L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 la derniere entrée de Michel Potay entrée 112

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Jeu 28 Oct - 15:20

la derniere entrée de Michel Potay entrée 112



En observant de ma fenêtre les manifestants d'octobre 2010 :
Est-ce là le sublime rationalisme braillard et çà et là haineux, dont autrefois
je fus partie prenante, qu'on oppose à mon "mensonger et risible" Surnaturel ?


Il y aura trente-sept ans le 15 janvier que Jésus m’apparut et me parla. Il y a eu trente-trois ans le
2 octobre que le Créateur se manifesta à moi et me parla.
J'ai retrouvé l’un de mes témoignages. Il remonte à une vingtaine d'années, mais sa valeur est perpétuelle :

"Le Surnaturel surprend et stupéfie. Il surprendrait et stupéfierait même le mystique qui n’a pas cessé d’espérer sa visite, parce qu'aucun humain n'imagine ce qu'est le Surnaturel. Alors, moi qui ne suis pas mystique, qui n'imaginais ni n’attendais rien de tel, vous pensez…
"Le 15 janvier 1974, le Surnaturel me prêta une âme pour que je pusse le voir et l'entendre. Quarante-quatre mois plus tard, le 2 octobre 1977, j'avais, je suppose, une âme pour le voir et l'entendre puisque j'avais fait pénitence entre temps, sinon il m'en prêta une encore. De toute façon, en 1974 et en 1977, ce fut comme s'il me transbordait sur un vaisseau d'émotion et de peur flottant sur une Mer d'inconnu, tellement impressionnant que, brûlant d’une curiosité effarée, mais extrême, je supportai émotions et peurs. Tant que le Surnaturel durait : 88 jours en 1974, 51 jours en 1977, le terrestre n’était plus présent à moi que comme le fond de l'Eau au-dessus de quoi je voguais et vers quoi je me penchais parfois.
"Le 13 avril 1974, le Surnaturel s'en alla et m'abandonna. Le 22 novembre 1977, il s'en alla et m'abandonna encore et cette fois complètement aux problèmes énormes que son Message me laissait résoudre. Je coulai, je rampai à nouveau comme un crabe faible et maladroit sur le fond terrestre. L'âme, que le Surnaturel m'avait prêtée pour que je pusse le voir, l'entendre et même parcourir l'espace (Rév d'Arès vi/1-5), se résorba et depuis lors j'ai dû me recréer et développer moi-même une âme par la pénitence.
"Du moins, mon âme, j'espère l’avoir. De cela j'ai douté dans de rares mais pénibles accès de criticisme ou de relativisme. Alors, j'ai douté non du Surnaturel, tellement visible, sonore, tangible, mais de sa connaissance des réalités terrestres. J’ai parfois pensé que tout comme le terrestre est vrai et vécu, le Surnaturel est vrai et vécu, mais que ses idéaux semblaient comme d'énormes vagues innavigables pour l'arche de l'humanité en l'état de sa lourdeur et de sa médiocre connaissance du Vent de Dieu. Je me suis dit, dans ces moments de doute angoissant que, sur cette Mer-là, peuvent rouler et tanguer seulement quelques âmes comme des voiles (Rév d'Arès 17/4-5, 18/4-5, 20/4), trop rares pour constituer la flotte du Roi (Rév d'Arès 18/4, 19/2 ; je me suis dit que le petit reste de pénitents censé porter le monde à changer (28/7) serait à jamais trop petit petit pour avoir jamais quelque influence.
"Toutefois, mes accès de criticisme et de relativisme n'ont jamais duré longtemps, parce que La Révélation d'Arès m'a toujours vite rattrapé. N’est-elle pas tout à fait claire ? Le pénitent est n'importe quel humain, qui change sa vie (Rév d'Arès 30/11) non dans un ashram, un monastère ou un ermitage, mais dans le tohu-bohu du monde contradictoire et brutal pour l’amener à changer lui aussi (Rév d’Arès 28/7) en l’imprégnant peu à peu de l’esprit de pénitence. Personne ne fait son salut personnel sans se soucier du salut général, social. Grand paradoxe : La pénitence n'est pas un refuge comme le sont religion, idéologie et même politique, mais un exode. Un exode spirituel ! Le Créateur nous envoie dans le vaste désert des pécheurs pour les aimer, seraient-ils exécrables, leur pardonner, seraient-ils impitoyablement durs, faire la paix avec tout le monde, être libres des préjugés et préoccupations du monde, rechercher et pratiquer l'intelligence du cœur.
"Dans le monde le Surnaturel n’apparaît et ne parle que fugacement, mais le terrestre y est tout aussi fugace ; le bien et le mal y alternent aléatoirement. C’est dans ce paradoxe que l'homme retrouve sa nature sacrée. C'est dans l’instabilité du monde que tournera le petit reste (Rév d’Arès 24/1) de pénitents, moteur du salut, ce n'est pas dans l'isolement et l'élitisme religieux ou idéologique, qui ne donnent que l’illusion d’être durables et prometteurs, parce qu’ils font confondre inertie et immobilisme avec durabilité"


Simple est le chemin vers le jardin de bonheur et d'éternité : la pénitence, qui n'est rien d’autre qu’aimer, pardonner, faire la paix, être spirituellement libre et intelligent. C'est se surnaturaliser, mais se surnaturaliser est curieusement impossible sans continuel va-et-vient entre surnaturel et terrestre, entre les sentiments de possible et d'impossible.
Ô fugace surnaturel, ô fugace terrestre ! Trente-six ans après que Jésus m'eut parlé, je me sens encore incapable, moi la taupe à quoi poussent des ailes, de rester en l’air comme l’Aigle (Rév d'Arès 23/2). Je monte et descends. Je dois inlassablement faire face à l'inattendu de la vie.
Heureusement, le paradoxe, en y regardant de plus près, est plus favorable au Surnaturel qu’au terrestre.
Le terrestre est beaucoup plus fugace, tellement plus que je plains la masse rationaliste qui ne croit qu’en lui et ne compte que sur lui.
Le Surnaturel se matérialise et se dématérialise, mais il désaltère mon espérance sans discontinuer ; sa fugacité n’est qu’apparente.
Le terrestre, quand il se matérialise, est une eau miroitante, mais qui ne dure pas. Il s’évapore et laisse un désert au sol durci et craquelé par les problèmes qu’il a causés, il laisse l'homme assoiffé d’acquis, dont il n’a jamais assez, et des idées tracées dans le sable qui s'appellent rêves, incrédulité, insatisfaction, revendications, mort.
Le Surnaturel est, c’est vrai, absent de mon regard depuis trente-trois ans, mais il n’est pas, lui, absent de la réalité ; il m’a prouvé qu’une autre Vie est accessible, vaut la peine que je gravisse ses sentiers pour une ascension difficile, mais qui m’épargnera de mourir bête… bête et Bête (22/14, xxxiii/6).
Bête, je l’ai déjà été bien assez, quand je me suis dit : "Si je n'avais pas laissé le Surnaturel bouleverser ma vie en 1974, si je l'avais tenu caché, je n'aurais pas eu à subir les théophanies en 1977, on ne rirait pas de moi, je n'aurais ni ennemis ni frères qui posent souvent autant de problèmes que les ennemis, je serais un être socialement bien catalogué."
Pauvre de moi ! Par peur de chercher le vrai bonheur (36/23, 37/9) choisirais-je le trompe-l’œil du bonheur social ? Trompe-l’œil, oui, puisque je ne vois que gens critiquant, vilipendant, assaillant ou fuyant ce monde, la seule chose à quoi ils croient. Trompe-l’œil, que nous avons tant de mal à chasser de nous et dont j'ai et vous avez, mes frères Pèlerins d'Arès, plus de mal encore à délivrer les hommes.
Bête je l'ai été bien assez dans les affres du questionnement, même sans me cacher du monde, en me disant : "Comment présenter ce Surnaturel improuvable, mais qui, même s’il était prouvé, serait rejeté, parce que son message déplaît ?
Ne le traduire qu’en termes qui plaisent au monde comme font depuis toujours ces hypercirconspects qui se gardent bien de monter sur le Parvis du Père (Rév d'Arès 2/16-18), c’est-à-dire, qui n’en répercutent que les perspectives par avance socialement et culturellement acceptées ? Non.
J'ai surmonté ma peur du terrestre, parce que j’ai compris que la fugacité du Surnaturel n’a pour cause que mon aveuglant péché, tandis que la fugacité du terrestre est démontrée par l’Histoire d’une humanité qui court après un type de bonheur qu’elle ne trouve jamais, perpétuellement insatisfaite ou déçue, perpétuellement vieillissante et mourante, mais pas encore consciente que sa chimère, c’est ce qu’elle appelle rationalisme, s'est avéré plus fugace que le Surnaturel.
J'ai surmonté ma peureuse bêtise terrestre et je me suis mis à la pénitence et à la moisson des pénitents et je n'en démordrai pas.
Frères et sœurs, même quand vous croirez viser trop haut, vous serez encore au-dessous de ce que le Père attend de vous. Aidez les hommes à assumer de vrais espoirs !


Like a Star @ heaven © Michel Potay 2011




Dernière édition par Admin le Ven 20 Mai - 11:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Jeu 28 Oct - 16:38

Ces sujets "dernieres entrées du frere Michel" sont destinés à ceux dont le FM n'a pas publié les commentaires ou plus simplement à ceux qui n'ont pas pu poster à temps ...
N'hesitez pas à vous en servir.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Jeu 28 Oct - 16:47

J'ai remarqué le commentaire suivant:

Citation :
24oct10 112C2
Vous êtes resté longtemps sans poster de nouvelle entrée dans votre blog, un mois et demi !
Je croyais que vous étiez occupé à manifester avec ces millions de pauvres gens qu'on va frustrer de leur déjà maigre retraite et qui avaient bien raison d'être "braillards" dans la rue et même d'être "haineux" envers les riches qui leur prennent la vie.
Vous êtes vraiment contre le peuple avec vos airs de petit saint. Je m'en doutais bien un peu, mais là c'est flagrant.
Je surveille votre blog et je vous prends de temps en temps en flagrant délit de réaction, mais là, vous avez le pompon.
Je ne suis pas à la veille de rejoindre votre mouvement de faschos réacs.

Anonyme


--------------------------------------------------------------------------------

Réponse de FM:

Il y avait longtemps que je n'avais pas de commentaire d'Anonyme. Celui-ci est gratiné.
Je ne pouvais pas me ranger du côté de ces défilés pour le maintien du statu quo des retraites.
Les braillements haineux que j'entendais dans la rue ne pouvaient que résulter d'une manipulation politique, parce que le problème des retraites est d'ordre arithmétique ou, si vous préférez, d'ordre comptable, mais nons d'ordre politique.
Pierre Bérégovoy, premier ministre de François Mitterrand qu'on ne pouvait pas soupçonner d'être "contre le peuple" avait déjà ouvert le dossier et soulevé le problème: "Les caisses de retraite seront en faillite vers 2010, disait-il. Il faut absolument ouvrir le dossier Retraite et revoir les calculs sans tarder." Certains pensent qu'il se suicida à Nevers en 1993 parce que le Président Mitterrand lui avait répondu: "Laissez ceux qui nous succèderont se débrouiller avec ce dossier épineux."
Qui, en réfléchissant, ne sent pas un malaise face la manifeste manipulation des foules dans une affaire qu'il fallait, à gauche ou à droit, un jour ou l'autre mettre au clair avec courage ?
Qui, surtout, ne sent pas qu'on approche des limites du possible matérialiste ? On ne peut honnêtement pas faire croire à des hommes qu'ils peuvent demander toujours autant quand les problèmes économiques qui s'accumulent ne peuvent aboutir qu'à de moindres profits et des restrictions. Les hommes de nos pays très gâtés, comparés à la médiocre condition humaine ailleurs, ont déjà beaucoup, beaucoup d'avantages, pour "pauvre et frustrant" que leur condition vous semble.
Voilà qu'approche le moment où le matériel et l'argent auront donné tout le bonheur relatif qu'ils peuvent donner.
J'ai vécu autrefois les temps des revendications légitimes et j'ai socialement milité pour elles. Ce n'est pas vous qui m'apprendrez ce qu'est la lutte sociale, mais La Révélation d'Arès chaque jour me rappelle que ce temps est révolu et qu'il va falloir passer à un autre concept de bonheur. Si ces cortèges passant sous mes fenêtres me rendaient songeur, c'est aussi parce que je me disais: "Et nous, Pèlerins d'Arès, sommes-nous prêts à faire comprendre à ce peuple que son vrai bonheur ne sortira pas d'une retraite à 60, 62 ou 67 ans, mais d'un concept et d'une pratique de la vie complètement différents ?"


Concernant les gréves et manifs je suis d'accord avec le frére Michel on ne peut pas maintenir le statu quo des retraites. Mais au delà des retraites un vrai malaise social s'installe. Les gens me semble t-il ne manifestent pas que pour les retraites ...

FM n'a qu'à moitié raison. Very Happy

Citation :
On ne peut honnêtement pas faire croire à des hommes qu'ils peuvent demander toujours autant quand les problèmes économiques qui s'accumulent ne peuvent aboutir qu'à de moindres profits et des restrictions. Les hommes de nos pays très gâtés, comparés à la médiocre condition humaine ailleurs, ont déjà beaucoup, beaucoup d'avantages, pour "pauvre et frustrant" que leur condition vous semble.FM

La pauvreté s'installe en France peu à peu le frére Michel ne le sait t-il pas ? Alors parler de " Les hommes de nos pays très gâtés, comparés à la médiocre condition humaine ailleurs ", non. Peut on parler d'hommes trop gatés quand beaucoup vivent en dessous du seuil de la pauvreté ?

FM nous avait habitué à mieux avec : LA SEULE VRAIE CRISE: la crise de l'homme entrée 0087

voir Arrow http://www.freesoulblog.net/jHG/jHGtv.html


Économiquement le pire est à venir, mais nous n'en mourrons pas.
La vraie crise économique viendra, incroyablement cruelle et aberrante, quand l'écorce mangera son propre arbre, quand les coqs tueront les poules pour leur prendre la pauvre mousse qui leur restera et quand, de ce fait, l'homme regardera en face la vérité, que symbolise le faucon (Rév d'Arès xvi/15). Non seulement la parole du Créateur l'annonce, mais ça tombe sous le sens.
Soyons donc sereins et forts dans la vie spirituelle, parce que la vie matérielle nous réserve d'amères surprises, comme déjà nous y préparait Jésus voilà 2.000 ans: La vie (La Révélation d'Arès dit l'ha, xxxix/5-11) d'un homme n'est jamais assurée par ses biens matériels (Luc 12/15).


Admin
:bee10:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
unpelerin-masqué



Messages : 64
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Ven 29 Oct - 17:40

Citation :
On ne peut honnêtement pas faire croire à des hommes qu'ils peuvent demander toujours autant quand les problèmes économiques qui s'accumulent ne peuvent aboutir qu'à de moindres profits et des restrictions. Les hommes de nos pays très gâtés, comparés à la médiocre condition humaine ailleurs, ont déjà beaucoup, beaucoup d'avantages, pour "pauvre et frustrant" que leur condition vous semble.FM

Les ressorts de la manifestation sont profonds, parce que les gens ont en marre de se faire .... Very Happy

Et puis je ne parle pas de la si croustillante affaire WOERTH / BETTENCOURT qui a fait le régal des médias, c'était la saga de l'été, elle se retrouve au top du hit parade du Bling-Bling ... la dame a beaucoup d'argent et beaucoup de courtisans qui viennent lui cirer les pompes pour repartir avec un chèque ...

(emprunté à Njama)

Je veux bien qu'on parle d'argent, ... et si on allait faire un tour dans les rouages du SYSTÈME, dans la Haute Finance, essayer de comprendre comment toutes ces grandes banques font la pluie et le beau temps sur la planète.
La FED et la BCE sont des banques privées pour ceux qui ne savent pas.

Et parlons aussi des 210 millons d'euros de Tapie alien


unpelerin-masqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Sam 30 Oct - 19:49

22 juin 2006
14 janvier 2007




"J'ai changé"



Déjà, si ceux qui travaillent ont du mal à joindre les deux bouts Rolling Eyes

vider Des caisses déjà vides ! mais qui les a vidées ?

Non, en Sarkoland, on gagne moins en dépensant plus (et on travaille plus, pour gagner moins).
La preuve par a + b :

Déficit de l’Etat :
2007 > 42 Milliards
2008 > 41,7 M
2009 > 103,8 M
2010 > 149,2 M

Baisse des Recettes de l’État sur 4 ans, - 22,2 Milliards
Augmentation des Dépenses Publiques sur 4 ans + 85 Milliards
Augmentation du Déficit de l’État sur 3 ans : 107, 5 Milliards
Quel bilan !!!! A croire que ce gouvernement organise la faillite de l’Etat
On pourrait certes accuser l’incurie de nos gouvernants qui font exactement le contraire de ce qu’ils prétendaient faire et de ce qu’ils disent, mais la situation étant à peu de chose près identique chez nos voisins européens, qui fonctionnent sur les mêmes procédés économiques, plus que de les accuser d’incompétences, c’est toute la machinerie économique qui serait à revoir.
[c'est ICI que se situe le débat, et qui va bien sûr avec la remise en cause de TOUTE la politique européenne]

Les Dettes Publiques peuvent être vues comme un moyen de servitude moderne ... pour quels objectifs poursuivis ???

Citation :
détails:
Budget 2007 (en Milliards d’€uros)
Dépenses : 334,7
Recettes : 292, 7
Déficit de l’État :42,0
Budget 2008
Dépenses : 341,4
Recettes : 299.7
Déficit de l’État :41,7
Budget 2009
Dépenses : 370,4 ... soit + 8,5 %
Recettes : 266,6 ... soit - 8,9 % (le bouclier fiscal ?????)
Déficit de l’État : 103,8 ... soit + 62,1 Milliards d’€ // 2008
Budget 2010
Dépenses : 419,7 ... soit + 13.31 %
Recettes : 270,5
Déficit de l’État : 149,2 !!!!!!! soit encore 45,4 M d’€ de + qu’en 2009




Admirez tout de même le tour de force, - 33,1 milliards de recettes fiscales entre 2009 et 2008 ! et -29,2 milliards entre 2010 et 2008
A qui cela a-t-il profiter ????
Cela serait bien que la Cour des Comptes se penche sérieusement sur la question !
Autrement dit, environ 10 % des recettes fiscales ordinaires passées à la trappe chaque année depuis 2008 ...

Jérôme Kerviel, c'est un amateur enfant de choeur à côté !

On organise le Déficit, et après on dit que les Caisses sont vides ?

Pour ceux qui douteraient de mes chiffres, j'ai les documents officiels fournis par le centre des Impôts, comme tout un chacun les a reçus en même temps que sa déclaration d'impôts, ils vous furent adressés en leur temps. Pour les saint-Thomas, il suffit de m'envoyer un MP avec vos coordonnées pour en avoir une copie.

Je continue ...

Le déficit de la sécurité sociale était de 15,8 milliards de francs en 1998, soit 2,4 milliards d’€. / 9,5 milliards d’€ en 2007 / et de 12,6 milliards d’€ en 2008
Actuellement il avoisine d'après la presse un peu plus de 23 milliards d'€

Le si fameux TROU de la SECU s'est agrandi de 10 fois en une dizaine d'années
Suspect Bravo QUI ?

Analyse:

Source : http://www.gsk.fr/avenirdelasante/fiche_pratique/financement/deficit_secu.htm

Enfin, voilà, cela ne me paraît plus très utile d'aller plus loin dans le CQFD.

Moralité:
Tout dépend de ce que l'on appelle le changement !


Dernière édition par njama le Dim 31 Oct - 20:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Sam 30 Oct - 20:22


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: 'cré bon diou !   Sam 30 Oct - 20:32

On a retrouvé l'argent des retraites Wink


http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/j-ai-retrouve-l-argent-des-83363

Ce n'est pas très lisible, mais les documents sont de Source INSEE



http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4756

ARCHIVES LE MONDE DIPLO AVRIL 2002

Citation :
Comment la mécanique européenne confisque la souveraineté
Est-il encore utile de voter après le sommet de Barcelone ?


Ce n’est pas la seule nouvelle que les électeurs français apprendront à la lecture des « Conclusions de la présidence » espagnole de Barcelone. Qu’ils « sautent », dans les programmes des candidats, les passages sur l’âge de la retraite, puisque la décision est désormais « actée » officiellement par l’UE, et donc par la France : « Il faudrait chercher d’ici à 2010 à augmenter progressivement d’environ cinq ans l’âge moyen effectif auquel cesse, dans l’UE, l’activité professionnelle. Des progrès à cet égard seront examinés chaque année avant le Conseil européen de printemps. » Les élections n’arrêteront donc pas le « progrès ».

Autre information utile : bientôt des fonds de pension européens, donc français. L’introduction ou non de ces fonds, destinés tôt ou tard à se substituer aux systèmes de retraite par répartition, ou du moins à les réduire à la portion congrue, n’est désormais plus un enjeu électoral en France. L’affaire est en marche, et qu’importent les leçons à tirer de ceux qui existent aux États-Unis


http://www.monde-diplomatique.fr/2002/04/CASSEN/16407
Ces dispositions ne concernent pas que la France, on aurait donc totalement tort de n'y voir qu'un problème franco-français.

Ah là là, tous ces manifestants qui veulent arrêter le « progrès », tous des casse-c.......

Bien sûr cela n'a rien à voir, quoique ... bientôt des fonds de pension européens, donc français, à moins que ce ne soit qu'une pure coïncidence.

"Un homme peut en cacher un autre. Tablant sur une baisse de 8% des retraites, Guillaume Sarkozy, le frère du président de la République, veut s'occuper de ce pactole avec le groupe Malakoff Médéric et la Caisse des dépôts et consignations dès le 1er janvier 2011", a-t-il ajouté, relayant des accusations déjà lancées au Sénat par ses collègues communistes.
Malakoff Médéric est un groupe de retraite complémentaire et de prévoyance dont Guillaume Sarkozy est le délégué général.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/tension-a-l-assemblee-guillaume-sarkozy-mis-en-cause-26-10-2010-1124929.php

Le frère du Président n'a juste eu qu'un peu de pif, c'est un good business man , et voilà Hop !

Décidément le Peuple voit le Mal partout, 'cré bon diou !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Dim 31 Oct - 11:50

Admin a écrit:
J'ai remarqué le commentaire suivant:

Citation :
24oct10 112C2
Vous êtes resté longtemps sans poster de nouvelle entrée dans votre blog, un mois et demi !
Je croyais que vous étiez occupé à manifester avec ces millions de pauvres gens qu'on va frustrer de leur déjà maigre retraite et qui avaient bien raison d'être "braillards" dans la rue et même d'être "haineux" envers les riches qui leur prennent la vie.
Vous êtes vraiment contre le peuple avec vos airs de petit saint. Je m'en doutais bien un peu, mais là c'est flagrant.
Je surveille votre blog et je vous prends de temps en temps en flagrant délit de réaction, mais là, vous avez le pompon.
Je ne suis pas à la veille de rejoindre votre mouvement de faschos réacs.

Anonyme

Admin
Tu n'es pas le seul à l'avoir remarqué.
Un point positif, il a le mérite d'être publié !

Je comprends très bien la réaction d'Anonyme, c'est juste dommage qu'il fasse un amalgame avec "votre mouvement ..."
Vous n'êtes en fin de compte qu'un vieux réac facho ! m'aurait semblé plus ciblé, car ce ne sont là que les opinions "personnelles" de Michel Potay. (que je ne partage pas.)

En fait, son sujet Entrée 112 "fugace Surnaturel, fugace terrestre" est excellent d'un point de vue spirituel, mais l'exemple choisi pour manifester "l'éphémère" [un événement politique - dans le sens d'une manifestation sociale - , l' agitation humaine qui l'accompagne, qui sera très vite derrière nous, et oubliée d'ici quelques semaines , mois, ... ] est très maladroit.
Bref, mon analyse, est que c'est sa phrase d'accroche qui plombe son Entrée 112. Il suffit de lire les commentaires qui suivent pour s'apercevoir à quels points ces quelques mots lui en coûtent.

Comme dit Richard (d'Aquitaine) 28oct10 112C6 :
Citation :
Ah, Frère Michel ! Le sujet épineux que vous abordez là.
Il n'a plus qu'à assumer cette couronne d'épines ... qui est un paquet de ronces.

En deux mots, pour moi c'est une grosse bourde de sa part ! une sacrée belle maladresse ... d'autant plus que les arguments économiques avancés par lui ou d'autres sont très spécieux, et partisans.

Mais ne sommes-nous pas tous sur un point ou un autre des maladroits ? qui peut prétendre ne l'avoir jamais été au moins une fois dans sa vie ? (libre adaptation de la parabole « Jeter la première pierre ») Ne faut-il pas "relativiser" la portée de cet écrit ?

Quoique me voilà bien intrépide de vous le proposer, alors que lui-même, semble prendre "le relativisme" pour une poussée de mauvaise fièvre ! Rolling Eyes
Citation :
"Toutefois, mes accès de criticisme et de relativisme n'ont jamais duré longtemps, ... (Michel Potay)


Il y avait moyen très facilement de choisir un événement plus neutre, voire plus futile, pour se livrer à cette réflexion spirituelle. Genre, les "braillements" lors du dernier match de foot des Girondins de Bordeaux, ceux "haineux" des hooligans, ou les vuvuzelas de la coupe du Monde de Foot ou LA GRÈVE des joueurs français de l'équipe de foot qui a fait un pataquès médiatique, mais eux, ne manifestaient pas pour de l'argent .

Ou encore la totale HYSTÉRIE médiatique avec la pseudo-pandémie de A/H1N1, et la Roselyne qui disait que nous allions tous mouriiiiiiiiiiiiiir ...

Ou encore les fêtes des victoires électorales, si fugitives comme peuvent l'être des feux d'artifice, qui précédent toujours ... HÉLAS ... les promesses non tenues, et les lendemains qui déchantent. pale


Pas grave, une élection en chasse une autre !

Et pourquoi, ... ne pas s'en prendre au brouhaha des défilés militaires du 14 juillet ? Sujet plus risqué !!!! qui fâcherait le petit bourgeois, et qui sait ... le Système ...
Car, la musique qui marche au pas, "braillarde", "guerrière", c'est loin de plaire à tout le monde.

Je dédie très spécialement les quelques vers qui suivent à Guy (de Belgique) 24oct10 112C1
Citation :
J'ai toujours en tête la chanson de Brassens "La mauvaise réputation".
Le jour du Quatorze Juillet
Je reste dans mon lit douillet.
La musique qui marche au pas,
Cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n'écoutant pas le clairon qui sonne.
Mais les braves gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux, ...



Plus neutre, de très loin, mais tout aussi "fugace terrestre", les civilisations disparues ! Celle d'Égypte (sujet biblique), mais aussi celles de Rome, d'Athènes, de Carthage, des Hittites, des Incas, des Aztèques, Toltèques ...
Quel continent n'a pas sa ou ses civilisation(s) disparue(s) ?



« ... car quand Mon Souffle cesse, comme le vent tombe, laissant choir dans la mer la graine qu’il transportait, la pluie qu’il poussait devant lui, le désert reste désert, et ce qui y restait de vie meurt. »
Evangile d'Arès 02/19





vuvuzelas, à ne pas confondre avec le schofar [trompette des Hébreux] dont parle Hakima 28oct10 112C16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Mer 3 Nov - 22:19

Allez, histoire de déconner encore un peu sur les retraites.



Entrée #112
J'ai bien aimé le commentaire de "un hôte parmi d'autres":

28oct10 112C17

Si nous changeons notre façon de percevoir, ... alors nous pouvons percevoir des faisceaux de convergences, quelques signes ténus d'une Présence Forte...

L'envie est un poison. De celui-ci, je me suis sevré, je ne cherche pas Dieu où il n'est pas, et mes petites révélations perso me suffisent, en plus des conseils trouvés chez les gens ou dans les Livres.

Même la fugacité peut se mesurer.
Et ce n'est pas la fugacité d'un événement qui permet de dire qu'il est quasiment nul.
Contre la plupart des idées reçues, ça peut être absolument l'inverse, ce que vous dites, comme la Torah, l'Évangile, le Coran et d'autres paroles le disent ici et là. Ne vous fiez pas à la fugacité, elle peut signaler la plus grande pérennité !
Nous avons tous et toutes tendance à n'accorder d'existence qu'à ce que nous percevons, un peu comme saint Thomas...
...
Le rappel de certains faits fugaces ne change parfois rien, puisque la fugacité est synonyme d'une quasi inexistence pour des esprits qui se limitent à leurs perceptions et à leurs idées qui veulent se figer...
Et l'on se permet alors de supposer que ce frère ou cette sœur n'est pas digne de se joindre à l'assemblée.
C'est ainsi que peut renaître une religion, même sur le jardin de votre nouvelle révélation.
Réfléchir !
Il faudrait que tous les hommes se forment à ne jamais supposer, sauf en conscience, (ce qu'on appelle alors une hypothèse, vérifiable ou pas).
Et que tous les "bien-pensants entre eux" s'ouvrent un peu à l'altérité, à l'étrange et à l'étranger, à l'invisible, au "non-conforme", bref, au fugace qui cache parfois une audace qu'ils ne soupçonnent pas !
Sinon, nous ne décollerons pas plus que la taupe sans les ailes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
njama



Messages : 367
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Jeu 4 Nov - 21:06

Mon bien cher Yve, Administrateur de ce petit forum qui a bien connu quelques tribulations de la mouvance arésienne, dont "certaines" dès sa création furent particulièrement si "épiques" et si "mémorables", je te salue bien bas, compagnon de route et te tire aujourd'hui ma révérence.
Non pour toujours, car ce sera un plaisir de te revoir un jour Inch Allah ...
J'ai d'autres chats à cajoler, comme le fit Léautaud, «ce chrétien détestable» qui se faisait un devoir de recueillir les félins abandonnés, estropiés, malades.
A la revoyure ... comme on dit très familièrement.

Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !
...
Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent
Pour partir, coeurs légers, semblables aux ballons,
De leur fatalité jamais ils ne s'écartent,
Et, sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons !
...
Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !



Un poème, histoire de se séparer sur un peu de Verbe, et à l'attention particulière "d'un hôte parmi d'autres" et de tous les lecteurs de ta modeste demeure.

Le voyage
A Maxime Du Camp.

I

Pour l'enfant, amoureux de cartes et d'estampes,
L'univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le coeur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers :

Les uns, joyeux de fuir une patrie infâme ;
D'autres, l'horreur de leurs berceaux, et quelques-uns,
Astrologues noyés dans les yeux d'une femme,
La Circé tyrannique aux dangereux parfums.

Pour n'être pas changés en bêtes, ils s'enivrent
D'espace et de lumière et de cieux embrasés ;
La glace qui les mord, les soleils qui les cuivrent,
Effacent lentement la marque des baisers.

Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent
Pour partir, coeurs légers, semblables aux ballons,
De leur fatalité jamais ils ne s'écartent,
Et, sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons !

Ceux-là dont les désirs ont la forme des nues,
Et qui rêvent, ainsi qu'un conscrit le canon,
De vastes voluptés, changeantes, inconnues,
Et dont l'esprit humain n'a jamais su le nom !

II

Nous imitons, horreur ! la toupie et la boule
Dans leur valse et leurs bonds ; même dans nos sommeils
La Curiosité nous tourmente et nous roule,
Comme un Ange cruel qui fouette des soleils.

Singulière fortune où le but se déplace,
Et, n'étant nulle part, peut être n'importe où !
Où l'homme, dont jamais l'espérance n'est lasse,
Pour trouver le repos court toujours comme un fou !

Notre âme est un trois-mâts cherchant son Icarie ;
Une voix retentit sur le pont : " Ouvre l'oeil ! "
Une voix de la hune, ardente et folle, crie .
" Amour... gloire... bonheur ! " Enfer ! c'est un écueil !

Chaque îlot signalé par l'homme de vigie
Est un Eldorado promis par le Destin ;
L'Imagination qui dresse son orgie
Ne trouve qu'un récif aux clartés du matin.

Ô le Pauvre amoureux des pays chimériques !
Faut-il le mettre aux fers, le jeter à la mer,
Ce matelot ivrogne, inventeur d'Amériques
Dont le mirage rend le gouffre plus amer ?

Tel le vieux vagabond, piétinant dans la boue,
Rêve, le nez en l'air, de brillants paradis ;
Son oeil ensorcelé découvre une Capoue
Partout où la chandelle illumine un taudis.

III

Etonnants voyageurs ! quelles nobles histoires
Nous lisons dans vos yeux profonds comme les mers !
Montrez-nous les écrins de vos riches mémoires,
Ces bijoux merveilleux, faits d'astres et d'éthers.

Nous voulons voyager sans vapeur et sans voile !
Faites, pour égayer l'ennui de nos prisons,
Passer sur nos esprits, tendus comme une toile,
Vos souvenirs avec leurs cadres d'horizons.

Dites, qu'avez-vous vu ?

IV

" Nous avons vu des astres
Et des flots ; nous avons vu des sables aussi ;
Et, malgré bien des chocs et d'imprévus désastres,
Nous nous sommes souvent ennuyés, comme ici.

La gloire du soleil sur la mer violette,
La gloire des cités dans le soleil couchant,
Allumaient dans nos coeurs une ardeur inquiète
De plonger dans un ciel au reflet alléchant.

Les plus riches cités, les plus grands paysages,
Jamais ne contenaient l'attrait mystérieux
De ceux que le hasard fait avec les nuages.
Et toujours le désir nous rendait soucieux !

- La jouissance ajoute au désir de la force.
Désir, vieil arbre à qui le plaisir sert d'engrais,
Cependant que grossit et durcit ton écorce,
Tes branches veulent voir le soleil de plus près !

Grandiras-tu toujours, grand arbre plus vivace
Que le cyprès ? - Pourtant nous avons, avec soin,
Cueilli quelques croquis pour votre album vorace,
Frères qui trouvez beau tout ce qui vient de loin !

Nous avons salué des idoles à trompe ;
Des trônes constellés de joyaux lumineux ;
Des palais ouvragés dont la féerique pompe
Serait pour vos banquiers un rêve ruineux ;

" Des costumes qui sont pour les yeux une ivresse ;
Des femmes dont les dents et les ongles sont teints,
Et des jongleurs savants que le serpent caresse. "

V

Et puis, et puis encore ?

VI

" Ô cerveaux enfantins !
Pour ne pas oublier la chose capitale,
Nous avons vu partout, et sans l'avoir cherché,
Du haut jusques en bas de l'échelle fatale,
Le spectacle ennuyeux de l'immortel péché

La femme, esclave vile, orgueilleuse et stupide,
Sans rire s'adorant et s'aimant sans dégoût ;
L'homme, tyran goulu, paillard, dur et cupide,
Esclave de l'esclave et ruisseau dans l'égout ;

Le bourreau qui jouit, le martyr qui sanglote ;
La fête qu'assaisonne et parfume le sang ;
Le poison du pouvoir énervant le despote,
Et le peuple amoureux du fouet abrutissant ;

Plusieurs religions semblables à la nôtre,
Toutes escaladant le ciel ; la Sainteté,
Comme en un lit de plume un délicat se vautre,
Dans les clous et le crin cherchant la volupté ;

L'Humanité bavarde, ivre de son génie,
Et, folle maintenant comme elle était jadis,
Criant à Dieu, dans sa furibonde agonie :
" Ô mon semblable, ô mon maître, je te maudis ! "

Et les moins sots, hardis amants de la Démence,
Fuyant le grand troupeau parqué par le Destin,
Et se réfugiant dans l'opium immense !
- Tel est du globe entier l'éternel bulletin. "

VII

Amer savoir, celui qu'on tire du voyage !
Le monde, monotone et petit, aujourd'hui,
Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image
Une oasis d'horreur dans un désert d'ennui !

Faut-il partir ? rester ? Si tu peux rester, reste ;
Pars, s'il le faut. L'un court, et l'autre se tapit
Pour tromper l'ennemi vigilant et funeste,
Le Temps ! Il est, hélas ! des coureurs sans répit,

Comme le Juif errant et comme les apôtres,
A qui rien ne suffit, ni wagon ni vaisseau,
Pour fuir ce rétiaire infâme : il en est d'autres
Qui savent le tuer sans quitter leur berceau.

Lorsque enfin il mettra le pied sur notre échine,
Nous pourrons espérer et crier : En avant !
De même qu'autrefois nous partions pour la Chine,
Les yeux fixés au large et les cheveux au vent,

Nous nous embarquerons sur la mer des Ténèbres
Avec le coeur joyeux d'un jeune passager.
Entendez-vous ces voix, charmantes et funèbres,
Qui chantent : " Par ici ! vous qui voulez manger

Le Lotus parfumé ! c'est ici qu'on vendange
Les fruits miraculeux dont votre coeur a faim ;
Venez vous enivrer de la douceur étrange
De cette après-midi qui n'a jamais de fin ? "

A l'accent familier nous devinons le spectre ;
Nos Pylades là-bas tendent leurs bras vers nous.
" Pour rafraîchir ton coeur nage vers ton Electre ! "
Dit celle dont jadis nous baisions les genoux.

VIII

Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l'ancre !
Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l'encre,
Nos coeurs que tu connais sont remplis de rayons !

Verse-nous ton poison pour qu'il nous réconforte !
Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !


Charles Beaudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme



Messages : 43
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Ven 5 Nov - 1:42

J'interviens sûrement un peu tard, si Njama quitte ce forum.
Je n'ai pas lu tous les documents rapportés par Njama sur les retraites et le déficit de l'Etat français. Ce système est sans issus, que ce soit avec une bonne réforme, une mauvaise réforme, etc. C'est le propos de frère Michel. Il ne prend pas la défense des riches contre les pauvres, des spoliateurs contre les spoliés, etc. Il rappelle que seule la pénitence peut apporter une solution durable. Et tout le monde est appelé sans distinction à faire pénitence, riches et pauvres, spoliés et spoliateurs, car alors chacun se verra en l'autre — un autre soi-même — et comprendra que faire du tords à l'autre revient à se faire du tords à soi-même. C'est ainsi que les choses peuvent évoluer.
Prendre parti sur cette réforme des retraites revient à prolonger cette mission sociale qui est un échec.
A la revoyure, très cher Njama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Dim 7 Nov - 17:23

Cher Njama

Citation :
J'ai d'autres chats à cajoler, comme le fit Léautaud, «ce chrétien détestable» qui se faisait un devoir de recueillir les félins abandonnés, estropiés, malades.

D'autres chats à cajoler ... c'est à dire Question Question
dis nous en un peu plus quand même

Quand au chat, la mission-chat ne s'est pas faite .. mais ce n'est que partie remise car la Génoise ne revient pas ... (Njama comprendra Very Happy )


Admin Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Dim 7 Nov - 17:36

Njama

dis nous en un petit peu plus


yve

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liliane
Invité



MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Lun 8 Nov - 15:28

J'ai bien lu et en fait c'est ce qu'il faut. Je suis d'accord et finalement ce n'est pas plus mal. Il arrive que je lise et j'ai des difficultés car les autres disent des choses qui sont d'une certaine façon des idées. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Lun 8 Nov - 17:30

Citation :
Mon bien cher Yve, Administrateur de ce petit forum qui a bien connu quelques tribulations de la mouvance arésienne, dont "certaines" dès sa création furent particulièrement si "épiques" et si "mémorables", je te salue bien bas, compagnon de route et te tire aujourd'hui ma révérence.



Cher Njama, cher frére


Je n'ai pris connaissance que ce dimanche 7 nov à 18h 23 de ton post, je n'ai pas beaucoup de temps ni de connexion ni de temps tout court en ce moment, de plus j'ai beaucoup correspondu avec Jerome par MP, et je peux pas tout faire, la mission-chat ne s'est pas faite , mais elle se fera p-e (Njama comprendra).

Lisant ton post rapidement hier soir j'ai cru tout d'abord que tu ne voulais plus être Arèsien vu que tu t'entendais de moins en moins avec frére Michel, comme le laisse supposer ton post du Dim 31 Oct - 12:50

Mais aprés j'ai compris la raison pour laquelle tu voulais nous quitter ...

Mais enfin qu'est ce que ça veut dire cher Njama ????

Tu sais ce forum L'Abeille que tu qualifie de petit, (en fait il n'est ni plus petit ni plus grand que n'importe quel forum arèsien ) n'est pas trés important. Parce que la véritable mission pour moi se fait dans la rue.
Un forum en tout cas celui là permet à des fréres éloignés géographiquement, ou éloignés pour d'autres raisons de rester en contact avec le mouvement Arèsien. On peut aussi lancer quelques idées .. Very Happy

Non je n'ai pas lu tes posts tes documents, graphiques et illustrations sur les retraites et le déficit de l'Etat français. Excuses moi je ne m'interresse pas trop à l'économie et donc je ne t'ai pas répondu.

Mais je t'empêche pas de le faire, si ça interresse d'autres pourquoi pas. L'Abeille n'est pas trés fréquenté en ce moment mais ce n'est pas une raison pour s'en aller. Beaucoup de gens viennent voir mais ne postent pas. (5 personnes connectés hier vers 18h )


------------------

Je pense qu'il est bon que d'autres groupes missionnaires Arèsiens et/ou issus de la Révelation d'Arès voient le jour. Moi n'étant ni ne voulant être ni prophête, ni leader, ni penseur, ni chef de ceci ou cela je me base, je dirai je me contente de la voie ouverte par les Pélerins d'Arès. L'essentiel est de savoir que les PA ont montré la voie.

Comme personne ne le fait (et pourquoi ? ) alors je me dévoue. Ce n'est pas mon désir, j'aurais préféré que d'autres freres ou soeurs le fassent à ma place, mais comme ils ne le font pas malgré quelques promesses içi et là alors je me dévoue. D'ou ce forum qui est un point de chute pour les futurs nouveaux missionnés.


Admin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
Admin
Admin


Messages : 887
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Lun 8 Nov - 17:32

Citation :
Il arrive que je lise et j'ai des difficultés car les autres disent des choses qui sont d'une certaine façon des idées. Merci.

c'est à dire Liliane Question Question Question

c'est trés sybillin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Lun 8 Nov - 17:35

Voilà mon commentaire à cette entrée 112

Il a été censuré par FM. C'est la premiére fois que FM me censure. La partie censurée est en rouge.



03nov10 112C32


Je trouve que cette entrée 112 " fugace Surnaturel, fugace terrestre " a un parfum différent [des autres entrées?].
On dirait que tout à coup la réalité sociale nous rattrappe et que l'arèsien et le non-arèsien se mêlent tout à coup dans une espéce d'étourdissement ou d'éblouissement qui donne mal à la tête.
L'articulation entre le probléme des retraites (et par extention toutes ces difficultés sociales) et le surnaturel fugace n'est pas facile à suivre et il faut un grand effort de lecture pour la saisir.

Concernant les gréves et manifs je suis d'accord avec le frére Michel, on ne peut pas maintenir le statu quo des retraites. Il faut travailler plus longtemps puisqu'on vit plus longtemps et il faut bien trouver l'argent quelque part ....
Et certes vous avez raison l'ouvrier français est très protégé, trop peut-être, mais tout le monde n'est pas cheminot, ni employé d'EDF, ni conducteur à la RATP, qui pour conduire une rame de métro gagne une fortune...
Mais au delà des retraites un vrai malaise social s'installe. Les gens me semble t-il ne manifestent pas que pour les retraites.
Derrière la manifestation de la retraite se cache le ras le bol des gens qui voient leurs économies se fondrent, l'inquiétude s'installer et les grosses entreprises faire des énormes bénéfices.

Ce qu’il faut faire c'est créer des emplois. La mondialisation, dernier stade du capitalisme empêche de créer des emplois en France. Si par exemple les chemises que achetons étaient fabriqués en France au lieu d'être fabriqués en Chine, si l'industrie du textile était rapatriée en France, ne serait ce qu'en partie, le probléme des retraites serait en grande partie résolu.
Certes je sais vous n'oubliez pas condition humaine, vous ne faites même que penser à elle, mais vous la regardez de trop haut peut-être ?

En attendant la pauvreté s'installe en France peu à peu le frére Michel ne le sait t-il pas ? Le pére ne nous demande t-il pas avant tout d'être du coté des plus pauvres ?
Je crois qu'actuellement la crise s'installant, les difficultés économiques se multipliant, les gens commencent à murmurer ... on commence à murmurer contre l'assistanat, comme quoi certains seraient trop assistés etc...

Ne tombons pas dans ce piége, nous pélerins d'Arès et autres mouvance Arèsienne, nous nous devons d'être du coté des pauvres.




yve/ L'Abeille


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Lun 8 Nov - 17:58

mea culpa, je me suis trompé concernant Njama

C'etait bien ma premiére impression qui était la bonne Very Happy

C'est bien à cause de son desacord avec FM que Njama ne veut plus venir ...

Citation :
Oui je décroche ... c'est la PENSÉE UNIQUE chez les PA.
C'est ça le problème en fait !
Je suis simplement très ahuri de cette Entrée # 112 ... ça tourne au délire !!!!!!!!! c'est la goutte qui fait déborder le vase d'une certaine façon ...

je suis obligé de montrer cette citation Very Happy

Mais L'Abeille n'y est pour rien Njama.

yve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
invité2



Messages : 8
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Lun 8 Nov - 18:13

Je remarque ce commentaire :

Citation :
03nov10 112C35
Quand j'ai lu votre entrée 112 "fugace surnaturel, fugace terrestre" c'était encore les cortèges de manifestants dans la rue et je fus frappé par ce courage, dont parle Edmond [112C28], que vous aviez de faire face à la tempête du moment en déclarant haut et fort, mais sur fond de Surnaturel — c'est en somme Dieu qui a écrit cette entrée 112 — que les réalités et les alarmes étaient toutes différentes de celles "braillées" par les grévistes.
Vraiment, ce que vous dites a de la gueule !
Ce qu'ils "braillaient", c'était d'une grossièreté, lourderie, bref, d'une connerie (pardonnez le mot) qui m'ont cloué. J'avais déjà vu et entendu (ou même participé, eh oui) des manifs pas reluisantes, mais aussi nulles que celles-là jamais encore. J'ai dû lire votre réponse à Edmond pour avoir une idée de ce que le système des retraites pouvait avoir "d'injuste". Je n'ai rien, rien sur les pancartes ou dans les mégaphones des meneurs de cortèges, rien lu ou entendu qui dise simplement ce que vous dites: "C'est injuste parce que simplement ceci et cela."
Pourquoi cette absence d'argumentation lisible ? Était-ce seulement un coup de colère sans raison ? Ça voulait simplement dire: "Sarkozy, ôte-toi de là qu'on s'y mette à ta place !" C'était une tentative de prise de pouvoir en foutant la frousse (plutôt en tentant de foutre la frousse) au Président à et son gouvernement.
Je crois que c'est pour cette raison que Ségolène Royal a appelé les lycéens à manifester aussi. Elle a dû se dire: "Les arguments des syndicats dans les cortèges sont tellement cons et nuls, les étudiants vont y ajouter un peu, ne serait-ce qu'un peu d'intelligence et on aura peut-être une chance de provoquer un nouveau Mai 68."
Ça n'a pas marché, mais ils ont tenté.
Oui, vraiment vous avez apporté de la Lumière dans une nuit délirante de bêtise et de gueulantes. Et quand on pense à une grève totale de 33 jours du port de Marseille ! Qu'on m'explique à quoi ce désastre économique a servi !
Ce qui m'a frappé c'est que ces manifestations brutales, pour ne pas dire violentes, et stupides n'effrayaient plus personne dans la population. Vous seul, mais pratiquement pas lu, avez dit qu'il y avait danger et surtout une solution plus intelligente aux peur et colères populaires du moment. Tout le monde comprend mieux pourquoi on n'est pas près, côté media, de vous amener devant un micro ou une caméra de télé.
Plus vous livrez votre pensée prophétique sur ce blog et moins les media ont envie de vous inviter, parce que je parie qu'ils vous lisent. Vous élevez le débat très haut, mais même très haut, vous avez l'extraordinaire intelligence de présenter les choses les plus divines d'une façon lisible, claire, vraiment compréhensible pour la masse.
Vous êtes un homme dangereux pour le système.
Vous arrivez à parler d'un débouché spirituel pour l'homme sans faire de sermon. Vous dites les choses si clairement que chacun a l'impression d'être plus intelligent quand il vous a lu.
C'est formidable, cette photocopie du Surnaturel sur papier humain que vous su faire ici.
Stéphane U.


C'est formidable, cette photocopie du Surnaturel sur papier humain que vous su faire ici.

sans commentaire alien geek jocolor

invité2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unpelerin-masqué



Messages : 64
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Mer 10 Nov - 12:25

Citation :

09Xxx00 112C44

Que chacun économise toute sa vie sur ses revenus, n'importe lesquels, de quoi assurer sa vieillesse !
La Révélation d'Arès, vous l'avez souvent expliqué, préconise la reprise en main totale par l'homme de son propre destin. La reprise en main de son destin à la retraite y compris.
Norbert

C'est nul Laughing

unpelerinmasqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bernloub



Messages : 67
Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Mer 10 Nov - 20:33

cher Yve
vous dites "censuré"!
ce n'est pas exact,
vous aviez écrit vous-même (partie rouge) votre opinion qui n'est pas celle des pèlerins d'Arès,
le frère aîné des pèlerins d'Arès n'a donc pas voulu laisser passer une erreur sur leur compte: ils ne se doivent pas d'être "du côté des pauvres" (ou alors "pauvres" voudrait dire "pécheurs" selon vous?), mais du côté de tous les hommes qui sont tous pécheurs et qui, tous, pauvres ou riches, peuvent "entrer en pénitence",
il y a autant à attendre d'un pauvre qui change que d'un riche, Dieu fait bien lever son soleil sur les méchants et sur les bons puisqu'il attend de chacun qu'il revienne à son plan: aimer, pardonner, faire la paix, se libérer des préjugés et dominations, rechercher en tout l'intelligence spirituelle,
je me sens pauvre, c'est à dire pécheur, je ne suis d'aucun côté autre que celui des pécheurs, des hommes qui peuvent revenir au plan créateur,
dans les manifs, j'ai appelé: "avec nous les riches, avec nous les pauvres, avec nous les patrons, avec nous les ouvriers", le monde changé n'est pas un plan seulement social ou matériel, mais un plan spirituel, vive le plan du Créateur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greg
Invité



MessageSujet: Secte d'Arès= secte nauséabonde   Jeu 11 Nov - 23:32

La révélation d'Arès est une petite secte de psychopathes dirigé par un fou dangereux

prevensectes.com/ares1.htm

rael.free.fr/75/revelationdares0.htm

Revenir en haut Aller en bas
pat



Messages : 103
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Ven 12 Nov - 10:13

Je ne vois pas en quoi les Pélerins d'Arès, traités ici de psychopathes, pourraient être caractérisés par l'instabilité, l'impulsivité, la tendance au passage à l'acte ou l'incapacité à s'adapter au milieu social.

Si c'est la cas, et que cette image domine parmi les adversaires de ce mouvement, la faute en revient à ceux et celles dont l'apostolat était particulièrement fermé et intransigeant au cours de ces dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greg
Invité



MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Ven 12 Nov - 12:56

Pour Pat.
Le responsable principal c'est votre escroc de gourou qui attire des personnes à son image, je pense par exemple, au porte-flingue de votre secte, qui fait profil bas en ce moment, car son identité est connue et qu'il sait qu'à la moindre occasion , on va lui pondre une campagne de publicité, dont il se souviendra pendant longtemps. Il attire également des fous furieux, malsains au possible. Nous en connaissons plusieurs qui font vraiment peur, qui vous flinguent votre secte à un niveau local et également en minorité des gens naïfs qui finissent par ouvrir les yeux, un jour ou l'autre et qui partent plus ou moins discrètement. Tout part d'une imposture et d'une escroquerie qui date de trente ans et qui se terminera comme elle a commencé, c'est à dire dans les poubelles de l'histoire des sectes crapuleuses.
Revenir en haut Aller en bas
yve



Messages : 614
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Ven 12 Nov - 18:50

Cher Bernloub


Le frere Michel m'a censuré mais je lui en veut pas. Il doit avoir des raisons supérieures qui m'échappent. Je pense la précipitation y est pour quelque chose.


Citation :
vous aviez écrit vous-même (partie rouge) votre opinion qui n'est pas celle des pèlerins d'Arès,
le frère aîné des pèlerins d'Arès n'a donc pas voulu laisser passer une erreur sur leur compte:

Les commentaires des gens sur son blog sont personnels et ne sont pas censés representer "la ligne des pélerins d'Arès". Very Happy


Citation :

ils ne se doivent pas d'être "du côté des pauvres" (ou alors "pauvres" voudrait dire "pécheurs" selon vous?), mais du côté de tous les hommes qui sont tous pécheurs et qui, tous, pauvres ou riches, peuvent "entrer en pénitence" etc.. etc...


C'est un malentendu Smile Ne répetez pas des choses basiques, comme ça. évidemmment qu'il faut être du coté des hommes tous pécheurs, pauvres ou riches.
Mais il faut être aussi du coté des pauvres.

Je pourrais vous donner, vous administrer 3 preuves pour cela.
- La preuve par Jésus ( Jésus était du coté des pauvres, vous n'allez quand même pas me dire le contraire )
- La preuve par .... je ne sais pas comment dire alors disons "l'existentialisme" puisque que FM se réclame alors allons y pour l'existentialisme Smile
- La preuve par la mission

Je n'ai pas envie de polémiquer, j'aspire à la paix ....
je vous donnerez les 3 preuves plus détaillées en privé.
rapidement ... en cas de conflit entre les riches et les pauvres nous devons être du coté du plus faible c'est à dire du pauvre.

conflit plus que jamais actuel Arrow lutte des classes Arrow le riche exploite le pauvre et non l'inverse


yve


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la derniere entrée de Michel Potay entrée 112   Aujourd'hui à 9:54

Revenir en haut Aller en bas
 
la derniere entrée de Michel Potay entrée 112
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entrée en seconde, question
» apéro ( ou entrée ) rapide et pas cher.
» Par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort.
» bilan d'entrée 10681
» Entrées Futuroscope gratuites

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Un mouvement issu de la Révélation d'Arès-
Répondre au sujetSauter vers: