L'ABEILLE
L'ABEILLE

La Vérité c'est que le Monde doit changer . Basé sur les écrits du Frere Michel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 COMMENTAIRES DE FRERES ET SOEURS .

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 908
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: COMMENTAIRES DE FRERES ET SOEURS .   Dim 5 Aoû - 10:31

COMMENTAIRES DE FRERES ET SOEURS

ENTREE 198:

31jul18 198C35
Merci, cher prophète Mikal, pour cette belle entrée qui nous prend par la main et nous conduit au fil de vos interrogations sur la meilleure façon de changer ce monde si malade. Vous écrivez : "La Révélation d'Arès était très lue dans les années 70 et 80 ; elle est très peu lue aujourd'hui (...) la désastreuse "mission sociale" des années 90 a stoppé la soif sacrée. Il est très difficile de la réveiller (...)". Cela me fait réfléchir.
En relisant la Parole : Je t'ai dit : "Le Semeur est passé.". Je ne t'envoie pas aux semailles mais à la moisson. Tu donneras ta sueur et ta fatigue à la gerbe, à battre la gerbe, à étaler son grain, à l'étaler dans la grange, mais tu n'as pas idée du labeur, des peines et des larmes, soixante-dix fois sept fois plus dures que les tiens, qu'il a fallu au grain pour mourir en terre, germer, échapper aux vers et aux oiseaux, élever sa tige au-dessus de lui et la mûrir. Cela Je l'ai fait pour toi. (Rév. d'Arès 6/2).
490 fois plus dur ! Ce calcul est le seul moment de la Parole d'Arès où un chiffre aussi précis est donné. C'est de plus sous la forme d'une opération de multiplication, ce qui peut sous-entendre le décompte de catégories diverses de peines et de larmes par lesquelles passe l'épi mûr avant d'adhérer à la Parole d'Arès. Alors, le Semeur est passé ? Mais où donc ? Certes, ce verbe au présent est à prendre comme au-delà du Temps — et donc encore plus vrai pour les générations qui viennent — mais pour notre génération, qu'en est-il ? Que s'est-il passé de profond dans le corps social depuis 50 ans ? Pour l'historien des sciences Jean-Pierre Le Goff — entendu sur France Culture, et que je résume de mémoire — l'apport essentiel de Mai 68 a été de dire "la liberté n'est pas l'affaire de l'État. Libère-toi toi-même !"
Mais cela s'est fait dans une incohérence des concepts et des valeurs qu'on avait jamais vue dans l'Histoire. La révolte adolescente est devenue une norme sociale depuis 50 ans : une utopie de société horizontale sans autorité, sans verticalité, qui pour Jean-Pierre Le Goff — contrairement à notre espérance arésienne — ne marchera jamais et qui est l'opposé de la démocratie. La véritable jeunesse de 2018 n'existe plus dans cette utopie, car elle vote Front National (quand elle vote). La gauche politique a abandonné le peuple et construit une gauche culturelle "hors sol". C'est par exemple "Nuit Debout" en 2016.
Selon Jean-Pierre Le Goff toujours, chaque "jeune" vit ainsi comme dans une ville en ruine de concepts et d'utopies ; il trouve une pierre bleue qu'il prend, une pierre jaune qu'il prend et met sur la pierre bleue, pour construire ainsi peu à peu la colonne vertébrale de sa vie... C'est ici le "dieu humain" montré sur l'image de votre entrée, mais c'est aussi peut-être le grain qui meurt en terre, germe, échappe aux vers et aux oiseaux, élève sa tige au-dessus de lui et la mûrit.
Dans votre article "Barbarie" du Pèlerin d'Arès 1989, vous avez parlé de barbarie sauvage et de barbarie planifiée, celle de notre monde "civilisé" depuis longtemps. Nous voyons peut-être émerger maintenant une barbarie dé-planifiée, comme troisième catégorie qui fonctionne par récupération et recyclage des éléments, dans une immense décharge à Ciel ouvert.
Alors, vous avez raison de nous le rappeler : "Nous devons travailler dur notre pénitence pour rendre le Père à nouveau perceptible par l'amour, le vrai, la liberté, la vraie, et l'humilité qui donne lucidité." Le Père perçu dans La Révélation d'Arès... c'est ce que sent un épi mûr, même si le Père et le Bien perçus hors de La Révélation d'Arès sont déjà de belles voies spirituelles. Aider à "rendre le Père perceptible" dans La Révélation d'Arès — voilà un beau défi pour notre mission, sur lequel je travaille —... plus "la liberté, la vraie," dans l'Assemblée... seront les deux lumières les plus visibles aux épis mûrs, me semble-t-il. Elles jailliront irrésistiblement si nous savons "travailler dur notre amour, le vrai, et notre humilité, la vraie". Ces deux feux du Père perceptible et de la liberté devront longtemps couver sous la décharge à Ciel ouvert, mais ils attireront les épis mûrs de plus en plus fort !
Patrick Th. d'Île de France


Réponse de Michel Potay :
Vous demandez : " Alors, le Semeur est passé ? Mais où donc ?" Mais, mon frère Patrick, par l'image et ressemblance (Genèse 1/26-27) dont nous portons le gène au fond de nous !
Vous parlez de la jeunesse et c'est là un problème énorme qu'il est évidemment impossible de développer ici. Mais j'en profite pour signaler que nous avons une belle jeunesse parmi nos frères et sœurs et que, s'ils ne sont pas encore très nombreux .../...
Je connais un peu Jean-Pierre Le Goff. Sa prospective l'oblige a faire passer sa philosophie par la politique et j'avoue que la politique m'intéresse de moins en moins. J'ai tellement la conviction qu'en dépit de son énorme poids, la politique n'apportera pas de solution au problème du changement du monde, que je m'en détourne de plus en plus. C'est vers Dieu que je me tourne, vers mon Père dont le poids est de plus en plus grand sur ma vie au fur et à mesure que je réalise que la vie humaine est courte, très courte même. J'ai l'impression de n'avoir rien fait, d'être, en tout cas, très en deçà de mes objectifs. Je ne suis plus qu'une volonté qui tient à bout de bras le destin de l'homme comme Enfant du Père. L'idée du Père, de la relation qu'on a avec l'Un, le Tout Autre, Celui dont nous sommes l'image et ressemblance, domine tellement en moi que par moments j'ai presque hâte que mon cœur cesse de battre et que je puisse entrer, si je les ai gagnés par ma pénitence bien sûr, dans la Sainteté, la Puissance et la Lumière (Rév d'Arès 12/4). Mais bon ! Je suis toujours là et plutôt vaillant encore, alors je me dis que le Père me veut encore ici pour un certain temps. Alors, je m'arc-boute, j'ahane, je continue de remplir ma tâche, bref, à rester jeune, car après tout la jeunesse ce n'est pas l'âge, c'est une qualité intérieure.
Merci, frère Patrick, pour votre commentaire.



________________
Une idée n'est bonne que dans la mesure ou elle n'est pas exploitée au delà du raisonnable !!! Au delà elle devient folle et va à l'encontre de ce qu'on veut lui faire dire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vie-spirituelle.forums-actifs.net
 
COMMENTAIRES DE FRERES ET SOEURS .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aider moi mes freres et soeurs
» Qu'il est bon pour des frères et soeurs d'habiter ensemble
» Prions pour nos frères et soeurs persécutés (vidéo)
» Prions pour nos frères et soeurs en Christ qui sont percutés dans le monde.
» REGARDS D’ÉDITH STEIN SUR THÉRÈSE D’AVILA (homélie d'Avon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ABEILLE :: Paroles de Dieu : La Révélation d'Arès-
Sauter vers: