L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 QUE LA CONNAISSANCE SERVE SEULEMENT A ELEVER L'HUMAIN !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: QUE LA CONNAISSANCE SERVE SEULEMENT A ELEVER L'HUMAIN !!!   Mar 12 Avr - 11:51

QUE LA CONNAISSANCE SERVE A ELEVER L'HUMAIN
ET A REJETER TOUTE ABJECTION !

Connaître la Parole est merveilleux. Connaître et bien sûr la comprendre ou essayer de la comprendre avec l'esprit. Sans servir pour dominer, asservir est abject.
Je pense qu'aujourd'hui les gens cherchent avant tout à comprendre avant de s'impliquer totalement dans ce qu'ils croient. Et c'est une très très bonne chose.


Cultures, traditions, religions, doivent dépasser et transcender toutes leurs formes de violence et souffrance qui objétisent, désunissent et privent l'Humain de son essence, afin de ne garder que le meilleur qui élève, spiritualise et projette l'Etre Humain vers l'épanouissement de la Diversité et de l'Equité.
Diversité et Equité = reflets d'une humanité libre, réfléchie et lucide...


http://www.cameroun-online.com/actualite,actu-8384.html


A voir aussi :
http://www.pressafrique.com/m396.html


Discours du Roi des Belges Léopold II aux missionnaires du Congo en 1883 transmis par Patrice E. Lumumba Olenga
Copyright © Afriqu'Info asbl

Révérends Pères et chers Compatriotes,

La tâche qui nous est confiée à remplir est très bien délicate et demande beaucoup de tact. Vous allez certes pour évangéliser, mais votre évangélisation doit s'inspirer avant tous des intérêts de la Belgique.

Le but principal de notre mission au Congo n'est point d'apprendre aux nègres à connaître Dieu, car ils connaissent déjà ; Ils parlent et se soumettent à MUNGU, un NZAMBI, un NZAKOMBA et que sais-je encore. Ils savent que tuer, coucher avec la femme d'autrui, calomnier et injurier est mauvais.

Ayons le courage de l'avouer, vous n'irez donc pas leur apprendre à connaître ce qu'ils savent déjà. Votre rôle essentiel est de faciliter la tâche aux administrateurs et aux industriels. C'est donc dire que vous interpréterez l'évangile de façon qu'il sera à mieux protéger vos intérêts dans cette partie du monde.

Pour ce faire, vous veillerez entre autre à désintéresser nos sauvages des richesses dont regorgent leurs sous-sols pour éviter qu'ils s'y intéressent, qu'ils ne vous fassent pas une concurrence meurtrière et rêvent un jour à vous déloger.

Votre connaissance de l'évangile vous permettra facilement de trouver des textes recommandant aux fidèles d'aimer la pauvreté. Tel par exemple "Heureux les pauvres ,car le royaume des cieux est à eux et, c'est difficile aux riches d'entrer au ciel".

Vous devez les détacher et faire mépriser tout ce qui leur prouve le courage de nous affronter. Je fais ici allusion à leurs fétiches de guerre qu'ils prétendent point ne pas les abandonner et vous devez mettre tout en œuvre pour les faire disparaître.

Votre action doit se porter essentiellement sur les jeunes afin qu'ils ne se révoltent pas si le commandement du prêtre est contradictoire à celui des parents. Les enfants doivent apprendre à obéir ce que leur recommande le missionnaire qui est le père de leur âme. Insistez particulièrement sur la soumission et l'obéissance ; éviter de développer l'esprit dans les écoles : Apprendre aux élèves à écrire et non à raisonner.

Ce sont là, chers compatriotes, quelques uns des principes que vous appliquerez. Vous trouverez beaucoup d'autres dans les livres qui vous seront remis à la fin de cette conférence. Evangélisez les nègres pour qu'ils restent toujours soumis aux colonialistes blancs, qu'ils ne se révoltent jamais contre les contraintes à que ceux-ci leurs feront subir. Faites leur réciter chaque fois "heureux ceux qui pleurent car le royaume des cieux est à eux". Convertissez toujours les noirs au moyen de la chicote*. Gardez leurs femmes pendant neuf mois à la soumission afin qu'elles travaillent gratuitement pour nous. Exigez ensuite qu'ils vous offrent en signe de reconnaissance des chèvres, poules, oeufs, chaque fois que vous visitez leurs villages. Et faites tout pour que le nègre ne devienne jamais riche. Chantez chaque jour qu'il est impossible aux riches d'entrer au ciel.

Faites leur payer une taxe chaque semaine à la messe de dimanche, utiliser cet argent prétendument destiné aux pauvres à transformer vos missions en des centres commerciaux florissants.

Instituez pour eux un système de confession qui fera de vous de bons détectives pour dénoncer tout noir qui a une prise de conscience contraire aux autorités investies de pouvoir de décision. Enseignez aux Nègres d'oublier leur héros afin qu'ils n'adorent que les nôtres. Ne présentez jamais une chaise à un Noir qui vient vous voir. Donnez-lui au plus une tige de cigarette. Ne l'invitez jamais au dîner même s'il vous donne une poule chaque fois que vous arrivez chez lui.

N.B Ce texte nous a été transmis par Mr. Moukouani-Bukoko, né en 1915. Il a obtenu ce texte par un heureux hasard en 1935. Mukwani-Bukoko infirmier à Kwamuth (Congo) Bolobo, achète une bible. Ce texte se trouvait dans cette bible. Le missionnaire l'avait oublié par mégarde.

Pièce à conviction : Archives du CRL/PL
transmis par Patrice E. Lumumba Olenga
Copyright © Afriqu'Info asbl


chicote* = En Afrique, fouet, baguette servant aux punitions corporelles.

-------------------------------

A lire :
http://harykin.blog4ever.com/blog/lire-article-147921-499656-sur_la_vraie_spiritualite_du_kongo.html
Citation :
Le Peuple Kôngo, les Bena Kôngo, les Ne-NKONGO ou les Bakôngo n'ont pas attendu les Patriarches Juifs : Abraham, Noé, Isaac, Jacob, Joseph, etc. pour connaître les Lois Divines, croire en Dieu Tout-Puissant, Créateur de l'univers visible et invisible et L'adorer avec plus de respect et de conviction même que les Missionnaires Chrétiens Européens venus apporter la Bible aux Noirs !

Les Bena Kôngo n'ont pas attendu Jésus-Christ, qui fut envoyé, selon la Bible, par Dieu-Tout Puissant au peuple Juif, pour aimer son prochain et le respecter dans son être et dans son avoir.

Bien avant l'arrivée du Christianisme au Royaume du Kongo et en Afrique (15è siècle !) les BAKONGO étaient détenteurs d'un système religieux et d'une éthique millénaire, qui surprit d'ailleurs les premiers Européens (missionnaires et marchands) débarquant au KÔNGO DIA NTOTELA. Ce système religieux et ce code moral s'appelait (déjà !) : BUNDU DIA KÔNGO. Les vrais spécialistes de l'Histoire de l'Afrique le savent. Les vrais "disciples" de Mfumu KIMBANGU aussi le savent...

http://david.journault.free.fr/Files/74_devoir_n_1_les_missions_francaises_ad_extra_au_19e_siecle.pdf
L'église missionnaire
La principale motivation reste bien d’apporter le salut à tous les peuples, en référence
notamment au Benedictus : « ... pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort » (Luc 1, 79). Et dans la pensée de l’époque, il ne peut être question de salut en dehors de l’Église, et de l’Église de Rome : c’est ainsi que renouveau missionnaire et ultramontanisme vont de paire.
Pour le missionnaire, comme pour tout catholique de l’époque, les terres non encore évangélisées sont au pouvoir de satan, et leurs habitants sont voués à l’enfer. Et comme le salut vient par le baptême, cela explique la rapidité, sinon la précipitation avec laquelle certains missionnaires baptisaient les « indigènes ».
Enfin, certains voient dans les nouvelles conversions obtenues dans les terres lointaines
une sorte de compensation à la déchristianisation et à la perte de terrain subie par l’Église en
Europe suite à la Révolution. À ce titre, cet extrait des Annales de 1826 est révélateur : « Puisque séduits par la philosophie, les peuples chrétiens abandonnent la foi, il faut selon l’oracle divin, qu’elle aille revivre chez d’autres hommes et dans d’autres coeurs (...). Tandis que, dans notre vieille Europe, une secte impie travaille à éteindre les lumières de la foi et rejette avec dédain la religion qui civilisa nos pères, l’Évangile de Jésus-Christ traverse les abîmes de l’Océan et renouvelle, au milieu des hordes sauvages de l’Amérique, les merveilles des anciens jours. »
Revenir en haut Aller en bas
Pandore



Messages : 50
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: QUE LA CONNAISSANCE SERVE SEULEMENT A ELEVER L'HUMAIN !!!   Mer 13 Avr - 13:34

Citation :
Evangélisez les nègres pour qu'ils restent toujours soumis aux colonialistes blancs, qu'ils ne se révoltent jamais contre les contraintes à que ceux-ci leurs feront subir. Faites leur réciter chaque fois "heureux ceux qui pleurent car le royaume des cieux est à eux". Convertissez toujours les noirs au moyen de la chicote*. Gardez leurs femmes pendant neuf mois à la soumission afin qu'elles travaillent gratuitement pour nous. Exigez ensuite qu'ils vous offrent en signe de reconnaissance des chèvres, poules, oeufs, chaque fois que vous visitez leurs villages. Et faites tout pour que le nègre ne devienne jamais riche. Chantez chaque jour qu'il est impossible aux riches d'entrer au ciel.

Faites leur payer une taxe chaque semaine à la messe de dimanche, utiliser cet argent prétendument destiné aux pauvres à transformer vos missions en des centres commerciaux florissants.
Instituez pour eux un système de confession qui fera de vous de bons détectives pour dénoncer tout noir qui a une prise de conscience contraire aux autorités investies de pouvoir de décision. Enseignez aux Nègres d'oublier leur héros afin qu'ils n'adorent que les nôtres. Ne présentez jamais une chaise à un Noir qui vient vous voir. Donnez-lui au plus une tige de cigarette. Ne l'invitez jamais au dîner même s'il vous donne une poule chaque fois que vous arrivez chez lui.

N.B Il a obtenu ce texte par un heureux hasard en 1935. Mukwani-Bukoko infirmier à Kwamuth (Congo) Bolobo, achète une bible. Ce texte se trouvait dans cette bible.Le missionnaire l'avait oublié par mégarde.


Etonnant !!!!



Le missionnaire l'avait oublié par mégarde
On comprends que ça soit par mégarde Laughing


Pandore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: QUE LA CONNAISSANCE SERVE SEULEMENT A ELEVER L'HUMAIN !!!   Mer 13 Avr - 19:23


C'est tellement caricatural qu'on pourrait se demander s'il ne s'agit pas d'un faux. Smile
La complicité entre "roi blanc" et "roi noir" atteint içi toute son horreur.
Je ne connaissais pas ou alors trés vaguement cet episode de l'histoire du monde....
c'est tellement vrai que Kinshasa capitale et plus grande ville du Congo (RDC) s'appelait jusqu'en 1966 Léopoldville.





"L'exploitation du Congo fut le plus
grand crime contre l'humanité jamais
commis dans l'histoire de l'humanité"

Sir Arthur Conan Doyle, Letters to the press, 1909.



« La colonisation du Congo fût la plus infâme
ruée sur un butin ayant jamais défiguré l'histoire
de la conscience humaine »

Joseph Conrad. Heart of Darkness : An authoritative text, Background and Sources


« Pour faire du caoutchouc, il faudra
couper des mains, des nez et des oreilles. »

Charles Lemaire, Belgique et Congo, cité par Daniel Vangroewe, Du sang sur les lianes, p.46.





Tout d’abord, comme vous le savez probablement, le roi Léopold II commença à s’approprier ce territoire en 1879, quand il embaucha l’explorateur Henry Morton Stanley, puis, de 1885 à 1908 le Congo fut reconnu internationalement comme sa possession personnelle, privée, la seule colonie propriété privée - au monde. En 1908, une année avant sa mort, le roi vendit au gouvernement belge le Congo, qui devint le Congo belge.
Pendant et juste après le règne de Léopold, l’économie du Congo s’appuyait essentiellement sur la récolte du caoutchouc naturel par une main d’œuvre forcée. La grande forêt tropicale d’Afrique centrale couvre à peu près la moitié du Congo, et dans toute cette région, Léopold impose les travaux forcés à la quasi-totalité de la main d’œuvre masculine pour ramasser le caoutchouc naturel provenant des lianes à caoutchouc répartis un peu partout dans la forêt. Son armée personnelle, à savoir 19 000 hommes, conscrits noirs sous les ordres d’officiers blancs, sévissaient de village en village. Ils prenaient en otage toutes les femmes d’un village, pour obliger les hommes à aller dans la forêt pendant des journées entières, pour y recueillir leur quota mensuel de caoutchouc naturel. Les femmes étaient enchaînées, on a même des photos, et souvent violées par leurs gardes. Et, comme vous le savez probablement, le viol par des hommes armés est encore, tragiquement, le sort de dizaines de milliers, peut-être de centaines de milliers, de femmes congolaises de nos jours.
Suite à l’invention de la chambre à air pour bicyclettes et de la grande demande pour les gaines de câbles de téléphones et de télégraphes et autres besoins de l’industrie, le caoutchouc devint une matière première très prisée sur le plan mondial au début des années 1890. Comme le prix du caoutchouc augmentait, le quota mensuel que les congolais en travaux forcés devaient rapporter augmentait en conséquence, et ces hommes étaient parfois forcés d’être loin de leurs familles, dans la forêt, pendant des semaines entières chaque mois.
Ce système a entraîné de nombreuses morts. Beaucoup de femmes en otage étaient affamées. Encore plus nombreux furent les hommes forcés au travail jusqu’à la mort. Les recensements locaux de l’époque indiquent de nombreux villages comprenant plus de femmes que d’hommes. Des centaines de milliers d’hommes ont fui leurs villages pour ne pas être conscrits de force, mais les seuls endroits où ils pouvaient se cacher étaient dans la forêt profonde, où il y avait peu d’abris et de nourriture, et ils y périssaient. Des dizaines de milliers de congolais sont morts suite à leur rébellion contre le système, rébellions réprimées par les armes supérieures de l’armée privée de Léopold. Et, quand les femmes sont otages et les hommes aux travaux forcés, il reste peu de personnes capables de s’occuper des récoltes, de chasser et de pêcher. D’où le manque de nourriture. De plus, dans des centaines de villages congolais, l’armée réquisitionnait pour ses soldats la nourriture à coups de fusils, ce qui diminuait encore les réserves de nourriture. Et quand il y a malnutrition ou famine, les maladies achèvent ceux qui normalement auraient survécu - cela a été, de loin, la plus grande cause de décès.

Alors se pose la question : pourquoi la Belgique est-elle la seule à faire l’objet d’une gigantesque campagne internationale de protestation contre le système de travaux forcés du roi Léopold au début du XXième siècle ? Bonne question, puisque des accusations similaires auraient pu être faîtes à tous les pouvoirs coloniaux européens. Je pense à deux raisons principales. Tout d’abord, la Belgique est un petit pays, donc plus facile à attaquer. Pendant la période parfois intense d’alliances rivales en Europe dans les années d’avant la Première Guerre mondiale, aucune super puissance ne voulait contrarier inutilement un allié majeur, ou un ennemi potentiel majeur. La deuxième raison, à mon avis, est le fait que le Congo appartenant à une seule personne, en faisait une cible plus facile. C’est toujours plus facile d’organiser une campagne si la personne unique - en l’occurrence un roi qui devenait visiblement très riche - est le coupable.

extrait d'un discours de l'auteur Adam Hochschild


Yve

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: QUE LA CONNAISSANCE SERVE SEULEMENT A ELEVER L'HUMAIN !!!   Mer 13 Avr - 21:59

Alors se pose la question : pourquoi la Belgique est-elle la seule à faire l’objet d’une gigantesque campagne internationale de protestation contre le système de travaux forcés du roi Léopold au début du XXième siècle ?


La colonisation a laissé plus bas que terre la population du Congo, sans parler du mépris et du DENI TOTAL DE L'HUMAIN !! Quand les Belges sont partis, le peuple n'avait plus rien, la population était au plus mal et avait régressé effroyablement (l'instruction était minime). Bien sûr les Blancs ont des torts épouvantables mais la colonisation du Congo par les Belges (ainsi que les colons portugais) ont été les pires. (toute colonisation est horrible).
Au Congo plus encore car les colons ont coupé les membres des gens sous prétexte de prouver que les balles servaient à tuer un homme et non pas à chasser. La main était coupée au cadavre mais hélas sur beaucoup de vivants. Et pour se défendre (Léopold et son administration) ils disaient que c'était les congolais qui agissaient ainsi !!

http://www.pressafrique.com/m43.html
- MAIN COUPEE
* Les officiers européens exigeaient la preuve que les balles étaient utilisées pour abattre quelqu'un, et non pour chasser ou pour préparer une mutinerie. Cette preuve, c'était une main, coupée au cadavre.

* Ce qui explique certaines mains coupées à des indigènes vivants, pour justifier une balle en réalité utilisée à chasser. Léopold, accusé, répondait avec mépris : ''Les mains coupées, mais c'est idiot !. Je leur couperais bien tout le reste, mais pas les mains. C'est la seule chose dont j'ai besoin au Congo ! ''


« Pour faire du caoutchouc, il faudra couper des mains, des nez et des oreilles. »
Charles Lemaire, Belgique et Congo, cité par Daniel Vangroewe, Du sang sur les lianes, p.46.
« Si un village, refusait de se soumettre à ce régime, des troupes de l'Etat ou d'une compagnie ou leurs alliés abattaient parfois toute la population en vue, de manière à bien faire parvenir le message aux villages voisins. Mais en de telles occasions, certains officiers européens se montraient méfiants. Pour chaque cartouche fournie à leurs soldats, ils exigeaient la preuve que la balle avait été utilisée pour tuer quelqu'un, et non ''gâchée'' ».
(Adam Hochschild, Les fantômes du roi Léopold).

L'INDEPENDANCE DU CONGO EN 1960
vidéo courte :
http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/Independances-afrique-cinquantenaire-2010/p-9173-L-independance-du-Congo-belge.htm

Citation :
http://www.lavdc.net/portail/2010/10/interview-rdc-le-lourd-heritage-de-l%E2%80%99independance/
Afrik.com : Dans quel état se trouve le Congo en 1960 ?
France Debray : Avant l’indépendance, c’était l’ordre colonial qui régnait. L’ordre colonial, ça veut dire plusieurs choses : une administration coloniale qui est extrêmement forte, qui occupe tous les emplois stratégiques. Une administration qui ne permet pas aux ethnies d’échanger entre elles. Un territoire qui est bloqué et très contrôlé avec une population autochtone qui a eu un accès à l’éducation fortement limité. La Belgique a assuré l’alphabétisation mais elle n’a pas assuré l’éducation politique. L’administration coloniale n’a jamais encouragé la formation des cadres. Il y a une sorte d’apartheid dans ce pays, car les autochtones noirs sont maintenus dans une situation d’infériorité. Le jour de l’indépendance, les leaders noirs et le premier d’entre eux, Patrice Lumumba, sont particulièrement conscients qu’il n’y pas de cadres pour remplacer les blancs au Congo, contrairement à tous les autres pays d’Afrique où on n’a pas empêché les noirs de se former et de pouvoir être une élite de remplacement. Il n’y a pas d’élite noire, même au niveau politique. Il n’y pas eu d’éducation politique. Et cette carence a été accrue en 1960. Lors de l’indépendance, il y a une mutinerie dans l’armée que le nouveau gouvernement dirigé par Lumumba, premier ministre et ministre de la défense, et Kasa-Vubu , au poste de président , essaie de pacifier. La Belgique autorise ses fonctionnaires à quitter le Congo et, en quelques jours, le pays se vide des cadres européens qui étaient là pour qu’il fonctionne. Résultat, on a un pays qui n’a plus de force publique, d’ossature administrative, qui n’a plus d’argent, qui est en errance. Lumumba appelle l’ONU pour le stabiliser. Mais elle ne joue pas son rôle. Les principes de Lumumba (droits de l’homme et souveraineté de l’Etat) dérangent les Etats-Unis, la Belgique et le Katanga. Alors, ces derniers créent un cartel qui décide l’élimination de Lumumba.

Afrik.com : Quel est votre regard sur le Congo-Kinshasa d’aujourd’hui ?
France Debray : Il faut trois générations pour se remettre du choc d’une indépendance aussi mal partie, pour se défaire de toutes les mauvaises habitudes prises. Toute la politique a été achetée. On n’a pas arrêté d’acheter les politiques congolais. Toute l’ère Mobutu va suivre ce mouvement. Mais la génération actuelle veut changer la donne. Cependant, il faut, à mon humble avis, trois générations pour arriver à la démocratie. Il faut deux ou trois générations pour remettre en état un pays qui a été ravagé entièrement. Les ethnies se sont bouffées les unes les autres. Il n’y a eu aucune structure, on ne leur a rien appris. Aujourd’hui, on trouve des Congolais qui regrettent la période coloniale, parce que il y avait la paix, mais en réalité ils n’avaient aucun pouvoir. On ne peut pas sortir de la période coloniale et de ces 50 ans d’indépendance comme ça. Moi, je pense à l’assassinat de Floribert Chebeya qui date de juin dernier : c’est un relent du passé. Les Congolais ont fait des progrès. Lumumba est le meilleur héritage pour aller de l’avant. Mais le Congo-Kinshasa de 2010 panse encore les plaies du Congo de 1960.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: QUE LA CONNAISSANCE SERVE SEULEMENT A ELEVER L'HUMAIN !!!   Aujourd'hui à 17:50

Revenir en haut Aller en bas
 
QUE LA CONNAISSANCE SERVE SEULEMENT A ELEVER L'HUMAIN !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Risques de l'aménagement humain pour les autres espèces? Pas seulement
» Elever une âme
» Taux vibratoire et élevation
» DIS SEULEMENT UNE PAROLE ET TON ENFANT EST GUERRI!!!!!!!!!!!
» crèmes antirides à base de fœtus humain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: ACTUALITES-
Sauter vers: