L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yve



Messages : 615
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE   Mar 8 Avr - 16:55

IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE


Dès l'été 1942, un groupe d'étudiants de l'université de Munich passent à l'action clandestine. Sous le nom de la "Rose blanche", ils dénoncent le régime hitlérien en diffusant des tracts d'abord destinés aux universitaires puis à la population de Munich et de ses environs. Arrow








yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 615
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE   Mar 8 Avr - 20:23

IL y a 65 ans, l'Europe était entièrement sous le joug d'une des pires dictatures qui n'avait vu le jour sur notre vieux continent...

Oser critiquer ce régime était impensable, ceux qui n'avaient pas peur étaient généralement ceux qui profitaient de ce régime et ceux qui avaient peur fermaient la plupart du temps, et même disons le tout le temps, les yeux, la bouche et les oreilles... mais.... pas tous ....


Sophie Scholl, tout comme le reste des jeunes allemands, est embrigadée dans les mouvements de jeunesse allemande. Elle y ressent très tôt les restrictions de libertés, en particulier de pensée et de religion. Après le bac en 1940, elle devient garde d’enfants. Dans les « services du travail » et « service auxiliaire » qu'elle effectue en 1940-41, elle parvient à garder, malgré l'interdiction de posséder des livres, les Pensées de saint Augustin; elle garde en mémoire cette phrase : « Tu nous as créés pour que nous allions à Toi, et notre cœur est inquiet, jusqu'à ce qu'il repose en Toi ». Elle entame ensuite des études de biologie et de philosophie en mai 1942 à Munich.


Du fait de son éducation protestante, de l'opposition déclarée de son père au nazisme, et de l’expérience vécue par son frère, militaire étudiant en médecine à Munich, puis infirmier dans les hôpitaux du front de l’Est, qui est témoin de la barbarie nazie à l'encontre des juifs et des populations russes, elle ouvre les yeux sur la situation de l’Allemagne.
À partir de juin 1942, elle tient des réunions avec son frère Hans et Carl Muth. Elle les aide à imprimer et à diffuser les tracts hostiles au régime nazi et à la guerre.

Après avoir lancé des tracts dans la cour intérieure de l’université de Munich, (en plein régime nazi faut-l'faire !) elle est dénoncée à la Gestapo par le concierge de l'université et est arrêtée avec son frère Hans le 18 février 1943. Conduite devant le « Volksgerichtshof » (« Tribunal du peuple »), elle est condamnée à mort après un procès mené en trois heures seulement.
C'est Roland Freisler lui-même, le chef du Tribunal du peuple, venu spécialement de Berlin, qui annonce la sentence pour faits de « haute trahison, propagande subversive, complicité avec l'ennemi et démoralisation des forces militaires ». Elle sera guillotinée le jour même le 22 février 1943 à Munich, et cela malgré la législation allemande qui imposait un délai de 99 jours avant l'exécution d'un condamné.

Elle est ensuite enterrée dans le cimetière proche de la forêt de Perlach, aux côtés de son frère Hans et de Christoph Probst (père de trois enfants), exécutés le même jour.
D'autres membres de leur groupe furent également condamnés à mort... (19 au total )

Il y a 65 ans "seulement" ... ces jeunes furent exécutés pour en finir une fois de plus avec la voix de la paix et de la liberté...
Leurs paroles et pensées ont du faire peur, très peur même, pour qu'on les exéctute le jour-même du jugement ...
Se pourrait-il que des actes et paroles de paix fassent bien plus peur que des menaces de riposte par la violence et la guerre?

Les rapports des interrogatoires, rendus publics seulement après la chute du mur de berlin, révèlent qu'on avait lancé des perches à Sophie pour lui éviter la sentence capitale; il aurait suffit qu'elle renie sa philosophie et qu'elle approuve le régime nazi pour qu'on adoucisse sa peine...
Elle n'a jamais cédé à la peur de mourir, elle est restée fidèle à sa foi, en finale, elle est restée libre...

Ceci en hommage à la "rose blanche" et leurs membres qui vécurent, il y a de ça 65 ans, à leur façon la liberté, la paix, la compassion ...


Ceci est plus que de l'insurgence, c'est une révolte, un véritable acte héroïque, mais qu'est ce que que l'insurgence ?


Dernière édition par yve le Mar 8 Avr - 23:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 615
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE   Mar 8 Avr - 20:31

* Un concierge de l'université a vu et reconnu Hans et Sophie alors qu'ils procédaient à leur «opération distributive ». Il les dénonce et la Gestapo a vite fait de remonter jusqu'aux autres membres du groupe. Tous sont arrêtés et condamnés à mort après une parodie de jugement.

Christoph Probst, Hans et Sophie Scholl sont exécutés le 22 février 1943 ( la machine répressive n'a pas traîné, l'affront était de taille et il fallait faire un exemple.). Le 13 juillet de la même année, c'est le tour d'Alexander Schmorell et de Kurt Huber. Willi Graf les suit le douze octobre. Ils ont été décapités à la hache. C'était un de ces sinistres privilèges que les nazis réservaient aux citoyens allemands: les autres étaient gazés, piqués, pendus, brûlés vifs, fusillés ou mitraillés.

80 personnes furent arrêtées dans le sud de l'Allemagne, et 50 personnes dans la région de Hambourg ; elles furent condamnées à des peines de prison allant jusqu'à cinq ans, seulement pour avoir été en contact avec la Rose Blanche.



Alexander Schmorell 1917-1943
Hans Scholl 1918-1943
Sophie Scholl 1921-1943
Christoph Probst 1919-1943
Willi Graf 1918-1943
Kurt Huber 1893-1943

yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Homme-michel
Invité



MessageSujet: Re: A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE   Jeu 10 Avr - 7:24

Les nazis ne distribuaient pas de tracts. Ils les larguaient par ballots de 50 kg d'avions au-dessus des villes et quand je montais au lycée le matin je ramassais comme tout le monde dans la rue les tracts largués du ciel pendant la nuit. C'étaient des tracts antisémites appelant à dénoncer les juifs ou de tracts pour rappeler que quiconque écoutait clandestinement Radio Londres (le fameux pom pom pom pom!) était passible de condamnation sévère (lisez: mort) ou pour décourager toute espérance que l'Allemagne cesserait de dominer: "Ils ont promis le débarquement des Américains pour Pâques et il n'y a rien eu, c'est maintenant promis pour la cueillette des poires... Les Américains n'ont ni avions ni essence, leurs généraux juifs ne connaissent rien à la guerre et nos sous-marins leur ont déjà coulé 58.000.000.000 Tonnes de bateaux, mais ils peuvent encore venir à la nage, etc., etc." En des temps où on ne trouvait pas de papier (tout manquait, à Paris on crevait de faim), ces tracts servaient de papier toilette. Mais on percevait bien dans l'armée d'occupation (pas les SS mais la Wehrmacht ou la Luftwaffe) que beaucoup d'Allemands non nazis n'étaient pas d'accord, mais ils avaient peur. C'est d'autant plus admirable de la part de ces jeunes gens d'Allemagne morts décapités (c'était l'équivalent allemand traditionnel de la guillotine) pour avoir distribué des tracts.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaélle



Messages : 6
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE   Mer 2 Juil - 19:05

Bonjour yves,



Bravo yves, je trouve ton petit "reportage" IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE, trés interressant Very Happy
c'est émouvant, ils n'étaient pas nombreux mais ils étaient si purs !



ps: ça a pas l'air de bien se passer entre vous les pélerins d'Arès !!!!
en effet, ya des gens qui manipulent on dirait cat



Raphaélle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges



Messages : 34
Date d'inscription : 05/07/2008
Localisation : Israël

MessageSujet: Re: A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE   Dim 3 Mar - 14:28

La Rose Blanche, soixante dix ans après

Bien que les étudiants du groupe La Rose Blanche aient été exécutés par les nazis il y a 70 ans ce mois-ci, leur remarquable histoire est peu connue hors d'Allemagne.




En 1933, Sophie Scholl avait 12 ans et son frère, Hans, 15 ans.
Ils ne tardent pas à rejeter l'éducation luthérienne et l'humanisme chrétien que leur ont transmis leurs parents pour s'engager dans les Jeunesses hitlériennes, et adhérer à la philosophie d'Hitler sur la supériorité raciale.

Mais en 1938, Hans est arrêté et condamné pour avoir eu une relation homosexuelle.
L'admiration des enfants Scholl pour Hitler est ébranlée ; peu à peu, ils basculent, et deviennent militants anti-nazis.

En 1942, le frère et la sœur se lancent dans des actions de résistance non-violente pour le moins audacieuses.
En mai 1942, ils créent le groupe de la "Rose Blanche" et sont rejoints par quelques amis de l'Université de Munich pour produire une série de six tracts anti-nazis particulièrement virulents.

En neuf mois, ces tracts sont copiés à des dizaines de milliers d'exemplaires dans un quartier général secrets; les jeunes gens entreprennent ensuite de dangereuses expéditions en train pour les distribuer dans toute l'Allemagne. Ils parviennent à en inonder seize villes : entre autres Stuttgart, Vienne, Francfort, Berlin et Hambourg – ce qui contribue à tromper la Gestapo qui croit avoir affaire à un mouvement large et structuré et pas seulement à une poignée d'étudiants.

Dans leur deuxième imprimé de juin 1942, ils écrivent : "Depuis le début de la guerre, 300.000 juifs ont été assassinés de la manière la plus bestiale.
C'est un crime sans précédent dans l'histoire humaine.
Un crime contre la dignité de l'Homme.
Mais pourquoi devons-nous vous dire ces choses quand vous les connaissez déjà ? Ne croyez pas être exonérés de ces crimes car nous sommes tous coupables, coupables, coupables...". Dans le quatrième, ils relancent leurs lecteurs :
"Nous ne resterons pas silencieux. Nous sommes votre mauvaise conscience. La Rose Blanche ne vous laissera pas en paix !".

Le 18 février 1943, Sophie et Hans escaladent une galerie en haut du vaste atrium de l'Université de Munich. De là, ils dispersent leur sixième document à des centaines d'exemplaires au dessus de la tête des étudiants abasourdis.
Ce fut la seule protestation publique des Allemands contre le nazisme. alien

Repérés immédiatement, ils sont arrêtés par la Gestapo et soumis à un interrogatoire épuisant. Sophie, Hans et leur camarade Christoph Probst sont jugés dans un procès-spectacle à Munich par celui qui a été surnommé le "juge pendaison", de Hitler, Roland Freisler.
Condamnés à mort, ils sont tous les trois guillotinés seulement quatre jours après leur arrestation. Hans avait 24 ans, Sophie 21.

Mais leur message a survécu à leur mort.
Leur dernier tract, sorti clandestinement à l'Ouest, a été jeté par tonnes sur l'Allemagne.
Le lauréat du prix Nobel, Thomas Mann, l'a également diffusé vers l'Allemagne depuis son exil américain.

Aujourd'hui, les étudiants de la Rose blanche sont des icônes en Allemagne.
Les électeurs allemands ont élu Sophie et Hans Scholl à la quatrième place du classement des dix meilleurs Allemands de tous les temps devant Goethe, Gutenberg, Bach, Bismarck, Willy Brandt et Albert Einstein.
Des films allemands retracent également leur martyre et l'un d'entre eux a même été nominé à l'Academy Award en 2006. Il vient de sortir en Israël en version sous-titrée en hébreu.

Du Pakistan en Chine en passant par tous les pays où hommes et femmes se battent pour faire respecter leurs droits, les derniers mots de Sophie Sholl résonnent encore :
"Quelqu'un doit bien prendre un nouveau départ", a-t-elle dit en regardant le juge Freisler droit dans les yeux en ce jour fatidique de février 1943.

sunny


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE   

Revenir en haut Aller en bas
 
A propos de tracts .... IL Y 65 ans, LA ROSE BLANCHE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» question à propos de Mère Thérèsa
» A propos du rêve
» Questions à propos du bouddhisme

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: INSURGENTS, INSURGENTES ...-
Répondre au sujetSauter vers: