L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer. Basé sur les écrits de Michel Potay mais pas que parce que la Vérité n'est jamais tout ensemble du même coté.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez
 

 LE PARDON ( entrée 206 )

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 946
Date d'inscription : 14/02/2008

LE PARDON ( entrée 206 ) Empty
MessageSujet: LE PARDON ( entrée 206 )   LE PARDON ( entrée 206 ) Icon_minitimeDim 31 Mar - 7:50

Il faut mettre fin au cycle de la vengeance sans fin (Rév d'Arès 27/9) et commencer le cycle de l'amour (7/5) sans fin. Le pardon est le principal pont entre les deux cycles.

LE PARDON ( entrée 206 ) Lililili

Le problème de la peine de mort est considéré sous de nombreux angles, mais dans le film "La Dernière Marche", que j'ai vu récemment, il m'est apparu sous l'angle le plus rétrograde, celui de l'amour qui se refuse. Or, l'amour, donc le pardon, est la clé du changement et du salut de l'humain. Le film met en scène les parents des jeunes victimes du condamné à mort, des père et mère, qui se déclarent catholiques mais ne respirent que haine et désir de vengeance.
"La Dernière Marche" est un film sur l'échec du "christianisme" d'église, parce que le pardon de toute offense, quelle qu'elle soit, est le Fond même de l'amour, du vrai et pur christianisme, celui du Sermon sur la Montagne.

Le pardon des offenses est indissociable de l'amour ou du Bien ; il est donc une composante de la pénitence, laquelle, rappelle La Révélation d'Arès, est l'unique voie du bonheur et du salut personnel (30/11) ou planétaire (28/7). Ainsi la rédemption ne dépend-elle pas de l'obéissance aux exigences d'une religion mais du Bien accompli (35/6).

Je cite continuellement La Révélation d'Arès, il va sans dire, mais je ne la cite pas comme les religions citent leurs propres sources, leurs Écritures ; je ne la cite pas pour désarmer mes frères et sœurs de la Terre, en faire des tremblants, des dociles, mais au contraire pour en faire des créateurs sur les sentiers rocailleux et tortueux qui font d'eux les créateurs de leur propre destin sur les Pas du Père (Rév d'Arès 2/12), et, partant, les cocréateurs du monde et peut-être même de l'Univers, parce que je suis image et ressemblance du Père (Genèse 1/26) ; donc j'ai un lien avec l'Univers. Dans ce cadre, le pardon est existentiel au sens le plus actif et créatif du mot.Le problème de la peine de mort est considéré sous de nombreux angles, mais dans le film "La Dernière Marche", que j'ai vu récemment, il m'est apparu sous l'angle le plus rétrograde, celui de l'amour qui se refuse. Or, l'amour, donc le pardon, est la clé du changement et du salut de l'humain. Le film met en scène les parents des jeunes victimes du condamné à mort, des père et mère, qui se déclarent catholiques mais ne respirent que haine et désir de vengeance.
"La Dernière Marche" est un film sur l'échec du "christianisme" d'église, parce que le pardon de toute offense, quelle qu'elle soit, est le Fond même de l'amour, du vrai et pur christianisme, celui du Sermon sur la Montagne.

Le pardon des offenses est indissociable de l'amour ou du Bien ; il est donc une composante de la pénitence, laquelle, rappelle La Révélation d'Arès, est l'unique voie du bonheur et du salut personnel (30/11) ou planétaire (28/7). Ainsi la rédemption ne dépend-elle pas de l'obéissance aux exigences d'une religion mais du Bien accompli (35/6).

Je cite continuellement La Révélation d'Arès, il va sans dire, mais je ne la cite pas comme les religions citent leurs propres sources, leurs Écritures ; je ne la cite pas pour désarmer mes frères et sœurs de la Terre, en faire des tremblants, des dociles, mais au contraire pour en faire des créateurs sur les sentiers rocailleux et tortueux qui font d'eux les créateurs de leur propre destin sur les Pas du Père (Rév d'Arès 2/12), et, partant, les cocréateurs du monde et peut-être même de l'Univers, parce que je suis image et ressemblance du Père (Genèse 1/26) ; donc j'ai un lien avec l'Univers. Dans ce cadre, le pardon est existentiel au sens le plus actif et créatif du mot.
.../...
Il faut pardonner toutes les offenses sans exception.
Pardonner n'est ni oublier ni se livrer au méchant. C'est laisser à tout pécheur, petit ou grand, le temps de la sérénité qui est l'œil de la Lumière. Le retour de la planète à la Vie en dépend.
LE PARDON ( entrée 206 ) Copyright2019

________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
navy



Messages : 152
Date d'inscription : 14/02/2008

LE PARDON ( entrée 206 ) Empty
MessageSujet: Re: LE PARDON ( entrée 206 )   LE PARDON ( entrée 206 ) Icon_minitimeMer 3 Avr - 10:48

27mar19 206C22
Oui, frère Michel, le mouvement des Gilets Jaunes est une aubaine pour nous, une bouffée d'air frais, car ça nous permet de nous faire connaitre un peu, de sortir un peu de l'anonymat à un moment où vous commenciez à désespérer.
Mais c'est une bouffée d'air frais pour toute la France en fait.
Le problème des Gilets Jaunes après trois mois de lutte reste entier. Matériellement, ils n'ont rien obtenu à part une augmentation mensuelle de 100 € je crois (à vérifier).
Mais moralement, c'est une grande victoire. J'espère que cette victoire ne va pas être volée à cause des problèmes de personnes. Éric Drouet, Maxime Nicolle, Priscilla Ludosky (je n'aime pas Priscillia Ludosky) Ingrid Levavasseur ne me disent rien qui vaille, car si l'on veut rester dans la logique de ce mouvement au départ c'est un mouvement qui n'a pas de chef.
Vous êtes contre la politique, mais seule une forte dose de proportionnelle et peut-être un recours raisonnable au RIC permettront de sortir de la crise.
Pourquoi êtes vous contre la proportionnelle ? Je n'ai pas bien compris pourquoi pour vous ce serait une "arnaque".
J'ai vu toutes les photos, c'est très bariolé. Les gens ont posé des questions, interpellés qu'ils sont par ces mots sur les pancartes nouveaux pour eux, car ils ne connaissant pas les évènements d'Arès de 1974 et 1977.
En regardant les textes des pancartes on voit que les pèlerins ne savent plus penser par eux-mêmes et ceci depuis que le mouvement existe. D'un côté ils demandent des assemblées libres (pour moi cela veut dire autonomes, garder le Fond, mais agir suivant les gens qui la composent) et de l'autre, si une assemblée se crée, quelqu'un vient aussitôt vérifier qu'elle soit bien conforme à ce que dit Michel Potay ! Cela devient quelquefois incohérent.
Cela fait des années qu'ils ont abandonné leur libre-arbitre à votre façon de penser et de parler. Leur conscience est devenue celle de Michel Potay. C'est le phrasé et la pensée potaysienne.
Michel T. d'Île de France


Réponse de FM :

 Merci, mon frère Michel, pour ce commentaire.
Vous me demandez : "Pourquoi êtes vous contre la proportionnelle ?," alors que c'est tout le contraire : Je suis pour une totale proportionnelle. Mais j'ai pu mal m'exprimer et je vous en demande pardon. Dans ma réponse 206C2, dont vous reprenez le mot "arnaque", j'ai écrit ceci :

"La première question sur lequelle je suis tombé était: "Êtes-vous pour ou contre l'introduction d'une dose de proportionnelle dans le scrutin..?" Je suis resté bouche-bée. Je me suis dit : "Quelle dose de proportionnelle ? 2 % ? 80 % ? Et de quelle manière ?" et je me suis esclaffé: "Mais c'est une arnaque !" Et j'ai cessé de répondre à ce faux débat avant même d'avoir répondu à la première question."

Je voulais dire que, pour moi, demander au citoyen s'il souhaite que dans le scrutin soit introduite "une dose de proportionnelle" sans proposer un choix de doses, par exemple sans demander "une dose de 10% ? 20% ? 50% ? 75% ? 100% ? (souligner la proportion souhaitée)", est une arnaque, parce qu'une fois la réponse donnée le président peut fixer la dose... mettons... à 2 %, ce qui est tromper son monde. Pourquoi n'a-t-il pas proposé la proportionnelle totale ?
 

Par ailleurs, d'après vous, les frères et sœurs qui ont participé aux manifs des Gilets Jaunes ont rédigé leurs pancartes selon "la pensée potaysienne". Je ne vois pas les choses ainsi, tout bêtement parce qu'il n'existe pas de "pensée potaysienne", vu que Potay est le juste prophète (Rév d'Arès xxxvii/2), n'est plus rien pour lui-même (40/6), est donc celui chargé par le Père de procéder aux premiers développements de Sa Parole, Parole dont Potay n'est que le propagateur. Au reste, Potay n'est pas le seul a avoir trouvé des formules heureuses de vulgarisation de la Parole d'Arès ; il n'est besoin pour s'en convaincre que de lire les tracts que rédigent nos missionnaires, les affiches qu'ils réalisent, etc. Il est vrai qu'un point des textes sur les pancartes des Pèlerins d'Arès semble inspiré par moi seul,  celui qui porte sur les petites unités souveraines dans lesquelles il est souhaitable qu'éclate l'hétérogène France. Mais ce n'est pas une pensée originale, c'est une déduction logique : le "small is beautiful" de Léopold Kohr, le fait évident que la pénitence est sociétalement beaucoup plus facile à vivre ensemble dans une petite communauté autonome que dans un pays de 67 millions d'habitants.
Que ce soit dans ce blog ou dans d'autres circonstances, je n'ai plus depuis très longtemps de pensée propre ; je suis le témoin du Père et je m'emploie exclusivement à répandre sa Parole. Ma parole est Sa Parole (i/12).

LE PARDON ( entrée 206 ) 199759752
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE PARDON ( entrée 206 )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrée a LLG
» Nombre limite de tentatives d'entrée
» Retarder son entrée en Nirvana
» Le pardon avec Jean Montbourquette.
» entrée en seconde a LLG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Paroles de Dieu : La Révélation d'Arès-
Sauter vers: