L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Michel Potay et le péché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Michel Potay et le péché   Mer 23 Mai - 8:33

voici ce dit Michel Potay sur son blog
Le péché est la cause de tous les maux, des moindres, comme ce conflit entre gouvenement et étudiants québéquois, aux pires comme les guerres

Je crois fondamentale d'analyser et de réfléchir ensemble sur les idées de Michel Potay, non pas pour le démolir, le salir etc... mais pour devenir plus intelligent et non se laisser endoctriner pas des propos sectaires, car on peut ne pas être une secte, mais tenir néanmoins des propos et émettre des idées sans fondement qui abétissent les gens plutôt que de les rendre plus intelligents. Sleep
Dire que le conflit entre le gouvernement Québequois et les étudiants prend sa source dans le péché est d'une imbécilité monumentale et montre à quel point Michel Potay s'est enfermé dans sa nouvelle religion Arésienne.
Le conflit est à la base très simple, les droits d'inscription des Universités Québequoise a été augmenté unilatéralement par le gouvernement, ce qui veut dire en clair que le savoir et la connaissance est réservé à ceux qui en auront les moyens financiers. ce qui veut dire en clair si t'es né dans une famille pauvre tant pis pour toi, tu est comdamné à rester pauvre toute ta vie ... scratch
Comme vous pouvez le comprendre le péché n'a rien à voir dans cette histoire mais c'est tout simplement l'éternel combat du riche qui ne veut pas partager son gâteau avec le pauvre. Comme bien sur Michel Potay ne veut pas faire de politique, c'est à dire tout simplement réfléchir à l'organisation de ce monde pour que tout le monde puisse vivre en paix sur cette planète, évidement il ne propose rien de concret pour dénouer et solutionner les conflits qui opposent les individus entre eux, c'est le péché dit-il en se gardant bien de préciser c'est quoi le péché ?

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay et le péché   Mer 23 Mai - 11:34

Citation :
Dire que le conflit entre le gouvernement Québequois et les étudiants prend sa source dans le péché est d'une imbécilité monumentale et montre à quel point Michel Potay s'est enfermé dans sa nouvelle religion Arésienne

Oui Patrick le péché est la cause de tous les maux .... d'une certaine maniére oui .... je comprend ce qu'a voulu dire Michel Potay. Mais c'est tellement des généralités ce qu'il dit Very Happy


cela dit vous avez quand même raison Assunta et toi FM interpréte la Révelation d'Arès d'une façon abusive.

voir ces sujets pour-en-finir-avec-la-revelation-d-ares Arrow
que je vais bientôt finir de rediger.

http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t637-pour-en-finir-avec-la-revelation-d-ares
http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t638-difference-entre-isaie-et-la-ra
http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t639-detruire-pour-mieux-reconstruire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Michel Potay et le péché   Mer 23 Mai - 12:05

escuse-moi Yves de relancer la question, mais c'est quoi le péché...
je n'aime pas ce mot que les croyants mettent à toutes les sauces...
d'abord on devrait dire c'est quoi le pommier car c'est une pomme qu'Eve a fait croquer à Adam et non une pêche ...
je suis content de lire que tu trouves aussi que l'interprétation de la Ra par Michel Potay est discutable sur certains points... mais bon c'est qu'un homme et pas un dieu...

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unpelerin-masqué



Messages : 64
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Michel Potay et le péché   Mer 23 Mai - 13:43

Citation :
d'abord on devrait dire c'est quoi le pommier car c'est une pomme qu'Eve a fait croquer à Adam et non une pêche ...

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay et le péché   Mer 23 Mai - 21:23

Citation :
Citation:
Dire que le conflit entre le gouvernement Québequois et les étudiants prend sa source dans le péché est d'une imbécilité monumentale et montre à quel point Michel Potay s'est enfermé dans sa nouvelle religion Arésienne

Oui Patrick le péché est la cause de tous les maux .... d'une certaine maniére oui .... je comprend ce qu'a voulu dire Michel Potay. Mais c'est tellement des généralités ce qu'il dit
Le problème c'est que les mots religieux comme péché sont entachés d'erreurs, d'injustices, voire de mensonges depuis des siècles. Au nom du péché qu'est-ce que l'Homme n'a pas fait faire ou dire. C'est pour cela que les PA font tant fuir : les gens ne veulent plus de religieux prêts à faire la morale, devant qui se prosterner et encore moins à obéir sans pouvoir discuter. Pour parler au monde, il faut expliquer clairement les choses.
Qu'est le péché québecois ?????

D'abord péché en grec veut dire RATER LE BUT.
Ici les 2 parties (jeunes et gouvernement) refusent de s'écouter réellement en cherchant de part et d'autre de comprendre : d'écouter en ce qui concerne le gouvernement les récriminations des jeunes et de même les jeunes écouter les réponses du gouvernement. Puis à partir de là voir ce qui va, ce qui ne va pas. S'il y a refus de s'écouter de part et d'autres bien sûr que cela génère des problèmes.
En comprenant la RA on comprend que l'Homme en se coupant de la Source Divine s'est créé bcp de problèmes (appelé source du péché par MP).

Citation :
Citation:
d'abord on devrait dire c'est quoi le pommier car c'est une pomme qu'Eve a fait croquer à Adam et non une pêche ...
Le péché originel n'existe pas. L'histoire d'Adam et Eve (mal comprise et source d'invention de la part de l'eglise catholique) démontre les difficultés que rencontrent les Hommes lorsqu'ils se coupent en eux-mêmes de la Source Divine en eux. Ils se divisent intérieurement et créent donc des divisions extérieures d'où découle tous les maux et problèmes que l'on connaît.

Citation :
Les origines du mal : une histoire du péché originel
Georges Minois. Fayard, 2002, 440 pages, 22 euros

* ...Le récit de la consommation du fruit défendu occupe une place minime dans l’Ancien Testament. Il n’est pas mentionné dans les Évangiles. C’est Paul de Tarse (St Paul) qui a lancé l’idée que le Christ s’est incarné et a subi le supplice de la croix, pour que Dieu le Père pardonne le péché commis par Adam et Ève, un péché qui a scellé le sort de l’Humanité entière : l’expulsion de l’Éden, la transmission de ce péché à tous les hommes, la condition d’être mortel, les souffrances de l’accouchement, la domination de la femme par l’homme, l’obligation de travailler, la honte de la nudité.

* Jusqu’à la fin du IVe siècle, les chrétiens ont avancé des opinions contradictoires sur la culpabilité d’Adam et Ève et sur l’impact de ce péché (le mal est alors souvent expliqué par l’action du Diable). Augustin d’Hippone (St Augustin), un évêque africain obsédé par le problème du mal, est l’inventeur de l’expression « péché originel » et le grand artisan d’une lecture littérale du récit de la Chute. Il organise des conciles à Carthage, qui aboutissent à l’affirmation de la doctrine du péché originel par le pape en 418. Á partir de ce moment, le problème est réglé pour l’Église. Simplement les théologiens consacreront une énergie considérable à comprendre, à expliquer et à justifier une idée qui paraîtra, au fil des siècles, de plus en plus incompréhensible et même scandaleuse : Dieu, tout-puissant et infiniment bon, a condamné sans pitié l’humanité entière à d’injustes souffrances, par la faute de ses deux premières créatures et n’a accepté de pardonner que parce que son Fils bien-aimé a subi un supplice effroyable.

* Au XVIe siècle, l’interprétation du récit de la Chute devient une « pomme » de discorde entre catholiques et protestants. C’est alors que l’Église romaine veut en quelque sorte clôturer le procès d’Adam. Aussi le concile de Trente fait-il du péché originel un dogme. Désormais tout catholique qui refuse le caractère historique du récit biblique est hérétique et encourt l’anathème. Autres dogmes du même concile : tous les hommes — à l’exception de la mère du Christ, « l’Immaculée Conception » — héritent du péché originel et doivent être baptisés pour qu’il soit effacé. Les enfants sans baptême ne peuvent aller au ciel. Leur âme va dans un endroit déjà imaginé par Thomas d’Aquin au XIIIe siècle : les limbes.

* L’Église s’interdit de revenir sur les dogmes qu’elle a proclamés et ne peut donc faire autrement, aujourd’hui, que de continuer à affirmer, comme « vérités essentielles de la foi », le caractère historique du péché d’Adam et le rachat de ce péché par le supplice du Christ. Ces dogmes sont donc répétés dans la dernière version du Catéchisme de l’Église catholique, publié par le Vatican en 1997 (éd. française en 1998 aux éd. du Cerf). L’Église reconnaît toutefois le caractère irrationnel de ses explications : « La permission divine de l’activité diabolique est un grand mystère » (Catéchisme, § 395), « La transmission du péché originel est un mystère que nous ne pouvons comprendre pleinement » (§ 404).

* G. Minois montre que, tout au long de l’histoire du christianisme, des auteurs ont imaginé des interprétations symboliques du récit biblique : par exemple Pélage au IVe siècle ou Lamenais au XIXe. Ces conceptions ont été systématiquement refusées par l’Autorité catholique et les protestants fondamentalistes. L’énoncé de ces conceptions valait à leurs auteurs l’excommunication de l’Église et autres sanctions (à commencer par Pélage, qui fut expulsé de Rome et dont les biens furent confisqués).

* À partir des années 1960, la question du péché originel a suscité une profusion de spéculations théologiques, publiées parfois dans un langage incompréhensible pour le commun des mortels. À titre d’exemple, citons Louis Panier, professeur à la Faculté théologique de Lyon, qui s’exprime en langage lacanien. Après avoir rappelé qu’il ne sait pas ce qu’est le péché originel, mais que le texte biblique contient « une vérité qui me concerne en tant que sujet », Panier réinterprète tous les éléments du récit. Par exemple, le fait que Dieu ait dit à Ève, en la chassant du paradis, « ton mari dominera sur toi » serait à entendre comme ceci : « Dieu n’établit pas le pouvoir des hommes, il révèle à la femme la faille “insue” où il sera question pour elle d’entendre l’altérité de la parole. » (Le Péché originel, éd. du Cerf, 1996, p. 96). Sa conclusion : « Le péché originel concerne donc ce qui en chaque homme structure l’humanité, pour autant que pour chaque “un” l’unicité est signifiée, posée sous un signifiant qui se détache dans le réel (dans la chair du monde), ce sur quoi s’établit cette humanité singulière. » (p. 146). On en vient à se demander s’il faut embrasser la foi lacanienne pour conserver la foi dans le catholicisme.

* L’ouvrage de Minois fait voyager à travers toute l’histoire de la culture chrétienne. En effet, la doctrine du péché originel a façonné l’image occidentale de l’homme. Elle a alimenté la culpabilisation du plaisir sexuel (pour beaucoup de théologiens, Adam et Ève ont commis le péché de la chair), mais aussi de la désobéissance et même de la connaissance scientifique. Elle a justifié l’ordre social (l’homme étant foncièrement incliné au mal, il faut de la violence pour maintenir l’ordre) et la misogynie – Paul de Tarse (St Paul) a affirmé que « ce n’est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui, séduite, se rendit coupable de transgression ». Le péché originel n’a pas seulement occupé les théologiens, il a été l’objet de réflexion pour de nombreux philosophes : Pascal, Leibniz, Kant, Hegel… Au XVIIIe siècle, il est devenu la cible privilégiée des rationalistes. Au XIXe, Adam sera « tué » par le darwinisme. Les chrétiens qui accepteront la théorie de l’évolution en maintenant l’Adam historique devront se livrer à des contorsions intellectuelles qui aboutiront à la doctrine actuelle de l’Église : le corps est « tiré d’une matière déjà existante et vivante », mais chaque « âme » est créée par Dieu...
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay et le péché   Jeu 24 Mai - 6:28

@ Patrick,

Citation :
escuse-moi Yves de relancer la question, mais c'est quoi le péché...
je n'aime pas ce mot que les croyants mettent à toutes les sauces...
Le mot péché a une connotation religieuse qui peut te déplaire mais il ne faut pas s'énerver contre FM sous prétexte qu'il a employé le mot "péché".
Si on parle de Dieu et de spiritualité on peut parler du péché. Smile
Le péché, notion religieuse, est une faute envers Dieu ou envers les hommes qui ne couvre pas toujours la notion de faute au sens juridique du terme.
Ce qui est puni par la loi n'est pas forcément un péché et inversement. Like a Star @ heaven
Le péché est une faute voilà tout. des péchés nous en commettons tous, nous commettons aussi des délits, des crimes quelquefois, des abus, des adultéres, des tromperies etc ... bref toutes choses qui sont la manifestation d'une façon ou d'une autre du mal.
C'est ce qu'a voulu dire ce frere québéquois et FM en employant le mot péché d'une maniére tres generale.
le péché originel ça c'est autre chose.

Le péché est la cause de tous les maux, des moindres, comme ce conflit entre gouvenement et étudiants québéquois, aux pires comme les guerres.





Like a Star @ heaven ainsi la publicité pornographique est un péché (trés grave selon moi ) mais n'est pas interdit par la loi Smile
gaspiller de la nourriture est un péché mais n'est pas puni par la loi.
le mariage homosexuel est pire qu'un péché c'est une abomination (là encore j'emploie une expression souvent employée par les religieux ) mais n'est pas puni par la loi, il serait même encouragé.


yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Michel Potay et le péché   Jeu 24 Mai - 11:47

Merci Assunta pour ton rappel historique qui est très instructif sur les égarements et les fondements incertains des différentes théologie... Shocked
ton explication sur le péché québecois ne m'a pas convaincu, pour moi le problème est très simple. Ce monde subit une exagération du rôle de l'argent dans tous les domaines et notamment pour les québecois dans le domaine de la connaissance. I love you
aux Usa faire des études coutent très cher et des étudiants s'endettent sur des années pour se payer des études en espérant décrocher un job lucratif qui leur permettra de rembourser leurs études : c'est la réalité américaine. la jeunesse québecoise veut proposer un autre modèle de société qui n'est pas uniquement basé sur l'argent Roi (roi noir ...) alors que le Canada a certainement adopté le mode de fonctionnement de la société américaine qui est englué dans leur Dieu argent ... affraid
De ce point de vue la Ra dénonce parfaitement le péché des êtres humains, ceux qui font abus de pouvoir et richesses, ceux qui fixent le salaire de l'ouvrier ...
Cela peut paraitre simpliste mais je suis sur que la vie au ciel est beaucoup plus simple que ce monde capitaliste qui entraine la destruction de la planète, car ne rêvons pas le problème numéro 1 est écologique. La Ra décrit parfaitement l'histoire de l'homme sur cette planète, l'homme qui exploite et pille sans conscience les ressources limitées de la terre car ce qui était possible lorsque l'humanité était disons de 500 millions d'individus n'est plus possible quand elle est actuellement de 7 milliards d'individus ... Il faut vraiment fixer des nouvelles règles au capitalisme mondiale mais aussi prévenir les êtres humains que cette vie est courte et que chacun récoltera au ciel ce qu'il a semé sur cette planète ...

Yves merci de ta tentative de définition du péché. En ce qui concerna la pornographie
tu as raison c'est un péché parce que la pornographie n'a rien a voir avec l'amour et la tendresse... I love you
En ce qui concerne l'homosexualité (femme ou homme) le problème est très complexe parce que généralement un enfant se découvre homosexuel et je pense qu'il ne comprend pas lui-même ce qu'il lui arrive parce que tous ses copains et copines sont logiquement attirés par le sexe opposé, hors pour lui c'est tout différent ... Je dois dire que je me pose des questions à ce sujet car je vois dans l'homosexualité une opposition entre le corps et l'esprit ... Je crois qu'il ne faut pas juger trop vite cette différence de comportement sexuel... qui reste malgré tout une exception par rapport à l'ensemble de la population.
j'ai récement vu à la télé un garçon d'une quinzaine d'année qui disait qu'il était attiré par les garçons et par les filles ... comme quoi le problème sexuel n'est pas simple ... scratch

Patrick

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Potay et le péché   Aujourd'hui à 11:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Potay et le péché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» Vision/son , réel/surnaturel...
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» Anniversaire Jean Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: L'ABEILLE un des mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Sauter vers: