L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 La derniére entrée du frére Michel entrée 122/3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: La derniére entrée du frére Michel entrée 122/3    Mar 25 Oct - 14:19

25oct11 122C57

Cette entrée me touche particulièrement car ma Mère s'est éteinte cet été le 13 juillet comme vous le savez déjà.
Voilà le message que vous m'avez écrit le 14 juillet. Ça peut servir d'autres qui passent par là :
"Une mère qui meurt, c'est la mère du monde qui meurt. Je partage votre peine même si ma peine ne peut être égale à celle d'un fils. Je me souviens de pèlerinages que votre maman fit à Arès et en cette période de Pèlerinage 2011 je suis particulièrement sensible au départ d'une des nôtres en ces moments de piété intense, quand nous revenons sur ce Saint Lieu prendre le Feu [Rév d'Arès xLi/7]. Faites une mortification dure pour votre maman et à chaque fois que votre chair souffrira de cette mortification, vous faisant prendre conscience que vous avez une chair et que vous pouvez la prêter à celle, votre maman, qui a quitté sa chair, le temps qu'elle soit visitée par l'ange porteur de liminaire [Rév d'Arès 33/34], dites-lui : 'Maman, prends mon corps, prend ma chair, elle t'aidera à faire le difficile passage!' "Frère Michel
J’ai donc fait mortification pour elle comme nous indique La Parole. Sa mort m’a fait réfléchir à ce qui se passe "de l’autre côté", que l’on appel invisible, l'au-delà, le séjour des morts etc.
Je connais des gens à qui c'est arrivé, mais quand ça arrive dans sa propre famille, on comprend mieux ce que c’est de perdre quelqu'un de proche. De plus, c'est ma propre mère qui m’a élevé et avec qui j’ai un lien affectif particulier. On se dit que ce n’est pas normal (de mourir), il y’a un problème quelque part...
Nous sommes en partie coupés de cet ailleurs, je m’en rends vraiment compte. Si je veux avoir des nouvelles d’un ami, par exemple au États-Unis, je lui passe un coup de fil, mais là [pour avoir des nouvelles de ma mère] pas de téléphone !
Je pense qu’il s’agit d’une autre forme de communication, celle de l’âme qui échappe à la raison raisonnante.
La mort est une anomalie acceptée par beaucoup comme une fatalité. Si l’on dit que la mort sera vaincu un jour (le Jour de DIeu, Rév d'Arès 31/Cool par l'action simultanée d’un petit reste de pénitents allié à Dieu qui fera levier sur le monde, ça peut faire Walt Disney dans la pensée de gens habitué à une seule façon de voir, celle qui dit que "C’est comme, ça ne changera jamais, à quoi bon… etc…"
Tous les jours, des gens meurent. Ils doivent découvrir par eux-mêmes cette étrangeté qu’est la mort du corps, l’instant ou l’être sort de son corps et bascule dans un autre monde que Dieu vous a fait visiter, ce monde "séparé" sans corps, qui n’existait pas dans les temps très, très lointain d’Éden.
J’apporte aussi un témoignage qu’un signe est arrivé en août à la compagne d'un de mes frères, alors qu'ils étaient en excursion. Elle à vu ma mère (son buste à partir de la taille, habillée en blanc et apparemment rayonnante), "Pendant longtemps," nous à t'elle dit. Elle pensa d'abord que c’étaient ses yeux qui voyait mal, mais comme ça a duré longtemps — Elle se frotta même les yeux pour voir si ma mère partait —. Puis le lendemain elle se fit assez mal à une cheville et cette fois-là elle sentit que c’était ma mère, elle ressentit sa force et la douleur partit.
Je lui posais la question : "C'est la première fois que tu as vu de ce genre de chose ?" Elle me dit oui. Elle est sérieuse, ne se drogue pas, n'a pas de problème psychique. Je crois son témoignage, car mon cerveau ne sait pas tout, la science non plus et je rattache ce signe à toutes sortes de preuves qui surviennent dans le Chemin de la Vie Spirituelle éprouvé et vécu par celui qui fait les vrais efforts de devenir un homme meilleur.
La maladie d’Alzheimer n'affecte pas que les personnes âgées ! Elle est en nous tous, si je puis dire. Nous, hommes vivant sur cette terre, avons oublié le souvenir d’Éden, de Dieu. Arrêtez quelqu’un dans la rue et dites-lui : "Vous êtes un être Divin au Fond de vous, vous êtes image et ressemblance (Genèse 1/26-27) de Dieu ». S'il ne le sait pas, il va vous regarder en pensant: "Qu’est-ce qu’il me raconte?!" Son cerveau ne lui donne aucun souvenir ; le temps présent idem. Alors, la science se base là-dessus: Aucun souvenir, aucune preuve actuelle (les réfutateurs qui commentent sur votre blog).
Moi-même je fais des efforts pour réveiller au Fond de moi cette image et ressemblance de Dieu par la prière, la moisson, la pénitence, le Feu que je prends à Arès au pèlerinage. J’avance avec les signes que Dieu me donne sur mon chemin vers les Hauteurs Saintes.
Pour finir, il y a eu un autre signe, qui est arrivé à un de mes frères avant de partir au Canada. Une semaine auparavant, il était venue rendre visite à ma mère et, à un moment donné, il a vu un visage rayonnant lumineux "sortir" du visage de ma mère comme pour lui dire au-revoir. Comme si une intelligence "qui sait tout" ou l'âme de ma mère savait qu’il ne serait pas là quand elle partirait.
Frère Michel, de ces signes peut-on déduire l’état d’une personne qui est passée de l’autre côté ?
Je ne pense pas qu’un spectre puisse apparaître et donner de la Force à quelqu’un de vivant. Les spectres sont sans Force ascensionnelle ou trés faible, [ils n'ont pas de] Vie de l’âme. Qu’en pensez-vous ?
Comme nous, vous avez très peu d’informations sur la vie après la mort, La Parole est très économe en informations. Donc, je comprends aussi par-là qu’il est impossible de savoir dans quel état sont nos proches disparus. Ai-je raison ? Comment en savoir plus ? Je pense que cette question intéresse beaucoup de monde, car tous tôt ou tard sont touchés par la mort d'un proche.
Il est normal que l’on veuille savoir si tout va bien pour une personne "qui est passé de l’autre côté." On le fait bien sur terre quand quelqu’un déménage loin de sa famille, on se demande si tout va bien, si la personne est bien installée, si elle a besoin de quelques choses. Mais là, [devant un défunt] c’est le black-out ! [Le black-out] pour la plupart des hommes (sauf exception), et ça n’est pas normal.
Notre péché collectif a mis un mur entre le Créateur et sa créature, les hommes entre eux sur terre et les hommes entre eux du coté visible et du coté invisible. À nous tous de faire cesser cela sauf qu’il faut prendre en compte que nous avons un héritage négatif (le mauvais choix de comportement répété chaque jour depuis très, très longtemps) et un héritage positif (le message des prophètes, ceux qui ont cheminé vers les Hauteurs Saintes avant nous, que Dieu rappelle dans La Révélation d’Arès : Voilà où Je suis, où Je ne suis pas, afin d’y voir clair dans la bonne façon d’avancer et de ne plus jamais reproduire les mauvais comportement issus du péché.
La patience et la persévérance nous sont demandées pour nous libérer spirituellement et aider nos frères et sœurs à se libérer spirituellement ! C’est possible, vu que Dieu le dit. On y arrivera !

Nasser d'île de France



Réponse de Michel potay :

Nasser, j'ai publié ce commentaire, malgré sa longueur, parce qu'il m'a beaucoup touché.
Concernant ce que nous pouvons savoir de la situation du défunt dans l'au-delà, vous avez fait la demande et la réponse en écrivant: "Comme nous, vous [frère Michel] avez très peu d’informations sur la vie après la mort, La Parole est très économe en informations. Donc, je comprends aussi par-là qu’il est impossible de savoir dans quel état sont nos proches disparus. Ai-je raison ?"
Oui, vous avez raison.

De toute façon, en quoi cette information pourrait-elle vous être compréhensible, donc utile, puisque les vivants dans la chair et les vivants sans la chair n'ont plus les mêmes sens, les mêmes repères, ne peuvent pas partager leurs vies, donc ne peuvent se les décrire ou se les comparer.
Vous pouvez regarder un oiseau, vous ne pouvez pas vous mettre à sa place. Vous ne pouvez pas savoir comment il voit, ce qu'il ressent et comment il le ressent, comment il se repère, quelles sont ses joies et ses peines. Il est sans nul doute dans un autre ordre de sensations. Il a un comportement, certes, qui varie selon les circonstances et nous en déduisons des sentiments d'oiseau, des souffrances et des bonheurs d'oiseau, par comparaison avec nos propres comportements selon nos propres circonstances, mais ces comparaisons sont-elles justes? Nous l'ignorons et ce que nous pensons savoir est subjectif. Seul l'oiseau a un ressenti objectif de lui-même. Il y a un mur infranchissable entre l'oiseau et vous. Il nous faut nous contenter d'aimer l'oiseau, de le nourrir et de l'aider dans la mesure où nous le pouvons. Même chose avec ceux qui sont partis dans l'invisible au-delà.
Ceci dit, la vision qu'a eu de votre maman la compagne de votre frère, ce genre d'apparition de défunts est chose courament rapportée, mais ce qu'en déduit le témoin est aussi tout subjectif. Il ne peut se mettre à la place du défunt apparu.
La sagesse implique de percevoir de l'au-delà seulement ce qu'on en perçoit: pas grand chose, quand on le perçoit, sans extrapoler.
Quant à l'incrédule qui vous "regarde et dit: "Qu'est-ce qu'il me raconte, celui-là?!", il pense que vous êtes fou sans comprendre qu'il y a une nécessaire "folie" pour sortir de l'animalité myope de laboratoire, à laquelle se réduisent à plaisir les rationalistes. Ce n'est pas sans raison que les grands spirituels ont été taxés de "fous de Dieu."
Quel homme peut-il créer, ne serait-ce que créer sa propre vie, sans être inspiré ? Et qu'est-ce que l'inspiration sinon cette sorte de folie ? La folie de l'inspiration, qui est une voie de la connaissance, est indissociable de la nature divine de l'homme, mais cette image et ressemblabce du Créateur s'est tellement réduite chez de nombreux frères humains qu'ils ne peuvent plus sentir cette vie transcendantale au fond d'eux. Ils ont perdu jusqu'à l'intuition de leurs origines et de leurs relations avec l'invisible.
Il ne date pas d'aujourd'hui le partage entre raison et déraison, entre l'homme rationnel et l'hurluberlu. L'hurluberlu, c'est tout croyant et tout particulièrement, semble-t-il, tout Pèlerin d'Arès, "victime hallucinée de ce fou de Potay", m'écrit un commentateur que je n'ai pas publié — Il y en a tellement de ce genre-là ! — "Les psychiatres soviétiques firent avec juste raison interner nombre de croyants en classant la foi parmi les pathologies, une "forme d'idiotie", un "délire mystique," me dit ce même commentateur.
Croyez bien, mon frère Nasser, que beaucoup de nos psychiatre français nous feraient de même interner, si les pères de notre Constitution n'avaient eu l'heureuse inspiration de la liberté de conscience, c'est-à-dire de quelque chose de réel et légitime au-delà de la basse perception animale, serait-ce la perception d'un animal savant..
Je suis heureux de voir en vous un homme qui, à mes yeux, est vraiment de raison, alors que ceux qui se refusent à pousser leur raison jusqu'à se demander si ceux qui ont la foi, foi en la survie après la mort notamment, n'ont pas des raisons de l'avoir aussi solides que les raisons des rationnalistes qui nous jugen hommes de déraison.
Le Père sait que tous les hommes ne peuvent pas retrouver la raison, la vraie, la totale — pas celle limitée des laboratoires — et c'est pourquoi avec Sagesse il parle d'un petit reste de pénitents extra- ou ultraraisonnables, qui non seulement changent leurs vie en Bien et montrent ainsi au monde que le changement en Bien, le dépassement, la transcendance, est possible, même si elle est indémontrée en laboratoire, mais aussi qui peuvent pousser leur amour du prochain jusqu'à se mortifier pour que ceux qui ont quitté la chair vivent une vie acceptable en attendant le Jour (Rév d'Arès 31/Cool. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122/3    Jeu 27 Oct - 8:14



Citation :
La mort est une anomalie acceptée par beaucoup comme une fatalité. Si l’on dit que la mort sera vaincu un jour (le Jour de DIeu, Rév d'Arès 31/ par l'action simultanée d’un petit reste de pénitents allié à Dieu qui fera levier sur le monde, ça peut faire Walt Disney dans la pensée de gens habitué à une seule façon de voir ....

Je comprend Nasser (que je connais) que tu souffres de la mort de ta mére mais je suis toujours étonné d'entendre dire par des pelerins d'Arès "la mort est une anomalie", "ce n’est pas normal de mourir" etc ... c'est une particularité propre aux pélerins d'Arès qui sans doute sont encouragé en plus par le frere Michel ...
Non la mort ne sera pas vaincue ( le Jour de DIeu Rév d'Arès 31/8 s'il existe me parait être le jour de la réssurection ce qui est different de la "mort sera vaincue").
Or le jour de la réssurection existe aussi dans les 3 religions.
Là on voit les imprecisions, les approximations entretenues par le frere Michel.
Ces pelerins d'Arès sont - ils si heureux qu'ils considérent la mort comme une anomalie ? j'en doute. Et le suicide ? et la maladie d’Alzheimer ?. Beaucoup de gens dans des maisons de retraite ou ils ne vivent que comme des légumes considérent la mort comme une délivrance pale
Je crois qu'au contraire sans la perspective de la mort la vie serait ennuyeuse .... et l'on pourrait mourir .... d'ennui. bounce
Le frere Michel une fois de plus dans cette entrée joue avec les mots et les approximations.

en attente


Admin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122/3    Jeu 27 Oct - 9:02

Là on voit les imprecisions, les approximations entretenues par le frere Michel.

il est curieux de constater comment le frère Michel arrive à ce discours de la mort est une anomalie juste à partir d'une parole des théophanies.
je lui avais déjà répondu sur son blog que tout dans l'univers vit et meurt, même si notre soleil vit des milliards d'année, il finira par mourrir. Hors le frère Michel dit que la mort est du au péché de l'homme, je voudrais bien qu'il me dise où est le péché du Soleil bounce

Ceci dit, la vision qu'a eu de votre maman la compagne de votre frère, ce genre d'apparition de défunts est chose courament rapportée, mais ce qu'en déduit le témoin est aussi tout subjectif. Il ne peut se mettre à la place du défunt apparu.
La sagesse implique de percevoir de l'au-delà seulement ce qu'on en perçoit: pas grand chose, quand on le perçoit, sans extrapoler.


Le frère Michel ne veut pas du tout accepter que des gens, des médiums, témoignent de leur expérience et de leur contact avec les esprits. Il se contente de ce qui est dit dans la révélation d'Ares, c'est à dire pas grand chose concernant l'au-delà. Mais ce n'est pas son but d'autant qu'il existe une multitude de témoignages écrit par des médiums digne de confiance où on en apprend un peu plus sur la vie qui nous attend après la mort physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andré52



Messages : 12
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122/3    Jeu 27 Oct - 9:10

Citation :
je voudrais bien qu'il me dise où est le péché du Soleil.

humour Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122/3    Aujourd'hui à 9:52

Revenir en haut Aller en bas
 
La derniére entrée du frére Michel entrée 122/3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bilan d'entrée budget annexe
» Problème PC pas d'entrée vidéo
» .entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem
» petite entrée facile à faire
» Entrée a LLG

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: