L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 analyse de la pensée de Michel Potay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: analyse de la pensée de Michel Potay   Mar 19 Juin - 10:03

Je copie ici une réponse que fait le prophète sur son blog car elle est significative de ce qu'est actuellement le mouvement des pélerins d'Ares.
Je crois important d'en discuter sur ce forum ouvert qui permet une discussion à partir de ce texte de la révélation d'Ares qui appartient fort heureusement à personne car venant du ciel est s'adressant à tous les humains dotés de raison et de reflexion... Comme malheureusement le prophète se comporte en gourou, chef de secte plutôt qu'en frère ainé ayant reçu le premier un nouvel enseignement ... Je discuterais point par point après cette réponse que je vous invite à lire...

18jun12 130C80
Je connais un certain nombre de Dominique et je ne vois lequel ou laquelle d'entre eux ou d'entre elles vous êtes.
C'est dommage, parce que cela m'aurait peut-être permis de mieux cibler ma réponse. Je vais donc me limiter aux généralités qui sont les miennes.
Je ne suis pas un partisan de M. Sarkozy, politiquement parlant, et je n'ai voté pour lui que pour la seule raison qui m'intéresse: Parce que sous M. Sarkozy notre mission — je pense que vous n'êtes pas missionnaire, si vous ne l'avez pas perçu — n'a jamais été aussi libre d'exprimer publiquement notre conscience et notre Fond.
Mais je ne suis pas non plus partisan de M. Hollande. Je lui souhaite très sincèrement, ainsi qu'à son parti qui a gagné les élections, d'exercer la politique de justice et de rétablissement de la France dont ils rêvent, mais je ne crois pas plus en leur politique qu'en la politique de M. Sarkozy, parce le Père ne place pas dans la politique, quelle qu'elle soit, Son Espoir pour le Salut de l'homme.
Donc, le "Louange à Dieu !" qui conclut votre commentaire me paraît plus formel que bien situé dans les perspectives de La Révélation d'Arès. Un Pèlerin d'Arès, que vous n'êtes probablement pas, bien que citant La Révélation d'Arès, ne pense pas que l'avenir des hommes soit politique et encore moins que la politique apporte quelque solution au problème du changement de vie tel que le Père en exprime le souhait à Arès.
Ceci dit, il est vrai qu'il nous faut vivre ce monde et, d'une façon ou d'une autre, en être les participants.
Nous ne sommes pas des ermites enfuis dans la montagne ou dans le désert pour ignorer le monde et nous préparer à bien mourir. Nous sommes, comme vous l'êtes, Dominique, des citoyens. Je ne crois pas juste l'analyse féroce que vous faites de la conduite de M. Sarkozy, mais c'est sans importance et je respecte totalement votre position politique qui correspond à la position de nombreux de nos frères et sœurs, qui n'ont pas encore totalement écarté la "mission sociale" ni installé en eux-mêmes la vie spirituelle pure et ainsi opéré leur détachement de la politique politicienne, de gauche, du centre ou de droite.
Cela relance de toute façon ma réflexion sur un sujet qui revient régulièrement: Faut-il ou ne faut-il pas que les Pèlerins d'Arès entrent en politique ?
La politique n'est toujours faite que de vaines palabres, de petites manœuvres et de calculs médiocres favorivant les uns quand elles ne favorisent pas les autres et vice-versa selon le parti au pouvoir, plaisant en uns en déplaisant aux autres puis ensuite, après des élections, plaisant aux autres en déplaisant aux uns, comme cela se fera après M. Hollande, sauf s'il s'agit d'un gouvernement d'exception que je lui souhaite d'être de tout cœur sans beaucoup d'espoir cependant.
La question pour nous Pèlerins d'Arès est: Que pouvons-nous faire d'autre dans le cadre de la gestion de la nation ?
Existe-t-il une politique réellement constructive, généreuse, transcendante, cherchant des solutions de bons sens et non partisanes — comme votre critique de la politique sarkoziste est partisane — et qui, dans ce sens, ne pourrait venir que d'un groupe apolitique de gestion de la nation. Le RASGN, le Rassegène: Rassemblement Apolitique Spirituel pour Gérer la Nation, serait-il viable ? Non, il ne l'est pas dans les conditions actuelles de la cuisine politique quand je vois les échecs aussi idiots qu'injuste essuyé par M Bayrou d'une côté et M Mélanchon d'un autre, même si je ne suis partisan ni de l'un ni de l'autre . Tout ce qui n'est pas grossièrement taillé doite ou gauche et qui devient trop précis à droite comme à gauche est voué à l'échec. C'est inévitable dans un monde qui ne pense plus.
Un juriste m'a dit un jour qu'un parti "apolitique et spirituel", niant la politique et proposant une tout autre façon de gérer la société, risquerait fort de ne pas être accepté comme parti pouvant se présenter aux élections et serait seulement considéré comme une association... disons... philosophique, voire religieuse.
Le bien public est l'affaire de tous, mais ce n'est pas l'avis des partis qui apportent tous des idéologies ou des "valeurs", chacun les siennes, hors desquelles ils affirment que le salut de la société ne peut être assuré. Ce qui est évidemment faux, parce que rien n'est jamais aussi simple: On a besoin de riches comme de pauvres, de capitaines d'industrie comme de balayeurs, parce qu'il y en aura toujours, toujours. C'est pourquoi nous proposons, comme les Évangiles Palestiniens le proposent — revoyez les paraboles —, des relations entre eux autres qu'idéologiques. Le régime des partis n'est que balancement politique sempiternel d'un bord vers l'autre. Tout parti est en fait une caste coupée du peuple, contrairement à ce qu'il prétend, et nous, Pèlerins d'Arès, voyons au contraire le rassemblement du peuple non par une politique, mais par une morale, une morale spirituelle de Bien
La politique professionnelle — et le parti socialiste en est un champion, aujourd'hui très nombreux parce que la crise réduisant les possibilités de travail, la politique donne de nouveaux débouchés — commence par la désignation d'amis et d'ennemis. Elle est ensuite caractérisée par l'opportunisme, le clientélisme et le carriérisme des notables et des élus. Ne rêvez pas, Dominique, car il en va du socialisme comme du libéralisme, ce sont des politiques immédiates immorales sur le Fond. La Révélation d'Arès est formelle sur ce point.
La politique ne sépare jamais un clan du bien d'un clan du mal. Elle est mal ou bien selon qu'elle gouverne ou non et selon le regard qui se pose sur elle. Voilà pourquoi le Père désespère d'elle comme il désespère de la religion.
Bref, je mets pour part peu d'espoir dans le réalisme politique, sa rhétorique démagogique, ses grands mots ronflants qui finissent tous, au bout du compte, par une grande déception. La France sera déçue par M. Hollande, j'en ai bien peur (mais je souhaite toujours me; tromper) comme elle l'a été par M. Sarkozy.
La situation actuelle de la France est extrêmement complexe. La majorité obtenue par les Socialiste est toute relative et l'abstention de 44% en est la manifestation la plus évidente. De ce fait, la majorité rose n'est que l'expression de moins de vingt millions d'électeurs sur une population de 65 millions d'habitants. Voilà un vide qui va peser très très lourd.
Comprenez-vous mieux, Dominique, pourquoi je ne fais pas de politique et pourquoi votre commentaire, que vous m'envoyez un peu comme un défi, ne me fait ni chaud ni froid ? Je souhaite que ma réponse vous aide à mieux comprendre le sens de La Révélation d'Arès.


D'entrée de jeu, le frère Michel cherche à savoir qui lui écrit, il veut connaitre tous les pélerins d'Ares ce qui semble une absurdité vu que ce texte s'adresse à l'humanité entière même si la mission ne concerne que la chrétienté... Il dit que cela lui aurait permis de mieux cibler sa réponse ce qui est significatif de l'idée qu'il se fait de son rôle qu'il s'est inventé. Où as-il lu dans la révélation d'Ares que Dieu lui demandait de cibler ces réponses en fonction de son interlocuteur, Dieu lui demande de diffuser ce texte tout simplement sans gloses ni commentaire ce qu'il n'a pas du tout respecté à mon avis en voulant faire dire à la révélation d'Ares ce qu'elle ne dit pas ..

Michel Potay dit : parce que le Père ne place pas dans la politique quelle qu'elle soit son espoir pour le salut de l'homme.
Tout d'abord je trouve incroyable qu'il se permette de parler au nom du Père. Je crois que Dieu nous a fait libre sur cette terre de nous organiser comme nous le souhaitons. La politique ce n'est rien d'autre que cela, s'organiser pour vivre ensemble. Pas une seule fois le mot politique n'est cité dans la révélation d'Ares, je pense donc que si le christ avait voulu dire que la politique c'est pourri, il l'aurait dit ce qui n'est pas le cas. Je considère donc que Michel Potay interprête ce texte de la Ra à sa manière

il dit plus loin : " un pélerin d'Ares ne pense pas que la politique soit l'avenir des hommes" . je constate qu'il défini ce qui est un pélerin d'Ares c'est à dire celui qui suit Michel Potay aveuglément car il le répète, comme Dieu lui a dit ma parole est ta parole, donc toutes les idées qu'émet Michel Potay sont les idées de Dieu ... alors là je crie Attention cela frise la dictature, le despotisme etc... Autrement dit je suis un sous-croyant parce que je crois en Dieu et au message transmis dans la révélation d'Ares mais comme je ne veux pas suivre aveuglément Michel Potay
je suis dans l'erreur ... Je ne vois pas où il a entendu dire par un politique que la politique était l'avenir de l'homme, je me répète mais la politique c'est s'organiser pour vivre ensemble.
Il dit : nous ne sommes pas des ermites nous sommes des citoyens cela me semble complètement contradictoire avec ce qu'il dit plus haut. Si il est citoyens, il doit participer à la vie politique de son pays. Mais il dit plus loin que certain pélerin d'Ares ne se sont pas détaché de la politique politicienne ... faudrait savoir ... ils ne sont donc pas pélerin d'Ares ???
tout cela me semble bien contradictoire...
il dit plus loin : Que pouvons nous faire d'autre dans le cadre de la gestion de la nation. Ce qui veut bien dire qu'il refuse le monde politique
car gérer une nation c'est participer à la vie politique, bien sur il a raison
il y a des coups bas, de vaines palabres, de petites manoeuvres mais ce n'est pas la faute à la politique mais aux êtres humains.
mais creusons un peu plus son discour, ces idées. Il dit plus loin le socialisme est la même chose que le libéralisme ... je ne suis pas du tout d'accord avec cette idée. Le libéralisme c'est que le plus fort gagne, c'est la loi du marché, du plus malin etc ... alors que le socialisme c'est tout le monde a droit à un toit pour dormir, un repas pour se nourrir.

Sa conclusion est monumentale : "Je souhaite que ma réponse vous aide à mieux comprendre le sens de la révélation d'Ares." On en revient au début
il est le prophète et il est le seul à avoir compris la révélation d'Ares.
et il termine en gourou et en chef de secte ...

il y aurait encore beaucoup à dire sur toutes les idées émises dans cette réponse. C'est très bien d'émettre des idées encore faut-il accepter que d'autre est aussi leur mots à dire et leurs idées, mais ce n'est pas encore le cas du mouvement des pélerins d'Ares ...

Patrick



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: analyse de la pensée de Michel Potay   Mar 19 Juin - 14:31

En plus de cela il va réecrire ses annontation pour le "public moderne" en stipulant très certainement que l'homme et la femme ne sont pas égaux
Antoine 28mai12 130C6:
Je rencontre par contre les gens de la rue depuis que je me suis mis à la mission, depuis 1975, trente-sept ans ! (Il s'y est remis après que Cécile soit partie et disait sur son blog qu'elle ne l'avait jamais vu lui et sa famille missionner). Quand je dis que le pensée du commun est de plus en plus défaillante, je sais, par expérience je sais, de quoi je parle. En trente-sept ans j'ai vécu le déclin de cette pensée et ce déclin d'accélère de telle sorte que je suis déjà en train de repenser mes notes et commentaires pour ma prochaine édition de La Révélation d'Arès.

Il manipule les esprits mais n'est-ce pas le fort des religieux ??
Il n'a pas quitté ses habits de religieux même si physiquement il ne les met plus !!!
Il veut toujours avoir raison, avoir le dernier mot, lui seul détient la vérité, les explications à tout mais il ne se rend même plus compte qu'il se trompe.
Notamment lorsqu'il dit que la politique est mauvaise. Il oublie de parler du parti humaniste qui ne prend pas la m^me queueu de vache, qui est tournée résolument vers l'humain et le met à la première place et qu'à cause de cela cette politique est très mal vue et traitee de secte. Même le mot humanisme il le rabougrit en affirmant évidemment qu'il ne contient pas de grandes choses. Je pense que vous voyez dans l'humanisation ce qui peut servir à l'homme pour trouver la stature qui lui revient. Mais c'est vague et très variable selon les tempéraments.

Il ment en laissant croire que le monde ne pense plus, est stupide, obéissant....
Alors que l'on sait très bien où vont ses pendants : la droite comme tout bon petit bourgeois qui se respecte même s'il veut donner l'image de quelqu'un de simple, de humble qui défend la mission et liberté de croyance.
Il a des qualités qui lui font défaut.
Mais évidemment avec ce "parole de Mikal Ma Parole", il fait croire et justifie par cette parole même qu'il a toujours raison. C'est un autoritariste qui dit "faites ce que je dis pas ce que je fais".

Il ne pardonne pas ou alors à moitié
05jun12 130C33
Et pourquoi dire "un petit bonjour" à "Cécile, la petite nabie de l'internet devenue opposante enragée de la foi d'Arès." Il me semble déjà bien que nous ne lui pardonnions, que nous ne lui fassions aucun mal ni en paroles ni d'autre façon, mais lui dire en plus un "petit bonjour" me paraît d'une mièvrerie au-dessus de quoi j'espère être chacun des nôtres.

Quel orgueil et quelle pédanterie et après il fait la leçon aux gens !!!
que nous ne lui fassions aucun mal ni en paroles ni d'autre façon écrit-il mais alors pourquoi la laisse-t-il être harcelée par une de ses ouailles (car il le sait et va sur les forums notamment ici http://forumspirituel.discutfree.com/) ??? Il faut être cohérent lorsqu'on veut appliquer ce qui est demandé dans la RA.

De plus il ne suit pas la parole qui lui demande d'accomplir et non pas à chercher à se défendre
14jun12 130C69
Je ne sais si je fais tout ce que je dois faire pour être un pénitent exemplaire, mais je fais tout ce que je peux. Notamment, je n'ai plus d'ennemis. Il y a bien ceux qui ne m'aiment pas, qui cherchent à me nuire, et ils me font question, je réfléchis à la façon de les faire taire, parce que ce qu'ils disent est faux et qu'ils gênent la mission


Etre un ancien eveque comme il le fut donne autorité et orgueil d'être obéi. Il a reproduit cela avec son petit reste qui aiment obéir sans réfléchir !!! Pensent-ils vraiment ces gens là ??? Voilà la vraie question ??? Avant de salir le monde qu'ils balaient devant leur porte !!!! Avant de dire au monde comment penser, qu'ils apprennent à penser. Le vrai penser n'est pas la soumission.
Revenir en haut Aller en bas
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: analyse de la pensée de Michel Potay   Mer 20 Juin - 9:46

Pardonnes moi admi de parler politique mais il est important de noter que pour la première fois, le gouvernement actuel a décidé de taxer du montant symbolique de 3% la dividende versé aux actionnaires.
Pourquoi j'approuve cette mesure pour la simple raison que ce matin même dans la rue j'ai discuté avec un Sdf qui se trouve face à la fermeture des centres d'hébergement en période d'été, ce qui quand on y réfléchi est tout à fait scandaleux ... Ce qu'il faut bien comprendre c'est que ces centres sont financés par nos impôts, il faut donc rappeler aux actionnaires que cette taxe de 3% permettra très certainement de financer l'ouverture des centres d'hébergement toute l'année...
J'ai entendu Michel Rocard ce matin proposer l'idée d'abandonner notre dissuasion nucléaire ce qui ferait économiser 15 milliards d'euro ...

Enfin cela recommence à bouger en France ... bien sur les riches sont inquiets mais il faut leur rappeler qu'ils n'emporteront au Paradis que leurs bonnes actions et non toutes les richesses matériels accumulés...

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: analyse de la pensée de Michel Potay   Mer 20 Juin - 10:26

Citation :
Pardonnes moi admi de parler politique mais il est important de noter que pour la première fois, le gouvernement actuel a décidé de taxer du montant symbolique de 3% la dividende versé aux actionnaires.

Je suis trop gentil pour parler politique Smile


Admin

________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: analyse de la pensée de Michel Potay   Aujourd'hui à 9:48

Revenir en haut Aller en bas
 
analyse de la pensée de Michel Potay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensées pour Michel
» Rendre grâce par une belle pensée
» Pensées du Père Michel Marie Zanotti-Sorkine, extraites de son roman "Le Passeur de Dieu"
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: