L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 La derniére entrée du frére Michel entrée 122/2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: La derniére entrée du frére Michel entrée 122/2    Lun 24 Oct - 12:14

23oct11 122C51

Depuis quelques jours je réfléchis au commentaire de Brice [122C47].
Oui, comment serez-vous perçu, que dira-t-on de vous, Frère Michel ?
C'est à ma yeux aussi importants qu'aux yeux de Brice, parce que nous, vos frères, nous nous dépensons pour vous aider dans votre mission, mais ne prenez-vous pas notre dévouement à la légère en disant que "vous vous souciez peu de ce qu'on dira de vous" ?
Si nous vous aidons en vous donnant notre temps pour la mission et notre participation à vos frais, c'est évidemment parce que le Père nous le demande (Rév d'Arès 34/6-, mais c'est aussi parce que nous comptons bien que vous ferez le maximum pour mettre toutes les chances de succès de votre côté, c'est-à-dire du nôtre.
Votre réponse à Brice me fait douter que vous fassiez ce maximum pour finir par être bien perçu par l'Histoire. Est-ce que quand vous dites "Je fais ce que je peux", vous faites le maximum?
C'est quand même plus important que de s'occuper des morts.
Camille T. de Bourgogne


Réponse de Michel Potay :

Je comprends que vous attendiez de moi que je sois bien percu par l'Histoire, mais en disant que je me soucie peu de ce qu'on pense de moi, je ne dis pas que je n'espère pas que l'Histoire aura de moi, un jour, un bonne opinion.
J'ai conscience que je vous représente, vous tous mes frères et sœurs, autant que je représente le Père — ma mission n'a aucun sens sans cette double représentation —, mais j'ai en même temps conscience que je ne peux pas, dans le présent, mesurer la justesse de mon comportement et mon discours.
Je peux tout au plus espérer que mes comportement et discours sont les bons.
Comme je le dis souvent avec sourire, mais aussi avec sincérité: "Je suis prophète, mais je ne suis pas fakir, je n'ai pas de boule de cristal, je n'ai pas le don d'extralucidité," si tant est que quelqu'un l'ait vraiment sur cette terre. Je ne peux pas savoir par avance si mon comportement et mon discours sont exactement ceux qu'ils faut. Je fais seulement ce que je peux.

Faire en sorte que tous les hommes vous perçoivent bien est déjà impossible en ce monde. C'est à plus forte raison impossible quand on sera dans l'autre monde, dans l'avenir.
Je reprends l'exemple cité dans ma réponse 122C29, celui de ce "brave homme à l'allure de sage — barbe, cheveux longs de moine oriental et canne — venu un lundi à la mission d'une ville du Sud non pour m'entendre mais, par avance agacé, pour me contredire."
À l'évidence, cet auditeur avait été prévenu contre moi, mais il attendait de moi un discours différent, beaucoup plus critiquable que celui qu'il entendit. Il ne put pas, je le sentis bien et l'auditoire le sentit aussi, utiliser les contestations massue qu'il avait préparées contre moi. Hélas, plutôt que de se taire, il voulut à tout prix dire des choses déplaisantes ou hostiles et, improvisant, il tint des propos superficiels et de très bas niveau. Cela me gêna pour lui, qui était probablement un homme cultivé et intelligent, tellement que je me retins moi-même de le moucher et que, lorsqu'il partit, je l'accompagnai à la porte et l'embrassai, d'un baiser de paix qui l'apaisa.
Par cet homme — et par ceux qui l'avait envoyé me réfuter — j'étais donc mal perçu, mal perçu d'une façon générale, c.-à-d. mal perçu avant, pendant et après sa visite à notre local de mission. C'était pour moi être mal perçu par l'Histoire telle qu'ils se l'étaient déjà écrite.
Ce que cet homme-là ne percevait pas, c'était que j'avais décidé, trente-sept ans déjà avant qu'il me rencontre, de mourir vivant à moi-même — n'être plus rien pour moi-même (Rév d'Arès 40/6) —. J'avais, en quelque sorte, déjà assisté à mes propres funérailles, alors qu'il croyait que j'étais encore à la recherche de ma vie, de ma notoriété, d'un succès mondain, voire de la fortune (c'est pourquoi il parlait insolemment de "marketing").
De plus, ce qu'il ne percevait pas davantage et qui était corrélatif, c'est que ma mort à moi-même était en fait une évasion, ma libération du harnais des idées du monde (Rév d'Arès 10/10), le changement de vie.
C'est sans doute pour cela qu'il m'arrive d'avoir, comme on dit, commerce avec les morts — N'est-ce pas l'objet de cette entrée 122 ? —. Je devine des âmes sans chair autour de moi...
C'est ainsi qu'il y a trois jours j'ai perçu, au cours de ma prière de nuit, l'âme tourmentée de Mouammar — Khadafi — avant que j'apprenne sa mort physique par les journaux. äme tragique et faible, mais âme quand même. Ce Mouammar-là n'était donc pas aussi mauvais que ses ennemis et les journaux l'ont dit. J'ai commencé pour lui une mortification que je fais en même temps que celle de la défunte citée dans mon entrée 122 et d'une de nos sœurs dont j'ai appris le décès voilà quelques jours
.
Je suis comme une chambre d'échos de ma propre mort mondaine comme des morts charnelles autour de moi. Cela, le visiteur contestataire de ce lundi soir ne pouvait le percevoir. Comment aurait-il perçu ce que je suis ? Nos points de repère et nos valeurs n'étaient pas du tout les mêmes.
Je crois que celui qui a le courage de dire une Vérité que personne n'a envie d'entendre s'expose inévitablement à être mal perçu par beaucoup, quels que soient les efforts qu'il fait pour être bien perçu.
Le Père sait cela mieux que personne et c'est pour cela qu'il parle d'un petit reste (Rév d'Arès 24/1) et seulement d'un petit reste d'hommes capables de complètement comprendre et accomplir la Parole renvoyée aux hommes à Arès.
Entrez dans ce petit reste et vous saurez que le retour du Bien reste possible, que ses apôtres soient bien ou mal perçus par tout le monde dans cette génération. La Vérité, si on ne s'en détourne jamais, ne peut, à terme qu'aboutir au Bien et donc à une conclusion heureuse de l'Histoire... au bout du temps..

Admin


voir > http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t483-interrogation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
 
La derniére entrée du frére Michel entrée 122/2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bilan d'entrée budget annexe
» Problème PC pas d'entrée vidéo
» .entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem
» petite entrée facile à faire
» Entrée a LLG

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: