L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 La derniére entrée du frére Michel entrée 122

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 886
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Ven 30 Sep - 13:04

30 septembre 2011

La Force logique

Récemment vers 05h00, commençant ma prière du matin, j’eus une pensée intense pour une personne morte dans des circonstances tragiques.
Quelque chose d’elle tomba sur moi, comme un nuage froid d’amertume et de doutes.
Ce nuage affligeant me confirma dans un sentiment que j’avais, pour avoir depuis longtemps fait mortification pour des défunts : Les morts ne découvrent pas nécessairement Dieu dans l’au-delà. Ils y emportent ce qu’ils firent d’eux-mêmes. Les vivants incroyants font des morts incroyants, mais s’ils n’ont pas ici bas atteint le comble de l’abomination (Rév d’Arès 33/32-34), ils peuvent évoluer spirituellement.
J’embrassai cette présence douloureuse et lui parlai : "Ma sœur, vous ne Le voyez pas, mais ne doutez pas que Dieu existe ! Il m’envoya son Messager en 1974 et il me parlé lui-même en 1977. Ce que vous découvrez dans ces limbes, où vous resterez jusqu’à ce que l’ange porteur de luminaire (33/32) vous guide hors du triste vide (xL/15), c’est que l’existence du Créateur n’est pas plus évidente au défunt de fraîche date qu’à des milliards de terrestres de longue date.
La sentant attentive, je poursuivis : "Réfléchissez ! Vous pouvez encore réfléchir. Vous n’avez plus la chair, mais je vous prête la mienne ici — C’est cela la mortification —. Attrapez-la à pleines pensées, à défaut de mains. Vous avez l’esprit pour appréhender et même quelque chose d’une âme, puisque vous n’étiez pas méchante personne. Réfléchissez et vous saurez que le Père existe. Il existe, parce qu’il existe nécessairement une Force Logique, dont tout dépend hormis nos destins humains dont il nous a laissés disposer à nos guises.
Je le sentais contre moi. Je dis : "Prions ensemble. Voilà comment je prie. Vous n’avez plus de chair pour la proscynèse, pour sentir sous vos genoux et vos mains la Terre que le Créateur vous donnée, mais ma propre chair le fera pour vous. Plus tard, vous fondrez votre piété dans l’espace ; ils ne feront plus qu’un. C’est alors, alors seulement, que vous sentirez la Force logique grâce à Quoi vous survivrez en attendant de revivre un Jour (Rév d’Arès 31/Cool.
Non seulement la mort n’est pas définitive — le Jour du Père, dont l’avènement dépendra de la pénitence des vivants charnels, les âmes et peut-être aussi les spectres reviendront dans les os et les poussières… qui s’assembleront et se relèveront (Rév d’Arès 31/11-12) —, mais la mort peut être, entre temps, un état évolutif, je l’affirme.
La mort de la chair est anomalie, due au péché universel. La race humaine créée à l’image et ressemblance de Dieu (Genèse 1/26/27), pour vivre éternellement donc (Rév d’Arès vii/5), devint mortelle, parce qu’Adam décida d’une vie qui épuise l’amour et le corps (2/1-5) et en transmit la compulsion à sa descendance. Depuis lors on meurt et, âme ou spectre, on subsiste dans un océan d’espace sans limites comme un naufragé qui, même s’il perçoit les vivants terrestres, les voit depuis le lointain sans pouvoir les toucher ni leur parler jusqu’au moment aléatoire où, s’il est une âme, il se fondra dans l’Univers du Père (Rév d’Arès 12/4), là où les mondes sans heure tournent comme des poissons dans son Eau (Rév d’Arès vi/3).
C’est pourquoi il est vain de prier pour les morts. Mais il n’est pas vain de prier avec eux dans la période du piège (Rév d’Arès xL/14), aléatoirement très courte ou très longue, où tout défunt, qui qu’il soit, recherche encore la chair et où les charnels peuvent l’aider par la mortification. Si l’on peut prier avec les morts, c’est parce qu’ils poursuivent, parfois commencent seulement, leur vraie piété (35/6). Nous, humains encore complets : chair, esprit et âme (Rév d’Arès 17/7) ne pouvons que parler, toucher, saisir, chérir, pour aimer et aider.
Passée la période du passage ou piège (xL/14), le vivant terrestre ne peut plus rien pour ceux qui s’éloignent.
Point commun entre le vivant et le mort : Il tête sa force dans la Force du Père (Rév d’Arès vii/5), la Force logique dont tout vient et dépend d’une façon ou d’une autre.


Like a Star @ heaven © Michel Potay 2011






Dernière édition par Admin le Jeu 19 Avr - 22:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Ven 30 Sep - 13:54

Tiens voilà une entrée qui va intéresser Patrick Wink


Citation :
Les morts ne découvrent pas nécessairement Dieu dans l’au-delà.
Comment le sait -il ?


Citation :
c’est que l’existence du Créateur n’est pas plus évidente au défunt de fraîche date qu’à des milliards de terrestres de longue date.
Comment le sait -il ?



Citation :
La mort de la chair est anomalie, due au péché universel.
Je ne crois pas .....
Ce n'est pas parce que l'homme fut créée à l’image et ressemblance de Dieu que la mort de la chair est anomalie.

Citation :
parce qu’Adam décida d’une vie qui épuise l’amour et le corps (2/1-5) et en transmit la compulsion à sa descendance.
que signifie cette phrase ?

Citation :
C’est pourquoi il est vain de prier pour les morts. Mais il n’est pas vain de prier avec eux dans la période du piège (Rév d’Arès xL/14), aléatoirement très courte ou très longue, où tout défunt, qui qu’il soit, recherche encore la chair et où les charnels peuvent l’aider par la mortification.
Le frere Michel s'avance beaucoup trop pour des choses ou nous ne savons rien.
Je crois qu'il y a QUELQUE CHOSE APRES LA MORT mais c'est tout ......


la période du piège c'est ce qui correspond chez les chrétiens à la période du purgatoire ?



PS: Mais au fait Frere Michel c'est de la THEOLOGIE tout ça, je croyais que le PA n'aimait pas la théologie Smile Smile

yve

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unpelerin-masqué



Messages : 64
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Ven 30 Sep - 18:11

30sep11 122C1
Il serait quand même temps d'en finir.
......../...Mais comment osez-vous faire croire à une autre vie après la tombe ?
Vous êtes vraiment dangereux.
Foltz


Réponse :
Je ne fais pas que croire. Je suis passé par des expériences qui m'ont tout à la fois livré et la vérité et donné la preuve de cette vérité. On qualifie ces expériences de surnaturelles ou supranormales pour les mettres en doute en partant de l'idée, bien ancrée chez des gens comme vous, qui sont nombreux, que le surnaturel et le supranormal n'existent pas.
Faudrait-il, parce que j'ignore beaucoup de choses, que j'affirme que ces choses n'existent pas ?
Si je suis mal-voyant et si des voyants autour moi ne me disent pas ce qui existe et ne me le décrivent pas, comment connaîtrais-je ce qui existe ?
Je peux aussi ne pas croire les voyants et rester sceptique en pensant qu'ils m'en font accroire. Il se trouve que les circonstances m'ont fait voyant.et qu'elle vous ont laissé mal-voyant et que vous êtes de cette catégorie des aveugles sceptiques, qui préfèrent ignorer que croire sur parole.
C'est votre droit. Je le regrette, mais je ne le discute pas et le respecte.
Qu'est-ce qui m'empêcherait, m'empêcherait raisonnablement, rationnellement, de déclarer que c'est vous l'homme dangereux, parce que vous préférez rester dans votre ignorance plutôt que faire confiance ?
De surcroît, qu'y a -t-il de dangereux dans ce que j'enseigne, à savoir que Dieu existe et qu'il nous dit que le salut est au bout de l'amour, du pardon, de la paix, de l'intelligence du cœur et de la liberté ? Si vous pensez que cela est dangereux, c'est que vous avez fait de votre rationalisme une religion qui condamne ses infidèles.
Car non seulement vous pensez que c'est dangereux, mais vous me menacez de "concentrer sur moi la grosse artillerie" des hommes de raison. C'est vous l'homme dangereux.
Ne comprenez-vous pas que le don de ma personne, le risque social de prêcher la foi en des temps d'athéisme, ma fidélité à ce que je crois, font la preuve de ce que j'ai vu et entendu à Arès et que j'enseigne ? Ne suis-je pas en droit d'affirmer que la mission que je poursuis fonde en moi la noblesse humaine autant que la science fonde chez d'autres cette même noblesse ?
Je ne trompe pas les consiences que j'ensemence. Je leur ouvre, au contraire, une superbe Voie de Lumière et de Salut.


------------

michel Potay a écrit:
Ne comprenez-vous pas que le don de ma personne, le risque social de prêcher la foi en des temps d'athéisme, ma fidélité à ce que je crois, font la preuve de ce que j'ai vu et entendu à Arès et que j'enseigne ?

Je ne vois pas en quoi le" risque social de prêcher la foi en des temps d'athéisme" comme vous dites serait une preuve que tout ce que vous enseignez est vrai !
Puisque vous êtes logique, allez jusqu'au bout Smile

voir aussi: http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t73-questions-au-frere-michel



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Ven 30 Sep - 20:10

Citation :
30sep11 122C1
Il serait quand même temps d'en finir.
......../...Mais comment osez-vous faire croire à une autre vie après la tombe ?
Vous êtes vraiment dangereux.
Foltz
Bien sûr que l'on vit après avoir quitté le corps. On n'est pas des riens du tout. Etant comme le Créateur (nous ayant fait don de sa puissance, même si Lui reste le plus puissant) comment alors pourrions-nous être rien lorsque nous quittons ce monde ???

Réponse @Yve
"Les morts ne découvrent pas nécessairement Dieu dans l’au-delà."
Comment le sait -il ?

Il faut lire en entier la phrase : "Les morts ne découvrent pas nécessairement Dieu dans l’au-delà. Ils y emportent ce qu’ils firent d’eux-mêmes. Les vivants incroyants font des morts incroyants, mais s’ils n’ont pas ici bas atteint le comble de l’abomination (Rév d’Arès 33/32-34), ils peuvent évoluer spirituellement."
Il parlent des personnes décédées qui ne croyaient pas en Dieu lorsqu'ils étaient vivants. "Les vivants incroyants font des morts incroyants".

"c’est que l’existence du Créateur n’est pas plus évidente au défunt de fraîche date qu’à des milliards de terrestres de longue date."
Comment le sait -il ?

Il sous-entend des gens qui ne croient pas en Dieu ou qui doutent/ont douté vraiment de son existence. Que la personne décédée récemment qui ne croyait pas en Dieu et des milliards de vivants ne croient pas en Dieu non plus, alors l'existence de Dieu, une fois décédé, ne leur sera pas évidente pour tous les deux (le défunt comme les vivants).

"La mort de la chair est anomalie, due au péché universel."
Je ne crois pas .....
Ce n'est pas parce que l'homme fut créée à l’image et ressemblance de Dieu que la mort de la chair est anomalie.

L'Homme est créé pour vivre éternellement. Il ne devait jamais mourir. De plus si on est "Image et ressemblance" alors pourquoi on meurt; est-ce que Dieu meurt Lui qui est éternel ? Cela prouve bien que c'est bien le fait de l'Homme de se faire mourir.
Ce sont nos mauvais choix (de pensées, actes, paroles), même minime, qui fait que l'on entretient cette création dûe à l'humain, la mort. C'est évident.
Il n'y a qu'Une Puissance, la puissance Divine. Et se tourner vers des mauvais choix, c'est créer une puissance adverse, ce qui est contradictoire avec ce que Dieu est. D'ailleurs Il est revenu nous dire d'arrêter d'agir ainsi, de ne plus balancer entre la puissance Divine et la puissance adverse (ou entre le Bien et le mal) et de redevenir Un en soi-même. Cela explique tout notamment cette évidence que la mort peut être vaincue et donc par là même que l'on est éternel.

"parce qu’Adam décida d’une vie qui épuise l’amour et le corps (2/1-5) et en transmit la compulsion à sa descendance.
que signifie cette phrase ?

Tant que l'on ne se change pas, tant que l'on n'arrête pas définitivement ce balancier (mal/bien), tant que l'on ne devient pas Un en soi, ALORS on perpétuera l'erreur, les mauvais choix (mensonge, calomnie, dispute, haine, viol, meurtre, même petits larcins et les toutes petites fautes que l'on qualifie de rien du tout...) qui font provoquer, entretenir, toute mort, tout déflétrissement de l'Homme (physique, moral et parfois spirituel) et l'Homme alors ne sait plus d'où le mal vient et ne sait plus et pire ne croient plus qu'on puisse l'arrêter. Il s'étiole (épuise l'amour et le corps).

"C’est pourquoi il est vain de prier pour les morts. Mais il n’est pas vain de prier avec eux dans la période du piège (Rév d’Arès xL/14), aléatoirement très courte ou très longue, où tout défunt, qui qu’il soit, recherche encore la chair et où les charnels peuvent l’aider par la mortification. "
Le frere Michel s'avance beaucoup trop pour des choses ou nous ne savons rien.
Je crois qu'il y a QUELQUE CHOSE APRES LA MORT mais c'est tout ......
la période du piège c'est ce qui correspond chez les chrétiens à la période du purgatoire ?

Pas du tout le piège ne correspond pas du tout au purgatoire (croyance des catholiques notamment) qui menaçaient de bruler en enfer si les gens n'obéissaient pas à leur dogme. Le purgatoire chez les catholique a été cela, et seulement cela. Cela n'a rien à voir avec le mot piège que Dieu use dans la RA.
Le piège c'est lorsqu'on croit que tout ira bien lorsqu'on sera décédé, qu'il ne nous arrivera rien, que l'on sera sauvé. MP dit "Trompeurs sont ceux qui annoncent le bonheur garanti après la mort, et ceux qui pensent qu'elle est un repos éternel."Donc lorsque le défunt découvre que ce n'est pas vrai, il se rend compte qu'il a été PIEGE par les croyances auxquelles il adhérait, par ce qu'il a voulu croire !!

Citation :

L/40/13
(Quand) la mort (est d’)un jour, la tête (repose) sur les fleurs douces, (elle) dit : «Bonne, (est) la mort, arôme, été clair !»
L/40/14
Deux jours, tu cries : « Piège, la mort ! » (Comme) l’aragne (elle) suce ; la mort boit l’eau dans l’œil.
L/40/15
Trois jours, le cri (qui te) reste court sous la terre : « Où (est) l’œil, où (est) la lèvre, où (est) la main ? » Vide.
L/40/16
(Si) la main tient Ma Main, l’œil (peut) pleure(r), l’Eau reste dans l’œil.

Annotations du verset :
13-15. L'aragne (l'araignée) : La mort (voir XLI/6). Trompeurs sont ceux qui annoncent le bonheur garanti après la mort, et ceux qui pensent qu'elle est un repos éternel. D'une part, Adam ne fut pas crée pour mourir, la mort résulte du péché ; de là, l'effroi ou l'inquiétude de l'homme devant la mort qu'il ressent avec raison comme une anomalie ; de là, la nécessité de la mission contre le péché. D'autre part, l'homme n'est en pleine possession de ses moyens, y compris de ses moyens spirituels, que lorsqu'il est complet : chair, esprit et âme (17/7) ; aussi son désarroi et sa faiblesse sont-ils notables quand la chair meurt et qu'il ne lui reste que l'esprit et l'âme, de là, l'aide que les vivants, que leur chair rend plus forts, apportent aux morts par la mortification (33/26-36) ; l'impuissance et le malheur du mort deviennent particulièrement dramatiques quand il ne lui reste que l'esprit (état de spectre). Au premier stade (premier jour) la mort peut être agréable. Plus tard (deux jours, trois jours sont des valeurs de temps symboliques), tandis que la putréfaction suce la chair, le défunt qui manqua de vertu pendant sa vie manque de force ascensionnelle (voir l'âme, l'ha, XXXIX/5-11, voir 33/32), reste prisonnier de la lourdeur pécheresse (spectre, 4/7, 16/16, 22/10). Il crie sous la terre (v.12) : « Où sont mon œil, ma lèvre, ma main ? ». Comprenant qu'il ne peut combattre efficacement son péché qu'avec sa chair, le défunt court éperdument après son corps et ses sens perdus (rappel des ténèbres glacées, 16/15, 33/33).


Citation :
PS: Mais au fait Frere Michel c'est de la THEOLOGIE tout ça, je croyais que le PA n'aimait pas la théologie Smile Smile

Non ce n'est pas de la théologie; cela n'a rien à voir. Affirmer comme il affirme, remet à jour si j'ose dire les fausses croyances que les religions (notamment les catholiques) nous ont fait croire (notamment que l'on dort lorsqu'on meurt jusqu'à ce que les trompettes sonnent pour nous réveiller et revenir sur terre).
Ce sujent n'est pas pour faire peur non plus, ni effrayer, mais tout simplement pour que nous prenions conscience de ce qu'est la mort, comment l'évincer petit à petit dans notre vie, la comprendre donc pour (re)devenir conscient que la mort peut être éradiquée définitivement si nous nous changeons radicalement, pour redevenir comme le Père-Mère : Eternels.
Ce sujet : Pour nous faire prendre conscience que nous seuls, par cette prise de conscience, pouvons nous transformer et participer par cet intermédiaire (qu'est la compréhension de la mort) au changement du monde !!!

Je suis très heureuse que cette entrée parle de la mort. Lorsque j'ai découvert la RA la première fois, la toute première chose fut qu'elle m'a fait comprendre de ne plus être effrayée par la mort (qui vient d'un traumatisme et non pas d'une non-croyance en Dieu ni d'une non-croyance en la vie après la mort) et m'a fait comprendre non seulement ce qu'était la mort, mais en plus, par mon choix de vie, j'en étais maître si j'ose dire. C'est la première des choses que m'a apporté la RA, et cela m'a littéralment libérée et guérie. Et je trouve ce sujet très intéressant et très vivant pour nous changer. C'est vraiment paradoxal et magnifique aussi !!

Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Sam 1 Oct - 19:21



Excuses moi Assunta je suis en ce moment sous l'emprise de cette bouteille et ça me permet peut-être de mieux répondre à ce sujet qui t'intéresse tellement.
Oui c'est de la théologie !


Yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Sam 1 Oct - 19:40

Sur Wikipédia:
La théologie (en grec ancien θεολογία, littéralement « discours sur la divinité ou le divin, le Θεός [Theos] ») est l'étude des réalités considérées comme « divines » et du fait religieux, ainsi que l'interprétation des textes dits « sacrés ».

-----------------

MP explique ce que Dieu est venu nous dire à Arès. Il n'y a aucun discours théologique ici mais un rappel de ce qui se passe à la mort et aussi comprendre la notion de la mort (quelle est notre responsabilité là dedans). N'est-ce pas insurgeant ??
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Dim 2 Oct - 22:19

Suite ....

Citation :
N'est-ce pas insurgeant ??
Insurgeant je ne sais pas, en tout cas c'est hasardeux et d'autant plus que FM lui-même dit qu'il n'en sait rien puisqu'il dit : Il n'empêche que la mort garde jalousement son mystère et que vous ne pouvez nier mon témoignage objectivement que si, en bon rationaliste athée, vous pouvez objectivement prouver le contraire.

Smile

J'avoue que cette entrée me rend perplexe. Et les affirmations de FM certaines sont trés curieuses.

Assunta a écrit:
Je suis très heureuse que cette entrée parle de la mort. Lorsque j'ai découvert la RA la première fois, la toute première chose fut qu'elle m'a fait comprendre de ne plus être effrayée par la mort (qui vient d'un traumatisme et non pas d'une non-croyance en Dieu ni d'une non-croyance en la vie après la mort) et m'a fait comprendre non seulement ce qu'était la mort, mais en plus, par mon choix de vie, j'en étais maître si j'ose dire. C'est la première des choses que m'a apporté la RA, et cela m'a littéralment libérée et guérie. Et je trouve ce sujet très intéressant et très vivant pour nous changer. C'est vraiment paradoxal et magnifique aussi !!

Et je suis heureux que tu puisse t'exprimer là dessus. Tu nous dis que tu étais effrayée par la mort (suite à un traumatisme, liée à la religion ?? ) bon eh bien ça explique tout.
...je n'en dis pas plus !
Je ne m'interresse pas à tout ça, je crois qu'il y a "quelque chose" aprés la mort, et c'est déjà beaucoup, mais quoi ?, je n'éprouve pas le besoin de le savoir.
cela dit pour te faire plaisir et pour faire honneur à ce forum, je vais aller chercher dans la Cabale, ce qu'elle dit de tout ça study
la Cabale est au delà de la religion.

Yve


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Mar 4 Oct - 7:53

Oui, c'est vrai toutes ces questions, la vie aprés la mort, la résurrection des morts sont présentes dans la Kabale.

C'est l"âme qui survit aprés la mort, pas le corps.
et la mort ne sera vaincu, dans tous les cas, QU'APRES la résurrection! Like a Star @ heaven



Le problème de la résurrection des morts dans la Kaballe.
1 Le gouf (corps) est une chose si méprisable qu’à peine né il est condamné à la mort et à la tombe. Le Zohar va même jusqu’à dire qu’après la réduction totale de ce gouf en pourriture, la Neshamah (âme) ne pourra pas monter en son lieu dans le jardin d’Éden, tant que demeure le moindre résidu de lui.
Bien ! mais s’il en est ainsi, quelle certitude a-t-on qu’il se refasse et se redresse à la résurrection des morts ? Le Saint, béni soit-Il, ne pourrait-Il pas réjouir les Neshamot (âmes) sans lui ?
En outre, ce que nos sages ont écrit est étonnant : d’après eux, lorsque les
morts se redresseront, ce sera avec leurs infirmités. Pour qu'on les reconnaissent.
Ce n’est qu’ensuite qu’IL guérira leurs infirmités. Il serait donc obligé de refaire et de recréer leurs infirmités avant de les guérir ensuite ?


Toutes ces questions et toutes ces recherches sont vaines ! Il faut méditer sur la fin de l’œuvre, nous entendons par là sur le but de la création. Impossible en effet de comprendre quoi que ce soit en plein cours d’ouvrage, mais bien à partir de sa fin. Du reste, il n’existe pas d’ouvrier sans but, c’est évident.
Nous l’avons dit : c’est sur la fin de l’œuvre que nous devons méditer.
Ce n’est qu’alors que nous pourrons connaître le tout. « tant qu’une chose est en cours de réalisation, ne la considère pas comme insensée ».







Ajouté le 5 oct 2011 > Partie en rouge



Dernière édition par yve le Mar 4 Oct - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Mar 4 Oct - 9:44

Suite ....


Cela nous amène finalement à élucider notre question : l’opinion des Kabalistes qui nous étonnait. Rappelons-la brièvement : les Neshamot (âmes) sont une partie du Dieu d’en haut comme une pierre est une partie de la montagne. La seule différence entre les deux est que l’une est « partie » et l’autre « tout ».
Ce qui nous surprenait, ce n’est pas qu’un outil séparât une pierre d’une montagne, mais qu’on pût s’exprimer de la même façon pour LUI et les Neshamot. Car si les Neshamot (âmes) sont séparées de LUI et si elles sortent du principe du Créateur pour être créées, quel est l’agent qui a réalisé cette séparation ?

Il faut éclaircir le sens de cette comparaison : Ce qu’un outil fait lorsqu’il tranche et sépare une chose matérielle en deux, une différence de similitude dans la forme le fait pour une chose spirituelle (rouahni) : elle fait une distinction, donc elle en fait deux parties. Prenons un exemple : deux personnes s’aiment ; vous direz d’elles qu’elles sont attachées l’une à l’autre, qu’elles ne font qu’un seul corps. Inversément, si elles se haïssent, vous direz qu’elles sont aussi distantes l’une de l’autre que l’Orient et l’Occident. Il ne s’agit plus ici de proximité ou d’éloignement dans l’espace, car c’est une comparaison.
Cette distance ou cette proximité est basée sur la ressemblance ou la non-ressemblance. Si quelqu’un et son prochain sont identiques, tout ce que l’un aime, l’autre l’aimera et vice-versa. On pourrait dire qu’ils s’aiment effectivement l’un l’autre ou qu’ils sont comme fusionnés l’un à l’autre.
Mais s’il y a entre eux quoi que ce soit comme différence, par exemple que l’un aime une chose malgré que son ami la déteste, ils semblent sur ce plan-là, sinon se haïr, du moins se distancer l’un de l’autre en proportion de cette différence.

4. Donc, dans des choses spirituelles, vous pouvez trouver un facteur de
différence comparable à un outil qui tranche des choses matérielles. D’un
côté on mesure une distance, de l’autre on mesure une différence de forme.
Eh bien, ce DÉSIR DE RECEVOIR (cabal) qui fut imprimé dans les Neshamot (âmes), ce DÉSIR dont nous avons montré clairement que sa forme ne pouvait
pas se trouver dans le Créateur , sous peine de ne jamais pouvoir être
comblé, c’est ce DÉSIR qui a été l’agent de séparation. La différence de
forme qu’il a produite dans les Neshamot les a séparées, distinguées de LUi,
comme l’outil sépare la pierre de la montagne. tant et si bien que c’est par
cette différence que les Neshamot sont sorties de la « totalité » du Créateur,
qu’elles se sont distinguées de Lui pour être créées.
Mais tout ce que les Neshamot reçoivent de Sa lumière provient de Lui même
(iech mi iech). Elles le reçoivent à l’intérieur de leur vase, qui est ce
DÉSIR DE RECEVOIR. et pourtant, l’expérience de Sa lumière supprime toute
différence entre elles et LUI. Cependant, il y en a une : c’est qu’elles
deviennent une « partie » de LUI.
Précisons : la portion de lumière qu’elles reçoivent dans leur vase (LE DÉSIR
DE RECEVOIR) est dès ce moment une partie distincte de Dieu (Elohim)
puisqu’elle se moule à l’intérieur de cette différence de forme que ce désir a
produite. C’est donc cette différence de forme qui transforme cette lumière
en « portion » de lumière.
Ainsi les Neshamot (âmes) sortent de l’expérience « tout » pour devenir
« partie » comme une pierre détachée d’une montagne. Remarquez bien
qu’on ne peut s’étendre davantage plus sur un sujet aussi sublime que celui-ci !



tout ça est trés compliqué Smile

Citation :
les Neshamot (âmes) sont une partie du Dieu d’en haut comme une pierre est une partie de la montagne. La seule différence entre les deux est que l’une est « partie » et l’autre « tout ».

C'est une bonne image de " l'homme a été creée à l'image et ressamblance de Dieu".


Yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Mar 4 Oct - 12:53

Suite ...








Yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Mar 4 Oct - 14:20

Ben voilà j'ai donné quelques élements de la Kaballe, cette parole étant compliqué (quoique pas tellement, il faut surtout vouloir rentrer dedans ) je ne serais pas en mesure d'observer les points de similitude ou au contraire de contradiction avec les conceptions du frere Michel. Smile
mais si quelqu'un veut s'y coller.


Yve

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Mer 5 Oct - 9:03

Assunta a écrit:
Bien sûr que l'on vit après avoir quitté le corps. On n'est pas des riens du tout. Etant comme le Créateur (nous ayant fait don de sa puissance, même si Lui reste le plus puissant) comment alors pourrions-nous être rien lorsque nous quittons ce monde ???

C'est l"âme qui survit aprés la mort, pas le corps.
et la mort ne sera vaincu, dans tous les cas, QU'APRES la résurrection! Like a Star @ heaven



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Mer 5 Oct - 11:25

Avec un peu de retard je découvre la nouvelle entrée du frère Michel et bien sur
je suis très intéressé. Car tout ce qui touche aux communications avec l'au-delà m'intéresse. Il est dommage que la majorité des gens n'ont pratiquement rien lu sur les témoignages de communications avec l'au-delà. Je crois que le frère Michel fait parti de ces gens là car même si il a été le témoin d'un contact extraordinaire avec l'au-delà
il reste très religieux dans son approche de ce monde. Hors il faut bien dire que des centaines de livres existent sur ces communications avec l'au-delà et je suis en train de lire un des derniers livres de Jean Prieur qui s'appelle : Le pays d'après. Jean Prieur a écrit des dizaines de livres concernant l'au-delà et j'en conseille vivement la lecture car on ne reste pas dans les spéculations du Frère Michel concernant l'au-delà mais on a des témoignages directes. Je conseille un autre livre de Raymond Moody : témoin de la vie après la vie chez Robert laffont. Ce sont des témoingnages incroyables collecté par Raymond Moody où des gens décrivent ce qui leur est arrivé quand ils ont assistés à la mort d'un des leurs.
Avant de découvrir la Révélation d'Ares, j'avais déjà lu pas mal de livres concernant l'au-delà, c'est peut-être pour cette raison que le témoignage du frère Michel ne m'a pas du tout choquer sur le plan de la raison mais je comprend parfaitement que ceux qui découvre la révélation d'Ares peuvent et doivent se poser beaucoup de questions sur ce témoignage qui défie la raison ! bounce
Je regrette que le frère Michel se contente de ce qui est écrit dans la Ra et ce coupe d'autres témoignages aussi incroyable que le sien car il se rendrait compte que son fameux petit reste est bien plus grand qu'il ne l'imagine car que je sache le frère Michel n'a pas le don de médiumnité même si il peut parfois ressentir comme il le dit dans sa dernière entrée une âme en interrogation et peut-être en souffrance. J'ai lu des témoignages de médiums sur ce sujet des âmes en souffrance, je peux conseiller la lecture d'un livre paru en édition de poche écrit par un médium américain James van Prach.
Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unpelerin-masqué



Messages : 64
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Jeu 6 Oct - 9:32

Citation :
Je conseille un autre livre de Raymond Moody : témoin de la vie après la vie chez Robert laffont. Ce sont des témoingnages incroyables collecté par Raymond Moody où des gens décrivent ce qui leur est arrivé quand ils ont assistés à la mort d'un des leurs.

J'ai lu des témoignages de médiums sur ce sujet des âmes en souffrance, je peux conseiller la lecture d'un livre paru en édition de poche écrit par un médium américain James van Prach.

Ca doit être passionnant pour qui s'y interesse
non moi, désolé Patrick, c'est pas mon truc ! Very Happy




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Lun 10 Oct - 11:38

j'ai envoyé ce commentaire ce matin au frère Michel suite à sa dernière entrée
je le publie ici car je ne crois pas qu'il le fasse sur son blog
Patrick

Bonjour Prophète Michel
Je ne pense pas que vous publierez mon commentaire pourtant je vous l’envoie quand même car il semble que vous ayez eu un contact avec une âme dans le désaroi. Je voulais juste vous rappeler que contrairement à ce que vous croyez, les contacts avec les disparus, les désincarnés sont très fréquent , notamment avec ceux qui on le don de médiumnité mais pas seulement. Je crois savoir que vous êtes assez fermé vis-à-vis de ce domaine ce qui est très dommage car d’après tous les témoignages écrits par des médiums digne de confiance, nos disparus sont tout à fait enchanter de communique avec nous et de nous prouver qu’ils sont bien vivants. Il faut en finir avec cette croyance établie par les pouvoirs religieux que Dieu interdit les contacts avec les esprits D’après ce que j’ai pu comprendre de tout les messages envoyés de là-haut (le christ n’est pas le seul à envoyer des messages même si la révélation d’Ares est un message fondamentale) une fois que l’on a quitté son enveloppe terrestre, nos croyances jouent pour beaucoup pendant les premiers temps de notre vie en tant qu’âme et esprit. Je crois qu’il serait bon que vous ouvriez davantage à cette dimension spirituelle qui n’est pas un sujet tabou ou interdit par Dieu, bien au contraire. Ce que j’ai cru comprendre de la révélation d’Ares, c’est que Dieu nous demande de ne pas prier les esprits mais ils ne nous interdit pas du tout de communiquer avec eux. Il y a là une nuance fondamentale qu’il convient de rappeler car j’ai bien peur que de nombreux personnes se fassent des idées fausses sur le monde de l’au-delà. Il faut en finir avec ces dogmes religieux qui nous disent que le plus important est d’avoir la foi. Car de nombreuses preuves de la survie de l’esprit après la mort existe et nous sont donnés de là-haut. Je crois qu’il serait bon que beaucoup se renseigne et s’ouvre à toutes ces questions concernant la mort car la séparation entre les deux mondes n’est voulu que par ceux qui veulent entretenir et garder un pseudo pouvoir en s’autoproclamant intermédiaire entre Dieu et les hommes. Hors des centaines, si ce n’est des milliers de témoignages existent sur le monde que nous rejoindrons après la mort physique et je ne croie pas du tout que Dieu veuillent entretenir cet peur de la mort bien au contraire. Et je crois au contraire que si les hommes étaient vraiment convaincu que la vie continue après la mort et que chacun récoltera ce qu’il a semé sur cette terre, beaucoup d’atrocité cesserait sur cette si belle terre !
Si toutefois vous publiez ce commentaire, j’aimerais citer des médiums qui me semblent digne de confiance car non obnubilé par l’argent ou un quelconque pouvoir, chez qui vos lecteurs pourraient trouver des réponses qui renforceront leur foi, car pour ma part je peux dire aujourd’hui que je n’ai pas la foi, j’ai des certitudes. Voilà quelques noms de médiums qui inspirent ma confiance ; Hélène Bouvier – Reynald Roussel – Christine André – Henri Vignaud en ce qui concerna la France.
En fait vous avez eu une chance extraordinaire en 1974 et 1977, même si le ciel vous a demander beaucoup en échange, vous êtes devenu médium le temps d’une quarantaine de nuit et de 5 théophanies.
Je vous souhaite une longue vie pour continuer de diffuser ce sublime message qu’est la révélation d’Ares.
Très fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 122   Aujourd'hui à 17:51

Revenir en haut Aller en bas
 
La derniére entrée du frére Michel entrée 122
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bilan d'entrée budget annexe
» Problème PC pas d'entrée vidéo
» .entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem
» petite entrée facile à faire
» Entrée a LLG

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: