en l’espèce avec vous autres : vous vous êtes déterminé face à Lui en rejetant tout ou partie l’enseignement du Messager sur lequel repose pourtant Sa Confiance. De là peut être votre perpétuel dilemme et une certaine malhonnêteté de vous obstiner à répandre vos allégations sans fondements.

Si vous videz la Révélation d’Arès de sa quintessence même : mission, pénitence, « plateforme de pensée » commune et enseignements du prophète, par quoi allez vous remplacer ce qui dedant ne vous satisfait pas ? Après des années de votre dissidence, vous avez remplacé par quoi ? Par rien, c’est cela votre drame. Le drame de persévérer en cherchant les fautifs imaginaires de votre infortune et surtout de votre impénitence. Il suffit pour vous de taper sur les pèlerins d’Arès en affirmant qu’ils sont "sectaires", "fermés à toutes discussions", etc. Mais il n’y a rien à discuter avec vous.

Pour ma part, mon intransigeance vaut bien la votre : parce que la Révélation d’Arès est indissociable de l’enseignement de son premier dépositaire, le prophète. Et cela ne sera jamais négociable avec vous et votre petite coalition qui s’active sur ce forum et sur d’autres. Et à ce titre, puisque votre choix d’être dissidents est entièrement respecté et que vous êtes totalement libre d’y persévérer (au contraire de ce que Pat affirme, personne ne vous a "muselé", personne n'a bafoué votre sacro-sainte "liberté d'expression", etc.), il serait honnête de consentir que le choix du prophète vous concernant, et de ceux qui le suivent, est tout autant légitime. Mais comme vous ne le consentez pas, alors mécaniquement je suis bien obligé d’assurer un minimum de présence pour rappeler quelques évidences aussi dérangeantes pour vous qu'hélas chronophages pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 1 Déc - 15:03

Si vous êtes honnête Pat, vous publirez au moins mon texte de réponse précédent sur votre forum. Car la tournure que vous donnez à votre entrée est facile, en l'absence de toute réponse de la personne incriminée (moi) pour la phrase sortie de son contexte, et pour laquelle vous alimentez une controverse électronique de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 1 Déc - 16:33

Pat, je ne vous laisserais pas déformer ma pensée et vous ne m’enfermerez pas dans votre procès d’intention. Pour vous, le simple fait de vous répondre et de vous contredire consiste à « s'approprier la Parole de Dieu » en « s'en autoproclamant les gardiens ». Non. Je vous répond à vous et aux autres, en mon seul nom, tout simplement. Et quand vous dites que « c’est de l’impudence et de l’indécence », vous avez raison. Il est effectivement impudent et indécent de vous répondre et de rétablir un semblant de mesure dans la déformation que vous faites sciemment de mes propos et du pourquoi de ces derniers.

Vous dites : « Ne pas laisser entre les mains de quelqu'un le lègue de l'Eternel suppose, en effet, qu'on ait parfaitement compris la teneur profonde de ce lègue ». Non. Pour moi, ne pas laisser entre vos mains le lègue de l'Eternel selon l’enseignement qui vous lui donnez consiste à le laisser entre les mains du prophète, même post-mortem. Puisqu’il me semble que lui seul a été d’entre nous tous le plus à même d’en comprendre le sens et l’étendue.

Vous dites ensuite : « Etant convaincu de cela, s'investir du pouvoir de combattre les contrevenants. C'est ça que je crains, car c'est le propre de toute religion d'en être arrivée là », et là je reconnais bien votre pensée unilatérale. Vous enfilez les sophismes comme les perles d’un collier Pat, et il n’y a pas grand-chose à faire pour tout rendre épars tellement il n’y a pas d’unité dans votre manichéisme.

Votre problème Pat, c’est que votre dissidence de plusieurs années n’a rapporté aucun épi. Vous avez quitté le champ au profit de celui du cyber (qui n’en est pas un, parce qu’au final inculte et propre à l’inculte), croyant ainsi opérer une meilleure récolte, pour reprendre la parabole dans l’entame des premiers versets de l’Evangile donnée à Arès (que vous connaissez bien).

Sur votre forum, personne ne vous a rejoins et emboîté le pas, comme sur celui de Yve. Sur votre forum, une « plateforme de pensée » s’est développée du simple fait des participants dont vous avez autorisez les propos. Des participants comme Maryse, Yve, Njama, etc., qui sont des opposants et dont les raisons des oppositions sont obscures. Et vous vous êtes enfermé dans ça, Pat. Que vous reste t-il pour vous donnez une bonne contenance et les raisons de poursuivre dans cette voie infructueuse, que de faire vos procès d’intention et de maugréer vos sophismes ?

Pat, renouez avec la Moisson, rejoignez-nous et sortez de cet isolement qui n’a pas apporté grand-chose à la grande cause du Père que, pourtant, vous embrassez de vos vœux les plus chers. Pat, vous vous êtes trompé. Vous avez tenté quelque chose et aujourd’hui, ayez l’extrême honnêteté de faire votre examen de conscience et de céder à ce qu’il y a de plus raisonnable du vivant du prophète : qu’il est le seul "agent d’unité" entre nous tous. Et pour ce faire, si j’ai la joie de vous voir battre cette coulpe, vous ne pourrez pas rester solidaire de cette « plateforme de pensée » actuelle que vous partagez avec d’autres sœurs et frères opposants, voir hostiles.

Pat, vous êtes à la croisée de chemins, c’est à vous de vous déterminer. Parce que le « retour à la religion » c’est vous et cet attelage d’opposants dont vous restez étrangement solidaire, pas la fraternité arésienne.
Revenir en haut Aller en bas
ANNONCE
Invité



MessageSujet: xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx   Dim 2 Déc - 9:43

Tout d'abord il faut savoir, je le dis en tant qu'administrateur, qu'un forum quel qu'il soit n'a pas pour vocation de rester indéfiniment, le mien a duré déjà 2 ans de trop. Very Happy

celui de Pat, c'est different mais lui-même vous répondra, je ne veux pas parler à sa place.

---------------

A l'origine de tout ça il y a le fait d'avoir été soit exclu, soit mis à l'écart pour un grand nombre d'entre-nous du mouvement historique des Pélerins d'arès. Et c'est comme ça que nous nous sommes retrouvés sur le net, moi, Assunta, Pat, Njama et n'oublions pas Pascal qui fut l'un des plus virulents critiques non du frere Michel ou de la R.A. (je précise) mais de la fraternité arésienne à qui il reprochait de tourner en rond, de ne pas avancer, le fameux bla-bla arésien ..etc .. Very Happy
Like a Star @ heaven j'ai les references

Maintenant en ce qui concerne la R.A. chacun va l'interpreter à sa maniére, avec sa sensibité propre, son vécu, son niveau d'instruction et c'est là tout le probléme, une simple lecture de ce texte ne permet pas malheureusement de définir vraiment tous les élements.
Il n'y a que FM qui peut le définir, c'est son role et Pascal a raison de dire qu’il est le seul "agent d’unité" entre nous tous. Mais malheureusement il le joue trés mal ce rôle,Il y a chez Michel Potay un vrai probléme d'énonciation. le frere michel reste souvent dans le flou.

JE NE SUIS PAS SUR D'AVOIR COMPRIS LA R.A. je n'ai pas compris certains points importants et tant que je n'ai pas compris je ne peux pas dire si je suis ou non avec les P.A.
cela dit chacun a des "peurs", des interrogations différentes, mes interrogations ne sont pas celles de Pat, pas celles de Patrick ...

ADMINISTRATEUR
Revenir en haut Aller en bas
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Dim 2 Déc - 11:28

A l'origine de tout ça il y a le fait d'avoir été soit exclu, soit mis à l'écart pour un grand nombre d'entre-nous du mouvement historique des Pélerins d'arès. Et c'est comme ça que nous nous sommes retrouvés sur le net, moi, Assunta, Pat, Njama et n'oublions pas Pascal qui fut l'un des plus virulents critiques non du frere Michel ou de la R.A. (je précise) mais de la fraternité arésienne à qui il reprochait de tourner en rond, de ne pas avancer, le fameux bla-bla arésien ..etc ..

Je rétablis encore une contre-vérité à mon propos, vous racontez vraiment n’importe quoi Yve. Première chose, je n’ai jamais été solidaire de la petite coalition dont vous citez les pseudos et je ne m'inclus pas dans votre "nous". Ensuite, il est vrai qu’à une époque je suis passé par une phase épidermique, non pas envers la fraternité arésienne, mais concernant quelques-uns du groupe local. La seule différence avec vous, c’est que j’ai évolué depuis et j’ai fais l’effort de rencontrer les personnes qui m’indisposais. Je n’en suis pas resté au clavier comme la plupart d’entre vous, à tourner en rond et à ressasser. On appelle cela le pardon, la pénitence, vous savez : ce que vous ne faites pas vous de votre côté...

.../...
Revenir en haut Aller en bas
pat



Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Jeu 6 Déc - 19:28

Citation :
Si vous êtes honnête Pat, vous publirez au moins mon texte de réponse précédent sur votre forum. Car la tournure que vous donnez à votre entrée est facile, en l'absence de toute réponse de la personne incriminée (moi)
Je ne vois pas ce que la mise en contexte retirerait ou apporterait à la phrase qui est parfaitement explicite en elle-même.
On me signale cette phrase qui s'adresse entre autre à moi et qui est publiée sur un autre forum. Je la reprends telle quelle et je la commente sans en nommer son auteur. Je ne me suis occupé que de la phrase. Il n'y a rien là qui soit malhonnête. Ceci dit je ne vous empêche pas de me répondre ni ici ni ailleurs.

Citation :
Pour vous, le simple fait de vous répondre et de vous contredire consiste à « s'approprier la Parole de Dieu » en « s'en autoproclamant les gardiens ».
Le point de départ de notre échange n'est pas lié à une de vos réponses pas plus qu'à une contradiction de votre part.
Je vous en rappelle la teneur.
Citation :
Sachez que quand le frère aîné partira, que ce soit vous, Njama, Maryse, Pat et Cie, vous n'aurez pas un boulevard devant vous pour vous exprimer au sujet de la Révélation d'Arès. Nous ne laisseront pas ce lègue de l'Eternel et ce que le frère aîné à entrepris entre vos mains.

Vous ne répondez ici à rien, et c'est moi qui vous répond et qui trouve que votre manière de prendre en main le destin de la RA est une manière de s'approprier la Parole et de s'en proclamer le gardien.
C'est une simple réponse de ma part pour vous signifier que cette Parole ne vous appartenant pas, vous n'aviez aucune raison de dire que vous ne laisseriez pas ce lègue de l'Eternel entre des mains que vous ne jugeriez pas digne, en fonction de critères préétablis par vous.
C'est tout, je ne vous dis pas qu'il faut penser comme moi. C'est vous qui laissez entrevoir qu'il faudra penser comme vous, à un moment donné, c'est vous qui ne laisserez pas de « boulevard pour vous exprimer au sujet de la Révélation d'Arès » »  N'inverser pas les rôles en évoquant mon supposé machiavélisme. Tout de suite les grands mots.
Je ne vais pas continuer et je vous demande de faire comme vous m'y invitez, votre examen de conscience également.

Si je vous réponds ce n'est pas pour me défendre comme je le fais ci-dessus, car s'il n'y avait eu que cet aspect je ne vous aurais pas répondu. Il se trouve que j'apprécie la dernière partie de votre intervention et c'est sur elle que je vais insister..
Vous avez écrit :

Citation :
Pat, renouez avec la Moisson, rejoignez-nous et sortez de cet isolement qui n’a pas apporté grand-chose à la grande cause du Père que, pourtant, vous embrassez de vos vœux les plus chers. Pat, vous vous êtes trompé. Vous avez tenté quelque chose et aujourd’hui, ayez l’extrême honnêteté de faire votre examen de conscience et de céder à ce qu’il y a de plus raisonnable du vivant du prophète : qu’il est le seul "agent d’unité" entre nous tous. Et pour ce faire, si j’ai la joie de vous voir battre cette coulpe, vous ne pourrez pas rester solidaire de cette « plateforme de pensée » actuelle que vous partagez avec d’autres sœurs et frères opposants, voir hostiles.

Pat, vous êtes à la croisée de chemins, c’est à vous de vous déterminer.


J'apprécie donc, ces phrases car je les crois sincères. Même si je n'apprécie guère le jugement qui y est sous-jacent, j'en apprécie la teneur générale.
Ce que je vais vous dire n'est pas une justification, mais cela peut expliquer et faire comprendre beaucoup de choses et notamment ce qui nous oppose. En tout cas, je vais parler sans animosité.

Pendant quinze ans, j'ai à peu près fait comme tout le monde dans cette mission arésienne. Et je me suis coltiné au terrain comme la plupart.
Au sein de cette fraternité que je n'ai pas toujours trouvé fraternelle, j'y ai cependant apprécié ce souci de se changer, de devenir meilleur....et j'ai rencontré aussi beaucoup de personnes justes, bienveillantes, aimables.
Par contre, c'est là aussi que j'ai rencontré les personnes, notamment chez des ex. pélerins (trois ou quatre), les plus enragés viscéralement, au point de ne pouvoir instaurer aucun dialogue. Franchement de toute ma vie je n'avais pas été au contact de pareille hargne. Jusqu'à ce moment j'avais toujours pu instaurer avec autrui des relations à peu près paisibles et cordiales.


Je vais maintenant dire comment je considère les choses, vous permettant de juger si je suis vraiment le détracteur que vous décrivez :


1-Concernant tout d'abord ce qu'on appelle une assemblée, une fraternité...Pour moi, ce sont des groupes d'individus dont l'éducation, l'histoire, les expériences, le caractère acquis sont très différents. En conséquence, l'unité n'est ni dans l'affirmation d'un même credo, ni dans l'adhésion à un enseignement qui serait une fois pour toute fixé et interprété.
Nous sommes tous différents et notre mode de perception est de ce fait différent.

2-Concernant ensuite le prophète, et contrairement à ce que vous dites, je suis l'enseignement du prophète et j'ai même mouillé ma chemise pour le défendre contre des détracteurs parfois enragés et dans la rue et sur internet. Dire que je suis un opposant ou un détracteur ne reflète ni ma volonté, ni mon état d'esprit. D'ailleurs vous êtes le seul à me dire de telles choses.
Je connais et tiens donc compte de son enseignement et je le soutiens d'une certaine manière qui n'a pas besoin d'être précisé ici, bref, je n'en suis pas si éloigné que vous le dites et avant tout, de toute manière, je respecte le choix de Dieu. Peut-être ne suis-je pas un pèlerin d'Arès, mais cela ne regarde que Dieu et moi.

Mais il est vrai et là vous avez raison, je garde et j'ai toujours gardé une certaine distance, qui tient à mon caractère propre et au déroulement de ma vie avant de connaître cette révélation.

Pour que vous compreniez mieux ma position, je vais essayer de vous dire ce que représente pour moi un prophète et le prohétisme en général.
Un prophète est un Homme « pressenti » par Dieu. Pour lui comme pour tout Homme, rien n'est accompli avant qu'il n'accomplisse lui-même. Sa mission est à réaliser. Il est chargé de répandre la Parole de Dieu et d'initier une nouvelle ère dans les rapport de Dieu avec ses créatures. Un prophète ne représente pas une voie unique mais une voie possible. L'accès à Dieu est personnel, le prophète aide à cette rencontre, la facilite, mais ne la remplace pas.
Ses interprétations sont celles d'un Homme et à ce titre on ne le confondra jamais avec Dieu. Il est un guide, un ainé mais il n'occupe jamais la place de Dieu. Certes il a parfois des fulgurances étonnantes et des intuitions remarquables, mais n'en est pas moins soumis à la même contingence que les autres.
Un prophète n'est pas Dieu et sa parole n'est qu'un commentaire subjectif de ce qu'il a reçu. Et rien ne garantit qu'il sera toujours dans la voie juste. Il peut se tromper et beaucoup se sont trompés, Dieu lui-même nous le dit. Cependant même quand il se trompe, Dieu ne lui retirera pas la confiance qu'il lui a donnée une fois pour toute, car Dieu dans l'histoire du prophétisme n'a jamais désavoué un prophète de son vivant, sauf erreur de ma part.

La culture de notre époque, notre mentalité particulière trahissent forcément nos commentaires de la Parole de Dieu, Parole qui se situe forcément hors de ces contingences de temps ou de culture.
De ces contextes particuliers, que le prophète partage avec tout le monde, nait la conviction que cette Parole est appelée à évoluer au fur et à mesure de l'évolution des mentalités, qui va bien au delà de la vie d'un prophète et des commentaires qu'il a donnés au cours de cette vie. Il lui faut aussi admettre que la Parole qu'il commente sera reçu dans un creuset subjectif, le creuset de chacun

Le prophète, investi de sa mission sera amené à parler au nom de Dieu. C'est une grande responsabilité, car sa parole accompagne la Parole divine. Il est véritablement le Messager de Dieu. Mais pour autant sa parole n'est jamais Parole de Dieu sauf quand il prononce littéralement celle-ci.
S'il peut prétendre être mieux placé que tout autre pour expliquer la Parole, il n'est pas pour autant devenu complètement clairvoyant et infaillible. Il possède la même finitude que ses contemporains. Ce qu'il dit de la Parole de Dieu est parole d'Homme et est exprimé « en bruit ». Jésus parlait aussi en bruit. Quand un prophète ne parle plus en bruit c'est qu'il répète textuellement la Parole entendue.

On peut donc en conclure que la Parole de Dieu est inaccessible dans l'étendue entière de sa Puissance et de sa Sainteté.
En conséquence, pour moi, la parole prophétique ne rend pas toute l'étendue de la Parole divine. Chaque individu est appelé lui aussi à en assumer la complexité. Personne, pas même un prophète ne peut posséder entièrement le message divin qui forcément dépasse le simple mortel, l'époque, les mentalités dans lesquels il est donné.

On voit bien que ce texte aurait pu être plus court et plus facilement appréhendable par le lecteur. Or ce texte est relativement long et relativement difficile à comprendre. Dieu aurait pu nous faire parvenir quelques lignes et donner au prophète la mission d'orchestrer le reste de l'opération.
Au lieu de cela, il nous gratifie, malgré la difficulté pour lui de s'exprimer dans notre langage, d'une longue et riche révélation. C'est bien qu'il y a autre chose dans ce Message que les quelques lignes synthétiques des commentaires et annotations du prophète.
Quelque chose qui ne se donne pas d'emblée.

Quand je prononce la Parole de Dieu, j'aime cette proximité du divin qui vient chercher dans notre corps les métaphores pour parler de Lui.
Comment comprendre ses tournures à la syntaxe torturée, comment connaître la signification de mots qui ne sont même plus usités parfois, comment appréhender les multiples sens que Dieu donne à des mots identiques, comment comprendre qu'une image peut être à la fois un symbole et une réalité rationnelle....Dieu nous entraine dans une recherche qu'il suscite par le fait même de la complexité de ce qu'il nous révèle.
On peut lire des centaines de fois, passer une heure sur un mot, le faire sien et entrevoir Dieu par le mystère de ce mot. Des centaines de fois, vous recevrez la Parole avec une approche nouvelle parce que à chaque fois vous aurez évolué un peu plus et l'impact de Dieu viendra dans une conscience nouvelle. Les prophètes sont des passeurs, je ne crois pas bon de sacraliser leur paroles. Quand cela se produit, la suite est souvent sanglante.

De plus parfois quand je prononce librement la Parole de Dieu, celle-ci résonne en moi, percute en moi d'une manière différente que celle que le prophète nous a retransmise. Je ressens les mots, les tournures pas tout à fait comme les commentaires du prophète nous l'indiquent. Je pourrais me l'interdire, mais je n'ai pas l'impression de trahir qui que ce soit en me laissant aller aux mots de Dieu. Bien sûr, ce ne sont que des points de détail sur des phrases particulières qui ne remettent pas en cause l'enseignement fondamental prophétique.
C'est vraiment outrancier de voir dans ce que je dis, un enseignement. Enseignement que je n'ai jamais ni envisagé ni même imaginé comme le prouve ce avertissement que j'ai placé une fois pour toute en tête des ressentis que j'ai pu écrire :

Avertissement
Je ne prétends pas donner ici un enseignement.
Le prophète l'a déjà fait et c'est bien normal ainsi.

Je n'ai aucun mandat pour prétendre commenter la Parole, et ne fais donc autorité auprès de personne.
A titre individuel, j'échange ici une lecture personnelle, une façon particulière de ressentir le Message de Dieu.
Il ne s'agit pas pour moi de dire ce qu'il faut en comprendre, mais simplement de dire, ce que moi j'en comprends.

La Parole est d'une telle richesse, d'une telle étendue qu'elle s'adresse à chacun d'entre nous à un moment donné de son existence et chacun dans une approche différente l'interprète, la ressent avec sa sensibilité et son intelligence propres du moment.
C 'est ce ressenti que je partage avec vous, pour que nous finissions tous ensemble par en mieux comprendre la richesse, la complexité, afin de mieux l'accomplir
D'autres, avec une approche différente, en saisiront d'autres aspects. A nous tous, cette parole tendra vers la plénitude qui la caractérise.
Il n'y a pas de sens de la Parole qui serait à jamais fixé, chacun la reçoit d'une manière originale et peut, je crois, à ce titre, la partager avec les autres.
A plus forte raison, personne, n'en a le monopole du sens, puisque cette Parole doit nous faire évoluer et changer
Ne sont fustigés par Dieu que ceux qui prennent prétexte de la Parole pour satisfaire leurs ambitions personnelles. Et détournant le sens de la parole en tirent autorité, profit et pouvoir sur autrui.

La Parole est une invitation à devenir co-créateur de ce monde. Elle s'articule autour d'une synergie entre l'enseignement donné par Dieu et l'accomplissement que tout Homme est appelé à réaliser.
Etant « parleur », nous devons donc, chacun porter témoignage de ce que cette Parole a provoqué en nous, afin que d'autres se l'approprient pour l'accomplir.
C'est ensemble que nous ouvrirons ce texte à la compréhension.

Enfin, il faut ajouter que ce qu'on peut sentir comme une différence, voire une contradiction, n'est pas forcément le signe d'une opposition.
Ce qui peut paraître contradictoire aujourd'hui à cause de notre ignorance, de notre manque de largeur de vue, de notre incompréhension, de notre petitesse, ne nous apparaitra demain peut-être que comme une complémentarité. Nos différentes impressions, dans la mesure où elles ne se présentent pas comme une vérité qui viendrait contrer celle du prophète, seront alors éprouvés comme un enrichissement, comme deux parts de vérité s'éclairant mutuellement.

C'est l'acharnement à vouloir imposé son point de vu qui a provoqué les heures sombres de la religion, pas les échanges pour mieux connaître Dieu et sa volonté (sa Parole)

Un dernier point concernant la retransmission de la Parole de Dieu. Nous ne pouvons pas sans cesse, nous retrancher derrière l'interprétation du prophète comme si nous « roulions » pour lui et nous contenter de dire « le prophète a dit » Ce serait du plus mauvais effet dans nos rencontres avec le public.
On a vu que le texte divin ne parlait pas de lui-même instantanément. Il nous faut donc le méditer et le connaître pour en parler.
Comme je l'ai déjà dit, lorsque cette Parole pénètre en nous elle ne pénètre pas dans un terrain vierge. Elle pénètre dans une culture, dans une sensibilité, dans des opinions, dans des préjugés, des goûts, des valeurs, des croyances, des pensées....
Et c'est cette fusion de la Parole avec nous-mêmes que nous présentons. Nous n'avons accès à la Parole de Dieu que par le canal de notre humanité qui a tendance à tout transformer en bruit. Nos mots trahissent forcément la Parole. Ce qu'on reçoit de Dieu est déjà appauvri dès que nous commençons à en parler.
Cela ne veut pas dire que la Parole de Dieu est aléatoire ou subjective. En elle-même, dans sa conception elle est parfaite comme le Créateur qui la donne. Mais l'outil employé n'est pas à la hauteur de la véritable Parole divine.

Les échanges que nous avons avec les autres devraient se faire uniquement sur le texte tel qu'il est. Cependant on sait bien que ce n'est pas possible en pratique et que notre présentation se fera avec nos mots, qui sont pour Dieu des bruits. Nous devons témoigner de ce que la Parole a produit en nous, pas dire ce que d'autres en pensent. Il en résulte que nos échanges doivent toujours être marqués par la plus grande prudence. Sitôt que nous échangeons à propos de la Parole , il doit être entendu que ce que nous en disons est personnel : un éclairage subjectif.
Car un texte est non seulement l'expression de celui qui l'a écrit ou qui le dicte, mais aussi l'expression de celui qui le lit.
Pour autant et à partir du moment où l'honnêteté est de mise et l'abus de pouvoir rejeté, alors l'échange peut être fructueux et enrichissant.

Se souvenir que nous n'éclairons pas la Parole, mais nous-mêmes, à partir de ce que nous sommes.
Le partage de mots autour de cette Parole ne me semble pas interdits, car nous ne pouvons pas aller vers l'autre en lui donnant seulement les références de la Parole ou les références des écrits du prophète.
On ne peut pas se contenter d'affirmer que la Parole de Dieu n'est rien si elle n'est pas accomplie, sans rien dire d'autre. Avant d'être accomplie la Parole doit être lue et interprétée. Car comment accomplir ce qu'on ne comprend pas ?
Avant d'accomplir, on doit entrer en résonance avec la Parole et accepter qu'elle soit différente pour chacun de nous. C'est la rencontre de la Parole et de l'être qui donne cette résonance.

Voilà, je suis désolé d'avoir été si long et j'ai conscience des répétitions, mais cela met en perspective deux approches différentes caractérisant deux personnes qui se nourrissent de la même Parole. Peut-être penserez-vous que c'est la différence entre un Pèlerin d'Arès et un pèlerin, commun des mortels.
J'espère au moins que vous apprécierez ma sincérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Ven 7 Déc - 13:32

Merçi Pat pour ce long post, je ne vais pas tout commenter, sinon on en a pas fini. Very Happy
je n'ai même pas encore ouvert le mail de Pascal, j'appréhende ....

Citation :
C'est une simple réponse de ma part pour vous signifier que cette Parole ne vous appartenant pas, vous n'aviez aucune raison de dire que vous ne laisseriez pas ce lègue de l'Eternel entre des mains que vous ne jugeriez pas digne, en fonction de critères préétablis par vous.

tout à fait c'est bien dit.

Citation :

On ne peut pas se contenter d'affirmer que la Parole de Dieu n'est rien si elle n'est pas accomplie, sans rien dire d'autre. Avant d'être accomplie la Parole doit être lue et interprétée. Car comment accomplir ce qu'on ne comprend pas ?

c'est tout à fait ça. On ne peut pas se contenter d'affirmer que la Parole de Dieu n'est rien si elle n'est pas accomplie ni de réduire la R.A. à la Pénitence .J'ajoute qu'une simple lecture de ce texte ne permet pas malheureusement de comprendre ce qu'elle dit vraiment.
Il y a un certain flou, ce n'est pas bien défini.
qu'est ce que le roi blanc, le roi noir, dont il est question dans cette parole ?C'est la faute au frére Michel qui n'a pas su/pas voulu nous le définir confused

Elle est venue à une certaine époque, dans l'aprés 68, de par sa nature même, elle a attirée naturellement, avant tout des gens qu'on peut qualifier d'esprit libertaire, voire anarchiste et qui se sont mis en premiére ligne ...
Peut-être que d'autres personnes, venant d'horizons differents l'auraient compris différemment ?

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Ven 14 Déc - 13:41

Allez au boulot



@ réponse à Pascal


J'ai malheureusement effacé par mégarde le texte que j'avais commençé, je suis obligé de le refaire confused
mais peut-être que ce n'est pas plus mal car le fait d'avoir laissé passer un peu de temps nous permet de prendre un peu de recul.

Je suis désolé de voir que nous n'arrivons pas à discuter de l'essentiel ... et que la seule chose que nous arrivons à faire c'est de nous quereller !
Je vais quand même essayer auparavant de répondre mais rapidement à quelques uns de vos propos:



Citation :
Je suis, au contraire de vous, assez optimiste pour l’avenir. D’autant – preuve de votre méconnaissance total du mouvement arésien – qu’il n’y a pas UN mais DES groupes

Quels groupes ? je ne connais qu'UN seul groupe c'est le groupe présent dans les locaux des villes > Paris, bordeaux, Nice, Lorient, Marseille, Toulouse (?), Stasbourg, lyon, Tours .... Geneve
Je ne connais pas de "familles d'affinités" dont il a été question un moment et qui n'ont jamais vu le jour !


Citation :
Dès lors, il est bien normal que, rompant de fait avec la « plateforme de pensée » entre le prophète et celles et ceux qui y adhère et œuvre, vous vous déterminez comme ne faisant pas partie du petit reste – degré qui n’est pas plus honorifique qu’élitiste je m’empresse de préciser
Le fait même que vous qualifiez le petit reste de DEGRE prouve que vous n'avez rien compris Very Happy
Ce n'est pas une question de degré mais de choix (mis à part qu'il faut bien sur un minimum de Pénitence ) Et si on a choisi d'être un Pélerin d'Arès alors on est un pélerin d'Arès, et le reste ensuite ce n'est qu'un détail, ce n'est qu'une question de volonté et d'effort ( et certains d'ailleurs n'y arrivent pas mais au moins ils auront essayé ... ) mais ce n'est en tout cas, ce n'est pas un frere ou un autre qui va déclarer qu'un tel ou une telle est ou n'est pas P.A. ou du petit reste ....

Arretez de prendre les gens pour des imbéciles, pour des personnes immatures ou puériles, (oui sous pretexte que un grand nombre de P.A. étaient des personnes immatures ou puériles ) si on a décidé ou choisi d'être P.A. alors ensuite, tout logiquement, il y a la pénitence, la mission, la prière pour ceux qui prient, comme vous le dites, répandre le Bien en soi et autour de soi, contagion de proche en proche, etc.

quand à la « plateforme de pensée » encore faut -il la connaitre cette plateforme de pensée, la définir précisément, or le frere Michel n'a jamais réussi, sur certains points je m'empresse de le dire, à la définir de maniére compléte et exhautive. Very Happy


Citation :
Vous faites route vers une autre prospective de la Révélation d’Arès, que ni le prophète, ni moi et d’autres, ne partageons pas. Vous faites cette route sans aller à la Moisson (priez-vous d’ailleurs ?), sans participer à la vie d’un groupe local (de votre sueur et de votre obole), sans verser la demie dîme au prophète, et plein d'autres termes de foi que vous rejetez.

On m'a mis à l'écart comment voulez vous que je participe ?



Citation :
Si vous videz la Révélation d’Arès de sa quintessence même : mission, pénitence, « plateforme de pensée » commune et enseignements du prophète, par quoi allez vous remplacer ce qui dedans ne vous satisfait pas ? Après des années de votre dissidence, vous avez remplacé par quoi ?

scratch Je ne vide pas la Révélation d’Arès de sa quintessence, au contraire comme je l'ai dit plusieurs fois, je suis pour la mission (je missionne et vais missionner encore ), bien que ce soit trés difficile pour moi de missionner, la pénitence, et même pour des actions "d'insurgence" que personne ne pratique chez les P.A.
pour la « plateforme de pensée » commune, j'attends des précisions du frere Michel, des définitions précises et sans ambiguités, des réponses à mes questions que FM n'a jamais voulu faire.



Citation :
Pour ma part, mon intransigeance vaut bien la votre : parce que la Révélation d’Arès est indissociable de l’enseignement de son premier dépositaire, le prophète. Et cela ne sera jamais négociable avec vous et votre petite coalition qui s’active sur ce forum et sur d’autres.
d'accord la Révélation d’Arès est indissociable de l’enseignement de son premier dépositaire, raison de plus.


J'ai remarqué pascal que vous ne dites que trés rarement ce que vous pensez sur tel ou tel sujet traité içi et vous ne faites ( à part défendre le frére ainé ) que vous quereller...
Aussi je vous propose une chose; oublions nos differents et concentrons nous sur les grandes questions qui nous occupent vraiment les uns et les autres sur le sens de cette Révelation d'Arès et son avenir.




yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 15 Déc - 2:20

Je vous redonne des EXPLICATIONS:

En fait, comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas P.A., je ne l'ai jamais été, je n'ai jamais cherché à l'être. Mon seul but a toujours été de "travailler" (travailler au changement du monde C Q F D ) dans le sillage des pelerins d'Arès, d'avoir un idéal, CHANGER LE MONDE AU NOM DE DIEU, pour cela ne pas compter sur la Politique et les idéologies, ne pas être complice, et bien sur logiquement, la pénitence, la mission, utiliser les textes du frere Michel, la prière éventuellement, répandre le Bien en soi et autour de soi, contagion de proche en proche, etc.

ADMINISTRATEUR


________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 15 Déc - 10:38

La Révelation d'Arès pour moi c'est DIEU VU PAR LES COMMUNISTES .
(la phrase est de moi et j'en suis fier) Very Happy


Je poursuis...

Je vient de recevoir d'ouvrir le mail de Pascal ou il me dit :"Le souci, Yve, c’est que vous embrouillez les choses et rendez obscure la saine compréhension que nous tentons de répandre, le frère aîné et celles et ceux qui le suivent."

scratch

la saine compréhension, vous voulez rire ? ben justement c'est ce que j'essaie de faire sur ce forum (qui va bientot dés que je pourrais être remplacé par un blog) je ne rends pas obscur j'essaie d'éclairer, je vois que FM dit pas mal de choses qui sont contradictoires, et qu'il n'a pas, en tout cas pas suffisamment, defini de maniére claire TOUTES les idées de la Révelation ....



Qu'est ce que le roi noir, le roi blanc, (et ensuite il a ajouté de son propre cru "pas de loi" , ses idées sur la loi)
Il n'a pas répondu à mes questions au sujet de la loi ....
alors vous parlez d'une saine compréhension !



________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....


Dernière édition par Admin le Lun 24 Déc - 21:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 15 Déc - 14:53

Pat =>
J’ai lu et relu plusieurs fois la longue réponse de Pat. J’avoue être frappé à quel point vous êtes cérébral Pat. C’est verbeux et fastidieux. Je note aussi quelque chose de curieux dans vos lignes : vous employez immodérément le "nous". Je me demande à quoi vous attribuez ce "nous" et combien de personne sont sous l’égide de ce "nous" dans cet dynamique autre que vous développez au sujet de la Révélation d'Arès, puisque vous laissez entendre que votre pensée – qui est particulière, qui n’est qu’un avis personnel sur la Révélation d’Arès et le sens que vous semblez habilité à lui donner, quitte à "réformer" (le mot n’est pas trop fort) l’enseignement qui lui a été donné du vivant même du prophète – reflète un consensus, une collectivisation. Alors qu’en réalité, vous me semblez être un isolé, seul à développer votre pensée, laquelle est tout aussi seul dans l’attelage baroque qui compose votre forum : d’autres intervenant clairement opposants, etc., qui ne me semble pas formulerune pensée collective homogène, mais plutôt le disparate d'une auberge espagnole (sur votre forum, ça part dans tous les sens : gaz de chiste, féminisme et droits des femmes, etc.).

Franchement, je ne pensais pas que, du vivant du prophète, il y aurait déjà des personnes pour se risquer à cet art de l’interprétation (vous utilisez ce mot plusieurs fois d’ailleurs). Votre leitmotiv étant clairement affirmé quand vous dites que le prophète interprète lui-même la Parole, qu’il est un "passeur", etc. Alors qu’en plusieurs endroits de ce Message (« Parole de Mikal Ma Parole », pour citer le plus explicite) votre point de vue est largement démenti.

Ceci dit, quand je vois la liberté que vous vous êtes donné concernant les commentaires et dissertations autour de la Révélation d’Arès depuis plusieurs années, je ne m’étonne pas de cette même liberté que vous prenez pour commenter un propos me concernant, sorti d’un contexte d’échange, et par lequel vous me rivez mon clou en me prêtant des intentions que je réfute. Mais peu importe que ma pensée et mes intentions soient déformées par vous, cela n’a pas d’importance. Et rien n’empêchera justement que la pensée prophétique de Mikal soit elle aussi déformée. Mais là où je suis vraiment étonné, c’est que je ne pensais pas que cela se ferait aussi vite. Que certain, comme vous, aurait le culot de se mettre dans une dynamique et prospective de "réforme" du vivant du premier témoin et dépositaire de ce Message.

Et je rejoins complètement le commentaire du prophète (137C16) quand il répond ceci :

« Il y a déjà et il y aura bien davantage après ma mort des gens en grand nombre pour interpréter La Révélation d'Arès à leur façon. Cela ne compromet pas et ne compromettra pas leur salut s'ils sont de grands pénitents et vivent d'amour, de pardon, de paix d'intelligence et de liberté spirituelles. Mais au milieu de ces légions de gens interprétant La Révélation d'Arès à leur façon il y aura le petit reste, que le Père m'envoie personnellement rassembler (Rév d'Arès 24/1) et qui est constitué d'hommes et de femmes qui se conformeront exclusivement à mon enseignement. Ce petit reste se perpétuera. Il aura pour rôle de perpétuer mon enseignement et seulement mon enseignement et de rester une référence prophétique. C'est à ce petit reste, à sa formation, que je m'attache exclusivement de mon vivant. Quant à la théologie on la reconnaît surtout à ceci qu'elle essaie toujours d'attacher le salut à des idées au lieu de l'attacher à la vie. C'est pour cela que le Père parle de Vie et non de doctrine. N'ayez pas peur ! La Vie, si elle ne s'interrompt jamais, triomphera de toutes les doctrines qui se construiront inévitablement sur les mots de La Révélation d'Arès, car il y aura longtemps encore quantité de gens qui ont beaucoup plus à dire (des idées) qu'à montrer (de l'amour). »

Et vous voyez Pat, vous êtes justement de ceux qui s’activent dans le processus que décrit ci-dessus le frère Michel. Pour vous, cet enseignement du prophète, pourtant abondant du point de vu livresque, donc propre à satisfaire les plus cérébraux d’entre nous, ne vous suffit pas. Pour vous, la Révélation d’Arès recèle bien d’autres choses, d’autres sens. Et vous vous employez à les traquer. Alors, les vides supposés (que je ne réfutes pas) vous allez les remplir de trouvailles, de vos trouvailles à vous. Et "ce que vous allez écrire", publier, affirmer, quel sera de votre côté les points de repères pour savoir si ce que vous enseignerez (car il s’agit bien de cela) est véridique, conforme aux vœux du Père selon cette relance prophétique que l’on nomme La Révélation d’Arès ?

Le propos me concernant et par lequel vous me rivez mon clou n’avait pas d’autre vocation que de rappeler le distinguo que le prophète fait au sujet de ceux, comme vous, qui s’activent à l’interprétation de la Parole (se disant ainsi soit disant plus "ouvert") de ceux qui s’en tiennent prudemment à la promouvoir avec l’enseignement de Mikal, même post-mortem. Quand je parcours votre forum Pat, il est vrai que je suis troublé. Il y a des pages et des pages, quantité importante de textes, etc. Et le corpus général, la tonalité d’ensemble, tout ceci sonne une autre musique, une autre composition, quelque chose (dans mon ressentis) des voix douces revenu de l’horizon. J’y décèle quelque chose d’une gradualité, bien sûr très courtoise, bien dissertée et assez éloquente. Je dis juste que, ayant suivi votre site, ses écrits, depuis le début, j’y observe une lente dérive et que vous êtes sur une autre trajectoire : celle d’une "vulgarisation" qui sevoudrait être sans "lisible" et cette fois "admissible" du terreau catholique dont vous semblez rester enraciné. A vulgariser la vulgarisation du prophète (rôle que ne dénie pas le Père quand il s’agit de Mikal, il en va autrement pour les autres en de nombreux versets si vous relisez bien l’ouvrage), où en serez-vous dans quelques années ?

Vous voyez Pat, ce qui nous différencie vous et moi, qui avons pourtant chacun une plume disserte, c’est que de mon côté je n’aurais jamais osé faire ce que vous faite : ouvrir une publication sur le web et faire déjà œuvre de "réforme" du vivant du prophète. Vous recommencez l’Histoire avec votre sueur et votre encre, que vous consacrez à vos prospectives qui sont théologiques au final. A chaque époque prophétique, il y eu un Messager pour tordre le ressort de l’Histoire ; et à chaque fois le ressort de l’Histoire avait en son pli le rebond pour le recommencement de ladite Histoire. C’est ce que m’évoque votre site, ce que vous faites, ce que vous justifiez de ce que vous faites, et une certaine éloquence qui demanderait bien des lignes encore de ma part pour lui montrer à la fois toutes ses suffisances et insuffisances.

Mais devant l’Histoire et le rebond inévitable de celle-ci, les générations à venir se feront une opinion de tout ceci. Je voulais qu’il soit consigné pour l’avenir quelque chose de notre courtoise distance en ces derniers temps du prophétisme terrestre de Mikal. Et en ces derniers temps, vous avez été de ceux qui ont bifurqués. Bifurqué pour une meilleur compréhension, un meilleur accomplissement ? Rien ne permet de le dire à l’heure de ces présentes lignes. Pour ma part, je comprends mieux l’ampleur de toute lame de Fond dans les profondeurs humaines qui gâta les relances prophétiques d'antan. Internet aura ceci de positif qu’il montre des ressorts cachés insoupçonnés de ce qui motivent les tréfonds humains. Je sais bien ce qui vous motive au fond de vous, Pat. Je me désole que vous nous ayez quitté pour une autre marche, que vous supposez plus prolifique de fruits, quand ceux qui nous abreuvent sur le chemin de l’ascension ont parfois quelque chose d’âcre ou d’aigre.

Yve =>
Il ne sert à rien de répondre à vos circonspections Yve, puisque vous tenez à vos circonspections et que vous en aurez d'autres, et ainsi de suite, comme il en a toujours été ainsi avec vous depuis des années. C'est vrai qu'il est plus aisé de se maintenir dans les incompréhensions et le débat théorique, que d'aller à la Moisson. L'Histoire fera le tri entre ceux qui ont honoré cette Parole, de ceux qui ne lui ont pas apporté grand chose avec leurs mots et débats à n'en plus finir.

Pour ma part (et je radote sans doute), il est vrai que je trouve assez culotté de voir des frères qui, du vivant du prophète, sont déjà dans une logique de "réforme". Je pensais que les difficultés auraient été après son départ, mais finalement tant mieux que ce soit de son vivant, puisqu'il commente cela dès à présent.

Et puis, l'Histoire ne fait-elle pas déjà ses verdicts ? Car ce qui est dès à présent vérifiable, c'est que vous, les débatteurs et dissertateurs de tout poil (Yve, Pat, etc.), personne ne vous emboîte le pas dans les courants d'air du web. Et que du côté du frère aîné, bien des âmes font tairent leurs égos bavards (à votre différence) pour grossir les rangs. Vous voyez, ces simples évidences suffisent à adoucir les coups de blues que l'on peut avoir en lisant vos élucubrations...
Revenir en haut Aller en bas
pat



Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 15 Déc - 15:57

Élucubrations étant le mot de la fin, nous en resterons là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 15 Déc - 16:11

Pat =>
Élucubrations étant le mot de la fin, nous en resterons là.


Vous me faites rire avec votre "nous". Mais vous parlez au nom de qui au juste ? En tous cas, votre réponse expéditive postée en à peine moins d'une heure contraste avec la semaine de réflexion que je me suis imposé pour vous répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Lun 24 Déc - 22:49

@ Pat

Citation :
Et rien ne garantit qu'il sera toujours dans la voie juste. Il peut se tromper et beaucoup se sont trompés, Dieu lui-même nous le dit. Cependant même quand il se trompe, Dieu ne lui retirera pas la confiance qu'il lui a donnée une fois pour toute, car Dieu dans l'histoire du prophétisme n'a jamais désavoué un prophète de son vivant, sauf erreur de ma part.
scratch
Je suis pas forcément d'accord avec toi sur ce point, pour moi un prophéte qui se trompe n'est plus prophéte ... mais passons.



@ Pascal

ESSAI DE SYNTHESE

Citation :
Vous voyez, ces simples évidences suffisent à adoucir les coups de blues que l'on peut avoir en lisant vos élucubrations...
Je passe sur le mot "élucubrations" mais le seul fait que vous parlez d'un coup de blues possible pour vous suffit à indiquer que mes propos ne sont pas dénués d'un certain interêt ...
Pat vous a répondu, plus haut voir > Jeu 6 Déc 2012 - 20:28
et moi je vous ai répondu le mieux que j'ai pu, on ne peux pas faire plus.
Il me semble difficile de sortir de cette impasse, c'est sans doute le moment de tenter une synthése salutaire.
Vous avez pour seule obsession de défendre le frére ainé, et la R.A. et vous en oubliez tout le reste. Il ne vous importe pas pour vous chercher la Vérité quitte ensuite à reconnaitre que vous êtes trompé en suivant cette Révelation d'Arès. C'est ce qui nous sépare.
En un sens je suis d'accord avec vous que " la Révélation d’Arès" est indissociable de l’enseignement de son premier dépositaire, le prophète.
Je pense que la "Parole de Dieu" est une vérité içi et maintenant, elle s'inscrit dans le moment ou elle a été donnée dans un lieu et à une époque préçise, tout en étant en même temps eternelle et valable pour tous les temps.... C'est comme ça que je tente ma synthése. Je préçise que j'entends par "Parole de Dieu" les théophanies ou paroles reçues surnaturellement.
La Bible, le Coran, ou les évangiles, textes sacrés , bien qu'appelés "paroles de Dieu" par extention, ne sont pas des théophanies au sens strict comme à Arès ou au Sinaï mais des récits fait par les hommes. study
Ce n'est pas que le frére Michel se trompe mais pour moi il n'a pas réussi ou pas voulu ou pas pensé et c'est là son erreur, faire un exposé peut-être pas complet mais au moins net préçis et sans ambigûité de cette parole de Dieu.
Il a laissé les freres et soeurs se complaire dans une vision libertaire simpliste.
quand à "petit reste" on devrait préciser petit reste des pélerins d'Arès, mais comme il ne saurait y avoir qu'une seule catégorie de petit reste .... scratch



admin

________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Mar 25 Déc - 15:20

Il me semble difficile de sortir de cette impasse, c'est sans doute le moment de tenter une synthése salutaire.
Vous avez pour seule obsession de défendre le frére ainé, et la R.A. et vous en oubliez tout le reste. Il ne vous importe pas pour vous chercher la Vérité quitte ensuite à reconnaitre que vous êtes trompé en suivant cette Révelation d'Arès. C'est ce qui nous sépare.
En un sens je suis d'accord avec vous que " la Révélation d’Arès" est indissociable de l’enseignement de son premier dépositaire, le prophète. Je pense que la "Parole de Dieu" est une vérité içi et maintenant, elle s'inscrit dans le moment ou elle a été donnée dans un lieu et à une époque préçise, tout en étant en même temps eternelle et valable pour tous les temps.... C'est comme ça que je tente ma synthése. Je préçise que j'entends par "Parole de Dieu" les théophanies ou paroles reçues surnaturellement.La Bible, le Coran, ou les évangiles, textes sacrés , bien qu'appelés "paroles de Dieu" par extention, ne sont pas des théophanies au sens strict comme à Arès ou au Sinaï mais des récits fait par les hommes.Ce n'est pas que le frére Michel se trompe mais pour moi il n'a pas réussi ou pas voulu ou pas pensé et c'est là son erreur, faire un exposé peut-être pas complet mais au moins net préçis et sans ambigûité de cette parole de Dieu.Il a laissé les freres et soeurs se complaire dans une vision libertaire simpliste.quand à "petit reste" on devrait préciser petit reste des pélerins d'Arès, mais comme il ne saurait y avoir qu'une seule catégorie de petit reste ....


Cette impasse, c’est quand même vous-même qui y tenez et qui l’entretenez. Quand on passe en revue les objections qui la jonchent, on se dit qu’elle ne tient pas à grand-chose au final. Une ou deux obsessions chez vous, qui vous aveugle et vous donne l’impression d’être pertinent. Parce que, ce que vous évoquez de « tout le reste » que je serais sensé « oublier » au profit de ma supposée « seule obsession de défendre le frère aîné et la R.A », il n’y a en fait pas grand-chose de votre côté.

Vous : vous cherchez la Vérité dans le débat théorique. Vous considérez que suivre la R.A. et l’enseignement de son témoin – pénitence, Moisson, etc. – n’est pas suffisant et propre à répondre à votre quête. C’est effectivement ce qui nous sépare.
Pour moi : on ne peut comprendre le sens de ce Message qu’en l’appliquant à sa vie concrètement – même très partiellement (ce qui est mon cas et je m’en accommode à votre différence, faible lumignon que je reconnais être à votre différence encore, puisque je renonce de débattre indéfiniment comme vous le faites). Et le vivre concrètement c’est autre chose que d’en débattre…

Vous : vous voulez un « exposé précis », sans failles, sans « ambiguïtés » en cette Parole donnée à Arès. Soit ! Mais votre quête est vaine. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de compréhension qui puisse seulement se faire via le verbe pour le seul verbe, via le livresque pour le seul livresque, donc via le cérébral pour la seul cérébralité. Et quand bien même vous allez glaner bonnant mallant une compréhension à 360° de ce Message, à quoi cela vous servirait-il si vous en restez au verbe pour le verbe, au livresque pour le livresque, à la cérébralité comme seul fin en soi ? Cette étrange cérébralité à laquelle vous fait aboutir la découverte de ce Message et les bruits de bouche (ou de plumes)que, si vous étiez vraiment un pénitent, vous aurez la lucidité de refreiner, pour enfin lestaires un jour.

Votre recherche est vaine. Si cette Révélation d’Arès, l’enseignement de son témoin, n’enclenche pas chez vous la pénitence, la Moisson, alors vous êtes sur une autre trajectoire. Ces « ambiguïtés » que vous croyez voir chez le frère aîné, c’est vous-même qui les générez, qui les activez, qui les faites tourner en boucle. Qui se complait ainsi dans une « vision libertaire, simpliste », si ce n’est vous Yve ?

De ce petit reste, vous n’êtes pas des nôtres Yve. Pourtant, le frère aîné vous a accordé beaucoup d’attention, vous a reçu au local de Paris, suggérait même de vous aider pour vous équiper d’un petit portable afin de vous faciliter les accès au web et à vos publications. Au lieu de tout ceci et de cette route à faire ensemble qui vous était ouverte, exigeant quelques efforts et renoncements de votre part, vous avez préféré rester dans ce "cul de sac cérébral" qui vous enferme depuis des années. Quoique qui vous soit expliqué, rien ne semble vous faire dévier de vos idées et de votre quête sans intérêt. Ce que la Révélation d’Arès nomme les discuteurs de toute sorte. Ceux dont la Moisson ne fera jamais – sauf réelle pénitence activée en eux, ce qui n’est pas l’objet de votre quête en l’état – des épis mûrs. A moins que cet intérêt que vous avez à maintenir vos controverses sur l’espace publique soit sous-tendu par autre chose de moins avouable ? Ce dont je commence à penser...
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Mar 25 Déc - 16:46

lègue de l'Eternel => legs de l'Eternel Very Happy

----------------------------------------------------

Citation :
Qui se complait ainsi dans une « vision libertaire, simpliste », si ce n’est vous Yve ?
Je précise => « vision libertaire, simpliste », je veux dire une société sans chefs, sans lois, sans hiérarchie.
c'est la tonalité génerale du discours des pélerins d'arès non ? Je ne sais même pas si c'est que dit la R.A. (vous refusez d'en parler) mais c'est en tout cas la tonalité génerale de la majorité des freres et soeurs quand on les entends parler.
Certes de temps en temps FM nous a bien dit mais trés mollement qu'il était pour un état minimum ou minimal .... mais il a fallut longtemps pour que FM pour bien préciser que si Dieu est contre la politique Il n'est pas contre une gestion sage et compétente. "Gestion compétente, oui ! Politique, non !" (voir 05oct12 135C31 )

..... Le retour à l'eden pour vous est dans ce monde çi, alors que pour moi il est aprés la mort.... Ca fait une difference importante Very Happy certes c'est une question difficile mais vous refusez d'en parler.
D'ailleurs Jesus n'a t-il pas dit "Le royaume de Dieu n'est pas de ce monde" Jean 18:36 ?


Citation :
le frère aîné vous a accordé beaucoup d’attention, vous a reçu au local de Paris, suggérait même de vous aider pour vous équiper d’un petit portable afin de vous faciliter les accès au web et à vos publications.
geek
Ah bon premiére nouvelle Very Happy Mais enfin ou avez vous vu que FM voulais m'aider à m'équiper d’un petit portable ?

Citation :
Vous : vous voulez un « exposé précis », sans failles, sans « ambiguïtés » en cette Parole donnée à Arès. Soit ! Mais votre quête est vaine. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de compréhension qui puisse seulement se faire via le verbe pour le seul verbe, via le livresque pour le seul livresque, donc via le cérébral pour la seul cérébralité. Et quand bien même vous allez glaner bon an mal an une compréhension à 360° de ce Message, à quoi cela vous servirait-il si vous en restez au verbe pour le verbe, au livresque pour le livresque, à la cérébralité comme seul fin en soi ? Cette étrange cérébralité à laquelle vous fait aboutir la découverte de ce Message et les bruits de bouche (ou de plumes) que, si vous étiez vraiment un pénitent, vous aurez la lucidité de refreiner, pour enfin les taires un jour.

vous vous trompez sur mon compte.


Citation :
Votre recherche est vaine. Si cette Révélation d’Arès, l’enseignement de son témoin, n’enclenche pas chez vous la pénitence, la Moisson, alors vous êtes sur une autre trajectoire. Ces « ambiguïtés » que vous croyez voir chez le frère aîné, c’est vous-même qui les générez, qui les activez, qui les faites tourner en boucle.

mais ou avez vous vu que je ne missionne pas, que je n'essaye pas d'enclencher la pénitence ? Certes vous avez raison ce n'est pas façile.



Citation :
A moins que cet intérêt que vous avez à maintenir vos controverses sur l’espace publique soit sous-tendu par autre chose de moins avouable ? Ce dont je commence à penser...

n'importe quoi geek



yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Mar 25 Déc - 18:57

Oui, lors d'une rencontre que j'ai eu avec le frère aîné, il avait parlé de vous et il avait émit l'idée de vous aider. Mais c'est du passé. Depuis vous avez fait votre route et vous tournez en rond avec vos circonspections.
Allez je vous laisse. Mon point de vue importe peu. Ce qui compte pour vous ce sont vos idées et débats qui tournent à peu près toujours à la même chose, ce qui éveille chez moi des doutes sur vos intentions. Le commun des mortels qui n'adhère pas à ce Message aurait tourné la page. Vous, non. Pourquoi ? Je l'ignore.
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Mar 25 Déc - 23:58


Citation :
A moins que cet intérêt que vous avez à maintenir vos controverses sur l’espace publique soit sous-tendu par autre chose de moins avouable ? Ce dont je commence à penser...

Question precisez ce que vous voulez dire SVP .




Citation :
Vous : vous voulez un « exposé précis », sans failles, sans « ambiguïtés » en cette Parole donnée à Arès. Soit ! Mais votre quête est vaine. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de compréhension qui puisse seulement se faire via le verbe pour le seul verbe, via le livresque pour le seul livresque, donc via le cérébral pour la seul cérébralité. Et quand bien même vous allez glaner bonnant mallant une compréhension à 360° de ce Message, à quoi cela vous servirait-il si vous en restez au verbe pour le verbe, au livresque pour le livresque, à la cérébralité comme seul fin en soi ? Cette étrange cérébralité à laquelle vous fait aboutir la découverte de ce Message et les bruits de bouche (ou de plumes)que, si vous étiez vraiment un pénitent, vous aurez la lucidité de refreiner, pour enfin les taires un jour.

Vous avez raison sur ce point, c'est d'ailleurs ce que vous ne cessez de dire depuis le début, que vous avez reproché aussi aux pélerins d'arès ( voir vos premiéres interventions de ce forum), et que vous reprochez encore je suppose .
Cela dit bon, cela me concerne t-il tellement ? Il n'y a rien de livresque, ni de cérebral dans ma quête, je cherche seulement à cerner plus précisément ce message, afin justement de n'avoir rien à regretter si jamais je le laisse tomber .... Very Happy
j'aurais fait vraiment tout ce qui est en mon pouvoir, et je ne fait pas ça seulement pour moi ...
cela dit vous n'écoutez pas ce qu'on vous dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Mer 26 Déc - 0:48

Citation :
Oui, lors d'une rencontre que j'ai eu avec le frère aîné, il avait parlé de vous et il avait émit l'idée de vous aider. Mais c'est du passé. Depuis vous avez fait votre route et vous tournez en rond avec vos circonspections.
Allez je vous laisse. Mon point de vue importe peu. Ce qui compte pour vous ce sont vos idées et débats qui tournent à peu près toujours à la même chose, ce qui éveille chez moi des doutes sur vos intentions. Le commun des mortels qui n'adhère pas à ce Message aurait tourné la page. Vous, non. Pourquoi ? Je l'ignore.

Vous remercierez le frere Michel de ma part.

Citation :
Allez je vous laisse
j'ai eu la même idée que vous au même moment, parce que ça ne sert à rien, vous refusez de répondre quand vous n'avez pas d'arguments à opposer, vous ne voulez pas dialoguer de toute façon ni avec moi, ni avec Pat.
vous vous etonnez que je n'ai pas tourné la page (vous avez dit ça à combien de personnes sur les forums ?)
Mon but est le même que le votre "CHANGER LE MONDE" ( la vérité c'est que le monde doit changer )
En fait, comme je l'ai déjà dit je ne sais combien de fois, je ne suis pas P.A., je ne l'ai jamais été, je n'ai jamais cherché à l'être. Mon seul but a toujours été de "travailler" (travailler au changement du monde C Q F D ) dans le sillage des pelerins d'Arès, d'avoir un idéal, CHANGER LE MONDE AU NOM DE DIEU, pour cela ne pas compter sur la Politique et les idéologies, ne pas être complice, et bien sur logiquement, la pénitence, la mission, utiliser les textes du frere Michel, la prière éventuellement, répandre le Bien en soi et autour de soi, contagion de proche en proche, etc.





________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Mer 26 Déc - 14:18

Admin => Vous avez raison sur ce point, c'est d'ailleurs ce que vous ne cessez de dire depuis le début, que vous avez reproché aussi aux pélerins d'arès ( voir vos premiéres interventions de ce forum), et que vous reprochez encore je suppose . Cela dit bon, cela me concerne t-il tellement ? Il n'y a rien de livresque, ni de cérebral dans ma quête, je cherche seulement à cerner plus précisément ce message, afin justement de n'avoir rien à regretter si jamais je le laisse tomber .... j'aurais fait vraiment tout ce qui est en mon pouvoir, et je ne fait pas ça seulement pour moi ... cela dit vous n'écoutez pas ce qu'on vous dit.

Je sais, vous me le mettez sans arrêt dans le nez mes premières interventions sur votre forum, où effectivement il y avait des choses sur lesquelles je n’étais pas d’accord. Mais vous avez beau me tanner avec ça, sans doute pour me minorer, j’assume complètement ce que j’ai dit. A la différence que j’ai depuis tourné la page. Je ne vis pas dans le passé comme vous, à ressasser toujours les mêmes choses. Cela ne vous parait pas cérébral. Bon, peu importe, pour moi ça le demeure.

Ensuite, vous dites que je n’écoute pas ce qu’on me dit. Qu’ai-je à écouter de vous ? Votre propos tourne autour de deux trois choses, toujours les mêmes. Le fait de ne pas abonder dans votre sens équivaut à ne pas vous écouter. En ce sens, oui, je ene vous écoute pas (traduction pour moi : ne vais pas dans votre sens).

RESTE DU MESSAGE CENSURE

Revenir en haut Aller en bas
herve N
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Mer 26 Déc - 17:13

Merci pour votre réponse Pat qui est fort spirituelle et intelligente (=réfléchie avec le coeur).
Le frère A. de l'assemblée m'a transmis un mail de Roger. Roger a écrit récemment un courriel à "son" frère aîné pour lui dire qu'il était son serviteur, le chevalier allant prendre les ordres du roi et qu'il ferait tout pour faire fermer les forums de façon virulente s'il le fallait, ainsi que les forums des impies et mécréants (mots qu'ils utilisent tous beaucoup dans les assemblées parce que le frère aîné l'utilise). On voit la mentalité du bonhomme.

Roger a son heure de gloire pour l'instant, mais ce qu'il ignore c'est que sa façon d'agir et de répondre toujours en se victimisant, démontre qu'il n'a pas encore caillé, loin s'en faut. L'amour, le respect, la compréhension et tant d'autres valeurs, lui font encore défaut. Il est encore dans la flagellation, le bastonnage, le moralisme, le prêt-en-découdre, et enrage devant ceux et celles qui réfléchissent par eux-mêmes et alors les dénigrent.
N'ayant aucune prise sur eux il les salit, les accuse des pires maux (suivant l'interlocuteur qu'il a devant lui). Lui a souffert pour se soumettre (croyant ainsi être magnifique devant la face de Dieu) et il ne supporte pas que d'autres non seulement n'agissent pas de même mais pire osent exprimer des désaccords sur certains points avec le prophète. Cela le fait enrager au plus haut point car lui ne peut plus exprimer son ressenti, alors il a besoin de dominer virtuellement car tout soumis devient un véritable chef qui commande à son tour, ou ici qui aime avoir toujours le dernier mot.

Il a intellectualisé ce que dit la parole et les propos du frère aîné, mais ne le vit pas encore, loin s'en faut. Heureusement qu'il n'est plus dans l'assemblée qui le tiendra toujours éloigné car elle le connaît bien ce bougre bien que certains de l'assemblée l'appelle pour défendre l'intérêt de tous. Il a besoin de traiter de mécréant et d'impie tout ce qui ne lui ressemble pas. Il faut ressembler à leur propre image (celle des soumis au frère aîné et donc à l'image du frère aîné) mais pas à celle de Dieu.

Beaucoup de choses sont mal interprétées et nous sommes quelques uns à nous départir (sans le dire pour l'instant) de ce qui ne va pas et lors du départ de l'aîné nous nous désolidariserons totalement de certains interprétations - contradictoires pour la plupart - du frère aîné qui parle d'amour aujourd'hui mais qui a longtemps haï, détesté, moqué, et qui essaie aujourd'hui de changer son fusil d'épaule bien qu'il garde rancoeur. Mais le mal est fait. Le frère aîné a fait beaucoup plus de tort à la Parole qu'il ne croit.

Etre avec eux (j'entends la question : pourquoi restez-vous??) est primordial pour voir jusqu'où ils vont aller et jusqu'où ils laissent faire le mal (à travers roger et aussi dans leur propos très injuste qu'ils tiennent). Donc être avec eux permet aussi de pouvoir mieux amener la Parole à son vrai éclat et non plus encourager la haine, la rage, le dénigrement, l'insulte (faire des vidéos pour se moquer des gens est très bas) et l'humiliation... pire chercher des boucs émissaires. Ils aiment beaucoup humilier.

Tout cela n'a plus lieu d'être (ne devrait même pas exister) pour des hommes et femmes engagés sur la voie du Père.
Roger tu dois vraiment évoluer, te déculturer encore, ôter tes préjugés envers les foromeurs/euses (le frère aîne n'a pas mis 4 ans comme il dit, il n'a pas encore terminé sinon il n'en serait pas là où il en est) bref tu as intérêt à mettre l'Amour en premier lieu sinon tu en seras toujours à venir sur internet essayer de faire fermer le caquet aux gens tout en t'enorgueillisant de les faire taire comme tu fais (cf infosecteares) et en croyant vraiment que c'est cela travailler défendre la Parole comme tu le proclames (tu produis en fait tout le contraire).

Tu bravaches, tu fais du panache mais tout le monde voit ta petitesse et tous savons que c'est toi qui a créé la vidéo envers infosecteares. Il faut te dénoncer aujourd'hui si tu veux évoluer !!

Faire la morale tout en salissant et mentant, n'est pas digne d'un homme de Dieu mais est l'affaire d'un soumis, d'un rampant qui a encore le coeur qui balance vers le Mal trop souvent. Tourne ton coeur résolument vers le Bien et tu verras ta vie décollera.


Evidemment tu vas à ton accoutumée, répondre point par point, expliquer, questionner, apporter ton éclaricissement... Mais tout cela dénotera tout ce que je viens de te dire mon cher Roger. Tu réponds toujours, tu te justifies sans cesse. Change.


Au fait je te dirai pas qui m'a transmis ton mail, même si tu démens ici comme je pense tu comptes le faire !!!!
Ne te justifie plus, ne te crois pas plus grand que tu n'es. Change et n'importune plus personne en laissant croire que les gens qui questionnent ou se posent des questions sont des ennemis. Change !!

Ton frère Hervé !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Pasc_04
Invité



MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Mer 26 Déc - 18:37

Je ne sais pas qui vous êtes, Hervé. Mais vous, vous savez qui je suis. C’est l’ordinaire du web et de ceux, comme vous, qui officient sans qu’on sache à qui on a à faire. Cette histoire de mail de moi qu’on vous aurez transmis, ça m’a l’air fumeux. Quant à démentir ou à me défendre, bof. Devant la montagne de procès d’intention que vous me faites, je veux juste partager avec vous l’éclat de rire que j’ai eu en lisant votre long texte. Je ne vais pas le dénigrer, vous avez sûrement pris beaucoup de plaisir à le rédiger. Et vous vous évertuez tellement à anticiper ce que je pourrais faire que, vous avez raison, votre prestation est magistrale (pour vous en tous cas). Ce que vous pensez de mon matricule et le plaisir que vous prenez à l’écorner, franchement ça ne me fais ni chaud ni froid. Comme dit le proverbe : « ça n’arrête pas le pèlerin ».
Je renouvelle mes salutations à Yve. Je pense que nos échanges s’arrêtent-là, en toute fraternité.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 29 Déc - 8:26

Je remet çi-dessous le post de Pascal que j'avais censuré en partie




________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Pasc_04
Invité



MessageSujet: xxxxxxxxxxxxxxxxx   Sam 29 Déc - 8:30

Admin => Vous avez raison sur ce point, c'est d'ailleurs ce que vous ne cessez de dire depuis le début, que vous avez reproché aussi aux pélerins d'arès ( voir vos premiéres interventions de ce forum), et que vous reprochez encore je suppose . Cela dit bon, cela me concerne t-il tellement ? Il n'y a rien de livresque, ni de cérebral dans ma quête, je cherche seulement à cerner plus précisément ce message, afin justement de n'avoir rien à regretter si jamais je le laisse tomber .... j'aurais fait vraiment tout ce qui est en mon pouvoir, et je ne fait pas ça seulement pour moi ... cela dit vous n'écoutez pas ce qu'on vous dit.

Je sais, vous me le mettez sans arrêt dans le nez mes premières interventions sur votre forum, où effectivement il y avait des choses sur lesquelles je n’étais pas d’accord. Mais vous avez beau me tanner avec ça, sans doute pour me minorer, j’assume complètement ce que j’ai dit. A la différence que j’ai depuis tourné la page. Je ne vis pas dans le passé comme vous, à ressasser toujours les mêmes choses. Cela ne vous parait pas cérébral. Bon, peu importe, pour moi ça le demeure.

Ensuite, vous dites que je n’écoute pas ce qu’on me dit. Qu’ai-je à écouter de vous ? Votre propos tourne autour de deux trois choses, toujours les mêmes. Le fait de ne pas abonder dans votre sens équivaut à ne pas vous écouter. En ce sens, oui, je ene vous écoute pas (traduction pour moi : ne vais pas dans votre sens).

Yve => j'ai eu la même idée que vous au même moment, parce que ça ne sert à rien, vous refusez de répondre quand vous n'avez pas d'arguments à opposer, vous ne voulez pas dialoguer de toute façon ni avec moi, ni avec Pat. vous vous etonnez que je n'ai pas tourné la page (vous avez dit ça à combien de personnes sur les forums ?)

Je refuse de répondre parce que je n’ai pas d’arguments à opposer ? A opposer à quoi ? A votre petite guerre sans grande conséquence envers la cause arésienne, envers l’enseignement du frère aîné ? A quoi cela servirait-il d’argumenter avec vous puisque votre logique et de vous opposer ? Et à ce titre, oui, je m’étonne que vous ne tourniez pas la page. Il y a là quelque chose de mystérieux.

Yve => Mon but est le même que le votre "CHANGER LE MONDE" ( la vérité c'est que le monde doit changer ) En fait, comme je l'ai déjà dit je ne sais combien de fois, je ne suis pas P.A., je ne l'ai jamais été, je n'ai jamais cherché à l'être. Mon seul but a toujours été de "travailler" (travailler au changement du monde C Q F D ) dans le sillage des pelerins d'Arès, d'avoir un idéal, CHANGER LE MONDE AU NOM DE DIEU, pour cela ne pas compter sur la Politique et les idéologies, ne pas être complice, et bien sur logiquement, la pénitence, la mission, utiliser les textes du frere Michel, la prière éventuellement, répandre le Bien en soi et autour de soi, contagion de proche en proche, etc.

Oui, ce couplet vous le récitez sans arrêt depuis des années. Mais vous ne dépassez pas le stade du clavier. Vous dites ne pas être P.A. et en même temps vous fustigez le frère aîné au sujet de la mention petit reste, dont vous vous sentez exclut. C’est vraiment étrange vos contradictions. Et je pense que vous en resterez-là, à ressasser, à débattre, à commenter, à faire la fine bouche.

A ce stade de l’échange (si ç’en est un), j’en conclus à une sorte d’autisme (le vôtre ainsi que le mien). A défaut de cela, la sagesse impose de se résigner. Je vais vous laisser à voir raison de vos raisons, que je ne connais pas, que je ne comprends pas. Il doit y avoir dans tout ceci les ferments puissants de l’existentialisme, le vôtre, à votre façon. Sans doute puisez-vous vos raisons d’exister et d’entretenir une flamme spirituelle dans vos chipotages abscons via le web. C’est curieux qu’une âme trouve ainsi de quoi se satisfaire, alors qu’elle n’apporte pas grand-chose ainsi au grand Dessein du Père. Depuis des années que vous connaissez ce Message, un immense champ s’ouvre à vous, et vous restez-là derrière votre clavier.
Je vous souhaite de bonne fêtes de fin d’année.

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Sam 29 Déc - 13:29

Moi aussi je vous souhaite de bonnes fétes de fin d'années.

Citation :
Ensuite, vous dites que je n’écoute pas ce qu’on me dit. Qu’ai-je à écouter de vous ? Votre propos tourne autour de deux trois choses, toujours les mêmes.

.....de deux trois choses vous dites Very Happy
oui mais ces deux ou trois choses sont d'une importance capitales .... pour moi et je m'etonne qu'il n'en soit pas de même pour vous et pour tout le monde !!!!
alors c'est peut-être là ou reside le malentendu .....

Ce que je dis n'est pas si compliqué que vous ne puissiez pas le comprendre, sauf qu'il faut porter attention à l'autre .... et ça vous vous en êtes montré incapable, refusant de dialoguer puisque vous dites "Qu’ai-je à écouter de vous ? " et que vous traitez nos propos à moi et à Pat d'élucubrations. Là dessus Pat a refusé de vous répondre puisque dit-il avec raison c'est le mot de la fin. alien


En fait qu'il y a t-il de si compliqué ? La R. d'A. est un réquisitoire contre la "politique" et "la religion", (le clergé) roi noir et roi blanc, ne pas compter sur les pouvoirs pour changer le monde ... etc .... la Pénitence ... etc , etc ...
oui tout ça nous le savons mais qu'est ce que ça implique CONCRETEMENT pour le pélerin d'Arès, surtout à quelle genre de societé aspirent t-ils ?..... ça FM ne nous le définit pas une fois pour toute et de maniére claire et précise.
Car une société "sans lois", sans chefs, ? non pour ma part je ne crois pas que ce soit ce que le créateur demande .... même pas dans la Revelation d'Arès Very Happy
(ce qui ne veut pas dire que les lois actuelles, je veux dire contemporaines soient bien, car c'est vraiment une catastrophe)
quand au "petit reste" là non plus ce n'est pas clair.
Bon au départ FM n'avait pas beaucoup d'adeptes, alors il était trés ouvert et laissait la porte ouverte à toutes sortes d'interprétations afin d'avoir plus disons d'adeptes (excusez moi du mot), mais aujourd'hui qu'il y a + de monde il devient plus exigeant voire même autoritaire ...
Donc voilà ce sont des choses sur lesquelles vous refusez de discuter ....


EN COURS DE REDACTION



________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....


Dernière édition par Admin le Jeu 3 Jan - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DROIT DE REPONSE   Aujourd'hui à 17:50

Revenir en haut Aller en bas
 
DROIT DE REPONSE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Droit de réponse
» Cas pratique droit des sociétés
» question de droit civil
» help cas pratique droit des sûretés
» Toujours du côté droit ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Paroles de Dieu : La Révélation d'Arès-
Sauter vers: