L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Commentaire 124C15 Noël 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Commentaire 124C15 Noël 2011   Mar 20 Déc - 1:04

19déc11 124C15
Je pense, si vous le permettez, au Noël 1973.
[C'était] votre dernier Noël d'église, passé à Bourges avant de prendre quelques jours plus tard la route d'Arès où, le 15 janvier, pas plus de trois semaines après ce dernier Noël chrétien, vous alliez rencontrer celui que vous aviez célébré jusque là comme le Christ-Dieu.
[Le Christ-Dieu] mort sur la Croix pour le rachat des péchés et qui allait se révéler non homme-dieu mais homme humain, dont l'âme passe dans l'univers l'attente interminable jusqu'au Jour de Dieu (Rév d'Arès 31/Cool.
Pour vous, le Christ-Dieu du Noël 1973 allait devenir le Jésus du 15 janvier 1974, rien d'autre qu'un messager du Créateur.
Que s'est-il réellement passé cette nuit du 15 janvier 1974, trois semaines après Noël 1973, quand le Ciel a détaché de son immense cache de l'univers la Parole sous la forme d'un homme (comme vous dites) transfiguré ? Vous seul le savez, et même le savez-vous vraiment ? Êtes-vous même seulement sûr que c'était la nuit ?
Bon, j'exagère... Je veux dire qu'on ne sait que ce que vous en avez dit, pas grand chose en fait. Vous avez voulu éviter ce que vous avez appelé "les effets scéniques par quoi on remplace inévitablement les faits et choses indescritibles et qui ne sont pas, aussi sincèrement on les raconte, la vérité, parce que la physique du surnaturel n'est pas notre physique et nous n'avons pas les repères, les comparaisons qui permettent la description," dit l'enregistrement que j'ai pris de vos paroles (peut-être à votre insu, quoique j'eusse l'impression que vous vous en doutiez) le jour de notre conversation. Si vous vous en souvenez.
Pouvez-vous revenir sur le souvenir de Noël 1973 ? Cela vous permettrait de revenir sur la transition brutale dans votre vie du Christ-Dieu à l'homme Jésus transfiguré pour nous aider à faire la transition nous aussi ?
Peut-on prendre ce que vous dites pour argent comptant ?
Peut-on notamment se fier à votre transcription du Message de Jésus, que vous alliez faire trois semaines après votre dernier Noël chrétien et que vous prétendez fidèle au mot près ?
Vous êtes sûrement sincère, mais êtes-vous vraiment conscient à 100 % de ce qui s'est passé ?
Quand les événements sont bouleversants, les souvenirs sont bouleversés. Mon grand-père, capitaine en 1914-1918, avait mené sa compagnie à une attaque à la baïonnette et ne se rappelait que de sa course folle, déhanchée, sur un sol cahotique, à découvert face aux tranchées allemandes, du vacarme de mitrailleuses et d'explosions, de ses propres cris "En avant pour la France !" Il racontait à peu près ceci: "Je suis passé travers les balles, je ne sais comment. Je ne voyais plus ni mes hommes ni rien, je courais, je tirais de coups de révolver, je crois avoir vu tomber un boche devant moi... Où ? À découvert ? Dans sa tranchée ? J'ai pris cette tranchée, je crois, puisqu'on allait me décorer. Était-ce le jour ou la nuit ? C'était comme un rêve agité. D'ailleurs, si ce n'était pas comme un rêve, si on n'était pas fou dans ces moments-là, qui le ferait ? On n'en retient que des galimatias."

Galimatias... C'était son mot. Et pour vous, n'est-ce pas des galimatias relatant un fait vrai mais dont vous ne vous souvenez pas vraiment ?
H. T.



Réponse de Michel Potay :
Non, je ne me souviens pas de notre conversation.
.../...
Vous êtes l'énième personne qui me posez ces questions depuis plus de trois décennies, mais vous le faites dans un style qui vous distingue et qui me donne envie de redire, pour l'énième fois, ce que je dis aux légitimes douteurs.
Il y a vraiment, votre grand-père avait raison, des moments où l'homme et ce qu'il traverse sont des énigmes pour lui-même.
.../...
J'avais peur devant Jésus. Pas peur pour ma vie, mais peur parce que Jésus lisait en moi comme dans un livre. Il voyait mes péchés. Vous n'avez pas idée de l'effet subi. Vous êtes comme autopsié vivant, la douleur physique en moins, mais le vue de vos propres turpitudes... de vos tripes... bien claires et bien moches, parce que vous voyez des choses que l'Autre voit, comme s'il vous prêtait ses yeux, et que vous n'aviez jamais discernées en vous, bien cachées sous votre peau lisse. Indescriptible, irracontable ! L'empathie dans le sens Ciel-->homme-->Ciel n'a rien à voir avec m'empathie dans le sens homme-->homme.
.../...
Tout avec Jésus s'est, tout au contraire, déroulé dans le calme. Seulement, les côtés indescriptible parce qu'incomparables de l'événement ont fait que j'ai simplement rapporté les faits dont j'étais sûr qu'ils se fussent passés et que je pouvais les rapporter sans tomber dans les comparaisons hasardeuses.
Quant à la transcription de L'Évangile Donné à Arès, elle est exacte au mot près. Certes, il faut tenir compte du léger retard, quelques secondes, que j'avais toujours sur la Parole que m'apportait Jésus, mais je me fis dès le départ — sans doute Jésus me conditionna-t-il pour ce faire dès le départ — un scrupule absolu de témoigner de ce que j'entendais.
Pour finir, je vais vous dire ma pensée:
Si vous avez des doutes, ils ne tiennent pas aux détails matériels de la rencontre. Ceux qui me disent: "Ah! Si vous aviez filmé Jésus on y croirait," savent-ils qu'on aurait dit ensuite: "Tout ça est truqué ! Qui veut trop prouver fait douter plus encore, etc., etc." ? Les doutes sont en vous, font partie de vous, parce que vous êtes, homme ou femme, de cette génération sceptique, douteuse, suffisante, par culture parce que vous vivez dans un monde où presque tout trompe: Cinéma, publicité, roman, discours politique, sermon d'église, femmes rafistolées, remplies de silicone et de gonflette, etc. Il vous faut donc faire le passage vers la foi. Cela met en œuvre la volonté d'être et l'humilité. Les aurez-vous ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Commentaire 124C15 Noël 2011   Mar 20 Déc - 1:44

Michel Potay a écrit:
Si vous avez des doutes, ils ne tiennent pas aux détails matériels de la rencontre. Ceux qui me disent: "Ah! Si vous aviez filmé Jésus on y croirait," savent-ils qu'on aurait dit ensuite: "Tout ça est truqué !

C'est le genre même d'argument pris trés au sérieux par les pélerins d'Arès, qui ne cherchent pas plus loin, ce qui les dispense de réfléchir par eux-mêmes Smile
Car .... ce n'est pas parce qu'on aurait dit "tout ça est truqué " etc ... qu'il (le frere Michel) fallait se dispenser de proceder à des vérifications basiques .... non irréfutables certes mais qui auraient au moins le mérite pour lui-même de vérifier qu'il n'était pas victime d'hallucinations .....
Certes, je comprends qu'au début, il n'osait pas ... mais ça a duré tout de même 80 jours (40 fois 2 jours ) et entre temps il a eu largement le temps de réfléchir ....

car
la suite à demain

Yve


Dernière édition par yve le Mer 21 Déc - 14:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Commentaire 124C15 Noël 2011   Mer 21 Déc - 14:30

Ce genre d'argument ne tient pas .....

yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandore



Messages : 50
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Commentaire 124C15 Noël 2011   Lun 26 Déc - 12:07


yves a écrit:
Certes, je comprends qu'au début, il n'osait pas ... mais ça a duré tout de même 80 jours (40 fois 2 jours ) et entre temps il a eu largement le temps de réfléchir ....

bien sûr, c'est evident et surtout de la part d'un ingenieur, de quelqu'un ayant une culture scientifique ... il aurait du proceder à quelques vérifications alien

pandore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaire 124C15 Noël 2011   Aujourd'hui à 17:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaire 124C15 Noël 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commentaire d'arrêt - Droit des obligations
» Commentaire EAF ES/S 2011
» méthode NATURHOUSE
» Mercredi 5 Janvier 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: