L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 LA MORTIFICATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: LA MORTIFICATION   Mer 3 Aoû - 14:47

Saint Bernard, dans la vie de saint Malachie, raconte qu’il vit un jour sa sœur trépassée depuis quelque temps. Elle faisait son Purgatoire au cimetière. A cause de ses vanités, des soins qu’elle avait eus de sa chevelure et de son corps, elle avait été condamnée à habiter la propre fosse où elle avait été ensevelie et à assister à la dissolution de son cadavre. Le saint offrit pour elle le sacrifice de la messe pendant trente jours. Ce terme expiré, il revit de nouveau sa sœur. Cette fois, elle avait été condamnée à achever son Purgatoire à la porte de l’Église, sans doute à cause de ses irrévérences dans le lieu saint, peut-être parce qu’elle avait détourné les fidèles de l’attention des mystères sacrés, pour attirer sur elle la considération et les regards. Elle était profondément triste, voilée de deuil, dans une angoisse extrême. Le saint célébra de nouveau le sacrifice pour elle durant trente jours, et une dernière fois elle lui apparut dans le sanctuaire, le front serein, rayonnante, vêtue d’une robe blanche. L’évêque connut à ce signe que sa sœur avait obtenu sa délivrance.

Ce récit constate la coutume universellement en vigueur dès les premiers âges de l’Église, de prier pour les morts durant l’espace de trente jours. En ce point, le christianisme n’avait fait que suivre la tradition mosaïque. “ Mes enfants ”, disait à ses fils le patriarche Jacob à son lit de mort, “ ensevelissez-moi dans la caverne de Mambré, qui est dans la terre de Chanaan ”, et les petits-fils d’lsaac pleurèrent leur père durant trente jours. A la mort du grand prêtre Aaron et de son frère Moïse, le peuple renouvela ce deuil de trente jours. Et la pieuse coutume de prier pour les défunts tout un mois devint bientôt une loi de la nation choisie. Saint Pierre, prince des Apôtres, au dire de saint Clément, aimait à faire prier pour le soulagement des morts, et saint Denys l’Aréopagite nous décrit en termes magnifiques avec quelle majesté les fidèles célébraient les funérailles. Dès les premiers siècles, l’Église, en mémoire des trente jours de deuil observés dans la loi mosaïque, encouragea les prières pendant un mois, après la mort des fidèles.

Le Livre des Morts tibétain indique comment il est possible aux vivants de conduire les âmes errantes vers le bon port. Dans cette tradition, on explique leur lien avec notre monde par une présence exceptionnelle sur terre, au-delà de la mort du corps physique, de ce qu’ils appellent le corps astral (1). De cette manière, il leur est facile d’expliquer les manifestations des revenants. Une telle vision est parfaitement admissible par la théologie catholique.

-------

LA Révélation d'Arès le rappelle aussi :
E/33/32
S’il n’a pas fait pénitence quand il était temps les prières des vivants sont vaines pour celui qui a passé la porte des ténèbres, mais s’ils se mortifient quarante jours, et si le pécheur qu’ils pleurent n’a pas atteint le comble de l’abomination, pour salaire de leur piété un ange porteur de luminaire le visitera dans les ténèbres pour éclairer et tiédir son spectre malheureux.

E/33/33
Qui sait qui est dans Mon Lieu et qui est jeté dans les ténèbres glacées ? C’est pourquoi on se mortifiera pour les repentants comme pour les pécheurs publics.

Revenir en haut Aller en bas
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: LA MORTIFICATION   Ven 12 Aoû - 19:05

bonsoir Assunta
tout ceci me semble très compliqué parce que dans la bible, dans les évangiles,
dans le Coran, il n'est pas question de Purgatoire. c'est le ciel ou l'enfer !
Donc d'où vient cette notion de Purgatoire ?
La Ra est plus clair ? Si le pêcheur n'a pas atteint le comble de l'abomination
un ange porteur de luminaire le visitera dans les ténèbres ,donc celui qui a atteint le comble de l'abomination est en enfer et on ne peut rien pour lui ! Je suppose donc qu'un esprit comme Hitler est en enfer.
Moi ce que je ne sais pas trop c'est qu'est ce qu'on entend par Péché, bien sur tuer un autre homme qui vous a rien fait est un péché. Dans la Ra Le christ dit que la prostitution et l'adultère est un péché. As t'on avis y a-t-il d'autre péché comme ceux défini par les dix commandements de Dieu :
très fraternellement
Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick R



Messages : 344
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: LA MORTIFICATION   Ven 12 Aoû - 19:25

Assunta
il me vient à l'esprit une chose, tu sais que dans le Coran il est marqué : Nous n'avons pas prescrit le monacisme aux hommes ! Hors " Saint " Bernard était un moine, je me méfie donc de son témoignage car dans la Ra il est marqué Dieu seul est saint, l'église catholique n'a donc pas a décrété qui est saint et qui ne l'est pas.
Par contre je veux bien croire que bernard avait un don de médiuminité et qu'il a vu l'esprit de sa soeur. Par contre je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que cela soit un péché d'entretenir sa chevelure et son corps, il faut arrêter avec le délire catholique qui dure depuis des siècles ! Où c'est marqué dans les évangiles que Jésus as dit qu'entrenir son corps était un péché ! De plus les Prêtres catholiques sont devenu fou en s'empêchant d'aimer une femme en se mariant et en ayant des enfants . Je crois qu'il faut vraiment en finir avec cette folie, Si dieu nous a crée avec un sexe qui permet de reproduire la vie, c'est qu'il avait ses raisons ! La Ra nous indique clairement qu'Adam a fait de sa compagne son esclave pour assouvir ses pulsions ! mais il n'est dit nulle part que faire l'amour est un péché !
Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA MORTIFICATION   Jeu 18 Aoû - 19:38

je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que cela soit un péché d'entretenir sa chevelure et son corps, il faut arrêter avec le délire catholique qui dure depuis des siècles ! Où c'est marqué dans les évangiles que Jésus as dit qu'entrenir son corps était un péché ! De plus les Prêtres catholiques sont devenu fou en s'empêchant d'aimer une femme en se mariant et en ayant des enfants . Je crois qu'il faut vraiment en finir avec cette folie, Si dieu nous a crée avec un sexe qui permet de reproduire la vie, c'est qu'il avait ses raisons ! La Ra nous indique clairement qu'Adam a fait de sa compagne son esclave pour assouvir ses pulsions ! mais il n'est dit nulle part que faire l'amour est un péché !
Je ne donnais pas crédit à cela (qu'est péché d'entretenir sa chevelure, etc..) bien sûr que c'est stupide ces croyances. Etant un moine, il s'exprime avec tous les mots et les images religieuses employés à son époque et aujourd'hui aussi (purgatoire, etc...)
Je mettais le témoignage de ce moine pour parler de la mortification qui était alors connue autrefois (et dont l'église ne parle plus depuis pas mal de temps), et seulement de la mortification.
Personne ne sait ce que l'on devient lorsqu'on part et c'est très bien d'aider les autres qui sont de l'autre côté.

Les NDE ne prouvent pas tout, elles donnent des extraits si j'ose dire mais ne disent pas grand chose de ce qui se passe après. Ce que l'on sait d'après les témoignages, c'est l'importance de se changer et de faire le bien, puisque les personnes qui ont vécu cela changent en bien.

La mortification est importante, et nous rappelle que lorsqu'une personne passe de l'autre côté, on peut l'aider, lui apporter, en faisant un plus grand changement en soi et/ou hors de soi, durant un laps de temps. Cet effort de changement aide le défunt. N'est-ce pas magnifique et une marque d'amour envers son frère ou soeur humain ??
Revenir en haut Aller en bas
uninvité
Invité



MessageSujet: mortification   Ven 19 Aoû - 6:50

Bonjour Assunta ,

La Mortification vous l'avez faite lors du décés de vos proches ? , elle consiste en quoi ?

E/33/32
S’il n’a pas fait pénitence quand il était temps les prières des vivants sont vaines pour celui qui a passé la porte des ténèbres, mais s’ils se mortifient quarante jours, et si le pécheur qu’ils pleurent n’a pas atteint le comble de l’abomination, pour salaire de leur piété un ange porteur de luminaire le visitera dans les ténèbres pour éclairer et tiédir son spectre malheureux.

E/33/33
Qui sait qui est dans Mon Lieu et qui est jeté dans les ténèbres glacées ? C’est pourquoi on se mortifiera pour les repentants comme pour les pécheurs publics.


c'est curieux ce terme de mortification, le terme de mortification a quelque chose de catholique cat
ça implique pour vous une privation ? un jeune ? quoi ?
les ténèbres glacées ? qui me prouve que ça n'a été inventé par votre michel Potay lui-même ?


Citation :
Les NDE ne prouvent pas tout, elles donnent des extraits si j'ose dire mais ne disent pas grand chose de ce qui se passe après. Ce que l'on sait d'après les témoignages, c'est l'importance de se changer et de faire le bien, puisque les personnes qui ont vécu cela changent en bien.

Les NDE ( Les visions relatées par des sujets ayant frôlé la mort sont nommés les Near Death Experiences (NDE). en francais Expérience de Mort Imminente ) c'est pas du tout mon truc !
mais je me dis quand même que de ma pauvre vie, il doit bien rester quelque chose quelque part ..... pour certains, quand je pense à mon amie Mxxxx, la vie n'est pour eux qu'une longue succession de souffrances, de malchances. Certains parmi des amis proches et pour moi aussi n'ont vraiment pas eu de chance dans la vie.
Pourquoi ? pourquoi le destin s'acharne sur eux ? Il doit bien y avoir une raison?
Je crois quand même qu'il y a quelque chose aprés la mort, mais je ne sais pas quoi et ne cherche pas à le savoir.


Un-invité

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA MORTIFICATION   Ven 19 Aoû - 8:01

Bonjour Un-invité
Oui la mortification je l'ai déjà faite. Avant de connaître la RA je n'avais jamais entendu parler de mortification comme expliqué à Arès, c'est-à-dire dans sa dimension spirituelle.

Ce terme "mortification" m'était seulement connu dans le sens de humiliation profonde et également dans le sens religieux culpabilisateur traduit par la flagellation ou toute autre punition physique.
Je comprends que ce terme vous paraisse religieux et même négatif, il l'est parce que hélas la religion catholique, expliquant volontairement tout au pied de la lettre pour abêtir les gens a fait de ce terme une forme de punition, d'autoflagellation, bref tout le contraire de sa définition spirituelle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mortification
Citation :
Le terme de «mortification», et le verbe « mortifier » qui lui est associé, viennent du latin mortificare, littéralement «faire mourir». Dans la langue courante, le mot signifie une humiliation ou une contrariété imposée à quelqu’un (Littré, s.v. "mortification". Il possède cependant dans le christianisme une histoire et une signification spécifiques.
Celles-ci trouvent leur origine dans les écrits de Saint Paul, lorsqu’il oppose la vie « selon l’Esprit » (du Christ) à la vie « selon la chair » (le péché) : « Si vous vivez selon la chair, vous mourrez. Mais si par l’Esprit vous faites mourir les œuvres du corps, vous vivrez » (Rm 8,13) ; « Mortifiez donc vos membres terrestres : fornication, impureté, passion coupable, mauvais désirs, et cette cupidité qui est une idolâtrie… » (Col 3,5). En latin, « faire mourir » et « mortifier » est traduit par le verbe mortificare, et c’est par ce biais que le terme de mortification s’est introduit dans le vocabulaire chrétien. Il s’est généralisé à l’époque moderne pour désigner, de façon technique, les diverses pratiques par lesquelles on cherche méthodiquement à soumettre l’ensemble des facultés humaines à la volonté et, plus fondamentalement, à Dieu.

Le terme de «mortification», et le verbe «mortifier» qui lui est associé, viennent du latin mortificare, littéralement «faire mourir». Faire mourir n'est pas à prendre au sens physique en usant de fouet ou autre instrument de torture pour faire partir nos défauts. Smile La mortification religieuse est liée à la pénitence, ce qui explique que celle-ci ai été longtemps doloriste et vue de façon négative et culpabilisatrice et Dieu nous l'a redéfinie aussi à Arès. L'église a fait régner cette erreur mais aujourd'hui elle n'use plus publiquement de ce mot "mortification".

A Arès Dieu par l'intermédiaire de Jésus est venu nous rappeler toute la dimension spirituelle de ce mot qui est seulement lié au deuil. Très important la mortification est liée seulement au deuil alors que dans la tradition chrétienne elle est liée à la pénitence !!!
http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/mortification/
Mortification, nom féminin
Souffrance, privation que l'on s'attribue pour faire pénitence [Religion].

La mortification est liée seulement au deuil
Dans les annotations il est bien expliqué ce qu'est la mortification :
E/33/32. Même pour celui qui échappe aux ténèbres la période qui suit la mort est généralement pénible avant que son âme (Veillée 17) commence sa montée, parce que la vie sans la chair est une anomalie brutale et déchirante causée par le péché. Dans la plupart des cas, le désarroi et la peine du désincarné sont immenses, il lui faut s'habituer à son nouvel état. Pour lui faciliter le passage, le Père recommande la mortification aux vivants qui le pleurent, parce que les vivants qui ont la chair sont plus forts que celui qui vient de la perdre. Que les vivants s'imposent un effort particulier pendant quarante jours ! Il s'agit d'une durée nominale ; quelle que soit la durée de la mortification, que chacun détermine à sa mesure, elle doit être significative d'un effort important. La meilleure mortification, il va sans dire, est l'intensification de la pénitence : Parole de Dieu mieux accomplie, apostolat plus actif, lutte plus vigoureuse contre le péché. L'effort de charité est également recommandé. Au pis-aller la mortification peut se faire par la privation (de nourriture, de plaisir, de bien-être, etc.), quoique la privation — comme le dolorisme, l'ascétisme, etc. — ne soit pas en elle-même un acte de pénitence et de vertu (30/11) ; la privation n'élève l'homme que s'il se prive de quelque chose qui, d'ordinaire, dévalorise ou ralentit sa pénitence. On retrouve dans la mortification la notion concrète de la Mémoire du Sacrifice (Veillées 8 à 10) : Pas d'intentions gratuites, toujours l'effort réel.

Voir aussi l'échange sur SPIRITUALITES
http://vie-spirituelle.all-up.com/t815-mortification


---------------------------

Citation :
pour certains, quand je pense à mon amie Mxxxx, la vie n'est qu'une longue succession de souffrances, de malchances. Certains parmi des amis proches et pour moi aussi n'ont vraiment pas eu de chance dans la vie.
Oui d'accord mais il est important malgré tout de faire un bilan positif aussi. Tout n'est pas absolument négatif dans la vie d'un Homme. Dans les souffrances et/ou les difficultés il est important de garder un regard positif, d'élever son regard afin de ne pas se laisser aller et de ne pas risquer de couler. C'est justement ce paradoxe humain qu'il est important de comprendre : c'est dans les moments durs que l'Homme doit rester positif malgré les difficultés, parce que cela lui permet de mieux réfléchir, de mieux appréhender les choses, de mieux discerner la solution à ses problèmes. Et cela lui permet aussi de mieux voir ses erreurs qui l'ont amené à cela (même si elles sont minimes) pour mieux se redéfinir. C'est seulement ainsi que l'Homme évolue et dépasse alors les malchances et souffrances, et ensuite en tire des leçons de vie qui l'aideront puissamment et qui l'amèneront à son tour à aider les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA MORTIFICATION   Aujourd'hui à 13:48

Revenir en haut Aller en bas
 
LA MORTIFICATION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mortification
» L'enseignement de l'Eglise sur la mortification
» La mortification
» La mortification spirituelle
» "Ascèse et mortification",texte de Maurice Béjart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Paroles de Dieu : La Révélation d'Arès-
Sauter vers: