L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Commentaire 125C53 petit livret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Commentaire 125C53 petit livret   Mer 18 Jan - 11:03

17jan12 125C53
Vous avez laissé parler votre fille Nina, parlant elle-même au nom de tous les Pèlerins d'Arès, pour dire: Soyez meilleurs que moi ! C'est que votre situation de prophète est ambigüe, car oui, je peux peut-être espérer être meilleur que Michel Potay, et en même temps non, je ne peux sûrement pas espérer être plus lucide que Mikal à propos du Fond.
Toute comparaison avec vous devrait considérer aussi l'action du Père, qui dit par exemple à la fin des théophanies: Je lave ton cœur et toi, tu laves le cœur du frère (Rév d'Arès L/1-2). Cette phrase est comme hors du temps. Il vous est bien difficile de distinguer l'aide spéciale reçue du Créateur — et même parfois imposée, lors d'évènements surnaturels qui vous ont probablement changé de manière irréversible — de votre effort spirituel propre, avant, pendant et après les événements surnaturels. Pourtant, votre responsabilité est entière pour mettre ou non vos pas dans les Pas du Père, comme Jésus l'a fait (Rév d'Arès 2/12): Le fruit n'est pas l'Arbre; c'est toi le fruit. Si tu pars, tu ne reviens pas (Rév d'Arès xxiii/13).
Disons que c'est comme si vous étiez une voiture avec un chauffeur. Le Père vous a choisi pour multiplier la puissance de votre moteur et de vos freins par dix, mais sans modifier les capacités de conduite du chauffeur, ni ses motivations... Si le chauffeur ne quitte pas la voiture, il n'a alors plus qu'une possibilité: Choisir ce qu'il veut faire de ce don, et, une fois choisie la voie du Père, s'adapter le plus vite possible à la puissance nouvelle de sa voiture s'il ne veut pas partir dans le décor — car la voie du Père est sinueuse, et carrément verglacée par endroits ! — puis apprendre à exploiter cette puissance au mieux pour apprendre aux autres à aller le plus loin possible.
Dès lors, comment comparer vos performances par rapport à tout autre association usuelle, voiture plus chauffeur, et comment même retrouver la situation initiale du moteur et du chauffeur pour comprendre pourquoi cette association a été choisie ? Hum, bon d'accord, mon image est aussi fumeuse, malodorante et pétaradante, voire asphyxiante, que le départ d'un dragster de 2000 chevaux... J'espère que l'humour allège mon propos.
Le charisme prophétique est une des choses que le Père n'a pas voulu éclairer en profondeur, alors que c'est la seule question qu'Il vous a posé explicitement, lors de la cinquième théophanie: Réponds ! Pourquoi Mon Œil voit-il ton œil ?(Rév d'Arès xxxix/2). Et juste après: Ton nerf est le fil jaune de Mon Nerf.
Je vous ai entendu dire à Paris, le 6 décembre 1997, que le mot jaune dans cette phrase est l'un des rares mots prononcés pendant toutes les théophanies qui n'ait pas été éclairé par une transmission intérieure et immédiate de son sens.
Je pense que vous êtes un grand prophète, que votre enseignement lave le cœur de ceux qui vous suivent, c'est-à-dire qui font l'effort libre d'appliquer la Parole que vous enseignez.
Cependant, plus que les autres hommes, vous vivez tous les jours dans une incertitude existentielle que le prophétisme vous impose, étant à la fois un pécheur et Mikal, quoique fragile comme la soie, Mikal dont la gorge est la fontaine où Ma Parole nage, monte comme la trombe' (Rév d'Arès xLvii/9).
Quel cadeau ! Vous assumez votre incertitude existentielle, si impressionnante, grâce à la mise en pratique personnelle de votre enseignement. Votre exemple m'aide à accepter ma propre incertitude qui paraît infiniment moindre. Ce que j'obtiens sur le plan spirituel, c'est parfois avec l'aide du Père qui prolonge mes efforts prophétiques: Mon Bras attend au bout du bras d'homme; il Le saisit s'il veut (Rév d'Arès xxx/6). Mais Il ne s'est pas engagé à m'aider parce que j'aurais un rôle unique. Pour ce rôle unique que vous assumez, je vous remercie.
J'adresse, à vous, à vos proches et aux lecteurs de ce blog, tous mes vœux de longue vie, de bonheur et d'accomplissement spirituel.
Pour revenir à ce billet, peut-être pourriez-vous dire un mot sur la relation complexe, elle aussi parfois ambigüe, entre le pénitent et celui qu'il reconnaît meilleur que lui, mais qui ne semble pas être pénitent, ou simplement affirme ne pas vouloir l'être ? Typiquement, cette personne meilleure peut avoir reçu une forte éducation religieuse qu'elle ne dépasse pas. Elle peut aussi faire partie du fumier d'où sort le jardin, avec la lèvre qui cache l'hameçon et que le frère baise (Rév d'Arès xxii/Cool. C'est par exemple le cas de la relation parent/enfant, quand le frère-enfant reconnaît l'hameçon religieux chez son parent meilleur que lui.

Patrick Jours DeGris d'Île de France



Réponse de Michel Potay :
Merci pour vos bons vœux, Patrick.
Votre commentaire me fait un peu penser à un petit livret que j'ai lu voilà quatre jours. J'étais jusqu'à hier soir en mission dans une ville du Sud-Est, que je vais quitter ce matin pour Bordeaux avant de partir à Paris pour un week-end de travail.
Au local de la mission, je tombe vendredi soir sur un petit livret format A6, dont la couverture est l'image de la présente entrée 125, l'affiche qui souhaite aux passantx d'avoir une âme forte et pourquoi pas plus forte que celle des pénitents que sont les Pèlerin d'Arès ?!
Mais, ouvrant le livret, ce que je lis à l'intérieur me déroute. Sophistique. Dans ce texte le simple et chaleureux vœu de la couverture, qui comme tout vœu plane sur la contingence, les disparités de l'existence, est comme changé en règle ! Le texte laisse le lecteur penser que le but et le travail prime de tout Pèlerin d'Arès est d'obtenir de toute personne du dehors qu'elle devienne absolument meilleure que lui.
C'est hors de mesure et de discernement.
Faudrait-il, quand vous souhaitez le plus grand bonheur, la plus belle réussite et la meilleure santé aux autres, que ces bonheur, réussite et santé dépassent nécessairement, absolument les vôtres ? Bien sûr que non. Ce serait d'une absurdité masochiste. Votre souhait n'est comme tout souhait qu'une forme courtoise et superlative du vœu que le plus grand bonheur, la plus belle réussite et la meilleure santé soient donnés à tout le monde, vous compris !
Navré, je repose le livret, je demande à un frère qui se trouve là: "C'est vous qui avez rédigé ce texte sophistique ?"
Il me répond:"Non, c'est venu de Paris."
Moi: "J'espère qu'ils n'en ont pas distribué en trop grand nombre là-bas. Comment les lecteurs de ce livret vont-ils nous percevoir ?

Comme des doloristes ? Le vœu que l'autre soit un jour, d'aventure, meilleur que soi est une courtoisie fraternelle, un bref moment d'enthousiasme comme tout souhait l'est, un vœu qui ne ressort pas non plus de sotte impossibilité, mais développer cela en dogme devient sot, et nous défigure, parce que le petit reste s'efforce d'être, c'est évident et permanent, au moins aussi bon sinon meilleurs que les bons du dehors et si, d'aventure, il y a au dehors quelques exceptions dans le sublime, ce sera merveille et l'on s'en réjouira."
Méditatif, je conclus: "C'est sans doute de ma faute. J'aurais dû penser à le confusion possible des genres, le passage irréfléchi du genre vœu au genre dogme."
Au reste, souhaiter à quiconque d'être meilleur exemple de pénitence que frère Michel montre un enthousiasme de bon aloi et une possibilité, mais se demander si cela va jusqu'à souhaiter à quiconque d'être "plus lucide que Mikal à propos du Fond" montre tout logiquement une impossibilité, parce que savoir est savoir et qu'on ne peut pas plus que savoir. Souhaitons à tous les hommes de comprendre la Parole du Père comme je la comprends non par mes mérites, mais simplement parce que c'est un savoir que j'ai reçu avec cette Parole même, un savoir qui ne me doit rien mais qui est indépassable.



Dernière édition par Admin le Mer 18 Jan - 16:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Commentaire 125C53 petit livret   Mer 18 Jan - 13:14

Citation :
savoir est savoir et qu'on ne peut pas plus que savoir. Souhaitons à tous les hommes de comprendre la Parole du Père comme je la comprends non par mes mérites, mais simplement parce que c'est un savoir que j'ai reçu avec cette Parole même, un savoir qui ne me doit rien mais qui est indépassable.

Michel Potay émet une idée curieuse car si il a reçu un savoir avec cette Parole
je ne vois pas comment ce savoir pourrait être transmis à d'autre vu que c'est lui qui a reçu cette parole ! bounce Donc c'est un savoir qui tient lieu d'une expérience, hors comme il est le seul à avoir vu, de ses yeux vu, et d'avoir entendu, de ses oreilles entendus, les messages de Jésus puis d'une émanation du créateur, je vois mal comment d'autre si ils ne vivent pas la même expérience que lui pourrait être détenteur de ce savoir ? Mais bon pour moi le savoir dont il parle est la réalité de la vie en-dehors du corps physique, il en a fait l'expérience et je le croie volontier d'autant qu'il est loin d'être tout seul sur cette terre à avoir fait cette expérience. Mais peut-être parle-t-il du savoir lui permettant de donner un sens supplémentaire aux mots et aux idées émises par Jésus et le bâton de lumière ? là , personnellement je ne suis plus d'accord car cela voudrait dire qu'il est devenu Dieu.
et qu'il peut écrire un message divin ! Non il a reçu des messages venant du ciel mais lui est dans un corps physique, Il n'est pas énergie lumineuse comme Dieu ou capable de se matérialiser comme Jésus. Donc restons sur terre, Michel Potay est le premier a avoir reçu le nouvel enseignement du père, c'est pas moi qui l'invente, c'est écrit dans la Ra mais je me répète, il n'est pas le seul sur terre à être un intermédiaire entre les volontés du ciel et le monde tel qu'il fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Commentaire 125C53 petit livret   Mer 18 Jan - 15:58

Citation :

Au local de la mission, je tombe vendredi soir sur un petit livret format A6, dont la couverture est l'image de la présente entrée 125, l'affiche qui souhaite aux passantx d'avoir une âme forte et pourquoi pas plus forte que celle des pénitents que sont les Pèlerin d'Arès ?!
Mais, ouvrant le livret, ce que je lis à l'intérieur me déroute. Sophistique. Dans ce texte le simple et chaleureux vœu de la couverture, qui comme tout vœu plane sur la contingence, les disparités de l'existence, est comme changé en règle ! Le texte laisse le lecteur penser que le but et le travail prime de tout Pèlerin d'Arès est d'obtenir de toute personne du dehors qu'elle devienne absolument meilleure que lui.
C'est hors de mesure et de discernement.
Faudrait-il, quand vous souhaitez le plus grand bonheur, la plus belle réussite et la meilleure santé aux autres, que ces bonheur, réussite et santé dépassent nécessairement, absolument les vôtres ? Bien sûr que non. Ce serait d'une absurdité masochiste. Votre souhait n'est comme tout souhait qu'une forme courtoise et superlative du vœu que le plus grand bonheur, la plus belle réussite et la meilleure santé soient donnés à tout le monde, vous compris !
Navré, je repose le livret, je demande à un frère qui se trouve là: "C'est vous qui avez rédigé ce texte sophistique ?"
Il me répond:"Non, c'est venu de Paris."
Moi: "J'espère qu'ils n'en ont pas distribué en trop grand nombre là-bas. Comment les lecteurs de ce livret vont-ils nous percevoir ?


Smile


J'ai posté ce commentaire à cause de "petit livret" Smile
J'ai pensé faire imprimer des petits fascicules (à mes frais mais les autres peuvent contribuer Wink) ou il y aurait des textes du frere Michel savamment choisis et ordonnés à distribuer. Mais bien entendu avec un contenu différent de celui de ce frere d'Ile de France dont parle FM. Qu'en pensez vous ?


Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Commentaire 125C53 petit livret   Ven 20 Jan - 13:22

Alors ya pas beaucoup d'amateur de "petit livret" !
Il est vrai que nous sommes si peu nombreux pour l'instant .

@ plus tard



Yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaire 125C53 petit livret   Aujourd'hui à 9:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaire 125C53 petit livret
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour télécharger un petit livret de prière
» livre Le petit Lenormand de A à Z
» guide d'interprétation ? j'ai reçu le jeu du petit lenormand des éditions grimaud, et le grand jeu lenormand
» Sainte Prisca ou Priscille IIIème s. (Rome) et commentaire du jour " L'Epoux est avec eux"
» Arisème petit prêcheur

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: