L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  
anipassion.com
Répondre au sujetPartagez | 
 

 Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Dim 6 Juil - 16:05

Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ? :




EN CONSTRUCTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Mer 9 Juil - 18:36

Citation :
"Confusion heureuse, qui montre bien que le Créateur est étranger à l'esprit de religion ou de catégorie."

On comprend mieux l'assemblée en comprenant ce qu'est le Pèlerin d'Arès, qui est un espérant, généralement croyant et priant, mais libre au sens spirituel [...]
le Pèlerin d'Arès comme tout humain n'a pour tribunal que sa propre conscience. Sa référence n'est pas une organisation, mais la Parole d'Arès et la parole de son témoin.

Il n'y a ni inscription ni initiation dans l'assemblée.
Dans leur grande majorité les Pèlerins d'Arès forment un ensemble, informel, socialement peu repérable, de nombre inconnu (Situation souvent incomprise dans un monde friand de statistiques). C'est l'assemblée au singulier.

Assemblées au pluriel désigne la petite minorité repérable de Pèlerins d'Arès, ceux qui choisissent de former des missions pour des types d'apostolat qui demandent union et visibilité actives.

"Les Pèlerins d'Arès, c'est un tronc flottant sur le torrent du monde, dont la petite partie émergée cache la masse immergée, que je ne connais pas moi-même, mais une formidable réserve d'espérance sur terre." (Frère Michel).


http://michelpotay.info/Pelerins_Ares_assemblee.html
C'est le pélerin qui fait l'Assemblée et non l'Assemblée qui fait le(s) pèlerin(s). il ne faut pas inverser les rôles, les références restent "la Parole d'Arès ... et la parole de son témoin.". La conscience collective s'ordonne autour de l'importance de ce Message.
Je pense que l'esprit de la révélation d'Arès qui couvrira un très large espace [...] n'est pas de tribaliser, de faire des groupes, mais de circuler dans l'air (dans les esprits), entre les hommes. Si cette révélation s'adresse à un si large espace, c'est qu'il y a un ferment de compréhension possible entre tous les individus qui occupent cet espace immense.

La tribalisation a fait le malheur du monde, qu'elle ait été faite sur des critères tribaux, ethniques, religieux, politiques, nationalistes, sexistes, élitistes, ploutocrates, ... La RA dénonce tous ces "systèmes", alors ce n'est pas pour en recréer d'autres avec des "conformes" et des "non-conformes", des "moins-conformes", des "pas-bien-conformes".

Il faut peut-être sortir de ces vieux concepts "d'appartenance" qui ont toujours été à la base de toutes tribalisations ? Il faut peut-être sortir de ces critères ... le sang a la même couleur partout.


Je n'appartiens à personne, tout comme le pèlerin d'Arès est inclassable Rolling Eyes !

C'est le mouvement même du monde actuellement, la mondialisation qui abolit les frontières culturelles, qui permet le dialogue avec d'autres cultures, d'autres spiritualités, qui nous fait envisager l'humain d'une façon planétaire, qui nous fait comprendre que nos actes (de pollution écologique par exemple) ont des conséquences lointaines.
Toutes les tribalisations ont toujours été des ghettoïsations des individus et le fond ce commerce des systèmes blancs ou noirs.
Revenir en haut Aller en bas
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Ven 12 Sep - 6:54

"Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux." (version Bible Segond Mt 18/20))

"Oui, en tout lieu où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, là, je suis au milieu d’eux. " (version Bible A. Chouraqui Mt 18/20)

"Là" ou "en tout lieu", c'est comme "ici" c'est "partout" !
"assemblés" ou "rassemblés", la nuance est subtile.

Je pense qu'il ne faut pas avoir l'esprit trop rigide sur cette notion d'assemblée(s).

Deux, trois, ... ou plus, ici ou en fonction des circonstances, des disponibilités ...

Assemblée (au singulier) fait je pense référence à cette communion spirituelle fraternelle autour de ce Message d'Arès et à des liens fraternels qui perdurent, alors qu'assemblée(s) (pluriel) à des lieux, des moments (rencontres, actions, pèlerinage ...) partagés entre deux, trois personnes, ... et plus.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal8
Invité



MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Ven 12 Sep - 11:11

La tentation de la théorisation va être grande sur une thématique comme celle-ci...
Revenir en haut Aller en bas
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Ven 12 Sep - 16:42

Pascal8 a écrit:
La tentation de la théorisation va être grande sur une thématique comme celle-ci...

C'est tout à fait le contraire que j'essaie de susciter.
Je ne vais pas dire flexibilité, mais fluidité d''esprit (de coeur ? ... peut-on risquer ce mot ? ), spontanéité ... , donc très loin de toutes théorisations, car à te lire et réfléchir sur tous tes posts, je me dis que l'ambiance est un poil un peu coincée si j'en crois ton témoignage.

Maintenant, je veux bien admettre que cette suggestion et cette analogie ne soient pas très pertinente, mais personne ne s'est encore lancé à répondre à ce sujet depuis début juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal8
Invité



MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Ven 12 Sep - 23:05

Pour moi, ça n'a aucun intérêt de faire derrière son clavier des plans sur la comète de ce que pourrait être l'a(..) ou les assemblées. Cela se fait dans le vécu, dans le concret, coudes à coudes. C'est juste ça que je voulais vous souligner. Mais vous aimez bien disserter, comme beaucoup, c'est le ferment de cette génération cérébralisante - chose soulignée de nombreuses fois dans les écrits de l'aînés.
Revenir en haut Aller en bas
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Ven 26 Sep - 0:03

L'Assemblée, un univers en mouvement.
Je reprends ci dessous ce que Pat avait écrit sur forum Spritualités:

En réfléchissant à la manière dont Dieu traite toute organisation, toute institution, toute instance qu'elle soit religieuse ou civile, dans la Révélation d'arès, il est probable que nous nous trompons encore sur la notion d'Assemblée.

La culture a la vie dure. Quand on aura écarté définitivement toute caractéristique se rapportant à une organisation, à une institution, à un groupe qui passant au dessus des individus donne des ordres, des commandement, des obligations, une morale, on aura écarté tout ce qui semble déplaire à Dieu.

Ce n'est donc pas une organisation de type religieuse, politique, clanique. On doit même se délivrer de la notion traditionnelle d'appartenance.

L'assemblée est le lieu d'expérimentation d'un monde à venir.

Elle devient elle même un organisme , une conscience collective autonome, une plate-forme mentale, d'un genre particulier, qui se rapproche d'un organisme à part entière sans jamais gommer l'individualité. Un organisme autonome qui ne tend pas à briser les individus au nom du bien collectif, à l'image de notre corps qui ne peut maltraité la moindre de ses cellules sans mettre en péril l'ensemble.
Voilà l'aventure que nous sommes appelés à expérimenter. Nous entrevoyons à peine ce que cela peut représenter.

Comme un organisme, l'Assemblée est en évolution permanente, en changement permanent elle aussi. Elle n'a donc pas de doctrine, pas de formulaire d'adhésion....Elle vit de la créativité qu'elle retire de la Parole de Dieu, elle vit de son activité même.

Ce ne peut qu'être un groupe non centralisé, décidé à travailler ensemble et dans un premier temps restreint, dont le but serait:

1.Témoigner d'une spiritualité qui est susceptible de changer le rapport que nous avons les uns avec les autres.
2. Approfondir la Parole pour la comprendre et la mettre le mieux possible en application dans nos vies.
3. Donner envie à d'autres de se lancer dans leur propre aventure spirituelle.


Voici ce que Michel Potay en dit :

« —. L’Assemblée idéale n’existe jamais, car la vie, comme la foi, est poursuite infinie. Aussi l’assemblée se cherche-t-elle sans cesse comme tout homme de bien se cherche sans cesse, elle se cherche comme prémisse de la société qui vient. L’Assemblée n’est pas une organisation mais un organisme vivant où se développent et se complètent les personnalités, originalités, compétences et talents les plus variés. L’assemblée voit dans l’attachement inconditionnel et naturel à la Parole et au Dessein du Père les seuls raisons et aboutissement de la foi ; aussi n’a-t-elle aucune doctrine ou théologie, aucun clergé, elle n’impose aucune règles en matière d’adhésion, d’obole, de réunion, de choix personnels de vie, de profession, de mariage, etc., et laisse à chaque frère la liberté d’organiser sa pénitence, sa prière, sa moisson pourvu que celles-ci soient actives. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Sam 15 Nov - 10:33

Bonjour à tous,


Au sujet de cette notion d'Assemblée, je pense que c'est une des grandes erreurs du frére ainé d'avoir laisser celle-çi se faire toute seule et de maniére spontanée, (ceçi sous prétexte que le Créateur lui aurait dit " Tu ne seras le chef de personne "... ) car les conditions n'étaient pas réunies pour cela ...
On voit le résultat Very Happy


Voiçi quand même une intervention trés recente que le frére Michel a fait sur le sujet .

Assemblée, mot imprécis, s'il en est!
On est donc contraint d'aborder ou de n'utiliser ce mot que sur un contexte déterminé, sinon il veut tout dire et ne rien dire sauf à désigner en gros un regroupement d'hommes qui, quelles que soient les différences entre eux, ont quelque chose en commun. C'est du moins ma définition personnelle.

Je suis un Pèlerin d'Arès et si je prends le mots assemblée ou assemblées (au pluriel) dans La Révélation d'Arès, je le trouve utilisé sur des contextes différents. Le sens va de assemblée désignant l'ensemble des hommes de bien sur toute la terre à assemblée(s) locale(s) de deux ou trois réunis en mon Nom disait le Père par les lèvres du Jésus palestinien. Mais ce qu'ont en commun ces diverses assemblées, c'est d'être des groupements d'hommes de bien.
Ceci dit, on peut toujours utiliser le mot assemblée comme on utilise le mot réunion, par exemple: assemblée de prière, comme le propose Salem qui, si je comprends bien, est réunionnais et bah'aï.




Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
jean-cla
Invité



MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Sam 15 Nov - 11:44

Citation :
Au sujet de cette notion d'Assemblée, je pense que c'est une des grandes erreurs du frére ainé d'avoir laisser celle-çi se faire toute seule et de maniére spontanée, (ceçi sous prétexte que le Créateur lui aurait dit " Tu ne seras le chef de personne "... ) car les conditions n'étaient pas réunies pour cela ...

Je ne partage absolument pas votre avis. En affirmant que les conditions n'étaient pas réunis vous défiez la Parole du Créateur ! Lui espère et croit en nous beaucoup plus que vous le faites en laissant sous entendre qu'avec quelques coups de triques du prophètes nous aurions avancé plus rapidement. Dieu est hors du temps, nous nous sommes dans le temps. Ne confondez pas ce qui ne s'est pas encore accomplit dans cette génération (oui quatre générations n'y suffiront pas !) et ce qui s'accomplira demain lentement par une pénitence une ascension qui se fera lentement et laborieusement mais qui permettra l'avènement d'hommes et femmes transfigurés grâce à la conjugaison de nos petits ou moins petits efforts ajoutés dont hériteront nos descendants si nous ne relâchons pas nos efforts. Seul le découragement est impiété. Croire que nous aurions pu gravir plus rapidement la montagne sainte c'est rêver. Tout dans la révélation d'Arès rappelle que ce sera un labeur pour les géants des temps anciens, une longue lutte ou nos bras sont bleuis par de multiples résistances intérieurs comme extérieures mais sur les sentiers le Père lui même lave nos pieds écorchés. le frère Michel n'a fait que rappeler et rappeler cet synergie Dieu Homme que le moissonneur pénitent réveille en lui et autour de lui, une exaltante aventure.
Le résultat ce n'est pas ce que vous vous imaginez voir en terme de résultat comme le filtre culturel rationaliste vous pousse à estimer les choses, d'ailleurs que voyez vous réellement des fruits de la pénitence des uns et des autres ? Qui peut véritablement les peser et les estimer ? Le Père seul peut avoir une conscience objective de cela.
Descendez dans la rue et partager avec tous les hommes le feu du changement en bien, l'amour pour vos frères le vent fou qui peut se lèver de votre coeur et vous cesserez de vous poser les choses en ces termes. Vous vous rendrez compte que la tâche est immense. Et qu'elle ne commence jamais ailleurs qu'en soi même. Je vous souhaite une bonne journée, je pars au grand Champs du Père !
Revenir en haut Aller en bas
Abeille



Messages : 39
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Sam 15 Nov - 16:34

Very Happy Very Happy Very Happy

Je comprends que la vérité vous dérange.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mérédic
Invité



MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Sam 15 Nov - 17:54

Attention, super-pèlerin jean-cla a dégainé, super-pèlerin jean-cla a fait sa remontée de bretelles, attention ! le yve il est en train de se faire régler son compte dans la plus pur tradition pélerenesque !!!
Revenir en haut Aller en bas
Abeille



Messages : 39
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Sam 15 Nov - 19:34

Very Happy Very Happy Very Happy

Je comprends que la vérité vous dérange.



Citation :
Je ne partage absolument pas votre avis.

Içi la parole est libre.... Very Happy


Citation :
.... vous défiez la Parole du Créateur !

[color=blanc]" Tu ne sera le chef de personne ", il faut savoir ne pas prendre à la lettre et interpréter en fonction des circonstances la dite Parole de Dieu .
De plus le principal interréssé a dit " il n'y a aucune obligation de croire à l'origine divine de la R.A. ( je n'ai pas dit que je n'y croyais pas )

Alors Shocked

Le créateur n'a jamais demandé au Témoin de faire une Assemblée ou un groupe de supporters. Le Témoin aurait pu proceder tout autrement .... j'ne 'sais pas moi , une série de conférences à travers toute la France, des livres, une action d'hospitalité qui aurait fait connaitre la R.A., aller voir des chefs d'états etc ... l'expression "Tu ne sera le chef de personne " aurait alors pris tout son sens.

La voie choisie par le frére michel à la suite des évenements a été différente, je ne la critique pas.
N'importe quel groupe humain, même le moins doué aurait pu faire mieux que les P.A. "classiques" en trois moins de temps en s'organisant autrement. Vous en avez fait une secte.
Tu rends tu pas compte, cher Jean-Claude que tu es dans une secte cat

Comme le disait L'Abeille : Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire !




.


Dernière édition par Abeille le Mar 18 Nov - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Sam 15 Nov - 21:22

Jean-claude je sais qui c'est mais, je demande à Mérédic et aux personnes qui postent en tant qu'invités de ne plus le faire de façon anonyme.





admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Abeille



Messages : 39
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Sam 15 Nov - 21:24

Pourquoi les Pélerins d'Arès sont -ils si compliqués ?






Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Sam 15 Nov - 23:04

Admin a écrit:
Citation :
Au sujet de cette notion d'Assemblée, je pense que c'est une des grandes erreurs du frére ainé d'avoir laisser celle-çi se faire toute seule et de maniére spontanée, (ceçi sous prétexte que le Créateur lui aurait dit " Tu ne seras le chef de personne "... ) car les conditions n'étaient pas réunies pour cela ...
mais la vie spirituelle n'est pas un voyage en bus ou organisé.
A chacun de se prendre en charge.
Un philosophe ne dirait pas autrement.
Je plaide à décharge pour l'argument de Admin que la Société nous apprend tout le contraire, depuis la maternelle. Elle nous cajole comme une mère-poule, nous accouche, nous tient la main, nous formate, nous assiste, nous vaccine (au cas où) nous mesure, nous évalue, nous sonde, nous numérote, nous fiche, ... alors de là à se déculturer (se décrotter, se dépoussiérer) , il faut un peu de temps pour re-agir de façon autonome. 3 ou 4 générations et l'An-archie (enfin) au bout


Méderic a écrit:
Citation :
Attention, super-pèlerin jean-cla a dégainé, super-pèlerin jean-cla a fait sa remontée de bretelles, attention ! le yve il est en train de se faire régler son compte dans la plus pur tradition pélerenesque !!!


Sujet: >> Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-cla
Invité



MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Dim 16 Nov - 11:17

Citation :

Le Témoin aurait pu procéder tout autrement .... j'ne 'sais pas moi, une série de conférences à travers toute la France, des livres, une action d'hospitalité qui aurait fait connaitre la R.A., aller voir des chefs d'états etc ...



Mais Admin ou Abeille ou Yves qui semblent être la même personne ? Je ne sais pas en fait à qui je m’adresse exactement. Le frère Michel n’a fait que cela visiter les groupes ou assemblées ou réunions locales qui se formaient spontanément dans les années 70 et 80, il a aussi fait des causeries publiques. Il a édité et publié des livres comme les pèlerins d’Arès et vous le savez. Des livres que des groupes locaux qui se donnent les moyens de louer des salles pour distribuer et faire connaitre la révélation d’Arès et la pensée prophétique au public, n’ont pas cesser de faire depuis plus de 20 ans. Il a rencontré et casser la croute chez lui et au cours de ses déplacements de nombreuses fois avec beaucoup de gens. Que les frères autour de lui n’aient pas suffisamment fait pour lui permettre d’aller par exemple parler à des chefs d’états, et d’organiser des actions publiques d’envergure je peux vous rejoindre sur ce point. Mais la révélation d’Arès n’est pas un livre magique qui transforme l’homme comme la citrouille en carrosse sous l’effet d’une baguette magique. D’ailleurs Anouar El Sadate qui fit la paix avec Menahem Bégin en 1978 sous l’impulsion d’un courrier du frère Michel envoyé a ses deux hommes aux moments des Théophanies de 1977, Sadate fut assassiné par des éléments fondamentalistes de son propre peuple qui ne voulaient pas la paix. En 1993 Itzhak Rabin en Israël a connu le même sort par un excité extrémiste de son peule. On voit bien qu’il ne suffit pas de toucher quelques responsables qui peuvent se montrer exemplaires à un moment de leur vie, mais si la société reste attaché à ses vieilles habitudes et montre une hostilité et une résistance au changement très forte ce n’est pas en 3 mois que vous changerez grand-chose même avec des moyens énormes. Sur ce point vous vous leurrez. Comprenez que je ne suis pas en train de défendre nos faiblesses, mais j’essaie d’être réaliste comme le Père nous demande de l’être tout en cherchant les moyens d’avancer et d’accomplir. Je peux comme d’autres l’ont fait avant moi sur ce forum, vous demander mais que proposez vous et que faites vous concrètement ?
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Mar 18 Nov - 17:41


Merçi Jean-claude de ne pas avoir répondu d'une maniére polémique et d'avoir su éviter cet écueil. Je craignais le pire. Very Happy



Tout d'abord je voudrais préciser que le fait que je dise que le Frére Michel a commis telle ou telle erreur d'aprés moi ne signifie pas que je n'ai pas une immense admiration pour lui. Je reconnais bien sa sagesse et sa bonté.
De toutes façons les idées de la Révélation sont dans l' AIR DU TEMPS. Elles ne disparaitront pas ... chacun puisera dans les idées arésiennes ce qui lui semble interressantes. Cela c'est logique parce qu'il n'y a pas d'obligation de croire à l'origine divine de la révélation.
Le frére Michel a produit une impulsion qui ne disparaitra pas de sitôt.


Citation :
Descendez dans la rue et partager avec tous les hommes le feu du changement en bien, l'amour pour vos frères le vent fou qui peut se lèver de votre coeur et vous cesserez de vous poser les choses en ces termes.
Oui je veux bien, mais je ne connais pas les lieux et horaires de mission dans la Région Parisienne. Qui peux me les indiquer ?


Citation :
Je peux comme d’autres l’ont fait avant moi sur ce forum, vous demander mais que proposez vous et que faites vous concrètement ?

que proposez vous ?

C'est trés simple, simplement avec une organisation différente, un mouvement qui fonctionne de maniére classique * , avec des réunions réguliéres ou tout le monde est convié, bi-hebdomadaires par exemple ou chacun peut proposer son projet son action, projet retenu en votant. Ne pas confondre démocratie pratique avec démocratie politique.

En organisant une rotation des tâches, en empêchant la formation "d'une équipe dirigeante", en comprenant que quand c'est toujours les mêmes qui font les mêmes choses c'est forcément un potentat qui se met en place à plus ou moins long terme, même inconsciement (potentat est p-e un mot trop fort mais ...). Or un potentat fait de nous des impotents !! Et c'est tellement contraire à l'esprit de la Révélation d'Arès.



A APPROFONDIR
Very Happy


* J'ai l'impression qu'à leurs débuts les groupes missionnaires fonctionnaient un peu comme ça d'une maniére plus classique, mais qu'avec le temps ça s'est perdu alien



yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-cla
Invité



MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Mer 19 Nov - 12:16

Bonjour Yves
Je suis bien peiné de vous répondre parce que je ne sais pas ce que vous entendez par : Les idées de la Révélation d’Arès sont dans l’air du temps. J’ai envie de vous répondre que ce Livre n’est pas en soi un livre d’idées mais un livre d’appel à la vie spirituelle au grand retour à la Vie tout court dans toute sa plénitude. Il n’y a certes pas d’obligation de croire ou de ne pas croire à l’origine surnaturelle de ce saint livre. De toutes façons le Créateur laisse l’homme libre de l’écouter ou de le repousser puisqu’il nous adonné la Liberté. Et d’une certaine manière il se moque de la façon dont on croit ou dont on ne croit pas pourvu que l’homme, chacun d’entre nous, change en Bien.
Maintenant se pose la question des regroupements spontanés et non enrégimentés d’hommes et femmes ordinaires qui se reconnaissent dans ce message et par conséquent, vibrent du besoin naturel d'en partager l'esprit . Parfois sous forme d’assemblées locales qui représentent des groupes diverses et variés qui certains peuvent ne durer que le temps d’une rencontre ou d’une discussion.
La révélation d’Arès ne fixe pas de cadre organisationnelle, ni de méthode relationnelle, la parole laisse à l’homme le soin d’en fixer les cadres librement. Elle nous encourage à nous libérer des dogmes, princes, lois, rois tout ce qui ne peut que momifier la vie et à se changer en bien : bonté, pardon, amour, intelligence. Il n’y a donc aucune obligation à fréquenter tel ou tel groupes avec lequel on peut ne pas se sentir en affinité. Mais je peux affirmer pour ceux que je connais qu’il y a toujours la possibilité de proposer idées et projets dans ces groupes, ce qui ne veut pas dire que ces projets recevront un écho favorable pour des raisons variés dont je ne vais pas faire l’inventaire ici.

Vous préconisez une méthode démocratique, pourquoi pas mais je doute, encore que je ne connaisse que très peu de pèlerins d’Arès, que ce soit la méthode retenue par beaucoup d’entre eux. Je pense que les rapports qu’entretiennent les frères et sœurs entre eux, mêmes si ces rapports sont dictés par leurs consciences, ont plus à voir avec une interaction et un mode d’être et de pensée du cœur et de l’âme qu’avec une raison planificatrice. Encore que sur ce point rien ne soit à exclure car cette façon de s’organiser peut correspondre à certains et je ne me permettrai pas de parler au nom de tous ceux que je ne connais pas et dont je ne suis pas le représentant. Pour cette raison je ne sais pas ce que peut être une manière classique comme vous dites, classique pour vous veut dire dans le politiquement établi peut être ? La rotation des tâches dans certains groupes est déjà quelque chose qui se vit. Je ne crois pas qu’ils existent des équipes dirigeantes chez les pèlerins d’Arès, je crois qu’il faut plutôt parler de personnes qui prennent sur eux de s’occuper de tâches rébarbatives qui parfois demandent beaucoup de temps et de dévouement. Je pense par exemple à tout ce qui peut concerner la gestion d'une foultitude de choses administratives découle par exemple d'une location ou acquisition d'un local et sont incontournable, si on veut que ces choses fonctionnent. Il n’y a donc pas à ma connaissance de potentat régnant sur des regroupements de pèlerins d’Arès comme vous le suggérez.
Cela étant je ne suis pas contre le fait que l’on se rencontre un de ces jours pour parler moisson, terme plus caractéristique du petit reste que le terme de mission que j’ai employé précédemment. Voila ma réponse est déjà longue. Je vous embrasse fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
michel p
Invité



MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Mer 19 Nov - 17:53

Citation :
Jean-Claude dit:
[...] Le frère Michel n’a fait que cela visiter les groupes ou assemblées ou réunions locales qui se formaient spontanément dans les années 70 et 80, il a aussi fait des causeries publiques. Il a édité et publié des livres comme les pèlerins d’Arès et vous le savez. Des livres que des groupes locaux qui se donnent les moyens de louer des salles pour distribuer et faire connaitre la révélation d’Arès et la pensée prophétique au public, n’ont pas cesser de faire depuis plus de 20 ans. Il a rencontré et casser la croute chez lui et au cours de ses déplacements de nombreuses fois avec beaucoup de gens [...]

Merci, Jean-Claude, et encore vous ne dites pas, parce que vous ne le savez pas ou parce que cela vous est sorti de l'esprit, tout ce que j'ai pu faire d'autre encore: L'Œil S'Ouvre dans les années 1987, 1988, 1989, 1990 (ces trois dernières à Paris) avant que je ne tombe gravement malade et soit opéré trois fois la seule année 93.
Et qui a visité tout seul les libraires de France, comme un petit représentant de commerce, par tous les temps, dans maintes régions, pour qu'ils acceptent La Révélation d'Arès dans leurs rayons. Ce n'est qu'à partir de 1984, dix ans plus tard, que des frères et des s&#156urs m'ont donné un coup de main.
Et pour commencer et surtout comment, par quel travail préalable, ingrat, en butte aux polices municipales, aux quolibets, etc., travail très difficile, oui, comment Yves, vous et d'autres vous trouvez-vous avoir connaissance de La Révélation d'Arès?
Ce n'est pas venu par l'opération du saint-esprit. C'est venu, parce que j'ai tout seul commencé la mission dans la rue, des années durant, à Bordeaux, à Paris et d'autres villes importantes?! Et cela sans moyens, mangeant des nouilles, parfois du pain sec avec soeurs Christiane (nous laissions la nourriture la plus consistante à nos enfants), car après 1974 je quittai l'église me trouvai seul, tout seul, tout seul face au monde, sans argent, sans aucun ami, sans aucun appui.
Il me baille belle, ce cher Yve!!
Je ne me vante pas, j'ai rempli ma mission, mais qu'il me paraît léger, ce frère Yves, qui aujourd'hui croit pouvoir prendre de haut et de loin une question apostolique très difficile en estimant que ce qu'il fallait faire n'a pas été fait et qu'il y a eu des erreurs? C'est un discours irresponsable et totalement inconscient des difficultés considérables qui se posent à une mission que Dieu suscite et qui part ex-nihilo, de rien, oui, de rien, des mains d'un pauvre type comme moi, sans moyens autres que son travail et sa volonté farouche de percer le mur de la citadelle du système.
Qu'a-t-il fait, lui, Yve?
Revenir en haut Aller en bas
homme_michel



Messages : 38
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Mer 19 Nov - 18:06

Je suis désolé, mais j'ai dû poster ce message tout à l'heure sous un nom d'utilisateur différent, mon vrai nom d'ailleurs: michel potay (pour une raison inconnue les quatre dernière lettres: otay, ont disparu). Et puis, tout à coup, je me suis de nouveau trouvé connecté sous le nom d'homme_michel. Ce qui explique que ce message existe deux fois. Mille excuses.
Ce message est vif, voire sévère, mais il rétabli une vérité de fait qui ne peut qu'être rappelé si l'on veut que sur le fond un débat valable s'établisse. Je ne peux débattre avec quelqu'un qui parle d'assemblée sans avoir voulu lui-même vivre les difficultés de l'assemblée, car vivre ensemble est un apprentissage qui demande humilité, patience, construction.. forcément lente dans une société qui a perdu depuis des lustres l'habitude de vivre libre.
Citation :

Jean-Claude dit:
[...] Le frère Michel n’a fait que cela visiter les groupes ou assemblées ou réunions locales qui se formaient spontanément dans les années 70 et 80, il a aussi fait des causeries publiques. Il a édité et publié des livres comme les pèlerins d’Arès et vous le savez. Des livres que des groupes locaux qui se donnent les moyens de louer des salles pour distribuer et faire connaitre la révélation d’Arès et la pensée prophétique au public, n’ont pas cesser de faire depuis plus de 20 ans. Il a rencontré et casser la croute chez lui et au cours de ses déplacements de nombreuses fois avec beaucoup de gens [...]


Merci, Jean-Claude, et encore vous ne dites pas, parce que vous ne le savez pas ou parce que cela vous est sorti de l'esprit, tout ce que j'ai pu faire d'autre encore: L'Œil S'Ouvre dans les années 1987, 1988, 1989, 1990 (ces trois dernières à Paris) avant que je ne tombe gravement malade et soit opéré trois fois la seule année 93.
Et qui a visité tout seul les libraires de France, comme un petit représentant de commerce, par tous les temps, dans maintes régions, pour qu'ils acceptent La Révélation d'Arès dans leurs rayons. Ce n'est qu'à partir de 1984, dix ans plus tard, que des frères et des sœurs m'ont donné un coup de main.
Et pour commencer et surtout comment, par quel travail préalable, ingrat, en butte aux polices municipales, aux quolibets, etc., travail très difficile, oui, comment Yves, vous et d'autres vous trouvez-vous avoir connaissance de La Révélation d'Arès?
Ce n'est pas venu par l'opération du saint-esprit. C'est venu, parce que j'ai tout seul commencé la mission dans la rue, des années durant, à Bordeaux, à Paris et d'autres villes importantes?! Et cela sans moyens, mangeant des nouilles, parfois du pain sec avec sœur Christiane (nous laissions la nourriture la plus consistante à nos enfants), car après 1974 je quittai l'église me trouvai seul, tout seul, tout seul face au monde, sans argent, sans aucun ami, sans aucun appui.
Il me baille belle, ce cher Yve!!
Je ne me vante pas, j'ai rempli ma mission, mais qu'il me paraît léger, ce frère Yves, qui aujourd'hui croit pouvoir prendre de haut et de loin une question apostolique très difficile en estimant que ce qu'il fallait faire n'a pas été fait et qu'il y a eu des erreurs? C'est un discours irresponsable et totalement inconscient des difficultés considérables qui se posent à une mission que Dieu suscite et qui part ex-nihilo, de rien, oui, de rien, des mains d'un pauvre type comme moi, sans moyens autres que son travail et sa volonté farouche de percer le mur de la citadelle du système.
Qu'a-t-il fait, lui, Yve?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?   Aujourd'hui à 11:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Assemblées au pluriel, assemblée au singulier ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N'abandonnons pas notre rassemblement (Hébreux 10:25)
» Connaissez-vous l'assemblée dites "de frères"(darbysme)
» USA : L’exorcisme en prélude à l’assemblée plénière de l’USCCB
» Assemblée Générale de Nemesis 2010 : ordre du jour
» Discours du Pape aux membres de l'Assemblée plénière du Conseil Pontifical pour les communications sociales

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: