L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Michel Potay blog

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Ven 17 Fév - 8:47

(copie d’un courrier envoyé à un frère)

Ne t'inquiète pas, je ne suis pas "souffrant". Le frère aîné n'a pas supporté que je dise qu'il avait sa part de confusion dans la "mission sociale". Et je le maintien. Tant pis que je passe sous son rouleau compresseur par le fait qu'il publie mon mail, alors que je ne lui est pas adressé sur l'adresse mail de freesoulblog, que j'ai mentionné que c'était un message privé.
S'il faut passer des frères à la moulinette et régler des comptes sur une histoire qui remonte à 14 ans (1998), autant y mettre tous les ingrédients du débat. Quand on jette en pâture un frère comme C, il faut aussi jeter en pâture sa propre part de responsabilité. Oui, le frère aîné à sa part pour la "mission sociale", oui il l'a quelque peut initiée en nous demandant de "thématiser" nos missions, de "faire des dossiers". Oui, ces prospectives se sont noyées ensuite dans le bruit. Pour ma part, je me souviens que le travail que je fis avec A, T, J-C, sur le thème de la "protection sociale", de la mission que nous avions lancé. J'avais envoyé au frère Michel un dossier complet. Jamais il ne donna de réponse. Il nous a laissé dans le vide, sans doute parce qu'à l'époque il ne répondait qu'aux "grands becs", je ne sais pas... Alors si aujourd'hui le frère aîné tempête contre ses frères, il devrait aussi regarder sur son paillasson s'il n'y a pas quelques feuilles mortes qui traînent aussi…
Fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Ven 17 Fév - 13:49

Bonjour à tous,

J'ai été empêché pendant 3 jours de venir sur mon forum ... pour raison technique. J'ai installé croyant bien faire Windows XP... mais ça marchait pas bien et j'ai repris mon ancien Windows 98. alien

On me dit que Njama ainsi que d'autres ne peuvent acceder à ce forum
Je n'ai bloqué l'accés à personne et surtout pas Njama, j'ai vérifié le panneau d'admin > tout est en ordre

Citation :
je dois dire que moi aussi j'ai été choqué par l'attitude de Michel Potay face à ce musulman. Quand on sait quand Arabie Saoudite les femmes n'ont pas le droit de conduire !!!

Moi je n'ai pas été choqué, mais simplement étonné ( et à vrai dire sidéré ) par la réponse du frere Michel à ce frére musulman Khaled.
Dans ces 2 histoires ( ce sont pas des histoires seulement des tempêtes dans un verre d'eau comme le dit Pascoual ).
J'ai compté le nom de frére C. est cité pas moins de 65 ou 66 fois dans cette entrée !
dans ces 2 histoires donc , celle de Khaled et celle de frére C. on a affaire à une attitude étonnante de la part du frere ainé, témoin de la RA.c'est de l'humilité ? mais pas seulement ?
Je ne sais pas comment l'interpreter et je préfére me taire à ce sujet ...surtout que je connais pas frere C.
Mais un mot quand même, venant de la part d'un frére connu et engagé dans la RA depuis longtemps qu'il dise à FM qu'il doit se taire et que ce prophète ou témoin doit écouter ce conférencier sans rien dire, est d'une insolence !? !!?
et surtout faire une conférence sur un théme Arèsien et ne pas mentionner (puisqu'il y croit ) l'origine divine de la ra ?

Encore s'il s'agissait d'un frére de "la partie immergée de l'iceberg arèsien" encore je comprendrais mais de la part d'un frere engagé ?
pour moi le FM a mal compris ou interprété cette phrase de la RA " tu ne sera le chef de personne"

je vous laisse ... mais parlons de la déculturation Smile

Admin


Dernière édition par Admin le Sam 25 Fév - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Ven 17 Fév - 14:55

Citation :
Encore s'il s'agissait d'un frére de " la partie immergée de l'iceberg arèsien" encore je comprendrais mais de la part d'un frere engagé ?
pour moi le FM a mal compris ou interprété cette phrase de la RA " tu ne sera le chef de personne"

Sous prétexte qu'il n'est le chef de personne il a laissé faire beaucoup d'erreur et a laissé régner trop longtemps l'esprit religieux, sans parler que certains et certaines voulaient être rois à la place du roi, si je puis m'exprimer ainsi. On voit le résultat. Mais tout se dévoile un jour ou l'autre. Et je comprends que MP en prenne plein la tête et le coeur car à faire confiance aveuglément il s'est aussi fait avoir. Il doit souffrir c'est sûr !! J'espère que son coeur ne se déchire pas (si si le coeur peut se déchirer sous le coup de la souffrance).
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Ven 17 Fév - 21:40

Citation :
Encore s'il s'agissait d'un frére de " la partie immergée de l'iceberg arèsien" encore je comprendrais mais de la part d'un frere engagé ?
pour moi le FM a mal compris ou interprété cette phrase de la RA " tu ne sera le chef de personne"

16fév12 126C51
Je veux tout d’abord remercier M.-O. de Midi-Pyrénées [126C11] et Christine [126C46] qui par leur témoignage ont permis de clarifier une situation, dont j’avais eu des échos par bribes.
.../....
J‘ai aussi participé à la mission que vous appelez "mission sociale" et je ne me sens pas mieux que mon frère C. De ce point de vue j’étais aussi dans l’erreur. Je me souviens, que frère C. était venu à Lorient tenir cette conférence "Liberté" qu’il avait faite auparavant en Midi-Pyrénées. Frère C. m’avait confié que vous aviez assisté à sa conférence à Toulouse mais qu’il n’avait pas souhaité que vous interveniez, car il avait peur que vous ne fassiez fuir le public.
J’ai d’ailleurs ici son texte sur la liberté et même la vidéo de la conférence de Lorient que j’avais filmée. J’ai relu le tract que nous avions fait à l’époque et le texte de la conférence. C’est vrai qu’avec le recul je vois qu’il parlait peu de Dieu, il en parlait quand même, mais de façon très diluée pour ne pas gêner. Nous pensions ainsi mieux faire passer notre message et surtout ne pas perturber les athées. Nous étions, sans nous en rendre compte dans le respect humain qui affaiblit la foi.
..../....
Denis K. de Bretagne-Sud

Réponse du frere Michel:
Je ne voulais pas poursuivre cette diatribe sur la conférence "Liberté" de Midi-Prénées en 1998, estimant la questions close.
Et alors m'arrive votre commentaire, qui, à mes yeux du moins, relève de dix crans la gravité de cette question, de la "mission sociale". Votre commentaire, je l'avoue, m'a causé sur l'instant une peine que je n'aurais jamais cru ressentir.
Vous me dites: "Frère C. était venu à Lorient tenir cette conférence "Liberté" qu’il avait faite auparavant en Midi-Pyrénées. Frère C. m’avait confié que vous aviez assisté à sa conférence à Toulouse mais qu’il n’avait pas souhaité que vous interveniez, car il avait peur que vous fassiez fuir le public !!!."
J'ai été pris de tremblements en lisant cela.
De la peine immense que m'a fait cette révélation vous n'avez pas idée… Je suis encore pris de larmes et de tremblements en vous répondant.
J'ai hésité à publier votre commentaire. J'ai été pris d'une envie puissante de cliquer sur "Supprimer", de le jeter à la corbeille. Je le publie néanmoins, aussi douloureux soit-il pour moi. Je crois qu'il faut pousser la leçon aussi loin que nécessaire.
Je me disais que frère C. avait son caractère, supportait mal ma compagnie — ce sont des choses qui arrivent et je les accepte sans animosité ni amertume —. Je me disais qu'il avait son style personnel de mission, socio-philosophique, mais sans présomption sur le style spirituel du frère aîné, du prophète. J'étais accoutumé à ces variations relationnelles inévitables dans une grande communauté aussi diverse et dénivelée (en âges, en tempéraments, en niveaux de pénitence) que la nôtre surtout à cette époque…
Mais ce que vous me révélez là, Denis, c'est tout autre chose !
"... il n’avait pas souhaité que vous interveniez, car il avait peur que vous fassiez fuir le public."
J'étais celui qui faisait fuir le public…
Je suis peut-être toujours pour un certains nombre de frères dans notre famille arésienne celui qu'il faut cacher, laisser dans son trou d'Arès, parce qu'il fait fuir le monde.
Ainsi, ce que me révèle votre commentaire, c'est que ces conférences "Liberté" (ou autres , je ne sais pas, on ne me disait pas grand-chose et je comprends mieux encore pourquoi aujourd'hui) n'était pas l'effet isolé d'une famille d'affinités, n'était pas une variation parmi les variations des vocations, respetueuses les uns des autres.
C'était une opinion et un positionnement déclarés, établis, qui, sans y réussir heureusemenr, étaient à visée générale : Le frère Michel avec son discours de foi, son prêchi-prêcha sur Dieu, la prière, la pénitence, ne pouvait que faire fuir, était comme nuisible à La Révélation d'Arès en somme et il fallait le révoquer comme missionnaire, au besoin impoliment.........
confused
Je comprends tout. Je comprends l'immense embarras de frère C. qui préfère dire qu'il ne s'en souvient pas (mais il s'en souvenait assez pour vous le dire à vous, Denis, en Bretagne) et ce que je prie pour de la mauvaise humeur insolente mais ponctuelle, était en fait une position bien établie de refus du frère Michel.
En somme, frère C était membre — important ? — d'un courant actif qui n'agissait pas qu'étourdiment et à la légère, mais qui pensait en profondeur que le mouvement que lançait La Révélation d'Arès ne pouvait exister qu'en cachant non seulement la vie spirituelle qu'elle relançait, mais aussi celle qui avait existé avant elle, Abraham Moïse, Isaïe, Jésus, Muhammad, et bien sûr en cachant Mikal ?
.../....
Que les lecteurs du blog excusent mon moment d'émotion. J'ai l'impression que mon cœur bat à 120.


scratch jocolor

EN ATTENTE

Yve

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Ven 17 Fév - 22:20

Mon avis est que ce post à une implacable logique prophétique. Depuis plusieurs entrées, j’ai noté chez le frère aîné cette insistance à enfoncer le clou par rapport à cette "mission sociale". Depuis plusieurs entrées, c’était devenue une complainte sans fin. Là au moins, il est claire qu’il y a une intention manifeste à "graver dans le marbre" pour les générations futures. Ce qu’il sera retenu de tout ceci au final, c’est ce que le frère aîné aura "gravé dans ce marbre". Et peut importe les subtilités, peut importe que la réalité ai été plus complexe et malaisée. Finalement dans l’histoire prophétique de ce mouvement auquel j’ai participé, comme dans l’histoire prophétique des aïeux qui nous ont précédés : « les apôtres ont toujours tords ». L’Exigence du prophète, qui porte l’Exigence du Ciel, ne pouvait que s’abattre sur les dos frêles de nous autres frères, pour faire de ces dos de quoi jouer aux osselets. Cette Parole aura eu pour effet, plus d’accentué le disloqué, que de le réparer pour l’Unité. Combien est ingrate la première génération, dont la proximité d’un prophète contemporain est une mince consolation. Personne n’aura favorablement tirer son épingle du jeu. Et concernant ce dernier (de jeu), c’est plus de l’ordre du massacre ou du jeu de quilles. Il m’est souvent venu à l’idée que la fraternité arésienne, c’était comme un « mouvement de coupeurs de têtes ». Celle du frère C. est tombée. La mienne – si tant est que j’en étais une (de tête, ce dont je doute...) – aussi. Pour le positif, j’y vois le sceau d’authenticité du « pas de chefs, pas de hiérarchies » de la RA. Mais ce sceau d’authenticité est (pour moi en tous cas) également une mince consolation. Je ne sais pas si, après les frustrations et désarrois comme ordinaire sans cesse asséné, l’enthousiasme de continuer à servir ce Message peut survivre. C’est à ce niveau-là que mon doute s’enhardit. Lequel ne méritais pas de se faire ainsi épingler sur le site de l’aîné, dont je n’avais pas sollicité publication de mon commentaire. Peut être que le grade de marmot sous entend que le déni de correspondance privé va de soi ? Peut être…
Revenir en haut Aller en bas
Pascoual
Invité



MessageSujet: Le poulain agile dans notre fraternité ? Mais personne n'en veux !   Sam 18 Fév - 13:39

126C53
« Maintenant commence une longue étape de réflexion. Que puis-je faire pour que ce genre de déviation ne se reproduise jamais plus à l'avenir ?
Frère C. se sentait approuvé et cela lui épargne l'imputabilité unique de la déspiritualisation (la "mission sociale"), parce qu'une trop large approbation le privait de lumière sur ce qu'il faisait de la façon qu'il le faisait. Les approbateurs ou silencieux ont donc joué dans la situation leur part. C'est le propre des fidèles de toute religion qui suivent le magistère. Frère C. a été vu, un temps durant, comme le magistère. Il y a donc eu erreur collective et en cela il y a eu religion. Religere = rassembler autour, en l'occurrence autour de frère C. La liberté absolue du poulain libre du harnais (Rév d'Arès 10/10) qu'est chaque Pèlerin d'Arès, liberté absolument individuelle, n'a pas joué. »


Réponse :
Oui frère aîné, très bonne analyse, bien que parcellaire. Parce que cette erreur collective vous y avez votre part aussi. Si par exemple à cette époque, cette liberté absolue du poulain libre du harnais m’avait étreint au sujet de frère C, vous auriez été sans doute des premiers à me conter, comme vous l’avez fait dans votre entrée (à 126C47), les louanges du frère C (qui contraste avec le désaveu que vous lui faites). Et vous m’auriez descendu en flèche, comme vous l’avez fait sur votre blog (à 126C47). Pas plus aujourd’hui qu’hier, la liberté absolue du poulain libre du harnais ne peut jouer dans notre fraternité quand un frère (ou une sœur) est en situation de "magistère". Ladji aussi fut vu comme le "magistère" à l’époque. Et quand j’ai commencé à tirer la sonnette d’alarme plusieurs années avant la grande convocation que vous aviez faite à Paris à son sujet et en sa présence, je me suis fais renvoyer dans mes 18 mètres comme frère "souffrant", l’ingrat critiqueur sans doute jaloux ou je ne sais quoi.
Quand un frère ou une sœur est en position de "magistère", il n’y a plus qu’à suivre et se taire. Quand il y eu les épousailles de Ladji, avec prière dans la Maison de la Sainte Parole que vous lui aviez ouverte, la mauvaise langue que j’étais sensé être à l’époque ne pouvait qu’abdiquer définitivement. Et c’est ce que je fis, par crainte de ce déficit de pénitence dont on me soupçonnait. Aujourd’hui, même scénario, je dirais même "culture" à ce que je parcours de tout ce qui se dit à propos de frère C. Donc oui, vous avez raison, la liberté absolue du poulain libre du harnais (Rév d'Arès 10/10) qu'est chaque Pèlerin d'Arès, liberté absolument individuelle, n'a pas joué pour frère C. et ne pourras pas jouer si l’avènement d’un nouveau "magistère" se faisait. Et ce que vous instituez actuellement avec frère P. aménage quelque chose de ce scénario qui risque de se reproduire. Bien sûr, je me suis imposé de me taire de nouveau, je les ai rencontré à Losserand fin décembre et je me range à ce que vous mettez en place à Paris. Mais adviendra après votre départ cet autre "magistère", comme le Phénix qui renaît de ses cendres. Et par soucis d’unité, il faudra suivre. Le poulain agile équivaut généralement au "vilain petit canard". On demandera à ce dernier de s’en retourner à la mare, d’aller y cancaner sa voix discordante qui indispose tant.
Le poulain agile dans notre fraternité ? Mais personne n'en veux !
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Sam 18 Fév - 14:27

@ Pascoual

Je vous demande de ne rien poster en dessous avant que je n'ai eu le temps moi aussi de répondre. Smile
J'ai laissé un espace reservé dans ce but au dessus. Il faut aussi que j'écrive au frere Michel.
Je ne connais pas frére C. claude C. ? , ni cette période de "mission sociale" ou alors peut-être que je l'ai connu sans le savoir, c'était à l'époque des derniers jours de la rue neuve-Popincourt ou avant ?
Je connaissais Anne-claire, Claude M., Jeff, Olivier de .
Je ne connais pas frére C. mais quand je lis des phrases comme :
Citation :

Il a ( mon pére) gardé une certaine nostalgie de vous, Frère Michel, mais il quitta le mouvement à cause de difficultés avec frère C. justement. Il y a longtemps.
.../...
Mon père m'a dit qu'il vous en avait parlé, un été, au Pèlerinage d'Arès. Il vous avait dit que frère C. imposait ses idées à Paris et que restaient surtout ceux à qui la subordination convenait. Les autres s'éloignaient. L'assemblée n'y gagnerait jamais en force spirituelle. Vous avez répondu à mon père que vous étiez cloué à Arès, que c'était aux Parisiens de régler ces problèmes fraternellement et conformément à l'esprit de La Révélation d'Arès, parce que vous ne pouviez pas habiter Paris, tout étant trop cher pour vous là-bas. Vous avez répondu à mon père pour finir: "Je suis bien obligé de faire confiance à ceux qui s'occupent de l'assemblée à Paris. Débattez de tout cela avec frère C.," et mon père vous a répondu: "On voit que vous ne connaissez pas frère C !"
Xavier de Paris

cela me fait froid dans le dos....

Bref...

a bientot

Yve

PS: je n'ai plus votre adresse mail au cas ou, car j'ai tout réinstallé.
mon adresse est yve74.bar@orange.fr


Dernière édition par yve le Sam 18 Fév - 14:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Sam 18 Fév - 14:32

Oui Yve.
Par contre, mettez des initiales plutôt que les prénoms entiers. Il n'y a pas vocation à épingler qui que ce soit ici.
Revenir en haut Aller en bas
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 0:26

Si on ne fait pas appel à l'arbitrage du prophète, fera-t-on appel à l'arbitrage d'un débat de la polone ?

Frère aîné, vous dite dans no 126C53 :
(...) Je ne m'arrête pas au frère C. Ce n'est pas lui qui m'intéresse ici. Voilà ce qui m'intéresse: Les consciences sont-elles à présent assez libres pour qu'une déviation de type déspiritualisation ou autre ne puisse plus se produire de façon collective ? Je veux dire: Si on ne fait pas appel à l'arbitrage du prophète, fera-t-on appel à l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres, un débat de la polone (Rév d'Arès xxxix/12-13) ? Je vois bien là les grandes difficultés et douleur de l'accouchement d'une société nouvelle d'hommes libres spirituellement. (...)

Ma réponse est non. Dans ce que je nommerais la "mécanique" des choses qui se reproduisent et qui se reconduisent en notre fraternité, c'est l'effet inverse : la disposition au débat de la polone est intérieurement ressentis comme un danger, un bris possible de l'Unité. La question n'est pas que cette Unité soit erronée, la question est que cette « mécanique collective » (celle des approbateurs et des silencieux) fera tout pour préserver l’Unité en cours, même erronée. Dans toute collectivité humaine, il y a une « mécanique grégaire » conservatrice. Pour que l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres, un débat de la polone (Rév d'Arès xxxix/12-13) puisse se faire, il faudrait qu'il soit – même résiduellement – au dessus de l'état latent : qu'il soit actif. Or, il ne l'est pas, sauf avec vous quand vous intervenez. Si ce n’est vous qui intervenez, il est alors honnit : quand il tente de s'amorcer, il est ressenti comme une émanation négative, un danger interne face auquel il faut clorent ses yeux et ses oreilles, esquissez un sentiment de pitié navrée face aux pauvres frères « souffrants » porteurs et en proie à cela.
Après votre départ, le débat de la polone ce sera le débat de celles et ceux qui sont le plus en vu de part leurs « fonctions ». Les « zotres » n’auront plus qu’à suivre. C’est déjà plus ou moins ce qui est actuellement en place, qui ne fera que s’enhardir. Cela peut-il être conjuré ? Oui. Mais comment, je ne sais pas. Mais pour vous prouver que je cherche à être constructif, je serais prêt à réétudier tous vos écrits pour extraire la quintessence de cette polone à enhardir en notre sein, un enseignement qu’il faudrait sans cesse épandre d’assemblée en assemblée
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 2:51

Bonsoir à tous,

Je sais enfin qui est frére C. et son épouse Christine, je me souviens d'eux rue Neuve-popincourt je venais d'arriver chez les P.A., ne vous en faites pas Pascoual je ne vais pas le dévoiler içi Smile

Citation :
Ma réponse est non. Dans ce que je nommerais la "mécanique" des choses qui se reproduisent et qui se reconduisent en notre fraternité, c'est l'effet inverse : la disposition au débat de la polone est intérieurement ressentis comme un danger, un bris possible de l'Unité. La question n'est pas que cette Unité soit erronée, la question est que cette « mécanique collective » (celle des approbateurs et des silencieux) fera tout pour préserver l’Unité en cours, même erronée. Dans toute collectivité humaine, il y a une « mécanique grégaire » conservatrice. Pour que l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres, un débat de la polone (Rév d'Arès xxxix/12-13) puisse se faire, il faudrait qu'il soit – même résiduellement – au dessus de l'état latent : qu'il soit actif. Hors, il ne l'est pas, sauf avec vous quand vous intervenez. Si ce n’est vous qui intervenez, il est alors honnit : quand il tente de s'amorcer, il est ressenti comme une émanation négative, un danger interne face auquel il faut clorent ses yeux et ses oreilles, esquissez un sentiment de pitié navrée face aux pauvres frères « souffrants » porteurs et en proie à cela.

Donc si j'ai bien compris Pascoual vous êtes pessimiste quand à l'avenir de la cause Arèsienne ...
Tout cela, toutes ces histoires sans fin, ne fait que confirmer comme je l'avais pensé depuis le premier jour ou j'ai mis le pied dans un local de pélerins d'Arès que ce fonctionnement de groupe sans structures, sans chef ni hiérarchie n'est pas possible ni même souhaitable, du moins pas possible sans un minimum de cadres.

Et je dirai même ce n'est pas ce que Dieu demande, (mais rassurez vous Il ne demande pas non plus le contraire) Smile
Tu ne sera le chef de personne (R.A.16/1) cela FM l'a interprété abusivement .

et je suis d'accord le frère aîné a aussi donné sa part à la confusion à cette époque .
Il n'est pas difficile de comprendre pour quiconque, sauf pour les PA. que ce type de fonctionnement ne pouvait que generer des problémes de cet ordre.



Sleep bonne nuit


yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 3:02

frere Michel a écrit:
Si on ne fait pas appel à l'arbitrage du prophète, fera-t-on appel à l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres

l'appel à l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres... mais cela n'est rien d'autre que la DEMOCRATIE ... et la démocratie vous êtes contre Smile

alors

ce n'est pas la démocratie qui est mauvaise, c'est l'electoralisme !

yve

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 9:51

Citation :
Donc si j'ai bien compris Pascoual vous êtes pessimiste quand à l'avenir de la cause Arèsienne ...

Non. Je ne fais que répondre ponctuellement à une question. Je la met en concordance avec ce que j'observe et ce qu'il se passe aujourd'hui. Et la réponse est "non".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 9:55

Citation :
que ce fonctionnement de groupe sans structures, sans chef ni hiérarchie n'est pas possible ni même souhaitable, du moins pas possible sans un minimum de cadres

Il y a des chefs même si cela se dit libre. Pas chef au sens fort du terme mais des gens qui ont une certaine autorité et qui l'imposent ou bien parce que les gens suivent. Le "pas de chef, pas de hiérarchie" n'existe pas encore chez les PA. Affirmer est une chose.
Au contraire cela est souhaitable ce "pas de chef ni hiérarchie", c'est ce qui démontre la liberté de l'Homme.
Mais pour être libre il faut savoir aussi être solitaire. Vivre en groupe c'est bien mais il faut savoir être seul pour comprendre la liberté. Sinon ce ne sera que la liberté de groupe et la personne qui pourrait devenir seule aurait des difficultés voire souffrirait de la solitude. La liberté de groupe n'est pas la liberté que doit acquérir l'Homme. Si on sait être libre seul on le sera dans le groupe. Pas libre au sens faire n'importe quoi. Libre dans le sens avoir dépassé des choses, ne plus dépendre, être responsable, savoir tout perdre, ne rien attendre des autres, savoir se prendre en main... Dans un groupe il y a toujours un suivisme. C'est ainsi. C'est ainsi que naît la liberté de conscience. Sinon il y a qu'un mouvement de groupe qui se croit libre.
Revenir en haut Aller en bas
pat



Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 10:06

Citation :
Je sais enfin qui est frére C. et son épouse Christine
Il me semble que c'est vraiment la découverte la plus futile dans cette histoire. Je ne vois pas l'importance que cela peut avoir par rapport à l'évènement majeur qui s'est produit là et qui doit nous convaincre de l'urgence de mettre ne place ce que Dieu appelle l'Assemblée.

Citation :

Si on ne fait pas appel à l'arbitrage du prophète, fera-t-on appel à l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres

Et bien c'est justement à cela qu'il faut se préparer assez vite maintenant, si on veut que cette Parole révélée par Dieu à Arès ait une chance de marquer les générations à venir.

Citation :
'appel à l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres... mais cela n'est rien d'autre que la DEMOCRATIE .

Mais pas du tout. La démocratie c'est la loi imposée par une majorité, l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres ne se solde pas par une loi qu'on impose mais par une direction impulsée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 10:25

Citation :
Citation :
l'appel à l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres... mais cela n'est rien d'autre que la DEMOCRATIE .


Mais pas du tout. La démocratie c'est la loi imposée par une majorité, l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres ne se solde pas par une loi qu'on impose mais par une direction impulsée.

Smile OK. j'y avais pas pensé.
mais quand même à un moment donné, dans la plupart des cas, il faut bien qu'une décision soit prise. mais par qui ?
Je te remerçie quand même pour ta remarque pertinente.
Le probléme de la loi, de la démocratie est fort complexe, je ne prétends pas avoir réfléchi là dessus. Je ne fais que passer Smile


Citation :
Citation :
Je sais enfin qui est frére C. et son épouse Christine
Il me semble que c'est vraiment la découverte la plus futile dans cette histoire. Je ne vois pas l'importance que cela peut avoir par rapport à l'évènement majeur qui s'est produit là et qui doit nous convaincre de l'urgence de mettre en place ce que Dieu appelle l'Assemblée.

Non c'est pas futile, parce que c'est quelqu'un dont je me souviens, que j'arrive à situer et donc ça me permet de mieux comprendre le probléme.
ça date de 98.
tu me fais un procés d'intention là parce que tu laisses supposer que j'ai agi par simple curiosité. Mais je ne t'en veux pas Smile

Admin


Dernière édition par Admin le Dim 19 Fév - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 10:33

Ce que le frère aîné décrit des "approbateurs" et des "silencieux" suivistes est exactement la mécanique humaine qui a sévit et qui, hélas, perdure encore aujourd'hui et semble, hélas encore, bien en place pour persévérer demain. Je dirais que c'est plus subtil que ce que décrit Assunta. J’analyse les choses ainsi : devant la nécessité de coexister justement sans chefs et sans hiérarchie, la cohésion au niveau collective est sans cesse précaire, sans cesse menacée. Et ce faisant, dans l’inconfort de baigner indéfiniment dans un statut quo chaotique, les frustrations ressenties par tout un chacun sont grandes. La nature humaine est ainsi faite qu’elle se porte instinctivement vers un "bien être collectif", un "bien vivre ensemble". Donc, se porte dans une configuration leader/suivistes. Cette configuration elle-même ne semble pas être niée par le frère aîné dans les faits, puisqu’il choisit et impose même des "têtes" ici et là, puis demande que tous se rangent à son choix. Ensuite, hé bien une cohésion se faite et après il est très difficile de remettre quoi que ce soit en cause, et encore plus si c’est le prophète qui l’a mis en place. Dans la question que pose le frère aîné au sujet d’un contrepoids qui s’établirait si une "tête" dégénérait en "magistère", un contrepoids qui se modéliserait naturellement dans une sorte d’élan collectivisé, un "débat de la polone", je dis justement que quand cela tente de s’établir, c’est d’emblée tué dans l’œuf. Entre la logique grégaire de la collectivité humaine à la mode arésienne, et le ferment arésien qui jette de l’acide et du vinaigre sur tout embryon de fossilisation, c’est la placide logique grégaire qui l’emporte à chaque fois, jusqu’à ce que le frère aîné s’en mêle pour contrarier le processus. Disons que collectivement s’entend, il est "consensuellement" admis que "jeter de l’acide et du vinaigre" est une prérogative dévolue au prophète. Mais si c’est un ou des simples apôtres qui s’investissent de cela, c’est le déni total, l’ostracisme comme salaire ou la coercition au moyen de tout un tas de procès d'intention (que tu n'es "pas pénitent", que tu "critique", etc.). Donc, tant que le prophète est-là, vivant, la fossilisation est conjurée. Après, quand il partira, franchement je ne sais pas…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 12:01

Citation :
La nature humaine est ainsi faite qu’elle se porte instinctivement vers un "bien être collectif", un "bien vivre ensemble". Donc, se porte dans une configuration leader/suivistes. Cette configuration elle-même ne semble pas être niée par le frère aîné dans les faits, puisqu’il choisit et impose même des "têtes" ici et là, puis demande que tous se rangent à son choix. Ensuite, hé bien une cohésion se faite et après il est très difficile de remettre quoi que ce soit en cause, et encore plus si c’est le prophète qui l’a mis en place. Dans la question que pose le frère aîné au sujet d’un contrepoids qui s’établirait si une "tête" dégénérait en "magistère", un contrepoids qui se modéliserait naturellement dans une sorte d’élan collectivisé, un "débat de la polone", je dis justement que quand cela tente de s’établir, c’est d’emblée tué dans l’œuf.
La liberté absente produit tout cela. Les "têtes" elles-mêmes ne sont pas libres mais dépendantes donc automatiquement si une personne vient donner une opinion (qui n'est pas contradiction ou autre chose négative) alors cette personne paraîtra suspecte, car pour les "têtes" non libres elles vivent cela comme une contradiction ou la peur d'être contredite, voire la désobéissance au prophète.
Dans un groupe, c'est en groupe qu'il faut voir les choses et non pas mettre une personne à la tête de quelque chose sauf si elle est hyper ouverte aux autres, car n'ayant pas assez changés tous, pas assez libérés, il est ou serait tentant de tomber dans l'orgueil spirituel et devenir soi-même un chef. MP devrait tenir compte des avis des uns et des autres (même s'il y a désaccord par ex. ce qui ne veut pas dire être contre ou se révolter) pour faire avancer les choses. Le problème c'est qu'il n'écoute que les têtes. Donc automatiquement cela entretient le dominant/dominé ou chef/suiveur. Cela entretient de la frustration, souffrance, pour tous ceux qui ne se sentent pas écoutés non seulement par les têtes mais à fortiori par le prophète. Et si les "têtes" a ses têtes, c'est pire (non seulement pour la personne niée, qui se sent niée, mais cela entretient tout ce que l'on sait).
Revenir en haut Aller en bas
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 17:21

Dans un groupe, c'est en groupe qu'il faut voir les choses.

Réponse :
Oui, vous poursuivez cette quête d’une sorte de "fonctionnement multicéphale" qui pourrait se vivre et s’épanouir de façon spontanée ou innée. Mais cette quête a été faite mainte et mainte fois depuis trente ans. Et cela n’a jamais fonctionné.

Pour imager, le scrupule du « pas de chef et pas de hiérarchie » était tellement développé que ça conduisait presque toujours à ce que tout le monde devait être sur la ligne de départ (d’un projet ou de quoi que ce soit d’autre). Et au top, tout le monde devait se lancer en même temps, puis avancer sans que chacun ne dépasse quiconque. Puis surtout, arriver tous ex æquo en même temps sur la ligne d’arrivée.

Les anecdotes sont nombreuses, à l’image d’un groupe de vingt ou trente sœurs et frères, qui s’empoignaient et se coupaient les têtes à qui mieux mieux. Dès qu’une tête émergeait, hop ! il y en avait toujours un pour mettre un coup de sécateurs. Résultat, la paralysie totale de tous et la frustration comme salaire pour chacun. L’incapacité à se doter ne serait-ce que d’un porte-parole. La recherche du fonctionnement multicéphal exige que chacun soit le "coupeur de tête" de l’autre. Certes, il n’y a effectivement pas de chef et pas de hiérarchie. Mais il y a surtout que dalle au final, ça ne donne aucun résultat si ce n’est la paralysie et l’improductivité.

Après, que cette quête de "fonctionnement multicéphale" ne fonctionne pas, il en est conclut à chaque fois que c’est parce que les uns et les autres ne sont pas assez pénitents. Que s’ils étaient plus pénitents, ça marcherait mieux. On peut certes se payer de ces habituels mots. Mais à un moment donné ce genre conclusion est un écran de fumée. Pour moi, cette quête du "fonctionnement multicéphale" est sans doute la confusion la plus prégnante, comme le citron à la dent, qui perdure dans la "culture arésienne".

L’avènement de l’intelligence ne résulte pas d’une addition de soustractions. Et quand des cerveaux s’agrègent pour tenter de ne former qu’un, de se fondre dans un hypothétique unisson, ils ne font que se fondre dans une implacable illusion. Non, l’avènement de la polone se trouve ailleurs que dans ce fantasme de la "fusion multicéphale"…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 19 Fév - 20:11

Alors que les "têtes" ne soient pas toujours les mêmes. Il doit y avoir roulement afin que tout ne reste pas au même point (tant que cette liberté très difficile à acquérir n'est pas acquise). Là il y a une forme d'enrichissement.
Revenir en haut Aller en bas
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Lun 20 Fév - 0:13

Alors que les "têtes" ne soient pas toujours les mêmes. Il doit y avoir roulement afin que tout ne reste pas au même point (tant que cette liberté très difficile à acquérir n'est pas acquise). Là il y a une forme d'enrichissement.


Ou un tirage à la courte paille. Ou « chat touché ça sera toi ! », lol... Finalement, après trente ans, avons-nous vraiment résolut la quadrature du cercle ?
Cette question de l’aîné me hante. Mais elle ne me hante pas d’aujourd’hui. Depuis mes premières années arésiennes j’ai été habité par cette interrogation qui tenaille en dedans : « Si on ne fait pas appel à l'arbitrage du prophète, fera-t-on (après son départ) appel à l'arbitrage d'un libre débat des consciences libres, un débat de la polone (Rév d'Arès xxxix/12-13) ? ». Je me repent d’avoir répondu à l’aîné par la négative, parce que j’ai du lui infliger quelque chose de cruel en plein cœur prophétique. Je devrais m’imposer de ne pas penser que "non", je vais essayer…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Jeu 23 Fév - 5:38

Il est possible qu'après MP les gens se sentent plus libres et soient plus à même d'exprimer leur spiritualité, leur créativité et amènent une diversité enrichissante. Pour l'instant ils se sentent plus ou moins obligés d'obéir à une directive donnée ce qui n'est pas un problème en soi, mais cela freine énormément les possibilités diverses. Et si une personne est désignée pour tel ou telle responsabilité par MP lui-même alors évidemment les gens se sentent devoir obéir et cela donne les problèmes exposés publiquement sur le blog. Désigner une personne responsable est une chose, ne pas pouvoir exprimer les choses (au risque d'être mal vu) si par ex elle se trompe ou on croit qu'elle se trompe, est autre chose de plus grave car il y a impossibilité de dialogue, la communication est alors à sens unique. Et cela crée des incohérences qui amènent des problèmes, entre une façon d'agir demandée d'une part et cette liberté à retrouver d'autre part. Et c'est cela qui a toujours fait du tort au développement spirituel arésien.
Trop d'obéissance sans pouvoir dire une opinion contraire sans être mal vu, est le bât arésien qui a toujours existé.

Tout est reparti comme en 40 (d'après lecture du blog) mais les PA et notamment MP (il ne supporte pas qu'on lui dise qu'il a des torts aussi) se sont-ils remis en question profondément sur la façon de fonctionner ? Sinon un jour ou l'autre un autre problème surgira et un coupable sera désigné en place publique, sur le web.
Y a t-il remise en question aussi et surtout sur la façon de voir le monde (mécréants, cendre noire...). On ne peut attirer à soi ce que l'on méprise ou bien ce que l'on refuse de voir comme une potentialité positive qui amènerait du sang neuf.
Mécréant = agnostique, anarchiste, athée, impie, incrédule, incroyant, matérialiste, païen, païenne
Car quand même tous ces gens qui viennent dans ces conférences arésiennes sont très souvent soit en recherche de vérité, soit viennent voir si cela correspond à leurs attentes spirituelles donc sous-entend si c'est le cas de s'unir avec des personnes qui pensent comme eux. Ne pas tenir compte de cela est aussi être incapable de déceler un petit reste parmi eux. Car après tout ce sont peut-être ces gens qui pensent que ces conférences ne sont en rien spirituelles, va savoir et préfèrent partir !! Les gens ne sont pas aussi stupides et bas qu'il l'est laissé entendre !! Attention au complexe de supériorité.

J'ai écris sur un forum :
Je crois vraiment que Dieu s'adresse - par l'intermédiaire de Jésus ou sans son intermédiaire - à d'autres personnes, à notre époque, en France notamment (je ne fais pas allusion aux religions monothéistes). Et ces gens ne copient pas, ne plagient pas la RA, non pas du tout, il y a des gens qui comprennent simplement, sont ouverts et désirent retransmettre très simplement les choses. Dieu dit bien qu'Il souffle dans les poitrines. (Comme me répond justement Pat : "C'est sans doute parce que Dieu souffle dans le cœur de celui qui fait le bien qu'il ne met pas comme condition première de croire en lui dans la Révélation d'Arès et qu'il met surtout en avant l’accomplissement."). Hélas ce n'est pas accepté par MP (et certains PA qui le suivent à lettre) qui voit que de la noirceur, des mécréants, surtout s'ils ne prononcent pas le Nom de Dieu... Incroyable mais vrai.
Jésus refuse t-il de tenir compte de ces gens ? Je ne le crois pas ! Il les aime tout simplement pour tout ce qu'ils apportent de bien !!
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Jeu 23 Fév - 11:25

bonjour à tous
je vous lis mais je peux pas vous répondre Very Happy
j'ai acheté un nouvel ordinateur, mais avec le pavé tactile
c'est pas pratique, je ne sais pas faire de copié-collé !!!!
le mode d'emploi s'est bloqué en allemand


désolé'

yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Jeu 23 Fév - 22:54

23fév12 126C92

À Paris j'ai particulièrement encouragé la formation de "familles d'affinités", j'ai même été jusqu'à financer personnellement la location d'un local séparé pour que les familles d'affinités, sommairement discernables alors, puissent se faire distinctives et y développer leurs activités propres, chacune de façon déclarée et sereine, afin de changer les oppositions et incompatibilités en participations parallèles, ce qui aurait de surcroît permis de distinguer les justesses et efficacités des diverses méthodes employées, par exemple "mission sociale" d'un côté, "mission dévote (ou de la foi)" d'un autre, "mission artistique" par ailleurs, etc. On aurait beaucoup plus rapidement comparé les résultats des unes et des autres, mieux vu comment elles devaient ou disparaître ou collaborer.
Le projet ne s'est malheureusement jamais concrétisé. Il fallut abandonner le local (près de la Place de la République, je ne me souviens du nom de la rue) après une longue attente sans résultat. Jamais aucune "familles d'affinités" ne s'affirma et travailla de façon déclarée et sereine, contrairement à ce que les déclarations des uns et des autres avaient laissé espérer. Les personnes ou les groupes de tendances diverses continuaient, semble-t-il, de présenter leurs vues comme des désaccords fluctuants, déséquilibrants, et pas toujours très logiques avec La Révélation d'Arès, et non comme des complémentarités œuvrant de concert dans l'intérêt de La Révélation d'Arès. De là, soit des influences dominantes à caractère séduisant comme celle de frère C. à une certaine époque, soit des tensions internes avec leurs conséquences: découragements et abandons, soit au contraire la neutralisation de toutes les tendances avec chute dans un statu quo mou, mais non la collaboration intelligente et sereine d'affinités, de manières de penser et de faire, de forces, différentes et affirmées s'activant avec sagesse dans la même direction: Servir La Révélation df'Arès.
Je crois que cela se fera et que les frères arriveront à comprendre que ce n'est pas en s'efforçant d'influencer l'autre, mais en l'aidant à s'affirmer, sachant que les différences sont propres à l'homme et font la richesse de l'humanité, toujours dans l'intérêt du grand Dessein de Dieu rappelé à Arès, que l'assemblée trouvera finalement ce qui la caractérise.
Ça, ce sera de la déculturation !
Revenir en haut Aller en bas
Pascoual
Invité



MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Jeu 23 Fév - 23:10

Oui, tout ça sur le papier c'est d'une haute volée comme espérance. L'ennui, c'est que ça ne se réalise pas dans le concret. L'espérience aura au moins montré que ce n'était pas l'apport de quatre bons murs qui aurait résolut le schmilblick. Le soucis se situe bien dans la difficulté chronique à "cohérer" de part les antagonismes. Et pour ce faire, il n'y a pas de recette. Il y a juste les phrases en boucle que l'on se répète en point d'orgue de chaque échec, chaque irrésolution, chaque désillusion. Les phrases en boucles dans le genre : "C'est parce que nous ne sommes pas assez pénitent. Si on était plus pénitent, ça marcherait mieux, etc.". Je pense qu'on se paiera de mots pendant longtemps encore. C'est comme ça. Combien il est ardu de pétrir la pâte humaine selon les voeux du Ciel. Très sincèrement, je ne sais pas comment fait cet homme choisit par l'Eternel pour porter un truc aussi monumental...
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Dim 26 Fév - 1:04

Avant de poursuivre juste une remarque Smile

@Assunta

Citation :
Vraiment, l'Arabie Saoudite est ce pays là ??? Alors que l'on sait que les salafistes règnent.
Ce ne sont pas des musulmans tendres, à preuve ce journaliste obligé de dire pardon pour APOSTAT !!! Apostasie = peine de mort. Tout cela parce qu'il a dit en s'adressant à Mahomet : « J'ai aimé certaines choses en toi mais j'en ai abhorré d'autres, et je n'ai pas compris beaucoup de choses à ton sujet. J'ai aimé le rebelle en toi , mais je n'aime pas l'aura de divinité autour de toi. Je ne ferai pas de prières pour toi. Je te serrerai la main en égal… Je te parlerai comme à un ami, pas plus. »
Michel Potay magnifie ce pays où règne de telles choses ????
MP lui-même n'est-il pas déifié ? Il ne va pas jusqu'à tuer certes, mais à rejeter ceux qui ne lui sont pas soumis
.../...
Cette réponse à cet homme salafiste veut tout dire hélas.
Juste une remarque: mais cet homme, ce sympatisant musulman, n'est pas salafiste !
et n'est pas responsable de la politique de son pays ! il vit dans un pays l'Arabie Saoudite ou les salafistes regnent, c'est different.
Mais cela dit le frere Michel n'a pas de politique de communication ( et ce sympatisant musulman Khaled qui lui dit; mais je ne comprends pas votre politique avec les hommes qui vous entourent Smile ) il se contente de suivre le cours de sa pensée et de sa reflexion sans se soucier on pourrait dire "des dégats colatéraux" Smile
il donne raison tantot à l'un tantot à l'autre plusieurs fois dans la même page ... tel que ça en donne le tournis ! et souvent il est assez injuste avec certains ...

yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Potay blog    Aujourd'hui à 9:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Potay blog
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Blog Michel Bontemps
» Michel Delord
» "Vous entrez dans les Temps prophétisés dans les textes bibliques", - Michel Archange !
» Un nouveau blog "L'express" consacré à l'éducation
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: