L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 La derniére entrée du frére Michel entrée 117

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Sam 16 Avr - 13:28

R é i n c a r n é ? R e s s u s c i t é ? dites Simplement "changé !"


Si par réincarnation on entend transmigration de l'âme, La Révélation d'Arès dit clairement que cette sorte de réincarntion n'existe pas : L'homme fou compte les vies, alors (même) que l'homme n'a qu'une vie… L'homme a une seule mort (v/1-2).
L'âme (4/5-8, 16/15, 17/4, etc.), appelée aussi l'ha (xxxix/5-11), est le fruit (xxiii/13) unique du bien que l'homme fait dans sa vie terrestre unique.
L'âme n'est pas un élément préexistant et indépendant qui passerait de vies charnelles en vies charnelles d'un homme, mais elle est le produit de la seule vie terrestre d'un homme déjà né en chair et en esprit (17/3-7), si cet homme, ayant atteint l'âge où il a conscience du mal, renonce au mal et vit selon le bien, c'est-à-dire en pénitent (30/11).
Autrement dit, l'âme n'existe que concomitante de la pénitence vécue par l'homme d'amour, de pardon, de paix, d'intelligence spirituelle, l'homme libre de préjugé et de péché, concomitante de la seule Voie (24/3) de salut qu'indique La Révélation d'Arès, concomitante de la sagesse et de la grâce, donc de miracles possibles — qu'il vous advienne selon votre foi! (Matthieu 9/29) — dont l'homme est son propre générateur.
D'où il ressort que la pénitence n'est pas du tout l'épreuve expiatoire que la religion en a fait, mais est la source de l'âme par la vie de bien la plus dynamique, créatrice, magnifiante et même joyeuse et festive (30/11), dont un homme puisse rêver, parce qu'il retrouve à travers elle l'image et ressemblance du Père (Genèse 1/26-27).

Si on entend réincarnation au sens de résurrection, alors oui, la résurrection existe !
Certains grands pénitents ont ressuscité comme Jésus qui me rendit visite et me parla en 1974.
Nous ressusciterons tous au Jour que le petit reste (24/1) de pénitents aura préparé en réintroduisant laborieusement assez de Bien dans le monde pour y faire renaître le jardin (l'éden, xxviii/21, xvi/17, xxii/9, xLix :4) qu'avait abandonné Adam.
Ce Jour-là (17/7, 31/Cool sera simplement le Jour du grand changement final, la somme des tous les vies changées (30/11) par la pénitence pendant les générations (24/2) qui viennent.

Dans le Sud où le Père m'assigne actuellement une mission apostolique, on me demande: "La pénitence, dont vous parlez tout le temps, vous a-t-elle vraiment changé?"
Je réponds: "Que oui !.. J'étais coléreux, impatient, content de moi, égoïste, j'avais mes têtes et mes préjugés. La pénitence m'a rendu doux, généreux, patient ; je ne juge plus, j'aime et pardonne tous les humains. Chaque jour je me réincarne ou je ressuscite dans un homme un peu meilleur qu'il n'était la veille."
Certains demandent alors: "Et à quoi ça vous sert ? Ça vous affaiblit dans ce monde impitoyable."
Je réplique: "Ça me sert doublement ! Je me suis fait une âme qui, à ma mort, m'élèvera au-dessus des ténèbres glacées (16/15, 33/33) et simultanément je me suis prouvé que La Révélation que j'ai reçue à Arès est vraie : Beaucoup d'hommes, ordinaires comme moi, pourront changer en bien et de génération en génération rendre inutiles les princes du culte religieux, politique, juridique, financier, scientifique. Par le seul effet du bien accompli en eux-mêmes par la pénitence, ils créeront sans révolutions, sans démocratie qui soumet les minoritaires aux majoritaires, sans frontières ni nations, qui seront fondues en une seule humanité (28/21), dans l'interfécondité et non dans la rivalité des différences, un autre monde (28/7) où être libre (10/10) ne sera plus être libre légalement ou théologiquement, c'est-à-dire aux dépens d'autres humains. L'individualisme, le nationalisme, le mépris, la rivalité, l'envie, l'esprit d'exploitation auront disparu ; le commerce des produits et du travail sera naturellement équitable ; les droits de l'homme ne seront plus une règle ou une convention, mais la nature même des relations humaines. Le monde se sera réincarné ou aura ressuscité en un Éden perpétuel."

C'est à la résurrection de l'humanité aimante et équitable et à l'immortalité qui s'ensuivra que je crois en cette période pascale.



Voici le panneau placé dans la vitrine de la mission de Paris (rue Raymond Losserand) pour la saison pascale 2011.
Des critiques de son texte me sont déjà parvenues, mais je crois me souvenir que j'en suis entièrement coupable (je ne me souviens pas si je l'ai écrit en 2008, 2009 ou 2010) et je prie les critiques de ne pas accuser leurs frères et sœurs de Paris et de me pardonner ce texte qu'ils désapprouvent, ce qui est leur droit, mais que je crois quand même acceptable.


Like a Star @ heaven © Michel Potay 2011




Dernière édition par Admin le Jeu 2 Fév - 16:40, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Sam 16 Avr - 13:43

Réincarné ? Ressuscité ?
Voilà une entrée qui va interresser Diofiste Smile

Yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Sam 16 Avr - 14:00

Commentaire remarqué

16avr11 117C9

Votre entrée 117 s'adresse à tous les hommes, mais en fait elle est dédiée, on le sent bien, aux seuls Pèlerins d'Arès et c'est du Salut de Dieu (Rév d'rès 28/25) réservé à ceux-là qu'elle traite.
Je ne suis pas un spécialiste de la croyance des Pèlerins d'Arès, mais j'ai été un bon élève de la religion chrétienne en particulier et des religions en général et je suppose sans grands risques de me tromper que tout comme les religions et les sectes, les Pèlerin d'Arès se considèrent comme seuls choisis par Dieu et sauvés.
J'ai passé de longues années à étudier des croyances fort dissemblables en apparence mais qui reviennent toutes à dire: C'est ma croyance à moi qui me sauvera.
L'espérance change continuellement de place de mythe en mythe.
Contrairement à ce qui se passe dans les relations citoyennes, où les hommes à l'intérieur de mêmes frontières sont habitués à vivre ensemble même quand ils n'ont pas les mêmes idéaux, ces humains dès qu'ils sont entre fidèles d'une même religion oublient que d'autres ont eux aussi leurs espérances particulières et chacun se croit sauvé de son côté sans trop s'émouvoir du sort post-mortem des autres.
Dès que les hommes ont des croyances différentes, leurs espérances se perdent de vue. Il n'y a pas comme les religions pour disperser l'humanité et vous ne faites que rajouter une religion à toutes celles, déjà trop nombreuses, qui existent.
Votre tentative ici de concilier des termes comme réincarnation, résurrection et changement ou pénitence est vaine. Vous ne les concilierez pas.
Je ne veux pas vous faire de tort, parce que vous m'êtes très sympathique, mais je souhaite piquer la curiosité de vies fidèles.
André H.



Réponse Frere Michel :
Vous vous trompez complètement.
Les Pèlerins d'Arès forment certes un petit reste, mais ce terme s'entend dans le sens d'avant-garde, d'aube (Rév d'Arès xxxv/7, xxxviii/12) ou d'Aurore (xix/18) des pénitents et moissonneurs qui se multiplieront dans le monde pour le changer en Bien. Alors, peu importeront les mille façons qu'auront ces hommes-là de croire et de prier ou même de ne pas croire et de ne pas prier (Rév d'Arès 25/6) ! S'ils sont pénitents, c.-à-d. s'ils deviennent bons, ils referont du monde le Jardin d'Éden qu'il fut à l'origine. La pénitence est un comportement ; elle ne désigne pas une appartenance à une religion.

Ceux qui comme vous me trouvent "sympathique" (merci), mais qui considèrent que je ne fais que répandre une religion de plus, dans laquelle les Pèlerins d'Arès vont s'enfermer pour espérer entre eux et pour eux seuls le salut, présentent presque toujours la même carence ou insuffisance : Ils amalgament dans un même phénomène religieux général, parce qu'ils n'ont pas lu ou qu'ils ont mal lu La Révélation d'Arès.
Par La Révélation d'Arès le Créateur dit ceci:

Avec tes frères des steppes (c.-à-d. les hommes de l'extérieur et les incroyants de bonne volonté),
ceux qui ne prononcent pas Mon Nom, tu établiras l'équité.
Mieux vaut qu'elle s'établisse sans Mon Nom
plutôt qu'en Mon Nom règne ce que J'ai en horreur...

Devant Génésareth (c.-à-d.devant l'enseignement de Jésus)...
la multitude qui M'écoutait (écouter Jésus, prophète de l'amour qui ne fondait aucune religion, c'était écouter Dieu) est demeurée assise.
Il eut mieux valu pour eux qu'ils ne reconnaissent pas Ma Voix,
mais qu'ils se lèvent comme les vagues de la mer...
ils auraient battu le péché... l'abomination...
Mais le multitude est restée assise avec ses chefs et ses prêtres.
J'ai attendu,
et voilà que Je Me suis levé à leur place
(c.-à-d. à la place des croyances, religions, philosophies, idéologies, etc.) (28/10-12)


Ce passage, parmi les plus connus d'une des plus mémorables Veillées de La Révélation d'Arès, la 28, dans laquelle
on trouve le verset-pivot de tout le Message d'Arès: Car la Vérité, c'est que le monde doit changer (28/7), affirme sans ambiguïté que tous les hommes, croyants ou incroyants, sont appelés à être pénitents, à changer leurs vies (30/11) et à changer ce monde en y rétablissant l'équité.
L'équité dans La Révélation d'Ars est ce qu'il est juste et équitable de vivre entre hommes, parce que c'est simplement le Bien, la Bonté, qui sera source de la Vie (Rév d'Arès 24/3-5) et qui provoquera l'avènement du Jour où tous les morts se relèveront (31/8-12), c.-à-d. se réincarrneront ou ressusciteront.
Non seulement le Créateur ne fonde pas de religion à Arès, mais il affirme sans cesse que le salut de l'individu, quel qu'il soit, avec ou sans religion, et le retour général au bonheur n'ont pas pour cause et/ou condition une ou des religion(s), mais seulement les actes d'amour, de pardon, de paix, d'intelligence et de libération spirituelles, bref, la pénitence ou pratique du bien.
J'ai comme l'impression que vous ne me lisez pas et, si vous ne me lisez pas, je me demande comment vous pouvez me trouver "sympathique".



Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Mar 19 Avr - 13:51

Autre commentaire remarqué

19avr11 117C25
Je ne suis pas Pèlerin d'Arès, mais je lis ce blog, qui m'intéresse beaucoup, où je pêche beaucoup. J'ai un peu honte de l'avouer.
Je crains que votre grande modestie ou l'étrange abstention de votre famille de Pèlerins d'Arès de vous donner une tribune — dans toute famille il y a une honte, quelqu'un qu'on cache, mais pourquoi vous ? — ne vous laisse disparaître derrière vos imitateurs, qui endosseront à votre place la paternité (je pense à xxxiii/14) des grandes idées que vous propagez.
De vous voir placer, pour ainsi dire cacher, dans un blog aussi discret qu'un journal intime une œuvre, oui, une œuvre... qui mérite une diffusion à grande échelle, m'a toujours sidéré. Mais il y a un côté positif à votre absence d'empressemnt à vous promouvoir vous-même. Elle m'a convaincu de l'authenticité de La Révélation d'Arès. Un truqueur aurait eu l'acharnement des ambitieux, attrape-couillons et attrape-sous.
Reste évidemment la question déjà soulevée par divers commentateurs depuis 2006 (je ne vais pas les citer): Peut-on se promouvoir soi-même quand on est frère aîné (Rév d'Arès 16/1), partie intégrante, inséparable d'une assemblée de frères qui ne cherchent pas à vous promouvoir, voire même à se promouvoir eux-mêmes ?
Je participais avant-hier à une conversation au cours de laquelle quelqu'un dit: "Les Pèlerins d'Arès... Des franc-maçons ou des juifs déguisés en chanteurs de rue," et un bouddhiste: "Les Pèlerins d'Arès? Tout à fait inintéressants." J'ai insisté pour inviter tout le monde à connaître le Frère Michel, Michel Potay, celui-là au moins, mais je sais qu'ils ne le feront pas, trop convaincus, même sans fondement, que vous n'êtes qu'un "juif déguisé en chanteur de rue" ou "tout à fait inintéressant".
Pour passer ce barrage des préjugés, sans fondement comme la plupart des préjugés, il vous faudrait des public-relations patiemment acharnés, année après année, à passer les murailles de la concurrence idéologique, plus hautes que jamais à notre époque plus féodale que jamais, où toutes les idées et modes sont plus promptes que jamais à se faire une place et à en faire un château fort
Vous êtes un remarquable simplificateur, tellement simplificateur que l'observateur superficiel se demande si vous avez seulement une idée. C'est s'il creuse qu'il découvrira que La Révélation d'Arès, qui même si elle vient de Dieu passe par vous, donc est comme de vous, foisonne d'idées, en fait. Elle a, autrement dit, toute la matière d'une idéologie. Pour promouvoir ça, il faut évidemment un public-relations qui aurait bien tout analysé, tout comparé aux idées générales, bien discerné les passages vers le monde, bien dégagé une stratégie de promotion.
Pardonnez-moi d'être sorti du sujet de cette entrée. Je tenais à vous dire tout ça.
La Révélation d'Arès ne dit-elle pas: Ce que tu sais, publie-le sur les toits ! (Rév d'Arès 37/4) ?

Olivier du Berry




--------------------------------------------------------------------------------


Réponse du frere Michel:

Si vous avez lu l'introduction de La Révélation d'Arès Intégrales, édiditon 1984, vous savez qu'entre 1974 et 1975 j'ai consulté en vain quarente-sept éditeurs pour ce qui n'était encore alors que L'Évangile Donné à Arès, première partie de La Révélation d'Arès.
Plus tard, en 1987 ou 1988, un frère, très proche de moi à cette époque, a de nouveau entrepris de consulter les éditeurs de Paris. En vain, cette fois encore.
Il y a fort à parier que ce serait la même chose aujourd'hui.
Certes, il fallait explorer toutes les possibilités de trouver une tribune dans le réseau complexe des grands média. Ce travail, qui aurait demandé d'être, comme vous dites, "patiemment acharné, année après année, à passer les murailles", à faire antichambre, à sonner aux portes, à se faire des relations, etc., mais mon isolement à Arès — isolement que je n'ai pas souhaité — ne me permettait pas ce long labeur de rechercjhe. Je pense, cependant, que cela a été fait par mes frères de Paris. En vain, certainement, puisque quelques uns m'ont dit: "C'est impossible. La Révélation d'Arès et le Frère Michel sont censurés partour."
Cependant, en 2010, avec l'aide de deux frères et deux sœurs qui ont agi selon sur mes indications, j'ai entrepris personnellemnt un sondage des grands media et, bien qu'avec de grandes difficultés, j'ai finalement reçu un bel écho. Je ne sais qu'en faire aujourd'hui, parce que je pense que si mes frères n'ont pas, de leur côté, obtenu le même écho, c'est qu'ils ne pensent pas vraiment que le succès de notre mission passe par les media. Ils pensent vraisemblablement qu'elle doit passer par la rue et la place publique comme la mission de Jésus passa par les chemins poussiéreux de la Palestine et non par les grandes tribunes de l'époque.

Je préfère pour le moment partager cette sorte de consensus de mes frères autour de la mission discrète, modeste, parce qu'en tout état de cause j'ai besoin de mes frères et je crains qu'en leur inspirant autre chose que leurs discrétion et modestie, ils perdent, en empruntant des voies qu'ils n'ont pas souhaitées, leur beau naturel, signature de notre authenticité.







Like a Star @ heaven

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Mer 20 Avr - 10:17

Autre commentaire remarqué
Decidement Michel Potay est déconcertant alien

20avr11 117C31
Dans votre réponse 117C11, frère Michel, vous dites: " Ce jour des Rameaux est le jour d'une très grave erreur de Jésus. Les prophètes sont des hommes, contraints à réfléchir avant d'agir, donc susceptibles d'erreurs..."
C'est effrayant ! Comment se fier à ce que vous nous dites, dans ces conditions ?
Vous êtes un homme, donc, "susceptible d'erreur". Tout est peut-être faux dans votre interprétation de La Révélation d'Arès.
Jean-Pierre du Luxembourg

--------------------------------------------------------------------------------

Réponse du frere Michel :
Mais oui, "tout est peut-être faux dans mon interprétation de La Révélation d'Arès."
Et il y a pire: "Tout est peut-être faux" dans le surnaturel dont je fus témoin. La seule vérité, mais alors vérité sans valeur, étant que j'ai transcrit un texte, qui lui existe bien matériellement parlant, inspiré par une illusion, dans un moment d'aberration. Je n'ai peut-être fait que rêver les apparitions de Jésus en 1974 et les théophanies en 1977 et, dans ce cas, La Révélation d'Arès n'est peut-être qu'une écriture somnanbulique. Like a Star @ heaven

Mais alors, qu'en est-il de la Bible? Du Coran? du Veda? des soûtras de Bouddha? Ces livres sont pareillement "susceptibles" d'être des faux. Leurs contestataires ne manquent pas de l'affirmer. Après, tout, il n'existe pas de traces archéologiques — enfin, rien de sérieux — d'Adam, de Noé, d'Abraham, de Moïse, de Saül, de David, de Salomon, des prophètes, de Jésus, et ailleurs, de Zarathoustra ou de Bouddha. Pour Mouhammad il existe quelques ossements dans la grande mosquée de Médine, mais les ossements de qui ? Je vous le demande !
Et Dieu alors ? Quelle preuve de son existence ? Les théophanies dont j'ai été témoin ? Pff ! fariboles !

"La foi porte en elle-même un obstacle, inhérent à sa très énigmatique nature. Cet obstacle est à la mesure de sa grandeur: Dieu est au Ciel et les hommes sont sur la terre (Ecclésiaste 5/1). Cette distance invivable à la longue faisait jadis pousser à Isaïe ce cri profondément humain: Ah si tu pouvais seulement déchirer le Ciel et descendre jusqu'à nous ! (Isaïe 64/1).
"L'optimisme souvent forcé de nos cantiques ne résout pas ce sentiment secret d'une absence que l'on craint d'avouer.
"Comment d'une connaissance abstraite, lointaine, catéchétique, passer à la rencontre personnelle, à la communion vivante ? Comment la présence de Dieu peut-être entrer dans la vie des hommes ? Le Résurrection (de Jésus = Pâques) avait inauguré le "huitième jour" et en apparence rie n'est changé, l monde nouveau s'insère dans l'ancien., le huitième jour n'existe que dans les sept autres."

Ces lignes très belles sont de Paul Evdokimov, un théologien de l'église orthodoxe à laquelle j'appartins avant que Jésus m'apparût, mais elles valent pour n'importe quel humain confronté au problème de la foi.
Sur la foi je m'adresse toujours à mes frères en termes plus personnels et fondés sur la Vérité que m'a apportée La Révélation d'Arès: "Avoir la foi, c'est croire en l'improuvable. De plus, la foi est remise en question chaque jour. La foi est évolutive et la faute la plus grave des religions est de l'avoir figée dans des dogmes."
C'est la grandeur de l'homme, grandeur à laquelle aucune vie autre qu'humaine ne peut atteindre, que de dépasser ce qu'il voit, touche et entend, pour atteindre à une Vérité invisible et inaudible, mais plus vraie encore que le vu, le touché et l'entendu.
Ceci dit, Jésus commit bien l'erreur d'aller à Jérusalem et ainsi de s'exposer à la cruelle méchanceté des hommes de pouvoir, mais il ne s'agit là que d'une erreur d'ordre pratique, non d'une erreur de Fond, car sur le Fond je crois que Jésus transmit au monde la Parole que le Père l'avait chargé de transmettre.



Like a Star @ heaven c'est moi qui souligne.
------------------------------------------------------------------------------



Citation :
Tout est peut-être faux" dans le surnaturel dont je fus témoin.
Vous avouez ? Smile


Citation :
Mais alors, qu'en est-il de la Bible? Du Coran? du Veda? des soûtras de Bouddha? Ces livres sont pareillement "susceptibles" d'être des faux. Leurs contestataires ne manquent pas de l'affirmer. Après, tout, il n'existe pas de traces archéologiques - enfin, rien de sérieux - d'Adam, de Noé, d'Abraham, de Moïse, de Saül, de David, de Salomon, des prophètes, de Jésus, et ailleurs, de Zarathoustra ou de Bouddha.

Ah non c'est trop façile frére Michel. Ainsi vous mettez au même niveau Abraham, Moïse, Jésus... etc.. et vous même le frére Michel vous manquez pas d'air Smile
On ne peux pas mettre au même niveau des évenements qui se sont déroulés il y a 3000 ou 3500 ans, et qui font partie de notre culture, de l'histoire universelle donc vus nécessairement avec le recul de l'Histoire ....
Surtout Abraham, Moïse, Jésus, Mohamed etc... sont liés à des évenements historiques et des prodiges et miracles qu'on ne peut pas nier totalement ... Rien de tels à Arès ou il n'y a ni miracles ni évenements historiques, seulement les affirmations d'un homme qui parait sincére certes mais ... A moins que vous niez aussi ces évenements historiques (dans la Bible) .... dans ce cas ...



Citation :
Ces lignes très belles sont de Paul Evdokimov
Les votres aussi sont trés belles.


Yve

modifié le 23 Avril 2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Lun 25 Avr - 12:18

22avr11 117C33
Dans une réponse à un commentaire, que je ne retrouve pas, vous disiez qu'à une certaine époque on vous reprochait d'user de charabia ou de galimatias.
Ce n'est pas exactement ce que je vous reproche, bien qu'il y ait de ça, mais je vous connais depuis assez longtemps pour dire que vous avez sur un même sujet des discours différents. Pour chaque chose on drait que vous avez trois façons de croire et de penser.
On finit par ne plus savoir où vous en êtes. Vous êtes parfois contradictoire au point d'être votre propre négatif, qui a besoin de se réincarner en image positive de temps en temps. De là des rectifications comme cette entrée 117.
Je me perds dans cette cette variété de discours discordants ou labyrinthés.
Il faudrait aussi stabiliser les frontières entre les sujets.
C'est dommage que vous n'y arriviez pas. Votre sincérité ne fait aucun doute.
Humbert d'Île de France


----------------------------------------------------------------------------



Réponse de Michel Potay:
Cette entrée 117 n'est nullement la "rectification" de ce que je pense de Pâques, de la réincarnation et de la résurrection.
Entre le frère Michel qui parle, le frère Michel qui écrit "Le Pèlerin d'Arès" et le frère Michel qui blogue, il y a évidemment trois modes d'expression, mais il n'y a pas trois "discours différents."
Comme tout être humain je suis plus ou moins en bonne santé ou en bonne forme selon les moments.
Comme tout être humain je suis ballotté par la vie et le quotidien, dont les hauts et les bas, les joies et les soucis, font forcément varier mon humeur et mes forces intérieures.
Comme tout être humain contraint à une tâche vagabonde - on ne vient pas vers moi, c'est moi qui dois aller vers les autres - je suis soumis à de grandes variations de circonstances; je ne suis pas comme un professeur qui parle toujours dans le même lycée ou la même université à des étudiants de mêmes âge, préparation et niveau ; je dois adapter mon verbe, oral ou écrit, à la circonstance, au lieu, au moment et au public, souvent très inégal, bigarré et hétérogène.
Ceci dit, non ! je n'ai pas "trois façons de croire et de penser."
Je ne suis pas non plus par moments mon "propre négatif, qui a besoin de se réincarner en épreuve positive."
Je garde mon attention tendue vers les résonances intérieures que je perçois de mon auditoire comme les signes de leur niveau de compréhension et de leur soif (très variable) d'enseignement.
Oh! je suis désespéré, je ne le cache pas, de ne pas être à la hauteur, de n'être ni écrivain, ni conférencier, ni pédagogue, ni même bon prédicateur, de n'être qu'un pauvre type à qui Dieu est venu confier une Message destiné à toute l'humanité. Mais désespéré de ne pas être le transmetteur, le prophète, idéal, je ne suis jamais résigné à mon insuffisance, je fais toujours des efforts pour être compris. Mon plus gros problème tient, en fait, à l'espace et au temps.
L'espace et/ou du temps qui me sont donnés pour m'exprimer, oralement ou par écrit, sont occasionnels et courts, parce que je ne vis pas avec mon auditoire, je suis isolé et je ne peux faire que des incursions vers lui, toujours trop espacées, circonstancielles et brèves (comme par exemple des entrées de blog, des réponses à des commentaires) pour me permettre de développer. Je dois résumer, raccourcir ou insister sur certains points aux dépens d'autres points, faute de temps et d'espace. De là peut-être l'impression que vous avez eue que j'ai "sur un même sujet des discours différents".
J'ose dire aussi, pour finir et en usant d'une image, que la difficulté que je peux présenter n'est pas dans "une variété de discours discordants ou labyrinthés", mais dans le fait qu'il faut m'écouter comme à travers une porte on entend une voix étouffée. Contrairement à ce que disait Voltaire (dans le Dictionnaire Philosophique, je crois) les variations de la foi et des vérités spirituelles ne peuvent pas toujours s'exprimer par des images physiques simples : fermeté de l'âme, solidité du cœur, etc. Il faut avec courage entrer dans des zones plus subtiles, beaucoup plus difficiles à exposer... comme la pénitence, pour lesquelles il faudrait plus de temps et se voir plus souvent.

------------------------------------------------------------------------


Quand je lis le blog du frere Michel (et en particulier cette entrée 117) je suis quelquefois ému.
Oui ému de voir cet homme qui se débat face à des contradicteurs ou détracteurs.
Sur les 3 possibilités par rapport à ces évenements surnaturels survenus en 74 et 77 je crois de plus en plus que je peux en exclure une .... (j'y reviendrais )

Le moment est peut-être venu pour moi de faire une synthése (une fois de plus, mais cette fois là sera la bonne ).
Je pense qu'on peut attribuer à tous les propos du frere Michel le caractére d' UN DELIRE du frere Michel et à sa suite de tous les Pèlerins d'Arès, le mot "délire" est péjoratif et je l'emploie à contrecoeur mais il est necessaire pour bien faire comprendre ce que je veux dire.
Le fait que je dis "délire" ne veut pas pas que ce soit pas la vérité, on peut délirer à partir d'une vérité. Quand je dis délire je ne veux pas dire par là que
Le frere Michel passe son temps à expliquer, inlassablement, et les Pèlerins à sa suite, face à des détracteurs réels ou imaginaires. Il n'y pas beaucoup d'analyse, à partir d'une idée juste et géniale qui existe depuis la nuit des temps à savoir que Dieu lui-même condamne les religions etc ... etc ... FM va plus loin (+ loin que Dieu ne lui demande ) et ne se rends pas compte que ce n'est pas la conception qui est dans la Bible et le Coran Shocked
Tout ça n'est p-e pas faux, mais CE N'EST PAS LA CONCEPTION DU DIVIN QUI EST DANS LA BIBLE ET LE CORAN...
... et il a plein de contradictions dans ce qu'il dit.
Moi je ne me casse pas la tête, je m'en tiens à une conception classique du Divin.
justement celle du premier paragraphe de "Nous croyons, nous ne croyons pas"
Moi je me reconnais, à part quelques détails, dans "Nous croyons, nous ne croyons pas", mais pas dans d'autres déclarations de FM.
Donc je serais pélerin d'Arès d'aprés une déclaration mais pas d'aprés une autre
Laughing
Comment m'y retrouver.

Citation :
... mais je vous connais depuis assez longtemps pour dire que vous avez sur un même sujet des discours différents. Pour chaque chose on dirait que vous avez trois façons de croire et de penser.
On finit par ne plus savoir où vous en êtes. Vous êtes parfois contradictoire au point d'être votre propre négatif, qui a besoin de se réincarner en image positive de temps en temps. De là des rectifications comme cette entrée 117
.

Oui c'est tout à fait ça. Je serait presque d'accord avec l'opinion de je ne sais plus quel commentateur de son blog qui disait " c'est une fabrication".
Dans la Bible si Dieu condamne la religion (les pouvoirs religieux ) Il ne la condamne toutefois pas dans son principe absolu (ce que vous dites, ce que vous avez l'air de dire ) ... car Dieu n'est pas un théoricien, Il ne s'occupe que du réel.
Il n'y a pas chez FM d'analyse réelle sur ce qu'est la religion, ou la Politique, ou la Loi.
On n'emploie ces mots chez les Pèlerin d'Arès que dans le sens péjoratif.

D'autre part et c'est p-e plus choquant des choses comme par exemple "l'homme peut devenir Dieu", "la mort peut être vaincue" , "changer le Monde pour devenir des Dieux ..", le frére Michel ne se rends pas compte que c'est une maniére de nier Dieu, car si l'homme peut devenir Dieu ou un Dieu c'est que Dieu n'existe pas en tout cas pas dans la conception qui est celle de la Bible ou du Coran.

Tout ça n'est p-e pas faux, je ne juge pas, mais CE N'EST PAS LA CONCEPTION DU DIVIN QUI EST DANS LA BIBLE ET LE CORAN...

Yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Lun 25 Avr - 12:23

Il explique juste ses hauts et ses bas. La vie n'est pas linéaire mais faite de hauteur et de creux. D'où l'impression qu'il ne parle pas de la même façon à mon avis.
J'ai remarqué au contraire, que depuis qu'il remissionne (20 ans au moins qu'il ne l'avait pas fait) cela lui fait voir une réalité et évidemment contredit ce qu'il disait (des gens qui n'ont pas la foi, des dinausores, ...) bref il donnait une image hyper négative des gens, soit-disant sans foi.
Il ne peut plus mettre sur le dos des autres leur propre inaction. Il dit et c'est très bien enfin (plus de bouc-émissaire !!) :
À nous, apôtres de La Révélation d'Arès, d'ajouter à ces mouvements intérieurs de l'esprit les mouvements extérieurs qui en manifestent la logique. Logique de Salut ! Il faut sauver l'homme et le monde par un changement effectif.
Mais c'est là une autre affaire, qui ne peut faire l'objet que d'un débat pratique interne de notre fraternité.


Aujourd'hui que dit-il ???
Il affirme que ce n'est pas à cause de la foi que les choses ne changent pas, mais à cause du désengagement des gens (bien qu'il y ai, entre autres, le mouvement humaniste et sa spiritualité, qui agit).

http://www.freesoulblog.net/jKG/jKGtv.html
25avr11 117C38
Votre commentaire vient indirectement, inintentionnellement, souligner ce que je crois être une des causes les plus importantes, sinon même la cause la plus importante de nos difficultés missionnaires: Non la perte de foi ou d'espérance spirituelle dans la population, mais la perte de l'esprit d'engagement, autrement dit le désengagement.

Or, l'expérience de la mission montre d'une part que, contrairement à ce qu'on pourrait penser, la campagne anti-secte a été surtout perçue (de façon souvent rigolarde) dans la population comme la peur qu'ont les grosses religions de la concurrence des petites religions, l'écrasement cyclique des petits par les gros en religion comme en politique et en économie. L'expérience de la mission montre d'autre part que la vie spirituelle trouve autant d'écho aujourd'hui au fond d'une grande quantité de personnes qu'elle en trouvait dans les années 1970-1980.

Alors?
Alors, selon ma propre expérience, nous nous heurtons à l'esprit de désengagement, d'indépendance, qui s'est répandu.
C'est lui la cause principale de nos difficultés, parce que la foi du Pèlerin d'Arès est une foi d'engagement. Non d'engagement vis à vis d'une organisation autoritaire et dogmatique, puisque nous sommes une fraternité libre de croyants, mais d'engagement logique personnel dans la pénitence et la moisson des pénitents. On n'est pas Pèlerin d'Arès parce qu'on est inscrit sur un registre (aucun registre d'inscription chez nous) et qu'on se soumet à des obligations (aucune obligation chez nous), mais parce qu'on est de par sa seule et propre volonté personnelle un pénitent et un moissonneur de pénitent. Et cela, c'est rebutant, sauf pour ceux et celles qui en perçoivent les extraordinaires lumières.
Aussi, pour en finir avec ce sujet de l'apparent désert médiatique sur Pâques ou Pâque, je dirais qu'à mes yeux ce n'est bien qu'une l'apparence. Pour moi, cette apparence ne rend pas du tout compte des mouvements intérieurs de l'esprit.
À nous, apôtres de La Révélation d'Arès, d'ajouter à ces mouvements intérieurs de l'esprit les mouvements extérieurs qui en manifestent la logique. Logique de Salut ! Il faut sauver l'homme et le monde par un changement effectif.
Mais c'est là une autre affaire, qui ne peut faire l'objet que d'un débat pratique interne de notre fraternité.


Dernière édition par assunta le Lun 25 Avr - 12:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Lun 25 Avr - 12:26

Citation :
.. je fais toujours des efforts pour être compris. Mon plus gros problème tient, en fait, à l'espace et au temps.FM

Non votre plus gros probléme c'est que vous vous obstinez dans une conception de Dieu, ou des choses qui est, peut-être, influencée par votre passage chez les communistes. Smile


Yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Lun 25 Avr - 12:37

Citation :
D'autre part et c'est p-e plus choquant des choses comme par exemple "l'homme peut devenir Dieu", "la mort peut être vaincue" , "changer le Monde pour devenir des Dieux ..", le frére Michel ne se rends pas compte que c'est une maniére de nier Dieu, car si l'homme peut devenir Dieu ou un Dieu c'est que Dieu n'existe pas en tout cas pas dans la conception qui est celle de la Bible ou du Coran.

Tout ça n'est p-e pas faux, je ne juge pas, mais CE N'EST PAS LA CONCEPTION DU DIVIN QUI EST DANS LA BIBLE ET LE CORAN...
La conception du Divin est la même que dans la Bible et le Coran.
Je prépare ma réponse.
En attente...
Revenir en haut Aller en bas
unpelerin-masqué



Messages : 64
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Lun 25 Avr - 15:51

Il y a tant de choses à dire dans ces articles qui se recoupent les uns les autres sans fin .... Smile

Par exemple.

Citation :
Réincarné ? Ressuscité ? peu importe
Chaque jour je me réincarne ou je ressuscite dans un homme un peu meilleur qu'il n'était la veille."
"Réincarnation, résurrection, changement désignent une même et seule renaissance de l'Adam initial par les efforts de récupération du Bien, par ce que La Révélation d'Arès appelle pénitence "

Yve a raison il n'y a pas d'analyse tout est bon dès l'instant ou ça peut faire venir un nouvel adepte. Tout est bon si on peut tirer sur les Catholiques...

Cela dit il est certain qu'à partir d'un certain niveau spirituel tout se confond. Michel Potay n'a rien inventé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Mer 27 Avr - 14:59

Citation :
La conception du Divin est la même que dans la Bible et le Coran.
Je prépare ma réponse.
En attente...

J'attends la réponse d'Assunta Smile
Et j'attends aussi celle de Jerome au sujet de notre discussion ou je lui disais, ou je me plaignais d'une certaine variation et d'un certain FLOU (peut-être un mot mieux que fluctuation ) dans les déclarations du frere Michel.
http://vie-spirituelle.forums-actifs.net/t333p30-la-derniere-entree-du-frere-michel-entree-116
ou il me soutient par exemple:
dans l'esprit de frère Michel , affirmer "nous sommes tous chrétiens" sous-entend "mais aussi juif, musulmans, humanistes, etc. De même lorsqu'il affirme "le christianisme n'existe pas !", cela sous-entend le judaïsme, l'islam n'existent pas. Ce mot de "chrétien" n'est pas à prendre au pied de la lettre.

Mais sans doute son silence est un aveu de faiblesse. parce qu'il sait qu'il a tort. Rolling Eyes

Yve

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Jeu 28 Avr - 12:05

Citation :
D'autre part et c'est p-e plus choquant des choses comme par exemple "l'homme peut devenir Dieu", "la mort peut être vaincue" , "changer le Monde pour devenir des Dieux ..", le frére Michel ne se rends pas compte que c'est une maniére de nier Dieu, car si l'homme peut devenir Dieu ou un Dieu c'est que Dieu n'existe pas en tout cas pas dans la conception qui est celle de la Bible ou du Coran.

Tout ça n'est p-e pas faux, je ne juge pas, mais CE N'EST PAS LA CONCEPTION DU DIVIN QUI EST DANS LA BIBLE ET LE CORAN...

La conception de Dieu est la même que dans la Bible et le Coran, car à travers toutes Ses Paroles (Bible, Coran, RA) Dieu par son Amour cherche à se réconcilier l’Homme. Il parle à travers les Prophètes et à tous ceux qui sont capables d’entendre, pour offrir à l’Homme la possibilité de revenir à son état premier, état divin de perfection, et retrouver cette domination qui est son héritage en tant qu’enfant de Dieu. Domination ici entendue en tant que redevenir maître de lui-même (de ses pensées, sentiments, imaginations… pour se créer ou recréer intérieurement Beau et ce changement rejaillira au-dehors sous forme de Bien) et non pas domination extérieure envers les choses ou les êtres, car la vie va de l’intérieur vers l’extérieur, jamais le contraire.

Le don de Dieu a été donné à l’Homme (la RA les rappelle), ce don maîtrisé lui fait atteindre la perfection absolue, la domination sur la vie (toujours entendue d’un point de vue intérieur et non extérieur). Fait à l’image et à la ressemblance de Dieu, tous les attributs de Dieu lui sont inhérents : Intelligence Infinie, Omnipotence et Amour Omnipotent, etc. Mais comme l’Homme a le libre choix (don de Dieu ici aussi : libre arbitre), c’est à lui de les accepter et à les faire siens en les faisant vivre en lui.

Puisque l’Homme a le pouvoir du choix, il a le droit de choisir les pensées qu’il va entretenir dans son esprit. S’il choisit des pensées qui vont produire des effets indésirables dans sa vie, il se sépare de son Créateur et du plan parfait que le Créateur a placé pour lui. Dieu lui-même ne peut intervenir puisqu’Il a doté l’Homme du libre choix. Et il se sépare aussi de ses semblables (petites disputes, conflits, guerres...). Nos pensées et actes rejaillissent sur Tout et reviennent sur nous.

La nature ou état de Dieu est en nous, il s’agit du Christ, Dieu en nous. Dans l’Ancien Testament Dieu dans l’Homme est appelé Jéhovah Dieu et dans le Nouveau Testament, il est appelé Christ. Christ = Dieu manifesté, Dieu rendu visible (lorsque l’Homme se change). Dieu existe évidemment et n'est pas nié, mais il est parlé de la nature divine de l'Homme dans les Ecritures pour rappeler et renouer le lien avec le Créateur (l'histoire de Job est flagrante de manière historique ou conséquence humaine et ontologique, les 2 sont liés dans la Bible). Tout ramène à l'Homme, à ce qu'il est intérieurement et aux conséquences bénéfiques ou néfastes suivant les choix qu'il fait.

C’est en cela que l’Homme peut (re)devenir un Dieu. C’est-à-dire qui a la même nature/état que Dieu. Il est sûrement moins grand que Lui mais il devient comme Lui. D’où le fait même que la mort peut être vaincue, car ne l’oublions pas, nous avons été créés pour ne jamais mourir. C’est la séparation de l’Homme avec la source divine en lui, qui est cause de tous les maux. Et cela se comprend : les dons utilisés sans réflexion, sans les filtrer avec notre cœur, peuvent s’avérer néfastes, et à l’extrême, horribles et donc mortels.

En réveillant cette nature divine, l’Homme est près de Dieu. Il n’est pas proche puisqu’il devient comme Lui (plus proche que notre veine jugulaire ou bien moulé au Temple, les images existent pour nous démontrer cela : E/01/11
car Je suis si proche d’eux qu’ils peuvent ne pas Me voir, mais qu’ils sont moulés à Moi comme l’arbre poussé contre le mur du Temple se moule au contour de ses pierres, se courbe selon l’arc de son porche.

Dieu nous dit bien qu’on est comme Lui lorsqu’on utilise les outils qu’il nous a donné. Dieu est heureux lorsqu’on utilise cette Puissance en nous, tous les dons dont Il nous a fait cadeau. Il nous dit en somme : soyez comme Moi, agissez comme Moi.

Jésus a expliqué cela lorsqu’il disait « Le Royaume de Dieu est en vous ». Chercher le Royaume de Dieu, c'est le fait de se détourner des conditions mauvaises pour bien comprendre que tous les attributs de Dieu sont en nous. En nous se trouvent l'Intelligence du coeur, la Toute Puissance, l'Amour Divin, la Paix, le Libre-arbitre,...
La prise de conscience définitive que l'Homme puisse faire c'est que Dieu, Omniprésence, est en lui ; et l’effort qu’il doit accomplir, c’est un effort intérieur : apprendre /être maître de lui-même.

Ce n’est absolument pas nier Dieu, mais retrouver le même Etat que Dieu, qui nous fera redevenir des Christ. En retrouvant cet état, on devient omniprésent comme Dieu, on devient en tant que Dieu.

Dans le Coran Dieu dit qu’il regarde les cœurs des Hommes (ce qu’ils pensent, imaginent…).

Dans la RA, Dieu dit que le Bien est un jardin dans la tête (on doit planter des graines d’amour, de joie, etc…)

Dans la Bible, Esaïe dit « Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins ». Ce n’est pas que la Parole de Dieu, mais l’Homme étant comme Dieu, sa parole aussi retourne à lui avec ses effets. Cela démontre bien la co-créativité de l’Homme et de Dieu.

L’Homme se changeant redevient un Christ, un Dieu manifesté et vainc la mort
L/22/16
(mais si comme) la véprelle il tient (à) Ma Lèvre, (il devient) le frère, (il) boit l’Eau Grasse — Elle (Qui) ne sèche pas —, (il sur)vole haut la fosse.
(Le mot Véprelle employé n’est pas anodin puisque c’est une chauve-souris qui ne lâche plus sa proie à moins qu’on ne lui coupe la tête)
Et ayant changé intérieurement, l'Homme rentre à Jérusalem (il a retrouvé sa paix intérieure).
http://vie-spirituelle.all-up.com/t286-lire-avec-l-esprit-et-non-a-la-lettre
Jérusalem : En hébreu Yerushalayim du sémitique uru : fondation et Salem : nom divin - « Salam » Paix en arabe et « Shalom » Paix en hébreu
Jérusalem est la Cité de la Paix.

Dans le temple de Deu (le corps de l'Homme) règne la Paix (vit la Jérusalem Céleste).
Jérusalem est la Cité de la Paix.
Dieu dans toute Sa Parole fait aussi une allégorie derrière la réalité.
Etre dans la cité de la paix, c’est être Un en soi : uni à la Présence Divine qui est en chacun de nous. Nous sommes dans la plénitude, notre esprit n’est plus divisé et nous vivons la réflexion, l’intelligence de cœur, etc… rejetant délibérément toutes pensées et opinions négatives. Nous avons choisi de prendre la main de Dieu et rejoignons ainsi l’Aire Céleste.

------------------------------

NATURE
Sens 1 - Ensemble des propriétés fondamentales d'un être ou d'une chose. Ex La nature humaine. Synonyme essence S
ens 2 - Ensemble du monde physique et des principes qui l'animent. Synonyme univers
Sens 3 Ce qui, dans le monde physique, n'a pas été transformé par l'être humain.
Sens 4 Tempérament. Ex Il est de nature plutôt enjouée.
Synonyme : essence, caractère, naturel, personnalité, idiosyncrasie, tempérament, complexion, constitution, genre, sorte, type.


ETAT
Sens 1 - Disposition d'une chose ou d'un être, manière d'être.
synonyme : attitude, circonstance, condition, description, humeur, manière, nature, position, intention, caractère, tempérament, naturel, disposition.


ATTRIBUT
1 - caractéristique : qualité, catégorie, espèce, propriété, caractère, essence, nature, spécificité, particularité, marque, signe.
2 - symbole : représentation, image, trait, aspect, signe, air, apparence, allure.

IMAGE
1 : Représentation d'une personne ou d'une chose grâce aux beaux-arts : peinture, sculpture, photographie... [Beaux-arts].
2 : Ce que renvoie le miroir. Synonyme : miroir.
3 : Représentation mentale que l'on se fait de quelque chose ou de quelqu'un. Synonyme idée.

et RESSEMBLANCE
Fait de ressembler à quelqu'un ou quelque chose. Synonyme : similitude


------------------------------

Sur Spiritualités j’avais mis ceci : (je ne retrouve plus le lien, je cherche)

Citation :
Nous somme TOUS appelés à être des fils et des filles de Dieu, tout comme Jésus !
Abraham connaissait le Divin par un titre - celui de Dieu Tout Puissant.
"Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob par le nom de Dieu Tout Puissant, mais mon nom leur était inconnu". (Ex, VI, 3)

Pour la première fois Dieu se fait connaître à Moïse sous Son Nom véritable : "JE SUIS CE QUE JE SUIS".
"Quand j'irai voir les enfants d'Israël, que je leur dirai 'Le Dieu de vos pères m'a envoyé à vous' et qu'ils me demanderont :'Quel est son nom ?', que leur dirai-je ?" (Ex.III,13)
Et Dieu dit à Moïse : "JE SUIS CE QUE JE SUIS. Voilà ce que tu diras aux enfants d'Israël. JE SUIS m'a envoyé à vous." (Ex. III,14)

Cela indique une intimité qui n'existait pas ou que l'on ne connaissait pas jusqu'à ce moment-là. Cette intimité n'était pas réservée qu'à Moïse ou aux Hébreux*.
L'amour de Dieu est inconditionnel, et le nom de Dieu qui indique cette intimité ou cette fusion est un don que Dieu fait à chacun d'entre nous.

L'affirmation ou le Nom JE SUIS CE QUE JE SUIS dit aux Hébreux et aux Egyptiens que Dieu existe en effet, et il y a un pouvoir inhérent à ce nom lorsqu'il est prononcé.
De plus nous les Humains, étant l'image (le miroir) de Dieu et étant sa Ressemblance (similaire) nous sommes tous des JE SUIS et tout ce que l'on rajoute à JE SUIS en le croyant et/ou l'imaginant nous le devenons. D'où le fait que nos paroles sont créatrices et que l'imagination est aussi un don donné à l'homme. Les anciens disaient que l'imagination est l'atelier de Dieu. (Importance de maîtriser nos pensées, paroles et imagination).

Einstein
"L'imagination est plus importante que la connaissance. La connaissance est limitée alors que l'imagination englobe le monde entier, stimule le progrès, suscite l'évolution."

Dieu par là est bien notre Père spirituel et nous sommes bien ses fils-filles.
Jésus venait rappeler tout cela. Il n'est pas le fils de l'Homme mais bien le FILS DE DIEU !! Et nous somme TOUS appelés à être des fils et des filles de Dieu, tout comme Jésus !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La derniére entrée du frére Michel entrée 117    Aujourd'hui à 13:49

Revenir en haut Aller en bas
 
La derniére entrée du frére Michel entrée 117
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bilan d'entrée budget annexe
» Problème PC pas d'entrée vidéo
» .entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem
» petite entrée facile à faire
» Entrée a LLG

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: